Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 17:40
A JOEY : IL N'Y A PAS DE PLUS GRANDE RELIGION QUE LA VERITE

Quand un homme nie l'évidence reconnue par les plus grands esprits de cette terre, n'y a-t-il pas lieu de s'interroger sur ce qui l'influence ?  Dire que l'homme noir est la première créature divine humaine sur cette terre n'a aucun mérite sinon le fait de dire la vérité que de nombreux Africains ne supportent pas parce qu'ils sont esclaves des mensonges doctrinaux venus d'ailleurs. Je ne recherche aucun mérite. J'ai écrit entre 1993 et 1996 un volumineux manuscrit de plus de mille cinq cents pages que je garde jalousement pour le moment opportun arrêté par le ciel et le destin. J'aurais pu le publier mais il n'est pas une œuvre de lucre. Si vous cherchez la vérité, je vous souhaite la bienvenue au club. Hélas, il faut la chercher en se munissant de l'esprit de vérité.

Si les Noirs ont créé les grandes religions, tant pis pour vous si vous tenez par cécité spirituelle que seul un Mundélé peut créer une religion. Tous les concepts religieux ont été créés en Egypte : qu'il s'agisse d'âme (Ba, Ka, etc), d'arbre de vie (acacia de Saosis), d'enfer (Amenti), de paradis (Amadouat), de jugement (le jugement de l'âme par Thot), de pureté (prêtrise), de loi (Livre des Morts), de résurrection (résurrection d'Ausar), de sacrifice (offrandes dans les temples), de Sauveur ou Messie (Osiris ou Ausar), de salut, de trinité (Ausar/Asset/Hor), même la circoncision partagée par toute l'Afrique, vient d'eux pour se diffuser chez les juifs, etc. Lla divinisation de l'homme vient aussi des Egpytiens. Les pharaons étaient des fils de dieu en incarnant Hor ou Horus sur terre. Comme Hor (Horus) était fils du dieu Ausar/Osiris, pharaon assimilé Horus était fils de dieu donc un dieu. C'est un fait et même un esprit endoctriné n'y peut rien. Je parle ici de création conceptuelle des millénaires avant l'ère juive ou chrétienne.

LA VERITE RESTE PURE ET EGALE A ELLE-MEME QUELLE QUE SOIT  L'EPAISSEUR DE LA GANGUE DU MENSONGE, ELLE QUI FINIT TOUJOURS PAR APPARAITRE IMMACULEE DE TOUTE SOUILLURE ET TOUJOURS AUSSI ECLATANTE ET AUSSI AVEUGLANTE QU'ON REFUSE SOUVENT DE LA REGARDER EN FACE DE PEUR DE PERDRE SES PETITES ILLUSIONS.

Les preuves que Bouddha était noir existent au Népal où il naquit : ce sont les Népalais qui sont les mieux placés pour en parler. Jésus a été blanchi car ses premières représentations sont toutes noires - notamment celles qu'on trouvait dans les églises coptes : Quand les Occidentaux arrivèrent en Inde pour apporter le christianisme, ils constatèrent que le christianisme y était déjà implanté par l'apôtre Thomas et ils furent ébahis de voir que Jésus était représenté en homme noir. Ils détruisirent les icônes et blanchirent le Christ. Cela dit, je n'en tire aucune gloire que le véhicule du Christ ait pu être noir ou non. Ce qui m'intéresse, c'est le rapport de son message avec la vérité. Vous pouvez faire une recherche à ce propos. Les papes adorent encore aujourd'hui une vierge et un petit Jésus tout noir. Krishna : son nom veut dire le noir. Il appartenait au peuple dravidien, ce sont des Noirs presque bleus aux cheveux lisses. Si vous lisez la Bagavad Gita, vous verrez de nombreuses ressemblances des paroles de Krishna avec les propos affublés au Christ. Vu que le Mahabaratha a été écrit et publié avant les Evangiles, on devine qui a emprunté à qui. Moïse a été clairement identifié par les filles de Jéthro qui étaient éthiopiennes (noires) comme un Egyptien, donc un Noir. Muhammad, il faut remonter son arbre  généalogique pour savoir qui il fut vraiment. Malachi Z. York qui est un musulman comme vous en donne des détails.

J'ai lu le Coran et je sais que votre prophète a ordonné de battre les femmes. Vous pouvez nous faire le plaisir de citer avec précision ladite Sourate. Merci d'avance.


Par devers l'article ci-dessous, ce n'est pas à vous seulement que je me suis adressé mais j'en ai profité pour éclairer sur l'acculturation qui mine l'esprit des  Noirs ; ne vous sentez pas offusqué si vous n'êtes pas concerné.

L'islam est une religion esclavagiste (il suffit de voir ce qui se passe en Mauritanie ou en Somalie où dans certains pays où les chrétiens sont massacrés. Je n'ose même pas parler du comportement de Daesh à l'égard des Yézidis) jusqu'à nos jours.
 

Vous vous permettez de me juger et de me prêter des intentions qui ne sont pas miennes. Vous faites preuve de mauvaise foi en vous appuyant sur l'exemple de Jésus qui n'est pour moi qu'une illustration. Nulle part je n'ai dit que cela voudrait dire que les Noirs sont des êtres supérieurs. Cette allusion est mesquine, fausse et complètement gratuite.
Sur votre prophète : il se targue d'être le dernier - alors qu'il est écrit quelque part dans la Torah que Dieu ne fait rien sans en référer à ses serviteurs les prophètes. Quant aux cent vingt mille prophètes dont il serait le dernier, c'est bien qu'il ait pu les compter pour un homme qui ne savait ni lire, ni écrire. Je veux bien que le Coran soit un miracle mais une religion qui tue pour convertir les hommes à l'islam, je vous laisse deviner ce que j'en pense. La valeur d'une religion ne dépend pas des miracles de son prophète. Ou même d'un prétendu livre saint. Mais de la profondeur du message qu'il apporte, un message capable de changer l'homme de l'intérieur pour en faire une créature vivant à l'image de son Créateur. Un prophète doit être un être irreprochable sous toutes les coutures car sa vie doit être un modèle pour d'autres. Toute religion qui propose de réduire en servitude ou de tuer est luciférienne.

 

Quant au Coran, je ne le considère point comme un miracle car parmi les premiers compagnons du prophète nombreux étaient des chrétiens et ils ont influencé ses propos. Cependant, je respecte votre foi - même si votre religion n'a aucun respect de la vie humaine pour tuer dans le désordre - même des musulmans au travers d'explosions désordonnées. Un prophète qui épouse une fille de six ans pour la déflorer à neuf, je vous laisse deviner ce que j'en pense. Mohammad fut empoisonné par une juive dont il tua le mari. Etrange qu'Allah n'ait pas pu le sauver, lui, le dernier prophète. Ma source ? Malachi Z. York.

Ne vous méprenez pas sur ma petite personne : je suis prêt. J'ai été averti que des esprits malins me combattront - alors que je n'ai pas encore véritablement commencé mon travail. Rien n'arrêtera le cheminement de la vérité. De grâce, évitez de me faire dire ce que je n'ai pas dit. Il y a des milliers de personnes qui nous lisent et qui comprennent bien ce que j'écris.  Prenez le temps de soupeser mes phrases et citez-les si nécessaire.

Quand vous parlez de manque de sources et de frustration, je sais quel esprit parle en vous de la sorte pour me calomnier à tort et à travers. Me concernant, vous parlez de frustration.  La frustration de quoi ? Les sources ? Je vous en ai apportées dans le texte même, là où vous êtes enfermé dans votre Coran comme si Allah y était emprisonné. Le seul endroit où l'Esprit suprême désire s'installer à jamais est le coeur de l'homme, un coeur qui est mauvais en général, et non un livre aussi "saint" soit-il dans lequel les paroles de l'homme se divinisent - sans avoir fait preuve d'authenticité divine. La dictature de la religion est la pire de toutes et la mère de toutes les dictatures. Là où abomination et religion font bon ménage, là prospèrent le mensonge et la plus vile des manipulations. Pourquoi donc le péché prolifère-t-il en dépit de multiples religions toutes prétendant pourtant sauver, libérer ou sanctifier l'homme ? 

Quel est donc ce dieu qui n'a aucune considération pour la plus importante de ses créatures en poussant ses adorateurs fanatisés à la détruire gratuitement dans des attentats suicides ? Quel est donc ce paradis où vont les suicidés-assassins d'un dieu qui a hissé la violence et le meurtre comme méthodes de conversion par la terreur ?

Si on reconnaît l'arbre au fruit et le fruit à son goût, les fruits de la spiritualité africaine, les fruits des traditions authentiques de l'Afrique, partage, harmonie, respect de la vie, de l'homme, de la nature, non exploitation et non asservissement d'autrui, prouvent la haute teneur morale et spirituelle que nos ancêtres avaient cultivée des milliers d'années avant la horde des barbares euro-asiatiques. A certains endroits, la frugalité de la vie africaine cachait une haute spiritualité. Sinon, pourquoi toute haute spiritualité appelle l'homme au désintéressement des richesses de ce monde dont la convoitise cause tous les maux de l'humanité ? EN VERITE, IL N'EST DE HAUTE SPIRITUALITE QUE NOIRE.

Non, il n'y a jamais eu d'esclaves hébreux en Egypte où les travailleurs étaient rétribués comme le montre la Confession négative. " Je n'ai pas pas privé le travailleur de son salaire...," Je suis pur ! Pur ! Pur ! " Les pharaons aspiraient à l'éternité qui passait par le respect de la maat et la recherche de la pureté - ce qui fit de l'Egypte à l'apogée de sa civilisation le plus haut lieu de sagesse de toute l'humanité. Cet esclavage n'est relaté dans aucun texte égyptien. Ahmed Osman le montre assez bien.

Il n'y a pas de religion plus grande que la Vérité. Le reste est le fait des hommes qui veulent domestiquer l'esprit humain en l'aveuglant par la croyance pour le manipuler à souhait. La Vérité n'a pas peur d'être éprouvée car elle peut être prouvée.

Si vous n'êtes pas capable de prouver vos jugements de valeur, je me réserve le droit de ne plus publier vos commentaires.

 

                        LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 14:14
A MWANGOU : LA TERRE EST UN CHAMP DE BATAILLE ENTRE LES FORCES DU BIEN ET DU MAL

Grand-frère, bonjour. Il est facilement compréhensible que le fait de prier pour ses ennemis soit mal perçu car personne ne comprend ce point de vue s'il est juste analysé sur le plan charnel. Emotionnellement parlant, un ennemi phyisique doit être combattu physiquement - d'autant qu'on ne voit pas les esprits. Dieu ne demanda-t-il pas à Elisée de guérir un Général syrien nommé Naaman ? Le prophète a dû se dire : comment le Seigneur peut-il me demander une chose pareille ? Il l'a pourtant fait. Il est certain que ce Général ne regarda plus le peuple qu'il combattait de la même façon. Il décida de croire dans le Dieu d'Elisée.

Je vais répondre à la première question : Jésus avait-il un autre choix que de chasser Satan ? La particularité du Christ est de faire la volonté du Père céleste et non la sienne propre. C'est cela la perfection que de faire la volonté de Dieu et de s'abandonner en elle, de sorte que Dieu vive en nous. Non, il ne pouvait que chasser Satan pour mettre fin à cette tentation car telle était la volonté du Père. En venant dans ce monde, le Christ entra dans le royaume de Satan, notre terre, son système de choses. Et la fin de ce mauvais système de choses terrestres, c'est Dieu qui en décidera au moment arrêté par devers sa volonté.

 

Il y a trois histoires : une histoire officielle qu'on apprend dans les écoles contrôlées par les élites, une histoire cachée parce que honteuse où les vraies causes qui agissent sur ce monde sont dissimulées comme les véritables donneurs d'ordre et une histoire spirituelle résumée dans la guerre entre les forces de la Lumière et celles des Ténèbres.


Le Christ est roi (il doit diriger une des demeures de son Père) mais dans le ciel puisqu'il proclame que son royaume n'est pas de ce monde visible, matériel et cet être céleste qui descend là, en Judée, au cœur du peuple du Mal, une engeance maléfique pour avoir été engendrée par Lucifer lui-même au travers de Caïn, vient dans un monde qui se trouve entre les mains du diable et de ses anges déchus. Le Dieu qui est Bien, Amour et Vérité apparaît là où règne le dieu du Mal, de la haine et du mensonge pour y introduire un peu de lumière au sein des ténèbres. Il  n'a pas reçu mission de tuer ou de capturer Satan. Donc, il ne peut que le chasser afin qu'il ait le temps d'exercer son ministère. Le diable va continuer à agir dans son royaume terrestre jusqu'à ce que le Père décide de détruire ce système de choses qui est une guerre permanente entre le Bien et le Mal. Voici ce qu'en dit Paul :
" Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses ’’ (2 Corinthiens 10 : 4).
Ce verset nous dit que nous nous trouvons au milieu d’un combat et que nous avons des armes spirituelles pour combattre des esprits qui ne peuvent se combattre autrement, des armes qui tiennent leur puissance de l’esprit, des armes spirituelles qui peuvent nous aider à renverser la forteresse des pensées aveuglées et rendues insensées par le diable ou ses démons (2 Corinthiens 4 :4).
‘’Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes’’ (Ephésiens 6 :12).
Paul évoque le monde des ténèbres dans lequel nous sommes plongés et nous luttons contre des esprits méchants dans les lieux célestes qui influencent notre bonne vieille planète. Le combat couvre donc à la fois le ciel et la terre, la sphère visible, matériel et le monde invisible qui est celui des esprits.
 Dès le commencement, il est question de la connaissance du Bien et du Mal - ce qui signifie que le Bien et le Mal existent mais leur nature véritable nous échappe. Pourquoi le Mal existe-t-il ? Pourquoi Dieu le tolère-t-il ? Dieu a aussi créé Satan et les démons, n'est-ce pas ? La question est de savoir pourquoi. Cela veut dire que le Mal, bien qu'on ne se l'explique pas, a sa place dans la loi divine et Dieu ne peut être Dieu s'il ne maîtrise  et ne domine le Bien et le Mal. Personne ne saurait ce qu'est le Bien sans le Mal. L'amour ne prend son sens qu'en présence de la haine, la vie de la mort, la santé de la maladie, l'homme de la femme, le Bien du Mal, la vérité du mensonge, la beauté de la laideur, la justice de l'injustice, etc. La création est polarisée et c'est un grand mystère. Entre le Bien et le Mal, il doit y avoir une puissance neutre qu'on pourrait assimiler au Saint-Esprit qui tient la cohésion du monde mais c'est juste une image. L'hypothèse que je me fais est que le Bien et le Mal sont entrés dans notre monde par l'homme au travers des anges déchus qui ont pris la nature humaine au lieu de rester des êtres angéliques. Satan ne peut donc pas être détruit avant que le Mal ne le soit. Dans l'Apocalypse, c'est-à-dire, à la fin des temps, il en sera question.
Satan dit que tout pouvoir lui a été donné sur la terre. Par qui ? Qui est l'être qui confère pouvoir à d'autres êtres sur d'autres ? Nzambi ya Mpungu. Seulement, quand Jésus Christ ressuscite après avoir accompli sa mission terrestre, les choses changent :
Matthieu 28
"Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit…"
Tout pouvoir lui a été donné DANS le CIEL et SUR la TERRE. Cela signifie qu'après la résurrection de Jésus, l'autorité que Satan avait sur la terre a été donnée à Christ mais il est évident que Satan résiste et ne se laisse pas faire. Nul besoin de détruire un esprit si on peut le priver de tout pouvoir. Les serviteurs du diable veulent amener la terre entière à adorer Satan. Ce qui lui redonnerait le pouvoir perdu sur son royaume. Et c'est à cela, à cette guerre qu'on assiste sur cette planète.

Les Illuminatis contrôlent ce monde dans le but de faire en sorte qu'on adore Lucifer à la place du Dieu Créateur. Regardez combien même les religions sont corrompues. L'abomination de l'homosexualité est devenue légale. L'élite pousse de plus en plus les hommes à s'éloigner de Dieu et de ses ordonnances. Le travail qui enrichit l'élite est la nouvelle religion et l'argent est devenu une idole universelle pour laquelle on est prêt à s'entretuer, à entrer en guerre. La conspiration des adorateurs du pognon n'a qu'un objectif : soumettre la terre tout entière  àl'esclave ou adoration forcée du diable. Cependant, des résistances apparaissent qui retardent leur projet de "Nouvel Ordre Mondial". Nous sommes tellement préoccupés à satisfaire les désirs de la chair que nous ne voyons pas ce qui se trame.
Satan ne peut pas s'amender de sa conduite car il est le tentateur, l'accusateur, l'incarnation du Mal, le père du mensonge qui ment parce que telle est sa nature, le père de l'engeance du Mal, ces esprits des ténèbres. C'est comme si Satan ne faisait que son "travail". Jésus n'avait qu'un choix face à Satan : faire la volonté du Père qui seul décidera du sort de Satan. Tout le mystère est dans la VOLONTE du PERE dont le Christ est une émanation. "C'est du Père que je suis sorti."  " Il m'a donné d'avoir la vie en moi-même..." Il est venu pour dévoiler et détruire les œuvres du diable mais il n'a pas détruit le Mal qui a été créé par le Père. Christ n'est pas le Père puisqu'il parle de la VOLONTE du Père. Là où il y a deux volontés différentes, il y a deux êtres différents mais Si deux volontés sont unies comme une seule, elles deviennent UN SEUL ETRE. "Moi et le Père sommes UN", c'est-à-dire, une seule volonté car celle du Fils s'est effacée pour ne plus faire que celle du Père. Dans ces conditions, le Christ peut recevoir tout pouvoir dans le ciel et sur la terre car le Père sait qu'il fera SA volonté. Satan veut au contraire que les créatures divines désobéissent à Dieu et ne fassent plus sa volonté. Et depuis lors, cette guerre entre le Bien et le Mal fait rage.
Avant la venue du Christ, l'influence du diable sur le monde est peu connue car seuls ses serviteurs ont conscience de son existence. Le diable est en œuvre dans l'Ancien Testament puisque Moïse sacrifie à Dieu et à Azazel qui est un ange déchu dans le livre d'Hénoch. Ce n'est pas pour rien que Satan vient réclamer le corps de Moïse à sa mort (Jude).
Je vais prendre la deuxième question : Jésus pouvait-il prier pour Satan pour qu'il s'amende de sa conduite ? Non et je vais te dire pourquoi : parce que la nature de Satan, c'est le Mal. Quand il s'agit d'une nature, c'est que le Créateur l'a voulu ainsi. Voici ce que Jésus Christ en dit :
Jean 8
" Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas..."
Satan est dépeint comme le père des faux Juifs, il est meurtrier dès le commencement (Caïn), menteur et père du mensonge ; ce qui fait que ses fils sont des menteurs puisque c'est sa nature. Christ est l'esprit de Vérité mais est-il étonnant que l'engeance du diable ne puisse pas le croire ?
Le Christ n'avait pas vocation à prier pour Satan car la nature de cet être est mauvaise en soi.

Pour en venir à Sassou, c'est un homme qui possède le libre arbitre. S'il n'est pas possédé par des démons ou chassé de son véhicule, on peut prier qu'il choisisse le Bien au lieu du Mal. Et en priant pour son ennemi, on prie en fait pour sa délivrance et une fois délivré, on peut sauver des milliers voire des millions de vies. Le véhicule Denis Sassou Nguesso n'est rien sans l'esprit ou les esprits qui l'animent. Le possédé est une victime car il n'agit pas de sa propre nature mais sous la contrainte des démons, des mauvais esprits. Si Dieu a fait le Mal et les démons, c'est lui qui peut nous en débarrasser.

Lorsque vous priez pour votre ennemi, une force négative, vous attirez sur lui une force positive qui neutralise la force négative en lui. Et si la force négative est neutralisée, c'est le Bien qui triomphe. Curieusement, vous comprenez que prier pour Sassou revient à prier pour le salut du Congo. Prier pour nos ennemis, c'est prier pour Dieu les délivre des forces mauvaises qui les tiennent en servitude. Et Dieu peut nous en délivrer de plusieurs manières. Je sais que vous m'avez bien compris.

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
8 août 2016 1 08 /08 /août /2016 18:40
A NE WA INDO ISSANGHA MOUELLET : MA REPONSE A TON TEXTE

COMMENTAIRE : Voici un texte publié par mon frère Ne WA INDO ISSANGHA MOUELLET que j'ai tenu à publier en le commentant puisqu'il réagit à un de mes articles. Si je puise principalement mes exemples dans la Bible, c'est parce que c'est le livre que les Congolais lisent avant tout autre livre prétendu sacré, souvent juste pour fortifier la foi - sans chercher à savoir qu'elle contient des connaissances exotériques et ésotériques comme un puzzle. Ceux qui ont écrit (en fait compilé) ce livre connaissaient des choses cachées qui ne pouvaient être livrées au commun des mortels dans les détails mais des connaissances ont fuité. Toutes ces connaissances ont leurs sources à KMT, la terre noire du KIMUNTU.

Ce n'est pas Moïse qui a écrit l'ancien Testament et en poussant mes recherches, j'ai fini par comprendre que ce n'est même pas Esdras son véritable auteur. Vous pouvez suivre l'épopée de la Bible dans la Bible elle-même : les écrits de Moïse sont soi disant placés dans l'arche mais quand on fait le décompte, on ne retrouve pas de manuscrit lorsque le temple est construit. Esdras ne put écrire tous les rouleaux de l'ancien Testament en une nuit. C'est impossible. Il dut trouver les manuscrits dans la seule communauté où ils pouvaient les avoir : chez les Esséniens. C'était sa seule chance de constituer un Livre saint pour unifier le peuple. Les Esséniens eux-mêmes eurent ces connaisssances auprès des communautés juives d'Egypte qui avaient compilé des écrits égyptiens comme les instructions d'Amenemope qui devinrent les livres des Proverbes et de la Sagesse. Quelques sources de la Bible sont citées dans la Bible elle-même comme le livre éthiopien d'Hénoch, le Livre d'Adam, encore un livre éthiopien (qui montre comment Adam passe de l'homme initial image de Dieu à l'homme de chair à la peau noircie et dont les yeux ne sont plus capables de voir les merveilles divines si les êtres divins ne se matérialisent pas sur le plan terrestre) ou le Livre de Jasher (Juste) le livre des guerres de l'Eternel, etc. J'ai écrit un article à ce propos.

On a retrouvé de nombreux manuscrits à Qumran dont huit exemplaires complets du livre d'Hénoch - ce qui démontre que ce livre avait une importance significative à cette époque. Quant à la Cabbale ou enseignement oral supposé de Moïse, il est encore égyptien, c'està-dire de KMT. Les Séphirot représentent le véritable arbre de la connaissance du Bien et du Mal ou comment se déploie l'énergie divine de l'invisible absolu ou Dieu au monde visible ou Malkout. La connaissance des différents mondes venait plutôt du livre d'Hénoch.

Les écoles de prophètes de Carmel et d'ailleurs travaillaient à l'époque d'Elie en étudiant tous ces livres. Le fond spirituel biblique est kmtique puisque Moïse était un Egyptien bien identifié par les filles de Jéthro comme tel, donc une peau sombre. L'Egypte était la terre du kimuntu rayonnant qui connaissait les composantes de l'être, de l'invisible et du visible. Elle avait la doctrine du jugement du mort et des sphères paradisiaques et infernales. L'Egyptien aspirait à une sainteté dans sa vie physique pour passer l'épreuve de la pesée du coeur lors du jugement. Le combat entre les forces des ténèbres sous la houlette de Sethek et celles du Bien conduites par Osiris se déroulait au quotidien. Même le concept de résurrection était égyptien. Le livre dit des morts a inspiré les dix commandements (confession négative). Il n'est nullement besoin de croire que la "lumière" vient d'ailleurs car elle vient d'Afrique par la fille du KIMUNTU, KMT. KMT qui a dévoilé que l'homme avait une âme bien avant qu'Aristote ne pille les bibliothèques sacrées sous le règne d'Alexandre le Grand. Nous devons nous réapproprier ce qui nous a été volé en prenant conscience que nous sommes, nous, habitants de Kathiopa la sombre, le VRAI peuple de Dieu.

A présent, parlons du texte de Ne WA INDO ISSANGHA. La Bible est écrite en hébreu, une autre langue africaine puisqu'elle est la langue de Canaan, descendant de Cham, et non celle d'Abraham. Les anciens connaissaient le secret de l'ADN représentée par le caducée qui représente l'ADN comme deux serpents entrelacés. la Bible en parle comme l'esprit (NEPHESH) de toute chair (BASAR).

Voici quelques versets illustratifs :

Genèse 6 : 19
" De tout ce qui vit, de toute chair, tu feras entrer dans l'arche deux de chaque espèce, pour les conserver en vie avec toi: il y aura un mâle et une femelle. "

L'expression de "toute chair" s'adresse à tous les êtres vivants, tous ceux qui sont charnels et qui respirent, y compris l'homme car il est aussi écrit :

Nombres 18 : 15
Tout premier-né de toute chair, qu'ils offriront à l'Eternel, tant des hommes que des animaux, sera pour toi. Seulement, tu feras racheter le premier-né de l'homme, et tu feras racheter le premier-né d'un animal impur.

Ce verset de Nombres 18:15 atteste que l'expression toute chair concerne aussi l'homme et il en existe d'autres de la sorte. Ce qui signifie que l'esprit de toute chair concerne l'esprit qui existe dans TOUT être vivant, tout être qui vit du souffle.

Nombres 16:22
" Ils tombèrent sur leur visage, et dirent : O Dieu, Dieu des esprits de toute chair ! Un seul homme a péché, et tu t'irriterais contre toute l'assemblée ? "

Ici, on lit que Dieu n'est pas le Dieu de la chair mais le le Dieu des esprits de TOUTE CHAIR. Ce qui signifie que dans toute chair (BASAR) vivante, il y a un esprit (nephesh) et non (ruah) qui l'anime et Dieu étant esprit, il est le Dieu des esprits de TOUTE CHAIR sans exception - ce qui signifie que dans la doctrine profonde ésotérique, tout être vivant a un esprit.

Je ne cherche pas à lire je ne sais qui mais je reste dans la doctrine biblique. Si l'âme selon ce que disait Moïse se trouve dans le sang, où se trouve l'esprit de toute chair, la chose qui vivifie, qui est capable de reproduire la chair de n'importe quel être vivant  de cette terre ? Si l'esprit est ce qui vivifie selon ce qui est écrit :

Jean 6 : 63
" C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. "
Ce verset montre bien que l'esprit est lié au langage, c'est une sorte de langage. Si sur le plan de l'entendement divin, l'esprit est un ensemble de paroles donc un langage, sur le plan de la chair, cela ne peut renvoyer qu'à l'ADN qui est un code, un langage avec un alphabet A C G T et c'est ce langage qui est capable de produire et de reproduire toute chair. Hélas, seule la révélation peut indiquer qu'on parle ici de l'ADN. Tous les miracles s'accomplissent au niveau de l'ADN qui est capable de reconfigurer le corps humain pour le guérir car en tant qu'"esprit", il est sensible à la parole humaine et divine mais il ne s'agit ici que de l'esprit de la chair. L'ADN lui-même possède un double immatériel et en disant cela, j'oublie de dire que 97% de cette molécule est inactive car seuls 3% suffisent à générer un être humain. Ce n'est donc pas qu'une simple question matérielle mais c'est un élément important qui peut permettre à l'homme de façonner un être à l'instar des Néphilim : "Faisons l'homme à notre image..." en modifiant l'ADN humain par la nourriture, la boisson, les médicaments, etc. 
Que savons-nos de l'essence véritable de la vie physiologique ? Rien. Nous nous contentons d'en étudier les manifestations ignorant ce qui fait l'essence de tout cela et l'ADN vient expliquer comment la machine matérielle est divinement programmée. L'esprit de l'homme est quant à lui à l'image de celui de Dieu, un être éthérique dont nous entendons les paroles intéreures sans savoir par quel organe elles passent. Voici un verset qui démontre que ce n'est pas en chair ou avec l'esprit de la chair qu'on communique avec Dieu mais avec l'esprit de l'homme qui lui peut être perdu - ce qui nécessite une nouvelle naissance :
2 Corinthiens 12
" Il faut se glorifier... Cela n'est pas bon. J'en viendrai néanmoins à des visions et à des révélations du Seigneur. Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait. Et je sais que cet homme si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait…"
Paul parle de Jean qui fut ravi en esprit lorsqu'il eut la vision du livre de l'Apocalypse. Le ravissement peut se faire hors du corps, ce qui signifie que l'esprit qui n'est pas chair peut momentanément se détâcher du cordon d'argent et monter dans les sphères supérieures pour contempler la réalité des mondes invisibles qui ne sont pas accessibles à l'oeil physique mais il est aussi possible que sans sortir de sa chair, on puisse voir comme Guéhazi le disciple d'Elisée la sphère invisible - notamment terrestre. Voyons à présent ce qu'en dit Jean lui-même :

Apocalypse 1:10
" Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette..."

Apocalypse 4:2
" Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu'un était assis. "

Jean fut ravi en esprit comme le fut Hénoch en son temps. Cela démontre qu'il y a l'esprit de la chair et l'esprit de l'homme immatériel qui cohabite en l'homme charnel quand il posède encore son esprit que je qualifierai d'éthérique car non matériel et c'est cet être qui parle en nous dans la mesure où il n'existe aucun organe de la parole, les dents, la langue et la gorge appartenant à l'appareil digestif.

Pour terminer, quand Christ dit : "Laisse les morts (en esprit) enterrer leur mort (en chair)", crois-tu, mon cher NE INDO ISSANGHA MOUELLET que ceux qui vont enterrer leur mort savent qu'ils sont morts en esprit ? Non, ils continuent à vivre comme s'ils étaient pleinement vivants alors qu'ils ne vivent plus que par l'esprit de toute chair obnubilé par les besoins matériels. Si lorsqu'on est mort en esprit, on ne s'en rend pas compte, quand des esprits vous expulse de votre véhicule charnel, vous n'en êtes pas forcément conscient. Le roi Nébuchadnosor se comporta comme un animal en mangeant de l'herbe - jusqu'à ce qu'il retrouve son esprit. Il n'est pas sûr qu'il savait ce qui se passait et dans le fou de la secte dont vous citez le nom, ce n'est pas forcément l'esprit de l'homme qui parle. 
Dire que l'animal est un esprit non achevé, c'est soutenir de la fausse doctrine car Dieu créa TOUTE CHAIR selon son espèce pour qu'elle y reste car il vit que c'était bon et c'est justement en cela que consista le péché des anges déchus qui quittèrent leur condition angélique (monde invisible) pour descendre sur terre vivre la vie des hommes en s'incarnant et en prenant femmes (livre d'Hénoch).
J'ai lu des milliers de livres. Je garde le discernement de l'esprit en lisant car je lis avec l'esprit de vérité.
Voilà, j'espère en toute simplicité et clarté avoir répondu au message de mon frère passionné de choses de l'esprit comme moi. Nous sommes esclaves des apparences et du mensonge. Aussi, seule la vérité peut nous affranchir.
 
             LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU
 

                                                                 *

 

Le témoignage spirituel du Lion de Makanda Benzila et les exposés qui l’ont suivi sont intéressants à plus d’un titre…
Un titre peut résumer cela :
LES SPHERES DÉMONIAQUES, LE POUVOIR DE L’HOMME, ET L’ESPRIT-GROUPE.
Me mettant entre le Cardinal Zebrowsky et Max Heindel (Christianisme mystique) et les révélations qui sortent naturellement des Madimba-Ma-Ntsi (Les sites énergétiques du pays / l’interland),  je souhaite simplement dire que le combat féodal entre les sphères démoniaques et celles lumineuses (biena-mu-ntemo/ Qui sont dans la Lumière) date des temps immémoriaux ; et surtout en cette chère Afrique Centrale (Ntimansi/ Cœur du Pays), elle est de tous les instants (PS : vous venez de le réaffirmer, ce 04/08/2016). Car, nous sommes les rejetons de la Promesse fondamentale de Ne Muhangi (Ne Kabumba/ Dieu Créateur) ou, Nzambi’a Mpungu…


Congo-liberty (www.congo-liberty.com) a publié un EXTRAIT DES MEMOIRES du Cardinal Zebrowsky, qui donne un aperçu très illustratif de ce qu’est essentiellement le type de transfert ou d’échanges entre les différents plans que vous évoquez.
Je reprends ces morceaux choisis : 
« -Pourquoi ont-ils tué le cardinal, insistai-je ? » « –Ils ont tué Biayenda parce que c’était un saint. Un homme qui portait l’évangile, un homme qui était l’évangile. Un homme qui transformait les cœurs les plus endurcis. Vois-tu, Hervé, Biayenda a réussi là où moi-même j’ai échoué. En 1977, il avait réussi à toucher le cœur de deux de nos dirigeants d’alors (…) Sous le regard du cardinal, Ngouabi et Massamba Debat définirent secrètement une nouvelle constitution qui entendait sortir le Congo de l’impasse du communisme. (…) MAIS AU CONGO LE MALIN EST PUISSANT ET IL VEILLE. UN HOMME, LE PLUS FORT D’ENTRE-NOUS ENTRETIENT DES RELATIONS AVEC CES PUISSANCES DU MAL (...) C’est ainsi que Marien Ngouabi et Massamba Debat furent assassinés par quelques Congolais voués aux forces de la mort et du Cardinal. 
– Ces forces sont celles de la mort. Dans certains de nos rituels africains, des hommes appellent ces forces du mal et de la mort. Et tu peux me croire Hervé, ces forces sont celles du Diable, et elles répondent. »
« – Lui c’était différent. C’était un chef religieux, une affaire strictement congolaise. Le chef de la religion du mal devait, pour installer son pouvoir, tuer le chef de la religion du Bien, incarné en la personne de Biayenda. (...) Il s’agit d’un terrible sacrifice humain qui s’inscrit dans des liturgies de l’effroi. (…) Dans la nuit du 17 mars 1977, quelques heures après avoir tué Ngouabi, le grand prêtre des forces du mal, le grand Khani, a envoyé des hommes à l’archevêché où dormait Biayenda. (…) il fit arrêter sa voiture pour s’enfuir dans la brousse vers la montagne appelée aujourd’hui «Montagne du Cardinal» (…) Ils se saisirent de lui et l’emmenèrent jusqu’au cimetière, qui est l’un des lieux privilégiés où ils célèbrent et appellent les forces du mal. Ces cérémonies sont toujours nocturnes. Une tombe y était creusée. Le chef des forces du Mal ordonna à Biayenda de s’y coucher. (…), mais le Cardinal refusa. IL FUT BRUTALEMENT JETE DANS SA TOMBE, LA, IL S’AGENOUILLA ET PRIA, TANDIS QUE LES FORCES DU MAL, SOUS LE REGARD DE LEUR GRAND CHEF, PSALMODIAIENT LENTEMENT LEURS INCANTATIONS QUE LE DIABLE ENTEND, TOUT EN REMPLISSANT LA FOSSE. C’est deux jours après seulement que le cardinal fut retrouvé dans cette tombe. Il était à genoux, sa main droite loin de son visage, mais à hauteur de son visage (…) »
Cet extrait, parmi d’autres écrits spécialisés sur la question du rituel d’appropriation qui confère pouvoir et domination, montre effectivement la terre comme théâtre de l’épreuve de force entre les différentes éléments moteurs de l’Arbre Sephirotique, à travers KALLAH (la fiancée/ La terre dans le système solaire).
De façon schématique, chaque fois qu’un homme meurt de façon brutale, il se dégage une puissante énergie que récupère les mages qui savent ou maîtrisent le transfert de fluides à travers certaines notions de la nécromancie négative. C’est le phénomène qui écœure certains Congolais en raison de ces accidents qui surviennent dans une fréquence significative à des coins singuliers de nos villes. Lorsque le sacrifié est une personne d’une certaine dimension, un homme qui a atteint des hautes sphères de l’illumination spirituelle, le flux des énergies recueillies est proportionnel à ce que représente l’incarnation freinée en termes de rétribution. 
-Oui, je crois qu’il est possible qu’un esprit soit écarté, sans vraiment l’être, de son propre corps physique. Vous l’avez démontré en vous basant sur la Bible… 
-Oui, et vous avez raison, l’esprit est toujours conscient de ce qui lui arrive. Car, le scaphandre physique est une demeure qui lui est dévolue. En effet, combien même il est sensiblement éloigné, sa présence est toujours évidente.  La dépossession implique une réaction, un besoin d’exister, quelle que fût l’invasion de la Légion.
A titre d’exemple, les Avertis (chercheurs) qui savent ce qui se cache derrière les agissements étranges des faux prophètes de Pointe-Noire, connaissent cet ancien prêtre Hindou-Sankara, très proche d’une célèbre assemblée évangélique située non loin du Grand-Marché, devenu fou il y a quelques années. En jargon doctrinal de la branche Yoga-tantrique, Hindou-Sankara, c’est un moine Elf-t/ un travailleur à plein temps au service de la communauté religieuse. Un jour, certains de ses frères dans la foi, voulant tenter de le récupérer, l’invitèrent à une séance de méditation. Quand, ceux-ci s’engagèrent volontairement sans passer par une chanson introductive, il les arrêta net.
« -Nous ne pouvons pas nous lancer dans une méditation, sans commencer par la SHIVAGHITI (chant millénaire que certains centres hindous sankara utilisent rarement) ». L’Esprit avait parlé…
Plus qu’on s’enfonce dans le bas-plan, dans les strates de l’Arbre de l’involution, de ARETZ à QULIPHOTS en passant par GEHENOUM à la recherche des pouvoirs qui peuvent conférer puissance et autorité sur la terre, l’on se lie aux forces de ses plans à la fois denses et subtils. Dans ces mondes du revers, un homme mus par l’audace et la cruauté doit avoir en plus, le pouvoir de la véritable domination ou de la suggestion (maillage au corpus identitaire/ différent de la possession ou emboitement des consciences), sinon il fini par être un maillon ordinaire et insignifiante de la myriade Légionnaire… 
Concernant l’ADN, esprit de la chair ; la science  vous conforte dans cette assertion. Cependant, à mon avis, ce qui est décodé de l’ADN à ce jour, relève de la fenêtre physiologique et génétique. Quant à retenir la même caractéristique pour l’homme ordinaire et le spirituel, ou mystique accompli, concernant la mouvance de l’élément physique, il y a tout de même un travail de compréhension et de démonstration plus intense encore. Car, s’agissant de l’homme qui fait l’objet de votre témoignage… Le président du Comité central du Parti Congolais du Travail (PCT), on lui reconnaît – vous y compris -, un parcours d’ordre mystique assez fourni.
Ma réserve est relevée par cette affirmation : « (…) Car il est perdu dans le monde invisible et persécuté. Cela, l'être physique Sassou ne le sait même pas et ne le ressent pas car le corps n'est qu'un véhicule bien qu'ayant son propre esprit (ADN) qui gère son métabolisme et toutes les fonctions de l'organisme. (…) »
A mon avis, quand un évolué spirituellement arrive à maîtriser ses multiples corps, à mobiliser ces différents chakras majeurs, il forme un être souverain avec ses autres personnalités. L’autonomie de la dimension animale, de la chair devient alors un leurre. Il est certes vrai que « L’Esprit peut s'incarner mais la chair peut vivre selon la simple vie de la chair. Les animaux sont là pour le prouver» ; cependant, même dans ce cas, le christianisme mystique évoque un influx appelé l’Esprit-Groupe. En effet, dans sa Cosmogonie, Max Heindel, soutient : « L’esprit de l’animal n’a encore atteint dans son évolution que le monde du désir. Il n’a pas évolué au point où il peut « pénétrer » dans un corps dense. Par suite, les animaux n’ont pas d’esprit individuel intérieur, mais un esprit-groupe qui les dirige du dehors. Ils possèdent les trois corps, dense, vital et du désir, mais l’esprit-groupe qui les contrôle se trouve à l’extérieur. » C’est dire qu’il est légitime de penser que « l’être-physique Sassou » sait. 
Dans son immense chef-d’œuvre, LA TRAME DE LA DESTINEE, au chapitre intitulé « ESPRITS ATTACHES A LA TERRE » (Pages 36-37), Max Heindel continue en soutenant qu’ « Il y a des individus d’une nature si diabolique qu’ils se plaisent dans les habitudes de vice et de pratiques dégénérées, dans une vie de brutalité, se délectant à faire souffrir les autres. Quelquefois, ils s’adonnent même aux sciences occultes dans l’intention perverse d’obtenir plus de pouvoir sur leurs victimes. En ce cas, leurs pratiques diaboliques et immorales entraînent nécessairement le durcissement du corps vital. Dans les cas extrêmes, lorsque la nature animale est restée souveraine, sans aucune expression de l’âme dans la vie terrestre précédente, la division du corps vital ne peut avoir lieu, et pour cause : il n’y a pas de ligne de séparation… »  (Note de l’auteur : c’est-à-dire entre le corps vital et le corps du désir). 
C’est aussi cela « les morts en esprit », avec une spécificité nette entre Esprit-entité-de-lumière et, esprit-suppôt-des-ténèbres. Ainsi, ces êtres savent en tout point ce qu’ils représentent. Pourquoi, ne dirait-on pas alors, « Laissez les morts enterrer leurs morts et suis-moi » ; parce qu’ils le sont du point de vue de la lumière, mais aussi du fait de la chair appelée à dépérir.  Cela est aussi valable pour les êtres dont l’esprit ne s’est pas encore résolument engagé sur le sentier de la Vérité, se contentant de multiples incarnations insignifiantes, mais la nature patiente sait attendre leur future résurrection.
En somme, vous avez raison de lancer le réveil du versant spirituel de la lutte. Oui, elle l’est avant d’être physique comme vous le réaffirmez, et le démontrez avec force. Dans mes périples auprès des moines tantriques, bouddhistes du Congo, et même dans la profondeur du Bukongo, c’est ce que je retiens.

Si la masse aveugle doit pouvoir cibler ou orienter son action dans la prière ordinaire, les différents parangons, passeurs de connaissances devant nos « frères aînés » dans nos « Madimba-ma-ntsi » (sites énergétiques), eux, n’ont-ils pas une action plus concertée à entreprendre ?


                          Ne WA INDO ISSANGHA MOUELLET

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 16:02

L’Eglise (l’assemblée des croyants) est la lumière du monde.
Comment rayonne-t-elle aujourd’hui et quel est son témoignage, surtout dans les pays d’Afrique au sud du Sahara ?
Il y a une trentaine d’années en  Afrique, tous les défis étaient pour : « d’ici l’an 2000 ». On croyait cet horizon si loin ; tellement loin que, comme par enchantement, tout pouvait et/ou devait être fait avant le début du troisième millénaire.
Hélas, le temps passe très vite et la réalité s’impose à nous, une réalité sombre et douloureuse. Nous sommes aujourd’hui dans la deuxième décade du troisième millénaire et la situation dans beaucoup  de pays d’Afrique sub-saharienne est plus que catastrophique. Les populations vivent une crise d’espérance et chaque jour qui passe est un pas de plus dans la misère la plus profonde. Les gens ne peuvent pas se nourrir, se loger, se soigner… Quant à l’instruction, point n’est besoin de l’évoquer puisque les besoins primaires ne sont pas satisfaits.


Les Eglises doivent sortir de leur torpeur et se lever, non pas pour critiquer et condamner mais pour bâtir, pour redonner l’espoir véritable et pour être la lumière du monde.


Il est plus que jamais impératif que l’Eglise s’implique de façon pragmatique à la recherche du  bien-être des populations dans les pays d’Afrique sub-saharienne.
Aujourd’hui le chrétien d’Afrique, sa Bible à la main, est prompt à la « prière ». Cela pourrait être louable. Toutefois, la situation actuelle impose une nouvelle attitude, complémentaire à la précédente.  Les leaders d’Eglise ont le devoir d’inciter le chrétien à avoir d’une main la Bible et de l’autre un outil pour l’action.
Ce qui va nous conduire vers une véritable logique de « sala – sambila, sambila – sala », c’est-à-dire : « action-prière, prière-action », sans laquelle me semble-t-il, l’Eglise restera déconnectée de sa mission…
Devant les besoins et les problèmes des hommes, nous avons le devoir de témoigner de la force de la Bonne Nouvelle du Christ, dans la prière et par l’action.


Nous n’avons pas un autre programme que celui de Jésus, le Christ : prendre en compte et en charge tout l’homme (l’homme dans toutes ses dimensions).


Après avoir enseigné la multitude (dimension spirituelle), le Maître se préoccupe de la faim de cette foule (dimension matérielle).
Et il donne la mission à ses disciples d’en trouver la solution… (Donnez–leur vous–mêmes à manger), Matthieu 14.13-21. Cette mission n’est pas facultative, c’est un ordre du Seigneur aux disciples…
Il y a un grand fossé entre la volonté de Dieu et « l’ordre présent des choses ». Notre devoir est de réduire ce fossé, tant soit peu…
Que la paix qui vient d’en haut soit avec vous tous ! Notre Dieu est Vivant.


Joseph NZIKOU-KENGUE, pasteur

16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:42

Il faut savoir qu'il n'y a pas de frontières entre spiritualité et histoire humaine : notre histoire est en fait une histoire spirituelle qui se joue sur l'échelle de la matière (densité physique qui nous emprisonne) et nous croyons parce qu'on nous l'a fait croire que l'homme véritable est un amas de tissus organiques et rien d'autre. C'est faux ! La véritable nature de l'entité humaine n'est pas charnelle. Comment peut-on lire le livre de la Genèse dans la Bible et ne pas se rendre compte d'une vérité qui en dépit du camouflage de l'Eglise, des nombreuses retouches du texte orignal, a résisté et fait même la base de l'enseignement du Christ et de sa mission de révélation à ses apôtres ? Toute la vérité se trouve dans la Genèse ; le reste est une conséquence  qui se poursuit - jusqu'à nos jours.

1) Si vous, monsieur Davide, créez un être à votre image (extériorité) et ressemblance (intériorité), à quoi ressemblerait-il ? Créer à SON image, c'est prendre pour modèle extérieur, SA propre apparence extérieure. Et créer à SA ressemblance, c'est forger l'intériorité de l'être selon SA propre intériorité. Si on parle "génétiquement", pour créer les animaux, etc, Dieu crée du code génétique mais pour le premier homme, il utilise le SIEN propre ! C'est une différence capitale qui rend compréhensible que Dieu ait tant aimé le monde car il s'y trouve UNE créature à SON image et à SA ressemblance, une créature qui procède de SA PROPRE NATURE. La Bible indique comment à partir du matériel terrestre qui modela l'image ("argile"), il ajouta son propre "souffle" pour que l'homme devienne une âme vivante. De l'"argile" vient la chair (qui selon Christ n'est rien et ne vivifie pas) et du "souffle" (Esprit qui vivifie) de Dieu vient la vie véritable de l'Homme qu'il créa sur cette terre ;  ce souffle est une portion de la VIE même de DIEU en NOUS, en l'homme. L'homme créé à l'image et à la ressemblance de Dieu a donc quelque chose de divin en lui, dans sa nature car si la forme vient de l'argile, l'intériorité possède quelque chose qui sort directement de Dieu. Dans la généalogie d'Adam, il est même dit : "ADAM, FILS DE DIEU" !  Par ailleurs, dans le livre des Psaumes, il est écrit : " VOUS ETES DES DIEUX" ! Les Juifs actuels qui relèguent les non-juifs dans l'appellation de GOYIM croient qu'en cela, Dieu s'adressent à eux, qui ne descendent ni d'Adam, ni d'Abraham. Tout cela sera clairement révélé mais nous savons d'où ils viennent, les Khazars qui se proclament Juifs aujourd'hui. De toute façon, l'ADN vous dit d'où vous venez. Les habitants de la Palestine originelle et même de l'Arabie avant les invasions des Asiatiques étaient noirs...

2) Il se pose alors la question de savoir QUI est cet homme, cet être, cette créature, qui porte en elle quelque chose qui est sorti DIRECTEMENT de Dieu, de la VIE ETERNELLE pour le constituer - alors que pour le reste de la création céleste ou terrestre, il n'en est pas question ? C'est là que même l'homme blanc qui aime s'approprier la première place en tout reconnaît que le PREMIER HOMME EST NOIR. Si le premier homme est noir, comment ADAM peut-il échapper au fait d'être NOIR ? C'est logiquement impossible. DONC, ADAM EST NOIR et l'histoire le montre bien que les premières civilisations Sumer, Egypte, Babylone, je dis bien les premières ont été créées par des NOIRS. Il faut lire le livre de Jasher qui est cité dans la Bible et dont j'ai pu lire une version en anglais, le livre de Rutherford Windsor "DE BABYLONE A TOMBOUCTOU" ou les recherches de Chancellor Williams. Même Gaston Maspéro montre que les Noirs ont occupé une zone qui couvrait l'Afrique, l'Arabie et au-delà et qu'ils auraient régné sur la terre pendant plus de 10000 ans. Il y a bien sûr les travaux de Cheick Anta Diop qu'il faut aussi relire pour bien comprendre la connexion entre l'Afrique noire et l'Egypte. Chancellor Williams a étudié la destruction de la civilisation noire ainsi que la perte de mémoire qui s'en suivit. Comment se fait-il que les Noirs soient les premiers des hommes sur terre et que leur histoire soit curieusement la plus courte au lieu d'être la plus longue ? Ceux qui ont réécrit notre histoire pour programmer notre mémoire dans une sorte de complexe d'infériorité ont peur que nous découvrions que les Noirs sont au début de la civilisation. Il faut lire Martin Bernal qui écrivit BLACK ATHENA. Sa thèse est simple : Si la Grèce a puisé sa civilisation de l'Egypte et que l'Egypte a puisé la sienne de l'Afrique, alors, Athènes a été façonnée par une culture d'origine africaine ou noire. D'où le titre Black Athena...

3) Abandonnons l'histoire et revenons à notre sujet. Si le NOIR est à l'image et à la ressemblance de DIEU, quelle est l'apparence extérieure de ce Dieu même si on ne peut le réduire à un être ordinaire ? Je vous laisse tirer votre propre conclusion. Il faut donc s'adresser à l'être qui a créé votre premier ancêtre dans vos prières. Nous prions dans notre imaginaire un dieu blanc qui n'existe pas et qui ne nous reconnaît pas - d'où des prières qui restent lettre morte ;

4) Le Christ fils de Dieu était noir. L'Eglise catholique le sait mais on vous a vendu la reproduction du pape César Borgia comme image d'un Christ blanc pour mieux vous dominer - afin de voir en chaque Blanc un membre de la famille du Christ devant qui tout genou doit fléchir. Le tableau du Christ estampillé par le Vatican comme originale peinture du Christ que l'on a retrouvé chez un Blanc représente un homme noir. C'est un secret bien gardé au Vatican que le fils de Dieu était NOIR. Le pape Jean-Paul II le souligna publiquement.

5) Vous me direz certainement :  " LDM, il y a plusieurs races sur la terre, elles viennent toutes d'Adam, non ? N'avons-nous pas le même ancêtre ?" A cela je vous répondrai : CERTAINEMENT PAS ! Le livre d'Hénoch que l'on lisait même à l'époque du Christ est cité dans la Bible par son frère Jude ; ce qui l'authentifie comme un livre spirituellement fiable bien que l'Eglise ait décidé de l'écarter car la vérité qu'elle contenait affaiblissait l'idée du péché originel qui aurait introduit le MAL sur terre alors que ce livre et même la Bible confirme que la violence est entrée dans ce monde par un ADN étranger à l'époque des néphilims.

Ils virent que les filles des hommes étaient belles et en prirent pour épouses. Ils, ce sont les néphilims, des êtres venus du ciel qui prirent la forme humaine pour se reproduire avec la vraie créature de Dieu violant la loi qui voulait que la reproduction des êtres vivants vivants se fassent à l'intérieur d'une même espèce. Non, seulement, ces croisements qui engendrèrent des êtres violents, mais ils vinrent aussi s'installer avec leurs femmes sur terre pour créer des civilisations qui furent englouties dans l'océan (Atlantide, Lémurie). Ce qui arriva à cette époque recommencera un jour. Ils savent que de nombreux continents seront un jour sous les eaux...

6) Christ témoigne qu'il n'est pas de ce monde - ce qui fait que ce monde n'est pas le seul. Toute la Bible montre qu'il existe des voies de passage entre les mondes puisque les anges viennent physiquement sur terre. Ils y sont même présents de façon permanente mais un voile devant nos yeux nous empêche de les voir. Un petit exemple tiré de la Bible ? Elie passe de notre monde à un autre dans un char de feu (Merkabah) quand il fut enlevé sans passer par la mort physique sur terre, son disciple Elisée demande à Dieu d'ôter le voile devant les yeux de son disciple et ce dernier voit l'armée du Seigneur, des guerriers amassés sur une montagne - ce qui fit dire à Christ s'adressant à Ponce Pilate que s'il l'avait voulu, un ou deux anges de son Père auraient suffit à le défendre.  Donc si ce monde n'est pas le seul, il y a d'autres créatures ailleurs mais qui ne sont pas faits à l'image et à la ressemblance de Dieu, des êtres qui ont la possibilité de s'incarner et de se reproduire au sein de la race humaine.

Que dit Christ : "Vous avez pour père le Diable", c'est dire qu'il peut se reproduire avec des femmes  humaines ! C'est une phrase que l'on ne peut pas prendre au sens figuré mais par contre quand il dit :  "Tout arbre qui n'a pas été planté par mon père sera déraciné", le Christ ne parle pas d'arbres mais de créatures humaines. On peut aussi évoquer la parabole de l'ivraie et du bon grain. Dieu sema le bon grain (la bonne semence) et le Diable l'ivraie (la mauvaise semence). Les deux poussent ensemble ais un jour Dieu viendra arracher l'ivraie pour brûler la mauvaise semence...

7) La violence est dans ce monde et elle s'acharne en particulier sur la race noire depuis des millénaires. Nous avons subi les invasions, l'esclavage, la colonisation, la néo-colonisation, l'amnésie, l'acculturation forcée ; ils nous ont poussé à nous haïr les uns les autres, à nous entre-tuer entre Noirs. Ils tiennent tant que les Noirs leur ressemblent - en adoptant un mode de vie pervers et égoïste. Pourquoi ? Vous êtes-vous posé la question ? La vraie nature du Noir, c'est le Kimuntu, le BIEN, le partage, le dépassement des enjeux matériels pour privilégier la vie. S'il n'y avait que les Noirs sur cette planète, elle ne serait pas du tout polluée et ses ressources seraient encore suffisantes pour toute l'humanité pour des millions d'années. Regardez la source de la violence dans ce monde, observez bien ceux qui détruisent la planète. A Adam,  Dieu demande de garder et de cultiver la terre. Eux viennent en Afrique, rasent les forêts, tuent les animaux par pur plaisir de tuer, polluent l'air, l'eau, les sols. Pourquoi ? Pour de l'argent ! L'argent est l'instrument qui leur a permis de dominer les Noirs qui sont en fait toujours considérés comme des esclaves.

 

8) Qu'est-ce qui explique la situation actuelle des Noirs ? Nous nous sommes éloignés de notre Dieu, du VRAI DIEU, celui qui nous créa à SON image et à SA ressemblance. Ce qui explique qu'il nous punisse en nous livrant aux forces du MAL que nos ancêtres ont servis mais quand viendra l'heure de la rédemption, IL enverra SON Fils nous sauver, nous qu'on veut exterminer par des maladies créées en laboratoire inoculées au travers de vaccins ou par des aliments contaminés aux virus. Qu'a donc le NOIR de si particulier pour qu'on cherche à l'anéantir, à le détruire ? Ils aiment pourtant chiens, chats, oiseaux, etc. Le mystère de la haine du NOIR par les autres races est simple : ON VEUT DETRUIRE ET EXTERMINER SUR CETTE TERRE LA CREATURE CREEE A L'IMAGE ET A LA RESSEMBLANCE DE DIEU. Les Noirs sont incapables de créer quoi que ce soit qui puisse détruire cette terre. Ceux qui ont pour père le Diable ont accumulé de quoi détruire la terre dix mille fois ! Je vous laisse méditer tout ceci...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 12:42

Quelle est la chose la mieux gardée sur cette terre ? L'or ? L'argent ? Les rois ? Les chefs d'Etat ? Non. LA VERITE DANS TOUS LES DOMAINES MAIS SURTOUT, LA VERITE SPIRITUELLE. Même Moïse ou Jésus ne révélèrent pas tout à tout le monde. Le Christ parlait souvent en paraboles, les disciples lui demandant souvent le sens de ce qu'il disait. Comprendre les Ecritures juste de la bouche du pasteur ou du prêtre est insuffisant pour accéder à la véritable spiritualité. Même les apôtres du Christ durent attendre le don du Saint-Esprit pour mieux comprendre les Ecritures. La Bible ne dit-elle pas : "L'enseignant doit être enseigné ?" Par qui ? PAR LE SAINT ESPRIT (ROUAH KADOSH). Le Christ vous incite à chercher : "CHERCHEZ ET VOUS TROUVEREZ". Il s'agit de savoir ce que l'on doit chercher pour être certain de le trouver car IL EST QUELQUE CHOSE QUI CHERCHE, EST NECESSAIREMENT TROUVE. Il faut rechercher en premier lieu, selon le conseil du Christ lui-même, le Saint-Esprit (le reste étant donné après) car c'est par lui qu'on accède à la connaissance et non par notre petite église. L'église catholique, ou n'importe quelle autre église, ne sauve pas votre âme ; le Christ seul en a le pouvoir et il n'est ni catholique, ni protestant, ni témoin de Jéhovah, ni pentecôtiste, ni musulman, ni bouddhiste, ni branhamiste. Il a dit : "Cherchez la vérité et la vérité vous affranchira". Il n'a pas dit : "entrez dans une église et cette église vous affranchira". Or, la vérité dont il parle ici est d'ordre spirituel et elle est inspirée par le Saint-Esprit. 

Si mes écrits religieux font mal à certains, ils doivent se demander pourquoi. Si je me trompe, confondez-moi par les ECRITURES car un simple petit jugement de valeur ne suffit pas. Nombreux sont dans l'aveuglement car ils n'ont pas reçu l'ESPRIT DE VERITE. Le Christ affirme que lorsqu'on suit un aveugle, on tombe dans le trou. Il a aussi accusé les pharisiens d'empêcher ceux qui voulaient entrer au Paradis de le faire et leur a assuré qu'ils n'y entreraient pas eux-mêmes. CELA EST VALABLE POUR LES PRETRES, LES PASTEURS ET LES  PREDICATEURS DE NOS JOURS. Vous devez d'abord chercher la vérité par vous-même avant de vous fier à autrui. C'est ce que j'ai fait. 
J'ai QUATRE FOIS reçu l'ordre de prêcher. Pourtant, j'hésite à le faire. Je profite de cet espace pour atteindre quelques âmes : avec l'aide du Seigneur, peut-être que certaines seront sauvées en revenant AU VRAI DIEU.

Un petit conseil : avant d'entrer dans une organisation, il convient de connaître son histoire et celle des hommes qui l'ont fondée ou qui la dirigent pour éviter d'être conduit là où on ne veut pas aller. Combien de catholiques connaissent-ils l'histoire de leur église instituée par un empereur romain qui en fit une religion d'Etat ?  Qui connaît l'histoire des papes de l'église catholique ? Le credo catholique a une histoire. On connaît qui fit l'erreur dans la datation de la naissance du Christ (DENYS LE PETIT). Pourquoi y a-t-il eu le schisme qui provoqua la naissance du protestantisme ? C'est valable pour les témoins de Jéhovah qui ignore que le fondateur de leur secte, Charles Taze Russell, était un franc-maçon. Combien de musulmans savent par exemple que Mahomet créa sa religion avec l'aide des judéonazaréens, raison pour laquelle il est tant question de Jésus dans le Coran ?
L'homme a dans la plupart du temps supplanté les paroles et les préceptes divins. Les empereurs et les papes ont changé les préceptes divins au sein de l'église romaine dite apostolique pour les remplacer par des commandements humains. 
Ceux qui sans me connaître pensent que je connais rien sur les Ecritures ignorent que j'ai écrit, sous l'inspiration de l'Esprit Saint, un volumineux document de plus de mille cent pages manuscrites dans lequel j'ai été conduit dans toute la Bible. PERSONNE NE L'A ENCORE LU EN DEHORS DE MOI. Je me suis rendu compte que le message de l'Evangile a été obscurci à dessein. 
Si les hommes connaissaient vraiment la vraie Parole de Dieu, la planète ne se porterait que mieux.

Il y a une première GRANDE VERITE qui n'est pas enseignée : LA TERRE A ETE CREEE POUR SERVIR D'HABITAT A L'HOMME MAIS IL S'Y TROUVE AUSSI DES CREATURES QUI NE DEVRAIENT PAS S'Y TROUVER. Ces êtres travaillent à perdre l'homme et la planète et vous le voyez en oeuvre. Il y a une très grande part de séduction qui passe désormais par la technologie. Les guerres, la pollution, la transformation du climat, la réduction de la race humaine à la servitude, vous voyez tout cela en oeuvre, en live ! Un rabbin juif kabbaliste a avoué que la terre se trouve entre les mains des fils d'AZAZEL et de SAMAEL. Le serpent est en fait un ange puisque la racine SERAPH qui désigne l'ange désigne aussi le serpent. Il faut le comprendre en hébreu parce que c'est écrit dans la Bible mais il faut d'abord lire l'hébreu. Cet être, ce serpent, comment s'est-il trouvé sur terre et pourquoi ? Ensuite, il y a les néphilims de la racine nophel qui signifie tomber, chuter dont l'histoire est décrite dans le livre d'Hénoc.  L'église catholique a fini par interdire la lecture du livre d'Hénoc que le Christ connaissait tout comme ses disciples - puisqu'il est cité dans l'épître de Jude. Pourquoi le livre d'Hénoc a-t-il été interdit ? Parce qu'il permettait de comprendre que le mal sur terre avait aussi une source génétique par l'ADN non humain qui s'y trouvait ! Cela affaiblissait la culpabilisation des chrétiens au travers des seuls humains, seuls responsables du péché au travers d'ADAM et de HAVAH - selon nos experts en religion. Les églises vous enferment dans la Bible remplie de contradictions (exemple : combien de temps dura le déluge ? 40 ou 150 jours ?) et d'erreurs, elle qui pourtant parle de plusieurs autres livres et écrits pour que vous n'accédiez pas à TOUTE LA VERITE SPIRITUELLE :

  • le Livre de l'alliance (Ex 24:7), 
  • Le livre des Guerres de l'Éternel (No 21:14), 
  • le Livre du Juste ou livre de Jasher (Jos 10:13 ; 2 S 1:18), : je le possède en version anglaise. Il raconte l'histoire d'Abraham qui vécut au temps de Nimrod, le fameux roi qui construisit son royaume avec l'aide de CUSHITES (NOIRS), la preuve que les Noirs vécurent et peuplèrent autrefois la Mésopotamie.
  • le Livre des actes de Salomon (1 R 11:41), 
  • le Livre des actes des rois de Juda (1 R 14:29), 
  • le Livre des actes des rois d'Israël (1 R 14:19), 
  • le Livre de Samuel le voyant (1 Ch 29:29), 
  • le Livre de Nathan le prophète (1 Ch 29:29 ; 2 Ch 9:29), 
  • le Livre de Gad le prophète (1 Ch 29:29) ; 
  • la Prophétie d'Achija de Silo (2 Ch 9:29), 
  • les Révélations de Jéedo le prophète (2 Ch 9:29), 
  • le Livre de Schemaeja le prophète (2 Ch 12:15), 
  • le Livre d'Iddo le prophète (2 Ch 12:15 ; 13:22), 
  • les Mémoires de Jéhu (2 Ch: 20:34), 
  • le Livre de Hozaï (2 Ch 33:19), 
  • les prophéties d'Hénoch/Hénoc (Jud v. 14), : je possède les deux versions du livre en français dont une version éthiopienne ;
  • une épître aux Corinthiens (1 Co 5:9), 
  • une épître aux Éphésiens (Ép 3:3,4) 
  • et une épître aux Laodicéens (Col 4:16).

Tous ces documents, à quelques exceptions près, ont disparu ; on trouve des traces de quelques-uns dans les manuscrits de Qmran qui en comportent beaucoup d'autres non cités dans la Bible. Ce n'est pas pour rien que l'église catholique n'a pas voulu qu'ils soient vite mis au service du grand public.
La deuxième GRANDE VERITE que les églises n'enseignent pas est la suivante : L'HOMME VERITABLE N'EST PAS CHAIR MAIS AME ET ESPRIT. LE CORPS N'EST QU'UN VEHICULE. Le Christ l'a bien exprimé : "La chair n'est rien ; c'est l'esprit qui vivifie". EN FAIT, IL N'Y A DE VIE QUE DE L'ESPRIT. LA VIE CHARNELLE EST ILLUSION. OR, L'HOMME NE VIT PLUS DESORMAIS QUE POUR LA SATISFACTION DE LA CHAIR. Ceux qui ne vivent que pour satisfaire la chair n'ont rien compris sinon pourquoi Moshé aurait dit : "L'homme ne vit pas que de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" ? Il y a donc en l'homme quelque chose de plus important que la chair, quelque chose dont la vie dépend de sa connexion à la parole divine. Le Christ n'a-t-il pas dit : "LAISSEZ LES MORTS ENTERRER LEURS MORTS" ? Il y a d'un côté les morts en esprit dont l'âme sera peut-être détruite par Dieu et les morts en chair et peut-être aussi en esprit qui verront leur âme subir le jugement divin. 

La troisième GRANDE VERITE est celle-ci : L'ENFER ET LE PARADIS EXISTENT. Sans rédemption, tous les hommes étant pécheurs, l'homme se retrouve en enfer préalablement prévu pour Satan et les anges déchus (Le mot Lucifer ne se trouve pas dans le Tanack hébreu). Comme je prends très au sérieux ce que dit le Christ, il faut savoir qu'il a dévoilé cette réalité lorsqu'il prêcha sur le cas de Lazare et du riche dans lequel on découvre qu'il y a l'enfer et un autre lieu appelé LE SEIN D'ABRAHAM. Cependant, toutes ces choses semblent abstraites, subjectives pour de nombreuses personnes. Le livre de l'Apocalypse nous prévient qu'il reste peu de temps au Diable et à ses anges. Aussi, ils essaient d'entraîner le maximum d'êtres humains en enfer - par tous les moyens. Il faut donc lutter contre le péché mais c'est plus facile qu'à dire qu'à faire. SINON, POURQUOI LE CHRIST SERAIT-IL VENU ? Et il nous a averti : "TOUTE PLANTE QUE MON PERE CELESTE N'A PAS PLANTEE SERA DETRUITE (Matthieu 15 : 13)". Il est évident dans cette parabole que le Christ ne parle pas de "PLANTE" mais de l'HOMME : ce qui a été planté par Dieu sur cette terre, c'est ce qui doit s'y trouver mais il y a ce qu'il n'a pas établi qui doit être ôté. Il y a plusieurs sortes de vérités dont certaines sont facilement accessibles à l'homme. Il y a la vérité spirituelle qui est par contre de l'ordre de la révélation car nous avons perdu tout contact direct avec le CREATEUR au travers de la désobéissance d'ADAM et HAVAH trompés par SATAN.
La quatrième grande vérité est que SATAN OPERE DANS LES EGLISES EN PRENANT LA PLACE DU DIEU VERITABLE AFIN DE SE FAIRE ADORER. Si vous réfléchissez un peu, vous n'aurez pas de mal à le comprendre : SI LE DIABLE VEUT PRENDRE LA PLACE DE DIEU, IL LUI SUFFIT DE SE SUBSTITUER A LUI, EN SE FAISANT ADORER A SA PLACE ET QUEL EN EST LE LIEU LE PLUS INDIQUE POUR CELA ? L'EGLISE ! C'est pour cela que les Evangiles parlent du "DIEU DE CE SYSTEME DE CHOSES". Je vais publier ce commentaire sous forme d'article pour que d'autres personnes le lisent...
Il m'a été fait grâce de comprendre la VRAIE NATURE DU CHRIST, CELUI QUE DANIEL APPELLE L'ANCIEN DES JOURS.  Il faudra un article spécial pour cela. Que ceux qui cherchent continuent à le faire. Qu'ils cherchent bien. Ils finiront par trouver. SANS VERITABLE CONNAISSANCE DES ECRITURES, LA FOI EST FAIBLE. ON S'ACCROCHE A SON EGLISE ET ON DERIVE JUSQU'A TOMBER DANS LE TROU...

 

                               LION DE MAKANDA MWAN' MINDZUMB'

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 16:05
A MWANGOU : ILS SAVENT DEPUIS 2000 ANS QUE LE SAUVEUR ETAIT NOIR...

Mwangou, bonjour. Hier, je t'ai fait une longue réponse mais curieusement, mon ordinateur a commencé à changer tout seul la taille de mes caractères jusqu'à se déconnecter d'internet ! J'ai donc tout perdu et je dois recommencer en espérant que je retrouverai le fil de mes idées. Je vais commencer par les douze tribus. Toutes étaient noires – y compris les deux fils que Yosseph eut avec une Egyptienne !

L'histoire biblique commence avec l'histoire des Noirs créés à l'image de Dieu. On y découvre aussi l'arrivée des anges du ciel, pères des Néphilims qui survécurent au déluge puisqu'on les retrouve lorsqu'on parle des fils d'Anak, les Anakim et dans d'autres versets bibliques.

Comment se fait-il que l'on ne retrouve plus les douze tribus perdues d'Israël ? L'argument qu'on nous propose pour expliquer l'amnésie collective des juifs actuels serait que les archives du temple furent détruites en brûlant avec le temple. Ce qui ne tient pas : même après la destruction du temple, qu'est-ce qui empêchait les survivants de dire à leurs enfants de quelle tribu ils étaient s'ils le savaient vraiment ? Ce qui montre que lors de la destruction du premier temple, les faux Juifs de l'époque ne savaient rien des véritables douze tribus ! En fait, elles avaient déjà quitté la terre de leur ancêtre Canaan dans leur majorité... Prenons juste un exemple : les Dan (Yakouba) sont en Côte-d'Ivoire, la tribu de Juda s'est installée au Bénin à Juda, aujourd'hui, Ouida (sachez que le j n'existe pas dans l'alphabet phénicien devenu alphabet hébreu et quand sur les cartes du XVIième siècle, Ouida s'crivait bien Juda) ; ils savent que leurs ancêtres viennent de l'ancien royaume d'Israël après une longue migration. Ils ont même reçu la visite des faux Juifs actuels venus enquêter pour savoir si leur religion talmudique pouvait se retrouver dans les tradition de ce peuple - alors même que le Talmud a déformé la vraie religion de Moshé. Une des tribus est aujourd'hui les Mossé, tu as les Kongos qui fondèrent le royaume de Mbanza Kongo, tu as une autre qui se trouve au Ghana, tu en trouves en Ethiopie, jusqu'en Afrique du sud. La vraie histoire de l'humanité est connue. Tacite, l'historien romain, par exemple, a parlé du retour des Hébreux en Afrique.

Il faut fouiller l'histoire, faire preuve de bon sens et démêler le faux du vrai. Comment un même père peut-il avoir des enfants blancs et noirs ? C'est génétique impossible - à moins qu'il y ait un albinos dans la famille. Ou ils sont tous blancs ou ils sont tous noirs. On parle de Sarah mais Sarah était noire comme son frère Abraham. Il est impossible qu'un soit blanc et l'autre noire. Il est incroyable que l'on perde le bon sens lorsqu'il s'agit des textes bibliques écrits par les hommes avec de nombreuses erreurs, déformations, ajouts, contrefaçons. On nous fait croire que parce qu'Abraham venait de Sumer qu'il ne pouvait être noir. Anton Parks montre en lisant attentivement les tablettes sumériennes soutient que les populations d'origine de Sumer étaient noires avant que ceux qui vinrent du ciel (Néphilims) ne se retrouvent en Mésopotamie. Ce que soutient Rudolph Windsor, par ailleurs dans son livre "From Babylon to Timbuktu".

Les églises actuelles ne veulent pas que les lecteurs de la Bible cherchent la VERITE en dehors de la BIBLE qui contient des erreurs et des contradictions - tout en portant le message prophétique qui s'accomplira dans la venue du Messie. LA BIBLE parle d'autres livres qui ont inspiré sa rédaction. Donc si la Bible s'est inspirée d'autres sources qu'elle-même quant à sa rédaction, cela prouve qu'on peut chercher la vérité ailleurs et qu'elle ne se trouve pas que dans la Bible. Nombres 21 : 14 parle du livre des guerres de l'Eternel (on se demande contre qui guerroyait l'Eternel, vous voyez ?) :

"C'est pourquoi il est dit dans le livre des Guerres de l'Eternel: ...Vaheb en Supha, et les torrents de l'Arnon,"

Donc à l'époque de la rédaction du Pentateuque, il existait un livre des guerres de l'Eternel dont des extraits ont été retrouvés à Qumran à l'intérieur des manuscrits de la Mer Morte. Il y a le livre de d'Hénoch, le livre de Japher et le livre d'Adam, les livres que Paul a demandés qu'on lui rapporte. Donc dire aux chrétiens de ne pas regarder ailleurs en matière de vérité relève de l'obscurantisme puisque la Bible elle-même s'est inspirée d'autres livres comme ceux dans lesquels on a tiré les Proverbes.

Toutes les premières représentations de Marie, Jésus,des apôtres, même du prophète Daniel, au premier siècle, les dépeignent en personnes d'origine noire (même les anges au début étaient peints en noir, cheveux courts). Cela est indéniable puisque les preuves existent encore aujourd'hui dans les statuettes et dans l'iconographie vaticanes. Les catacombes du Vatican en sont remplies. Le blanchissement de Jésus sera orchestré sous le règne des papes Borgia. Le Jésus que l'on trouve en image chez les catholiques n'est autre que César Borgia ou l'un de ses frères. La preuve iconographique est très sérieuse ! En Ethiopie, Haïlé Selassié mit son portrait à la place de celui de Jésus-Christ en faisant brûler toutes peintures qui montraient que le Christ était NOIR, plus noir que lui. J'ai publié la peinture du vrai Jésus avant la crucifixion. Elle fut validée par un pape et par l'Eglise catholique qui sait que le Christ était noir.

 

La méthode scientifique a déjà été appliquée sur de nombreux plans : linguistique, archéologique, historique, génétique et même sur le plan de l'exégèse. L'hébreu était la langue de Canaan adoptée par Abram qui venait de Sumer - à moins qu'il ne parlait déjà cette langue. Le prophète Esaïe le précise bien. N'importe quel être non issu du métissage appartient à une race bien définie. On ne se demande jamais quelle était la race d'Abram : était-il Blanc, Noir, Jaune, Rouge ? En fait, il était NOIR. La langue de la Bible est une langue africaine - ce n'est qu'un effet de langage de la qualifier de chamito-sémitique. L'hébreu est très proche du guèze.

Selon le chercheur Gaston Maspéro, les premiers peuples du bassin méditerranéen jusqu'en Mésopotamie étaient des peuples très proches culturellement et linguistiquement appartenant à la race noire. Selon les annales égyptiennes, les peuples comme Canaan qui habitent la Palestine sont des Noirs. Les premiers envahisseurs seront les Hyksos - ce qui introduira le métissage des races en terre de Kemet. Le règne de l'homme noir sur la terre a duré plus de 10.000 avant l'arrivée des Caucasiens, toujours selon Gaston Maspéro.

Il faut savoir que lorsque Jésus commence son ministère, de nombreux vrais Hébreux ont déjà quitté la Palestine, soit pour l'Egypte, soit pour l'Afrique de l'ouest, soit pour des zones plus subtropicales à cause des invasions de peuples étrangers. de 721 à 70 avant la naissance de Jésus-Christ, plus d'un million de vrais Hébreux avaient déjà quitté la Palestine.

Sur le plan archéologique, il n'y a pas de trace d'une quelconque civilisation qui aurait quitté l'Europe pour venir s'installer autour de ce bassin méditerranéen aux temps bibliques. Rudolph Windsor a montré que les Noirs ont fondé Sumer avant d'en être chassés, les poussant à émigrer en Palestine et en Egypte jusqu'à Tombouctou pour ensuite descendre plus profond (Afrique centrale, Afrique australe, Afrique du sud) en fuyant l'esclavage arabe.

Sur le plan de l'exégèse, nous apprenons que celui qui fonda Babylone s'appelait Nemrod, descendant de Canaan, donc un Noir.

Une question : quelle est la couleur d'un homme qui a un enfant noir ? La réponse est évidente ! Noé était donc Noir et Sem, Cham et Japhet étaient par conséquent tous noirs. Maudire quelqu'un ne change pas la couleur de sa peau (Noé parle d'esclavage et non de couleur de peau) ; ce qui voudrait dire que Dieu aurait changé sa toute première ordonnance (Genèse 1 : 24) :

" Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi ".

Voici la première ordonnance que Satan et les anges déchus violèrent au commencement selon le livre d'Hénoch dans lequel cette histoire biblique fut tirée. Chaque espèce devait se reproduire à l'intérieur d'elle-même. Satan et les anges déchus introduisirent l'hybridisme et avec les descendants de Caïn et des Néphilims, le premier monde sombra dans la méchanceté. Le nôtre a pris le même chemin. Ce fut le péché originel.

Sur le plan historique, ceux qui se disent Juifs aujourd'hui proviennent en grande majorité des steppes russes car ce sont des Khazars ayant adopté la "daat yehoudi" ou religion juive d'aujourd'hui. Déjà aux temps de Jésus, les pharisiens n'avaient plus rien à voir avec les vrais Hébreux puisque le Christ avait devant les yeux les descendants de Caïn, le fils du Serpent, ceux-là mêmes qui poussèrent les Romains à le crucifier (c'est ainsi que Satan a placé ses fils au sein des églises pour qu'on lui rende un culte en lieu et place du vrai DIEU). Voici ce que dit Jésus-Christ qui les connaissait bien :

«  Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge » (Jean 8 : 43-44).

Le Christ indique que ceux qui se disent Juifs ne le sont pas parce qu'ils descendent du diable par Caïn, le premier meurtrier de l'histoire de l'humanité. Ceux-là mêmes qui lui répondront qu'ils n'ont jamais été esclaves de personne, révélant qu'ils n'avaient aucun lien avec les Hébreux qui vécurent en Egypte noire. Il en rajoutera dans le livre de l'Apocalypse en évoquant les faux juifs de la synagogue de Satan...

Des tests génétiques ont été faits sur les Juifs actuels qui habitent en terre d'Israël et ils n'ont rien en commun avec Abraham, même pas une petite goutte de sang et ils le disent eux-mêmes pour ceux qui en ont le courage. Rudolph Windsor démontre que les Hébreux véritables se sont installés en Afrique de l'ouest, en Afrique centrale (royaume Kongo), jusqu'en Afrique du sud, une partie étant demeurée en Ethiopie, là où se trouve le vrai jardin d'Eden qui partait de l'Ethiopie jusqu'en Mésopotamie. Il ne faut pas se fier aux cartes actuelles ; elles diffèrent des premières cartes et les noms ont été changés. En fait, on nous fait croire que les Noirs ne se trouvent qu'en Afrique ; ce qui est démenti par les faits car on les trouve jusque dans les îles éloignées, en Inde, en Irak, ils étaient même en Amérique avant Christophe Collomb, prouvant qu'ils étaient là les premiers. Des reconstructions à partir des crânes datant de l'époque de Jésus ont montré que les habitants de Jérusalem (Jébus) ressemblaient aux Bantous !

L'Eglise sait que le Christ était noir mais elle a commencé à blanchir son image à partir des portraits de César Borgias qui s'est fait passer pour le fils de Dieu, lui, un pécheur et un assassin ! Il faut savoir que l'escalavage des Noirs a été avalisé par le romanus pontifex du pape Nicolas V. L'Eglise catholique a par ailleurs elle-même possédé des esclaves.

Pourquoi les faux Juifs écument-ils l'Afrique à la recherche des anciens Hébreux ? Comment eux qui sont Blancs peuvent venir chercher leurs supposés ancêtres en Afrique ? Ce sont des Caucasiens, ils savent d'où ils viennent, eux qui ont détourné la Bible qui est en fait l'histoire des peuples noirs qui sont les vraies créatures que Dieu créa pour les placer sur cette terre. Tous les hommes qui vivent sur la terre ne sont pas tous de la terre ! LA BIBLE LE MENTIONNE DANS L'HISTOIRE DES NEPHILIMS ou anges déchus qui vinrent s'accoupler sur la terre, introduisant un ADN extraterrestre qui se mélangea à celui de l'homme créant des géants méchants jusqu'au point où Dieu voulut détruire toute sa créature.

Pour ton information, un Américain du nom de Ben Rich, ancien directeur de Lockheed Martin's Skunk Works (Lockheed Martin est une société militaro-industrielle très puissante aux Etats-Unis qui travaille aussi dans la Zone 51 au Nouveau Mexique où il y a sept sous-sol, les extraterrestres faisant leur expérience sur des êtres humains au dernier sous-sol selon le témoignage d'un ancien officier membre de Disclosure qui y travailla), affirma sur son lit de mort que l'Amérique (en fait, des sociétés privées) avait la technologie pour renvoyer E.T. chez lui et que les Américains avaient visité de nombreuses étoiles habitées par ceux que l'on appelle les Néphilims dans la Bible.

Ils sont sur le point de détruire totalement cette planète ! Ensuite, une petite élite s'en ira rejoindre leurs ancêtres. Sache que lors de l'alunissage d'Apollo XI, il y avait des extraterrestres sur la lune. La retransmission fut coupée pendant plus de deux minutes. En fait, les Américains le savaient - raison pour laquelle ils voulaient entrer en contact avec eux avant les Russes. Pourquoi les Américains ne retournent-ils plus sur la lune ? Parce qu'on le leur a interdit. Ils ont même lancé une bombe atomique sur la face cachée de la lune mais la bombe fut désactivée ! Il y a des traces d'une très forte radioactivité sur la planète Mars et une planète a été détruite entre Vénus et Jupiter formant ce que l'on appelle la ceinture des astéroïdes...

Le bond technologique des Etats-Unis survient peu après l'événement de Roswell où un vaisseau extraterrestre s'écrasa dans le nouveau Mexique. Les extraterrestres vinrent plus nombreux surveiller la terre quand ils surent que l'homme était parvenu à maîtriser l'atome. Il y a une collaboration entre les E.T. et les Américains dans la zone 51. Apparurent l'informatique, le rayon laser et bien d'autres avancées technologiques. Malheureusement, au lieu de faire profiter la technologie extraterrestre à toute l'humanité, ils l'ont privatisée. En fait, on peut se passer de pétrole pour faire fonctionner les moteurs. Cela, ils le savent depuis les travaux de Nicolas Tesla. Hélas, il y a une poignée de gens qui veulent absolument dominer toute la planète pour créer leur gouvernement mondial avant la venue de l'Antéchrist, le messie des faux Juifs. Ce troisième millénaire verra des choses extraordinaires. En fait, les Etats-Unis ont deux gouvernements : un visible et un secret. Le gouvernement secret possède une science qui a un siècle d'avance sur la technologie moderne, il a ses propres armées privées avec des armes terribles. Il entretient la guerre dans le monde pour vendre les armes tout en les testant. C'est au complexe militaro-industriel que le président Eisenhower faisait allusion dans son discours d'adieu (1). J'espère m'en aller avant que les grandes tribulations ne viennent dans ce monde.

Le Noir, la vraie créature de Dieu, celle qui avait été destinée pour vivre sur cette planète a été avilie, trompée, manipulée, dominée, brisée au point où il ne s'aime même plus ! Il essaie aujourd'hui de ressembler à ceux qui vivent dans l'abomination.

L'Europe entière a adopté le mariage homosexuel, une abomination aux yeux de Dieu qui indique que la fin de ce monde est arrêté par devers le créateur. La corruption de la créature divine est très avancée. Jésus l'avait prédit : « QUAND JE REVIENDRAI, TROUVERAI-JE LA FOI SUR TERRE ? »

 

Voici, ma conclusion, grand-frère. Imagine un homme qui se réveille et qui se retrouve dans un train magnifique dans lequel des gens sont embarqués en ne se souciant de rien – sinon de prendre du bon temps. Il leur demande : "Que faisons-nous dans ce train ?" Aucune réponse. "Comment sommes-nous arrivés ici ?" Aucune réponse. "D'où venons-nous ?" Silence. "Où allons-nous ?" Silence. "Qui conduit ce train ?" On lui demande de faire comme tout le monde en cherchant son bon plaisir. Que fera cet homme ? Fera-t-il comme les autres ou essayera-t-il de trouver les réponses qui expliquent le sens de son existence ? En fait, dans notre monde, il y a ceux qui se contentent de vivre comme tout le monde (c'est le travail de l'éducation qui veut formaliser tous les hommes) et il y a la petite élite qui cherche le sens de tout ceci et qui l'ont trouvé mais qui ont choisi de mener cette planète à la ruine – au nom du pouvoir et de la cupidité. Sauf si le monde se réveille et les arrête. Le salut viendra d'Afrique ; ils le savent très bien...

Je publie un commentaire que je viens de poster sur Facebook. Wens Sompila me signale qu'il y a des Noirs en Palestine :

"Je sais qu'il y a des Noirs en Palestine. Le fait est que l'on retrouve les Noirs même dans des îles très reculées. Tous ne sont pas partis de leur lieu d'origine ! Même en Irak (autrefois, la Mésopotamie et Sumer), il y a eu des Noirs qui descendent des Noirs qui y vivaient depuis des temps très anciens ! Ce sont les islamistes qui ont provoqué la migration de certains comme à l'époque des invasions des Hittites, des Hurrites, des Akkadiens, etc. Si j'avais les moyens, je ferai un travail anthropologique de recensement de la présence noire dans le monde, mon cher Wens Sompila ! Les Occidentaux font semblant en jouant sur le sensationnel à propos de l'identité de Jésus qu'ils connaissent depuis très longtemps mais ils n'ont plus le choix : ils doivent dire la vérité ! On ne peut pas tromper le monde sur le salut car ceux-là savent qu'ils le perdront. "Malheur, à vous, pharisiens hypocrites, vous n'entrerez pas dans le royaume et vous empêchez ceux qui le veulent de le faire !" Cette remarque du Christ est toujours d'actualité. Il faut comprendre la problématique occidentale : l'église est devenue romaine, c'est-à-dire, politique. En dominant le monde temporel, Rome a voulu aussi dominer le monde atemporel, c'est-à-dire, spirituel (c'est d'ailleurs tout ce qui reste de l'empire romain !). D'où la légalisation de l'église. Dans un monde où le Blanc était le maître et le Noir l'esclave, il était impensable de continuer à présenter un Christ noir ! Il fallait le blanchir, l'amener du côté de la race des vainqueurs. Cependant, ils savent qu'il va bientôt revenir et il devient de plus en plus difficile de maintenir ce mensonge. Voilà pourquoi certaines données sortent ! "

-------------------------------

(1) Peu de gens savent que lorsque le président américain Eisenhower essuya un refus de visiter la zone 51, il menaça de prendre la première armée américaine et de détruire la Zone 51. On ouvrit alors les portes à ses trois émissaires qui découvrirent le vaisseau accidenté de Roswell ainsi qu'un extraterrestre vivant. Les trois hommes qu'il dépêcha découvrirent aussi des technologies guidées par la seule pensée. En procédant par rétroingénierie, le complexe militaro-industriel put profiter de la science extraterrestre pour prendre de l'avance sur la science et la technologie officielles. Il créa le groupe Majestic 12 pour s'occuper des extranéens. Un hacker anglais ayant piraté le site de la CIA détient les preuves qu'il y a des officiers extraterrestres qui travaillent sur le sol américain dans la Zone 51. Il est activement recherché et risque la prison à vie ainsi qu'une lourde amende. Ils sont tous dans le coup : CIA, NSA, le lobby militaro-industriel...

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 11:14

Il est assez étonnant de lire la réaction de ceux qu'on a induits volontairement en erreur depuis plus de deux mille ans : ils ont même perdu la capacité d'accepter la vérité tellement le mensonge et les contre-vérités ont été enfoncés dans leur cortex depuis plus d'un demi-millénaire ! Qu'un pape ose vous dire symboliquement par une statuette en la pointant du doigt que Christ et sa mère étaient noirs, ce sont des Noirs qui en font un problème et refusent de le croire ! Quelle cécité ! Moutou parle du complexe d'infériorité ! Affirmer une vérité devient faire oeuvre de complexe d'infériorité. Quand les Blancs le disent, les Noirs les écoutent comme des gamins. Allez sur Youtube et regardez toutes ces vidéos où des Occidentaux reconnaissent avoir menti sur toute la ligne en matière de spiritualité - juste pour dominer les Noirs.  Le complexe d'infériorité, c'est plutôt Moutou qui en souffre car même si je lui exposais la VERITE sur un plateau en or, il persisterait dans sa fausse croyance qui se multiplie de façon exponentielle ! Hélas, quand vous découvrirez la VERITE que l'on vous cache, il sera TROP TARD ! 

Si l'on vous dit que le SAUVEUR de l'humanité reviendra comme il est parti à lire l'Apocalypse, avec mains et pieds percés,, il est important pour ne pas être trompé de savoir quelle est sa véritable identité, quel est son vrai peuple afin de savoir où il apparaîtra.

Monsieur Moutou, moi je suis ne souffre que du complexe de vérité. Non, le Noir n'est pas un humain comme un autre si on lit bien la Bible et si on l'a vraiment comprise : IL EST SUR CETTE PLANETE LA SEULE CREATURE QUI EST FAITE A L'IMAGE DE DIEU - MEME SI LES DESCENDANTS DES NEPHILIMS L'ONT PLONGE DANS L'IGNORANCE, LA SERVITUDE ET LE PECHE. LE NOIR EST LA SEULE CREATURE HUMAINE PREVUE POUR VIVRE SUR TERRE AVANT LEUR ARRIVEE. L'HISTOIRE OFFICIELLE EST UNE GRANDE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE. Cela change beaucoup de choses si Jésus et Marie sont noirs. Pourquoi croyez-vous que les Occidentaux aient voulu les blanchir s'ils n'avaient aucun profit (matériel et/ou spirituel) à en tirer ?

Christ a dit : " Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira" (Jean 8 : 32). Cela veut dire que le mensonge a pour but de nous maintenir dans l'esclavage spirituel et Dieu merci, j'en suis sorti. Le complexe d'infériorité ne doit pas être confondu avec la recherche de la vérité. Si eux savent qui est vraiment Jésus, il prie le VRAI et vous laissent invoquer un faux Jésus blanc en la personne de César Borgia. Vous ne trouvez pas que c'est assez grave ?  Vous êtes victimes de leur plus grosse machine de manipulation mentale nommée Hollywood, la "sainte" forêt de production du mensonge et de la manipulation ! Les images de Jésus que l'on vous vend, notamment aux catholiques, sont celles d'un pape pécheur et assassin, César Borgia, qui mit en vente ses images pour avoir de l'argent afin de renflouer les caisses du Vatican qu'il avait vidées ! Voici un lien qui vous donne un de ces portraits :

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9sar_Borgia#/media/File:Cesareborgia.jpg. Ils savent qu'il est interdit d'adorer des images - même d'êtres ayant vécu sur cette terre. Pourtant César Borgia n'hésita pas à commencer à se faire adorer en se passant pour le Christ. Savez-vous que le pape se prend pour le "fils de Dieu" en personne ? Combien le savent ? Des prêtres le disent ouvertement aujourd'hui, époque où toute chose doit être révélée.

Voici une réponse pour compléter mon propos que j'ai donné à deux compatriotes sur Facebook : 
Monsieur Benoit Youlou, monsieur Alain-parfait Ouénabantou, Christ a dit à la Samaritaine : " Vous adorez un Dieu que vous ne connaissez pas ... Le salut vient des Juifs... les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité...". La connaissance de ce que l'on adore ou de ceux qui sont la vraie source du salut me paraît d'une importance capitale. La connaissance empêche à la croyance de basculer dans l'erreur, la manipulation et le péché. Christ a dit aussi : " Cherchez et vous trouverez..." Moi, j'a cherché et j'ai fini par comprendre et par trouver. Le Vatican connaît la vérité sur les origines du Christ et de sa mère et sur la race d'où vient le salut et j'ose croire que vous savez que ceux qui se réclament Juifs aujourd'hui ne le sont pas : l'histoire, la génétique, l'archéologie, tout les confond. Attendez, il est question de salut ! Si je me trompe sur l'identité du Christ, n'ai-je pas à redouter que je me trompe de qui peut vraiment m'apporter le salut ? C'est dommage de voir qu'à cause du lavage de cerveau que nous avons subi que des Africains récusent leur frère. Croire, oui. Mais avec la connaissance qui renforce ma croyance, je préfère ! 
Moïse a dressé le serpent d'airain pour que tous ceux qui le regardent soient guéris des morsures de serpent. Croyez-vous que ceux qui regardaient ailleurs étaient guéris ? Non, l'identité du Christ et de son peuple est importante afin d'identifier d'où viendra le salut. Aujourd'hui, j'ai la certitude qu'avant l'arrivée des Néphilims venus colorer ce monde, il n'y avait 
que des Noirs. Sachez que sur son lit de mort, Ben Rich, directeur de Lockheed's Skunk Works, avait déclaré que les USA détenait désormais la technologie qui permettait de visiter d'autres étoiles et que les appareils qui sillonnent le ciel sont bien identifiés, certains appartenant au complexe militaro-industriel américain et d'autres aux Néphilims. Des échanges entre Néphilims et humains se font dans la Zone 51 interdite d'accès. Même Obama ne sait pas ce qui s'y passe vraiment. Qu'ont obtenu les Néphilims en échange de la technologie qu'ils ont livrée aux humains ? 

Ils savent d'où ils viennent. Ils savent que cette planète est nôtre. Hélas, ils veulent la détruire avant de retourner auprès de leurs pères... Si vous lisez la Bible avec l'esprit de vérité, vous vous rendrez compte qu'il y a une problématique et une seule qui en vaille vraiment la peine : il y a un Créateur qui plaça une créature à son image sur cette terre et il y a eu d'autres créatures venues d'ailleurs - aujourd'hui, on sait comment - qui sont venues profaner la loi divine de la procréation selon l'espèce. Ces nouveaux venus ont introduit la méchanceté, l'immoralité, le péché, ont même détourné l'histoire des vraies Hommes en se faisant passer pour la leur : la postérité du serpent se prend aujourd'hui pour la vraie créature de Dieu - alors que c'est faux.

Vous consommez une fausse spiritualité. Eux, le savent et, à l'approche du jugement dernier, ils se mettent à parler pour dire : "C'est de vous que viendra le salut ; levez-vous avant que Dieu ne vienne tous nous détruire ou que les enfants des Néphilims ne détruisent tout..." Et vous, vous persistez dans l'erreur. Peut-être parce que leur manipulation a trop bien réussi depuis plus de deux mille ans...

Voici un autre texte que je viens d'écrire sur les réseaux sociaux :

In what God we trust ? Really ? That is the question. God decided to destroy His creation because of the presence on earth of Nephilims who introduced race hybridism and sin in this earth. Do yo read correctly your Bible ? Il revient pour séparer la BONNE SEMENCE de la MAUVAISE, la postérité de la femme d'avec la postérité du serpent. L'accomplissement de cette prophétie est le point culminant du plan de Dieu et cela n'est peut-être plus pour très longtemps... Comprenez-vous ce verset de la Bible :
"Matthieu 15
…12 - Alors ses disciples s'approchèrent, et lui dirent: Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés des paroles qu'ils ont entendues ? 13 - Il répondit: Toute plante que n'a pas plantée mon Père céleste sera déracinée. 14 - Laissez-les : ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.…" ?
La plante est une allégorie de l'homme ! Il existe donc sur terre des créatures humaines que Dieu n'a pas installées sur cette planète et elles sont la cause de la destruction de notre belle terre. C'EST L'UNIQUE GRANDE REVELATION DE LA BIBLE ! Tant pis, si vous ne me comprenez pas. Il (CHRIST) viendra sauver sa création avant qu'ils ne la détruisent par le feu de leurs bombes et autres armes terrifiantes vitrifiantes dont vous ignorez jusqu'à l'existence. CECI EST LE COEUR DE LA REVELATION BIBLIQUE CONTENUE DANS GENESE 3:15. Tout le reste découle de là...
Pour la petite histoire, l'Eglise catholique qui a deux mille ans d'histoire connaît le véritable visage du christ paint avant la crucifixion. Vous allez la découvrir. Au début de l'Eglise, Jésus et sa mère étaient toujours représentés en noir car tous les chrétiens savaient qu'ils étaient noirs. Ce n'est qu'après que l'on lança le washcleaning pour produire un Jésus blanc sous le règne des Borgia. C'est une histoire bien connue de l'Eglise catholique que l'on a caché pour endoctriner et dominer les Noirs qui ignorent que Dieu s'incarna dans ce monde dans un homme noir. Je vous donne quelques illustrations :
 
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !
L'IDENTITE DU CHRIST ET DE SON VERITABLE PEUPLE A UNE IMPORTANCE CAPITALE !

Le Vatican a attesté de la véritable image du pape painte avant la crucifixion qui était détenu par un homme blanc qui ignorait tout de la peinture qu'il détenait, une peinture frappé du sceau papal. Je sais que les Noirs qui ont l'esprit tourmenté et complètement dominé par la forfaiture coloniale et le lavage de cerveau ne le croiront pas mais eux, ceux qui vous mentent le savent depuis deux mille et décident désormais de vous dire la vérité. La vraie question est : pourquoi maintenant ? Parce qu'ils se repentent pour essayer d'éviter la colère divine le jour du jugement dernier. Jean Paul II ne dit-il pas que Jésus était un Africain ? Eux, le savent, les preuves sont même sous les catacombes...

 

Ceci est le vrai visage de Jésus-Christ attesté par un pape.

Ceci est le vrai visage de Jésus-Christ attesté par un pape.

Voici la vidéo sur Youtube en anglais qui nous a permis de voir à quoi ressemblait vraiment Jésus-Christ et les faits sont là : Jésus était un NOIR et c'est ainsi qu'on le représentait lui et sa mère Myriam. Vous le savez désormais mais ceux qui veulent continuer à croire que les images blanchies de Jésus tirées de César Borgia et de ses frères sont les vraies images du Christ, ce n'est pas grave. De toute façon, il va revenir et le monde sera ébranlé. Nous sommes aux débuts du temps de la fin où toute choses cachée doit être révélée. Que celui qui cherche la vérité continue à chercher et il découvrira que Daniel, le prophète, était noir comme ceux de sa race qui furent déportés à Babylone et dans sa vision, le FILS DE L'HOMME qu'il vit était NOIR...

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 12:03

Si pour  vous le judaïsme n'est pas une religion ouverte à tous, alors vous êtes un raciste car vous faites d'une religion qui prétend avoir un Dieu universel qui aurait créé tout l'univers un RACISTE, c'est-à-dire, un faux dieu. Rien n'empêche des Noirs, des Blancs ou des Jaunes, des gris, d'adopter la religion juive ou n'importe laquelle.

Abraham a été reçu par Mamré un cananéen et Isaïe dit bien que l'hébreu était la langue de Canaan et Canaan descend de qui ? De CHAM. Abram vient de UR en Chaldée ; sa langue n'était pas l'hébreu mais le Hittite et c’est Isaïe qui le dit, pas moi (lisez votre tanak). Donc l'hébreu est une langue nègre que vous le vouliez ou non. 

Abraham a reçu la circoncision de son retour d'Egypte - signe qu'il a été initié là-bas puisque la circoncision était un signe de prêtrise. Pythagore fut circoncis parce qu'il fut comme Orphée un des rares étrangers qui accédèrent à la prêtrise égyptienne et les Egyptiens comme le dit Hérodote étaient NEGRES aux cheveux crépus que cela vous plaise ou non. NOUS NEGRES, SOMMES CIRCONCIS DEPUIS LA NUIT DES TEMPS ET NOUS NE L'AVONS RECU DE PERSONNE. SI POUR VOUS, LA CIRCONCISION EST LE SIGNE DE L'ALLIANCE AVEC DIEU, JE VOUS LAISSE TIRER LES CONCLUSIONS...

LE JUDAISME EST UNE RELIGION ET NON UN ENSEMBLE DE GENES SPECIFIQUES A UN GROUPE HUMAIN. JE REPETE QUE VOUS ETES UN RACISTE ANTINEGRE. Passez votre chemin car nous n'avons rien en commun et gardez votre idéologie dépassée pour vous. VOS IDEES VIENNENT CERTAINEMENT DU TALMUD QUI A PERVERTI LA RELIGION DE MOSHE POUR MENER A LA RUINE DE L'HUMANITE.  

Comment Moshé pouvait-il naître d’Amram et d’une fille de Jacob, Yokebed, Jacob qui vécut quatre siècles auparavant ? Ca n’a aucun sens. Vous avez honte d’admettre que votre religion vous vient d’un Egyptien, d’un prince d’Egypte, d’un prince nègre.

Vous parlez d'animosité. PROUVEZ-LE OU TAISEZ-VOUS. Je connais très bien des gens comme vous. Je vous apprends que MOSHE ETAIT NOIR, LUI QUI EPOUSA UNE NEGRESSE, FILLE DE JETHRO QUI NE POUVAIT ETRE QUE NEGRE CAR SEUL UN NEGRE PEUT ENGENDRER UNE NEGRESSE. LE VRAI JUIF A DU SANG NOIR. VOUS QUI VOUS PRETENDEZ JUIFS, ETES DE FAUX JUIFS. LA RELIGION DE MOSHE EST CELLE QUE JETHRO LUI A ENSEIGNEE PUISQU'IL A DIT : "DONNE-LEUR LES COMMANDEMENTS...".

Vous êtes dangereux, cher monsieur, puisque vous inventez un gène qui n'appartiendrait qu'aux JUIFS et c'est là le signe d'un racisme pathologique car vous vous croyez si spéciaux et votre communautarisme est ainsi renforcé mais si vous savez comme je plains des petits esprits comme vous à qui le CHRIST a dit : "Vous avez pour PERE le diable..." C'est du racisme de croire qu'on est un être humain spécial et vous méritez d'être poursuivi en justice pour de telles inepties. Et comme vous êtes si puissants, dès qu'on critique les Juifs, vous criez à l'antisémitisme.

En fait, rien ne prouve que vous descendez d'Abraham, je dis bien rien. Personne ne peut nous dire aujourd'hui ce que sont devenus les soi-disant douze tribus d'Israël. Et surtout, rien ne dit que ceux qui se prétendent Juifs aujourd'hui en descendent.

 Ce sont des gens comme vous qui à cause d'idéologie malsaine qu'on leur enseigne du talmud détruisent la planète. Quand vous aurez tout détruit, vous mangerez vos milliards de dollars.

Tous les scientifiques disent que l'Afrique est le berceau de l'humanité et vous prétendez, vous, que vous descendez de sept femmes qui descendraient directement d'EVE ? Vous êtes si bornés que vous refaites même la science à votre image comme vous avez créé votre dieu à votre image. Dieu, le vrai DIEU a un plan que  vous ignorez...

VOUS POUVEZ A JUSTE TITRE QUALIFIER CES PROPOS DE DEDAIGNEUX A VOTRE EGARD CAR ILS LE SONT. ET VOUS POUVEZ AUSSI AJOUTER L’ANIMOSITE…

 

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 03:47
Nous sommes tous des hommes. Ce qui nous différencie ce n'est pas tant nos richesses matérielles que nous laisserons ici bas à notre mort, c'est-à-dire, notre avoir, mais plutôt notre être et notre être, qu'est-il sinon notre état de conscience, notre âme ? Nous vivons dans une réalité que nous prenons pour la seule essence ontologique mais en fait, notre monde est apparence et nous ne sommes pas cette chair que nous vénérons tant car elle passe mais nous, nous restons en tant qu'entité d'ordre spirituelle faite à l'image de Dieu. Et comme Dieu n'est pas chair mais Esprit, notre véritable essence n'est pas charnelle. Il existe donc bel et bien une naissance selon la chair et une autre selon l'esprit et nous n'héritons de nos parents que le côté charnel. L'entité que nous sommes en vérité  a besoin d'un véhicule pour entrer dans cette dimension lourde qu'est la matière et ce véhicule est notre corps que l'on nous fait prendre à tort pour notre dimension essentielle d'être humain. La voiture n'est pas le chauffeur. Le chauffeur est plus que le véhicule puisque le véhicule est fait pour le conducteur et non l'inverse. Le corps est un moyen et rien de plus. Et il peut plaire à l'Etre Suprême de nous donner plusieurs vies selon la chair. Certes, il y a le fossé du souvenir et s'il existe, c'est qu'il doit y avoir une raison : Dieu nous donne la chance de ne plus vivre nos douleurs antérieures en nous permettant d'améliorer notre karma. Cependant, il arrive que certains se souviennent de leurs vies passées. Je vous donnerai un récit qui a ému l'Inde entière à l'époque de Gandhi.
Le décor est planté. Un peu trop vite pour certains. Peut-on vivre plusieurs fois ? La réincarnation existe-t-elle ? N'est-ce pas là une fantaisie orientale bien étrangère à la culture judéo-chrétienne qui domine le monde occidental ? Si l'on ne peut s'en souvenir, quel intérêt ? En vérité, tous les meurtriers reviennent subir la loi karmique et nous revenons tous pour cela. Edgar Cayce, le prophète endormi, parlait de la réincarnation quand il prophétisait sur la vie de ceux qui venaient le consulter pour des pathologies inexpliquées par Exemple. Il était étonné d'écouter ses propre enregistrements du genre : "l'entité a vécu en Egypte du temps de..." Profondément chrétien, il fut choqué au départ et se demanda si la Bible évoquait ce phénomène. Il passa le Nouveau Testament au peigne fin pour en avoir le coeur net.
Le Christ parle-t-il de la réincarnation ?  Il y a l'épisode de Nicodème où ce dernier lui demande : " l'homme peut-il entrer dans le sein de sa mère et naître de nouveau ?"  Christ s'étonna en disant : "Toi qui es maître en Israël ne connais donc pas ces choses-là ?" Ici, Christ évoque un autre point important de son enseignement qui est la naissance par l'initiation, la naissance par le feu de l'esprit et si on lit bien, on comprend que pour le Christ, il y a deux naissances, l'une selon la chair car il dit "ce qui est né de la chair est chair" et une autre selon l'esprit. Et pour lui, l'esprit pouvait mourir puisqu'il a dit : "Laissez les morts (en esprit) enterrer leurs morts (en chair)".  S'il y a deux morts, c'est qu'il y a forcément deux naissances. Cependant, trève de digression, revenons au sujet même. Il y a deux christianismes : l'un exotérique qu'il disséminait à travers des paraboles et l'autre ésotérique qu'il réservait à ses disciples comme la connaissance des démons. Il vous souviendra qu'il dit à ses disciples : "ce démon ne peut être chassé que par le jeûne".
Pour revenir à la réincarnation proprement dite, le Christ en fait-il allusion en plusieurs endroits du Nouveau Testament ? Oui. D'ailleurs, Paul parle de Jésus comme du "Second Adam" : l'un a plongé tous les hommes dans le péché, l'autre est venu sauver toute la création. Le Christ pouvait donc avoir la compassion  qu'il avait parce qu'il se souvenait de tout, lui qui parlait souvent du "COMMENCEMENT". Adam est fils de Dieu  puisqu'il n'a ni père ni mère et l'Esprit du Christ a d'abord habité en lui mais ceci, vous n'êtes pas obligés de le croire. Votre état de conscience peut être si étroit qu'il vous rend inaccessibles certaines vérités. Il est évident que Yeoshua n'a pas utilisé le mot "réincarnation" puisqu'il a été inventé plus tard mais il parle du phénomène qui consiste dans le retour d'une âme dans un corps, dans une entité humaine (et pourquoi pas non humaine). D'abord, l'histoire du Baptiste qu'il a désigné comme "l'Elie qui devait revenir". Si Elie revient en Jean le Baptiste, c'est que l'esprit et l'âme d'Elie viennent s'incarner à nouveau dans un autre corps et c'est bien une réincarnation si l'on croit le Christ. Il a aussi dit que certains de ses disciples ne mourront pas jusqu'à son retour ; ils sont pourtant tous morts et pour que cette parole du Christ aient un sens, il faut que certains de ses disciples se réincarnent jusqu'à son retour. Quant à Pierre, comment comprit-il cette phrase : "Qui tue par l'épée, meurt par l'épée ? " Nous voyons de nombreux criminels mourir dans leur lit et si le Christ a dit vrai, il n'y a pas d'autre hypothèse : il faut que les malfrats reviennent mourir comme ils ont tué. Pour illustration, Elie décapita les prêtres de Baal. Dans cette vie-là, cette entité monta au ciel sur un char de feu mais il fut à son tour décapité en tant que Jean le Baptiste. " Qui tue par décapitation, meurt décapité". Aussi grand prophète qu'il fut, Elie n'échappa pas à la loi karmique car revenu sous l'entité Jean le baptiste, il fut décapité comme il décapita les prêtres de Baal qui officiaient pour la reine Jeezabel. Le Christ a enseigné la réincarnation à ses disciples et il fut un temps où l'église catholique enseignait la réincarnation avant d'interdire l'évangélisation de cet important aspect de la doctrine du Christ. D'ailleurs, qu'on se souvienne que Christ lui-même affirme avoir connu Abraham. Souvenez-vous de l'épisode biblique où les Juifs lui demandent : "Tu n'a pas cinquante ans et tu connais notre père Abraham ?" Il faillit être lapidé pour cela. C'est l'épisode où Abraham rencontre le Seigneur avant qu'il n'aille détruire Sodome et Gomorhe. Il l'invita même à manger. C'est une incarnation christique et on peut en citer d'autres.
Il n'y a en fait qu'une seule religion : LA VERITE mais parfois, elle est tellement incroyable que l'on ne peut la croire. Dans un article précédent, je vous parlais de la vérité qui possédait la capacité de se dissimuler par elle-même. Il y a pourtant des expériences où les hommes furent obligés de reconaître la réalité de la réincarnation. Voici l'histoire d'une femme hindoue, Shanti Devi tirée du livre "Enquête sur la réincarnation" publié sous la direction de Patrice Van Eersel, une histoire vraie qui se déroula à l'époque où le Mahatma Gandhi vivait encore dans les années 30 du siècle dernier :

"Pour six cent millions d'Hindous, la réincarnation est une évidence. Elle constitue l'un de leurs plus anciens principes religieux. Quelles qu'aient pu être leurs influences, les conquérants musulmans, puis chrétiens, eurent peu d'impact sur la croyance des Indiens dans les lois régissant Ie retour des âmes dans la matière. Régulièrement, il faut Ie dire, des phénomènes frappants de « souvenirs de vie antérieure » viennent dynamiser la croyance ancestrale. L'histoire par laquelle nous ouvrons ce numéro est de celles qui alimentent les plus grandes interrogations.


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas parce que la culture indienne admet depuis fort longtemps l'idée de réincarnation que celle-ci est plus facile à intégrer en Inde qu'ailleurs. L'extraordinaire et très émouvante histoire de Shanti Devi nous montre à quel point, même là-bas, l'hypothèse d'un « retour d'incarnation » - que Ie dogme et les croyances en vigueur disent pourtant plausible et même normal -  peut s'avèrer épineux dans la vie quotidienne, prenant les habitudes humaines trop abruptement à rebrousse-poil. Mais Ie cas de Shanti Devi était trop beau, trop fort, trop éclatant pour que les Indiens ne finissent par s'incliner et n'en fassent une figure d'école. Que Ie Mahatma Gandhi lui- même s'y soit intéressé - cela se passe dans les années trente - qu'il ait rencontré la fillette, qu'une commission d'enquête au-dessus de tout soupçon ait été nommée, que cette dernière ait rendu un rapport catégorique... tout cela rend l'exemple de Shanti Devi tout à fait remarquable et sans doute unique en son genre. Trente et quarante ans plus tard, quand ils entreprendront chacun une grande enquête sur les cas de réincarnation en Inde, Ie chercheur suédois Sture Lonnerstrand et Ie chercheur americain Ian Stevenson vont tout naturellement mettre Ie cas Shanti Devi en avant. Quant au cinéaste français François Villiers, engagé dans la même enquête un peu plus tard, c'est également à Shanti Devi - rebaptisée Manika - qu'il dédiera son film.
Venons-en donc aux faits.
L'histoire se déroule donc dans les années trente, au fond d'un quartier grouillant de New Delhi, ou vit la famille de Rang Bahadur Mathur. Avec son épouse, Prem Pyari, ce modeste fonctionnaire municipal élève courageusement trois enfants, dont la petite Shanti Devi. Une enfant modèle, gaie et studieuse, mais qui, depuis l' age de quatre ans, tient régulièrement à ses parents des propos bien étranges. Elle raconte qu'en réalité sa maison est ailleurs, qu'elle vient de la ville de Muttra ((Où est -ce donc ? » demande la mère), ou I'on mange d'autres plats, porte d'autres vêtements, célèbre Ie culte de Krishna de façon différente... et que là-bas elle est mariée !
Au début, tout Ie monde a bien ri. Ce petit bout de chou a une imagination incroyable - un jour, c'est sûr, elle sera conteuse ! Mais les mois et les années ont passé et les « délires » de Shanti Devi se sont aggravés. Non seulement elle répète maintenant qu'elle vient d'ailleurs, mais elle veut s'y rendre. Or ses parents ont été obligés d'admettre devant la petite que la ville de Muttra existe  bel et bien, à quelque 200 kilomètres de là (en réalité, c' est Mathura, mais les habitants du cru prononcent Muttra). Tout cela ne mène cependant nulle part. Les parents ont finalement opté pour la sévérité et ont décidé de ne montrer aucune complaisance vis-à-vis des « fantaisies » de leur fille, espérant qu'elle finirait par se calmer.

A six ans, la petite tente de fuir, à pied, vers Muttra dont elle s'est fait indiquer la direction par des marchands ambulants. Les parents sont de plus en plus inquiets. La mère supplie l'enfant de mettre fin à ses « inventions », menace de la punir, la cajole. Mais rien n'y fait.
Un jour, Shanti Devi a Ie malheur de confier son secret à sa meilleure camarade de classe. Elle lui dit qu' en réalité elle s'appelle Lugdi Devi, qu'elle est mariée, qu' elle a même un enfant - qu'hélas elle n' a jamais pu vraiment aimer, car, affirme-t-elle, elle est morte en retour de couche, dix jours à peine après la naissance du petit. Aussitot la gentille camarade répète Ie secret à toute I'école. En quelques heures, Shanti Devi devient la risée d'une cour de récréation hilare. Quasiment en transe, elle s'enfuit, court droit devant elle, finit par échouer sur Ie seuil d'un temple dédié à Krishna, Ie dieu qu'elle n'a cessé de prier depuis sa plus tendre enfance. Là, une femme surgit, qui la console et lui fait raconter son histoire. L'enfant se confie. Et quand au bout de quelques heures Ie père, totalement paniqué, finit par retrouver sa fille, la femme lui conseille de prendre désormais au sérieux ce que lui dit Shanti Devi.

Rang Bahadur Mathur est impressionné. II connaît la femme qui lui parle : tout Ie pays la vénère comme une sainte. Sitot rentré chez lui, il s'entretient gravement avec son épouse : et si leur fille ne mentait pas ? Et si elle se souvenait réellement d'une existence antérieure ? Cette idée, la mère s'effondre : ne dit-on pas, dans Ie peuple, autour d'eux, que celui qui se souvient de ses incarnations passées doit mourir ? Quel malheur ! Shanti Devi, elle, est certes soulagée que ses parents ne la traitent plus de mythomane ou de folIe. Mais sa tristesse ne diminue pas. Passé l'âge de huit ans, elle se mure, ne joue plus avec aucune amie, s'enferme des heures entières. C'est Ie directeur de l'école qui va débloquer la situation. Comme tout Ie monde dans son établissement, il a entendu la rumeur qui court sur « Shanti Devi la menteuse ». Pourtant, cette enfant lui paraît mûre et sage. Accompagné par Ie professeur principal de l'enfant, il finit par débarquer au domicile de Rang Bahadur Mathur. Celui-ci accepte avec un mélange de respect et de réticence que les deux lettrés s'entretiennent avec sa fille. Shanti Devi répond calmement aux questions. Oui, elle vient de Mathura. Oui, elle y a vécu et s'y est mariée à un commerçant aisé. Oui, elle pourrait Ie reconnaître, s'il vit toujours, retrouver la maison où ils vivaient ensemble.. .
,
A mesure qu'elle parle, les adultes sont terriblement impressionnés par la détermination de l'enfant et par la précision et la maturité de son langage. Elle connaît par exemple toute la liturgie du mariage krishnalte, qu'elle dit avoir vécue dans Ie plus grand des bonheurs. Détail frappant : elle utilise sans cesse des mots du dialecte de la région de Mathura. Ainsi dit-elle jeth pour beau-frère, ou churey pour bracelet de cheville, mots inconnus dans sa famille et son quartier. A la fin, Ie directeur d'école lui demande comment s'appelle son « mari ». C'est une question a laquelle elle n'a jamais voulu répondre àquiconque, car, dit-elle, il faudrait d'abord qu'elle demande à son mari l'autorisation de Ie faire. Mais Ie directeur insiste et finalement, en se cachant Ie visage dans les mains, la petite murmure : « il s'appelle Kedar Nath ! »
La suite appartient, pourrait-on dire, a l'histoire. Les parents conjurent Ie directeur d'école de conserver toutes ces informations pour lui. Mais il n'en fait rien et cherche aussitôt à savoir s'il existe un Kedar Nath à Mathura. Il apprend que oui ! Aussitot il lui écrit, révélant tout ce qu'il sait. La réaction se fait attendre pendant de longues semaines. Le directeur d'école n'y croit déjà plus, quand, soudain, l'homme répond : oui il a perdu son épouse il y a neuf ans, dix jours après la naissance de son enfant, oui il voudrait passionnement en savoir, davantage sur cette enfant qui dit se souvenir de lui ! A vrai dire, Kedar Nath ne vient pas Ie premier. Ses affaires Ie retiennent et il se méfie de ce qui pourrait bien s'avérer une arnaque. Il envoie donc un cousin de Delhi. Tout de suite, Shanti Devi Ie reconnaît. FolIe de joie, elle lui fait la fête, lui pose mille questions. Elle lui dit aussi qu'il a grossi, s' enquiert de sa nouvelle situation, s'attriste de Ie savoir toujours célibataire. Des les premiers mots, l'homme s'est mis à transpirer à grosses gouttes. Arrive avec la conviction qu'il allait démasquer une imposture, Ie voilà bouche bée. S'avise-t-il de vouloir forcer son interrogatoire qu'il tombe vite à genoux et supplie I'enfant de se taire, car elle commence à évoquer la façon précise dont il lui a fait la cour, un jour, dans Ie dos de son mari, au temps où elle s'appelait Lugdi Devi...

« Lugdi Devi était la femme la plus merveilleuse du monde, affirme Ie cousin, c'était une sainte femme ! » Le voilà persuadé que I' esprit de cette dernière est bien venu se réincarner dans cette enfant au regard transparent de sincérité. Avant de Ie laisser partir, Shanti Devi lui demande évidemment des nouvelles de son fils, Naunita La ! : « il se porte bien, lui répond l'homme en la prenant dans ses bras, il est à peine plus grand que toi ! » Quand il apprend la nouvelle, Kedar Nath manque s'évanouir : son cousin confirme l'étrange nouvelle!  Dès qu'il le peut, Ie commerçant de Mathurri prend Ie train pour Delhi - on est Ie 13 novembre 1935. Trop impressionné et intrigué pour oser se présenter normalement chez les parents de l'étrange fillette, il se fait passer pour son propre frère. Peine perdue: à peine a-t-il decliné sa (fausse) identité que Shanti Devi Ie reconnaît : " Tu n'es pas mon jeth (beau-frère), tu es Kedar Nath, mon mari ! " il se trouve que ce jour-là on donne une fête dans la famille de Shanti Devi. Bientôt, tous les convives ont compris qu'il se joue une scène d'une exceptionnelle gravité. Tout Ie monde tend l'oreille. Le dialogue entre l'homme et la petite fait frissonner l'assistance.
« Es-tu... es-tu Lugdi Devi ? » balbutie Kedar Nath. La petite garde Ie silence et observe l'homme dont elle dit qu'i! fut son mari. La porte s'ouvre alors, et on fait entrer un garçon de neuf ans. Shanti Devi Ie voit, court aussitôt vers lui et veut l'enlacer : « Mon fIls, mon petit! » L'enfant proteste. Il se dégage vivement. Shanti Devi retourne en pleurant aupres de Kedar Nath, se blottit dans ses bras, sous Ie regard ahuri de ses parents. Bouleversé, l'homme cherche à consoler la petite fille.
Elle lui demande alors :
« As-tu tenu la promesse que tu m'as faite juste avant que je meure ?
- Quelle promesse ?
- Que tu ne te remarierais jamais. »
Un murmure parcourt l'assistance. L'homme enfouit sa tête dans la chevelure de l'enfant et chuchote : «Je n'ai pas pu. J'étais un homme en pleine maturité, tu sais, c'était impossible. Pourtant, je ne voulais pas briser notre serment, je te Ie jure, Lugdi Devi. »
Aussitôt, elle lui demande de ne pas se justifier, affrrme qu' elle lui pardonne, que son bonheur est déjà à son comble de les avoir retrouvés, lui et son fils. Ce dernier change d'attitude. II s'agenouille maintenant devant elle et ne se détourne plus quand elle l'enlace a nouveau. Les deux enfants sont bientôt en larmes dans les bras l'un de l'autre. Plus personne ne sait que dire ni que faire. Dans les jours qui suivent, Kedar Nath passe par plusieurs phases. Plusieurs fois, il n'y croit plus et repart à l'assaut de la certitude de l'enfant-femme. Mais chaque fois, avec mille détails (dont ceux que seul un couple peut partager dans l'intimité), celle-ci répond, sans la moindre faute. Finalement l'homme et son fils rentrent chez eux métamorphosés, convaincus que Shanti Devi est bien l'ex-femme du premier, ... : la réincarnation de Lugdi Devi.
L'histoire prend alors une autre tournure Bientôt, tout Delhi est au courant. La famille de Rang Bahadur Mathur ne se sent pas a l'aise. Ce sont des gens modestes, qui n'aiment pas se faire remarquer. Les parents de Shanti Devi ont surtout peur pour la santé mentale et émotionnelle de leur fIlle. Ces événements les dépassent trop. Quelle est l'attitude juste ? Personne ne peut Ie leur dire.
Un jour, un immense cortège arrive devant leur humble demeure. Un petit homme s'en dégage, vêtu d'un simple sari blanc. On se prosterne sur son passage et les mains se tendent vers ses pieds pour les toucher. Il embrasse les enfants - quelle que soit leur caste. Incroyable. C'est Gandhi !  En proie a une joie mêlée de crainte, Ie père de Shanti Devi tombe à genoux devant Ie Mahatma, qui ne tarde pas à lui dire la raison de sa visite : il veut aider Shanti Devi et sa famille à clarifier la situation, en envoyant l'enfant dans la ville dont elle se souvient. Le père tente de protester :
« Je crains, Mahatma, qu'une telle démarche ne compromette l'avenir de ma fille et qu'elle devienne malheureuse.. .
- Mais ne comprenez-vous donc pas, lui répond Gandhi, que telle est la volonté de Dieu ? Vous ne pouvez empêcher la fillette de suivre son destin. Vous ne pouvez vous opposer à la loi du karma, personne ne Ie peut. Tout est régi par Ie karma. Le karma, c'est la vie même ! Ayez toujours Ie nom de Dieu sur les lèvres et vous serez soulagé de vos peines. »
La petite intervient alors : «( Lugdi Devi avait toujours Ie nom de Dieu sur les lèvres ! Il l'accompagnait partout. Dieu était avec elle quand elle s'est réincarnée. Je m'en souviens bien.
- Je comprends, dit Gandhi en lui caressant les cheveux. J'espère en savoir plus quand tu seras à Muttra, mon enfant. Mes pensées bienveillantes t'accompagneront. Ce dont on a besoin, comprends-tu, c'est  davantage de vérité. Ne t'éloigne jamais du chemin de vérité, quoi qu'il t'en coûte ! »
Avant de les quitter, Ie chef de la renaissance indienne prononce trois noms : Necki Ram Sharma, Tara Chand Mathur et Lala Deshbandu Gutpa. Ce sont d'importants personnages de l'Inde nouvelle. Une demi-douzaine d'autres se joindront bientôt à eux - avocats, journalistes, hommes d'affaires, connus dans l'Inde entière. Ensemble, ils seront bientot quinze à accompagner l'enfant et ses parents dans Ie train de Mathura.

L'arrivée a Mathura
Le 15 novembre 1935, une foule considérable les attend à la gare de Mathura. A peine arrivée, I' enfant émerveille tout Ie monde. Car elle reconnaît absolument tous les membres de son « ex-famille ». Sur Ie quai, elle court droit vers un vieil homme - « Grand-père ! » - à qui elle demande des nouvelles de son basilic sacrè. Et Ie vieil homme n'en revient pas: avant de mourir, Lugdi lui a en effet confié son basilic sacré !
En tête de l'impressionnant cortège, la « commission d' enquete » entoure la fillette, lui laissant décider librement du chemin à prendre. Elle n'hésite jamais. Dans cette ville où elle n'a en principe jamais mis les pieds, elle va droit vers « sa» maison, qu'elle se rappelle de couleur jaune. Quand ils y parviennent, la maison est blanche... mais les nouveaux occupants ne tardent pas à expliquer : ce sont eux qui ont repeint les vieux murs jaunes en blanc. Tout Ie monde confirme. Et ainsi de suite...
Pendant plusieurs jours, Shanti Devi va reconnaître des dizaines de lieux et de personnes, dont... ses parents de l'« ancienne vie », qui vivent encore ! Moment d'émotion extrême, tant du côté du couple âgé - qui tremble à l'idée que leur chère fille, décédée si jeune, est revenue sous la forme de cette gamine - que du côté des parents actuels, terrorisés par la crainte que leur enfant ne décide soudain de demeurer auprès de ses « vrais parents ». Shanti Devi elle-même souffre affreusement, déchirée comme jamais. Finalement, elle repartira à Delhi avec ses parents « normaux », non sans avoir promis à ceux de Muttra de revenir souvent les voir. Avec l'ex-mari, les choses pourraient virer au psychodrame. II s'est remarié et sa nouvelle épouse ne sait littéralement plus où se mettre. D'une façon générale, Shanti Devi constate que l'homme n'a tenu strictement aucune des promesses qu'il lui avait faites sur son lit de mort - pas même celIe de donner au temple de Krishna, pour Ie salut de son âme, les cent cinquante roupies qu'elle avait patiemment mises de côté et dissimulées sous une lame de parquet, dans une cachette qu'elle était seule à connaitre avec son mari, qui avoue avoir utilisé l'argent à d'autres fins. Chaque fois, Shanti Devi lui pardonne, grandissant toujours davantage dans l'estime de ceux qui l'écoutent. Impossible de tout raconter. Si elle vous intéresse, lisez l'histoire de Shanti Devi,en particulier dans la version rapportée par Ie journaliste suédois Sture Lonnerstrand.


Shanti Devi sera officiellement reconnue comme la réincarnation de Lugdi Devi par la « commission d'enquête » (qui multipliera les recoupements entre les faits et les dires de la fillette). Du coup, toute l'Inde parlera d'elle. Elle deviendra momentanément une sorte de star. Pourtant, jamais, ni elle ni sa famille n'essaieront d'en tirer une seule roupie de profit. Toute sa vie, Shanti Devi demeurera plus que modeste. Une sorte de religieuse. Tenant elle - sa promesse de mourante de ne plus jamais se remarier, elle restera célibataire. Elle poursuivra aussi des études de lettres, de philosophie et de yoga et deviendra une sainte femme ou plutôt (de son point de vue), elle approfondira Ie travail d'éveil de Lugdi Devi, elle-même continuatrice d'une quête ancienne de milliers de réincarnations.

A la fin des années cinquante, Ie journaliste suédois Sture Lonnerstrand lui rendra visite à Delhi et elle acceptera de faire avec lui Ie voyage jusqu'à Mathura, et lui présentera la plupart des personnages cités ci-dessus (seuls les « anciens parents» ne seront plus de ce monde) .

A lire :
Shanti Devi, l'enfant reincarné, Sture Lonnerstrand,
cd. Pocket.
20 cas suggérant Ie phénomène de réincarnation,
Ian Stevenson, cd. Sand, 1985.
An Inquiry into the Case of Shanti Devi, L. D. Gupta, N. R.
Sharma & T. C. Mathur, Internat. Aryan League, Delhi, 1936.

P.S. : Si vous avez compris toutes les complications et toutes les implications de la réincarnation sur le plan émotionnel, relationnel et social, vous n'aurez aucun mal à admettre que Dieu efface la mémoire passée pour nous éviter la douleur et les exceptions sont là pour nous certifier de l'existence d'un phénomène. La vie est plus complexe qu'on ne le croit et la VERITE, on nous la cache mais un jour, tout finira par apparaître à la lumière... Edgar Cayce a révélé que certains disciples du Christ s'étaient réincarnés aux Etats-Unis donnant ainsi tout son sens à cette phrase du Christ : "Certains d'entre-vous ne mourront pas jusqu'à mon retour..."
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg