Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 12:09

Bruno-Ossebi.jpgNous avons suivi avons intérêt la grande marche qui s'est tenue hier dimanche 11 janvier 2015 à Paris, une marche ayant mobilisé plus de quatre millions de personnes et quarante-quatre chefs d'Etat et de gouvernement. Nous avons été heureux de ne pas voir Denis Sassou Nguesso parmi les invités de François Hollande : l'assassin de Bruno Ossébi, de sa compagne et des deux filles de celle-ci ne méritaient pas de fouler le macadam parisien à cet effet. Denis Sassou Nguesso verouille au Congo toute presse libre non assujettie au régime, sa police tabasse ceux qui osent porter toute parole contraire à celle de l'Evangile satanique et terroriste du PCT. Elie Smith et Sadio Kanté en savent quelque chose, eux qui voulaient faire leur métier de journaliste avec professionalisme. Denis Sassou Nguesso n'est pas pour la liberté d'expression, non, d'ailleurs, Denis Sassou Nguesso n'est pas pour la liberté, tout court, lui qui fomente un complot contre le texte le plus important de son propre pays : la constitution du 20 janvier 2002 qu'il a lui-même pourtant initiée.

La France a manifesté un élan d'unité ce dimanche en réaffirmant son idéal de liberté dans toutes ses formes et de refus de toute forme d'intimidation par le terrorisme aveugle fanatisé par la religion. A Brazzaville, les Congolais auraient pu, s'ils ne redoutaient pas d'être assassinés, se mobiliser de la même manière à la mort du journaliste Bruno Ossébi, un ami qui possédait des documents compromettants sur le régime des crocodiles de l'Alima susceptibles de bloquer l'admission du Congo à l'initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endettés) une disposition internationale du FMI et de la Banque Mondiale entraînant une réduction de la dette nationale du pays qui y est admis. C'est la raison pour laquelle Bruno Ossébi a été assassiné à l'hôpital militaire de Brazzaville après avoir échappé à la mort dans un incendie au cours duquel périra sa compagne et ses deux filles. Le régime des crocodiles de l'Alima s'opposera à ce que le citoyen français Bruno Ossébi soit évacué sanitairement en France. Avant sa mort, il cherchait un Blackberry pour communiquer avec nous mais le système assassin des zélotes du PCT ne lui a pas laissé le temps d'en avoir un.

Aussi, nous trouvons hypocrite que Denis Sassou Nguesso écrive au président Hollande pour faire semblant de s'émouvoir face à l'assassinat des journalistes de Charlie Hebdo - alors qu'il n'a pas hésité à assassiner le journaliste Bruno Ossébi. D'ailleurs, la presse reste muselée, oppressée, de nombreux journaux comme TALASSA étant victimes de la censure.

Pour ma part, j'estime que le Congo a son Kouachi en Denis Sassou Nguesso et son Charlie en Bruno Ossébi. Même si le grand ndzokou a masqué l'assassinat de Bruno Ossébi en le faisant passer pour un accident. Vous avez tous remarqué que la maison incendié du défunt journaliste a été rasée au bulldozer pour faire disparaître tout indice criminel et qu'aucune enquête n'a été effectuée parce que non autorisée...

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 10:29
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 01:15
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 22:53
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 14:13

Dans une interview vidéo, monseigneur Louis Portella Mbuyu avait promis que l'Eglise catholique congolaise se prononcerait sur la question du respect de l'ordre constitutionnel au Congo. Nous avons publié puis retiré un message provenant de la Conférence Episcopale du Congo rédigé, semble-t-il à Liambi, un message qui avait fuité dans lequel l'Eglise prenait position pour le respect de la constitution du 20 janvier 2002. A première vue, à cause du démenti publié dans La Semaine Africaine, nous avons cru que ce message si bien structuré contenant de nombreuses références bibliques, ne venait pas de la part de l'Eglise allant jusqu'à des excuses mais un ami bien informé nous a révélé que le texte était bel et bien authentique. Ce qui nous a amené à fustiger monseigneur Louis Portella Mbuyu en sa qualité de président de la Conférence Episcopale du Congo.

Relisez notre article à ce propos dans lequel nous avons affirmé que la publication de ce message était différée à cause des divisions au sein de la conférence Episcopale du Congo. Nous avons alors découvert les divisions au sein de l'Eglise qui dans un premier temps avait sorti un démenti par le secrétaire de la Conférence Episcopale du Congo, un texte qu'il n'a pas eu le courage de signer de son nom. Il nous semblait normal que monseigneur Louis Portella Mbuyu, président de la Conférence Episcopale du Congo, s'exprime pour faire triompher la vérité ; ce qu'il a fini par faire dans le numéro 3459 de La Semaine Africaine.

L'Eglise du Congo est donc bel et bien du côté du peuple, du côté de la justice, du côté du respect de la constitution du 20 janvier 2002. Il y a une tendance claire et majoritaire dans ce sens. Rassemblons-nous, chers compatriotes, afin de préparer l'alternance qui passe par un nettoyage transitionnel des institutions du pays.

Decl_ConferenceEpiscopaleDuCongo.jpg

MessageEveques_1.jpg

MessageEveques_2.jpg

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 13:17

Pascal-Lissouba.jpgDans les années 90, le peuple congolais a prié pour le changement, Le Dieu de nos ancêtres a permis l'arrivée d'un de ses oints, Pascal Lissouba, qui nous a prophétisé que le Congo sera une « Petite Suisse ». Le peuple a rigolé de cette prophétie qui devait arriver.

Lissouba négocia des conditions pétrolières plus favorables pour notre pays. Le peuple dans son impatience a commencé à piaffer, à murmurer. « Oh, que c'était mieux sous Sassou ! » L'Eternel a répondu aux prières du peuple en lui envoyant à nouveau Sassou. Le peuple a été massacré et s'est retrouvé dans les forêts. L'ange de la mort est venu frapper ce peuple rebelle.

Avec les contrats que Lissouba avait négociés, et la conjoncture pétrolière qui s'était améliorée (passage du baril de pétrole de 14$ sous Lissouba à 100$ sous Sassou), le budget du Congo passa de 400 milliards de FCFA par an sous la présidence de Lissouba à 4000 milliards de FCFA par an sous Sassou Nguesso.

Malgré ces entrées financières colossales les Congolais sont restés à 80% dans la misère. Les voici maintenant qui demandent le départ de leur Sassou tant vanté il y a dix-huit ans.

Chaque peuple mérite son dirigeant. Le peuple congolais a mérité Sassou car cet homme concentre en lui les tares de ce peuple (haine, jalousie, méchanceté.......).

Ce même peuple qui a refusé l'élu de Dieu Lissouba est-il capable d'accepter un nouveau président qui incarne les vertus de l'amour, du partage, de la justice ? Ne va-t-il pas à nouveau invoquer son Sassou ?

Alors ! Au lieu de pleurnicher aujourd'hui, repentons-nous après du Dieu de nos ancêtres, prions sincèrement pour la libération de la nation congolaise. Prions également pour Sassou Nguesso afin qu'il se repente, qu'il soit en paix et qu'il quitte le pouvoir sans crainte en reconnaissant la souveraineté du Créateur de l'univers, notre Dieu, qui le moment venu le jugera.

Prions pour que le Dieu de nos ancêtres fasse éclore dans notre pays des dirigeants vertueux épris d'amour et de Justice à l'instar d'un Nelson Mandela.

Prions et repentons nous de nos fautes, mes chers frères et sœurs du Congo Brazzaville. Renonçons au mal afin que le Dieu de nos ancêtres par sa miséricorde envoie au peuple un élu qui inaugurera une nouvelle ère d'amour, de partage et de justice.

 

                                                          Kovalin Tchibinda Kouangou

Repost 0
Published by Kovalin Tchibinda Kouangou - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 11:50

Eliot_Engel-_official_photo_portrait.jpgIngérence à part, toutes magouilles du PCT cernées et dévoilées, les grandes puissances de ce monde reconnaissent que le temps de notre éléphant national doit s'achever en 2016. France, Etats-Unis, Europe, de nombreuses nations sont en phase pour dire clairement que Denis Sassou Nguesso doit passer la main. Ils sont au parfum des détournements, des achats immobiliers, de voitures de luxe - avec de l'argent public qui auraient pu améliorer le quotidien des Congolais. Par exemple, les Français suivent sur Tracfin tous les mouvements financiers illégaux du régime et sont donc à mesure de dire que le Congo mérite mieux que Denis Sassou Nguesso comme leader politique à la tête de l'Etat qui a par ailleurs été privatisé.

Le représentant démocrate de l'Etat de New York, Eliot Engel, a exprimé clairement devant le Congrès ce que toute l'Amérique pense de l'homme qui loue des chambres d'hôtel aux Etats-Unis à des prix exorbitants et qui s'offre du Champagne hors de prix, en déclarant que les Congolais méritaient un nouveau leader capable de leur apporter une croissance équitable. Cela veut dire, une croissance qui se répartit équitablement entre tous les Congolais - car même les Américains à des milliers de kilomètres se rendent compte que la croissance économique du Congo ne profite qu'à un clan, à quelques individus au détriment de tout un pays. Oyo, avec ses villas vides et tout son luxe insolent, est aujourd'hui le symbole de la part de l'éléphant que les crocodiles de l'Alima se taillent sur les deniers publics. Oui, il faut bien développer le nord du pays mais pas au prix de la déliquescence de toute la république. Pour vous en convaincre, il n'y a qu'à penser à ce projet de gazoduc Pointe-Noire / Oyo totalement disproportionné et injustifié au regard de la taille de cette bourgade qui joue à se "citadiner" plus vite que nécessaire.

Le changement est inéluctable qui passe par une transition démocratique. Même si Denis Sassou Nguesso tentait un baroud d'honneur. La question ne se pose même pas dans la mesure où il s'agit d'une évidence. D'une manière ou d'une autre, l'ère Sassou est sur le point de s'achever. Il est temps de penser au Congo qui nous ressemble, au Congo qui ne laisse personne sur le bord du chemin. Il est temps de construire un avenir qui regarde le peuple congolais en face au lieu de lui tourner le dos.

EliotEngelcontreSassou_1.jpg

EliotEngelcontreSassou_2.jpg

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 00:11

COMMENTAIRE : Ce texte de ma soeur Abia est d'une telle évidence qu'en le lisant, je croyais entendre mes propos mots dans la bouche de quelqu'un d'autre - comme si je lui avais prêté mon cerveau qui a appris à dire dans le plus simple discours des choses parfois d'une extrême gravité ou d'une importance capitale.

IL FAUT TROUVER LE MOYEN DE SIFFLER LE RASSEMBLEMENT. NOUS Y TRAVAILLONS. EN SECRET. EN SILENCE. LA NATURE NOUS APPREND QU'UNE GRANDE OEUVRE SE FAIT LA NUIT, EN SILENCE DANS LE SECRET POUR QU'AU PETIT MATIN LA SEMENCE DEVIENNE UN JEUNE POUSSE A LA SURPRISE DE LA FORET ENTIERE. LA NATURE PREND LE TEMPS DE MENER A MATURITE SES DESSEINS. NE FRETILLONS PAS D'IMPATIENCE, MES FRERES. LES GRANDES IDEES FINISSENT PAR SE RENCONTRER.

ABIA, J'ENTENDS TA VOIX. TU VEUX LE RASSEMBLEMENT ? QUE LONDRES SE RASSEMBLE. NOUS VIENDRONS SE JOINDRE A VOUS - COMME A CEUX DE NOS FRERES QUI SONT AU CANADA, EN SUISSE, AUX ETATS-UNIS, ETC. NOUS AVONS SEME LA GRAINE DE LA GRANDE ALLIANCE. CEUX QUI SONT DANS LE SECRET ONT COMPRIS...

                                                                       *

marie-louise-abia-dec2013Nous avons tous hurlé notre ire sur Sassou Nguesso en le traitant d'assassin, de voleur, de dictateur, d'incompétent, etc.;

Nous avons copieusement insulté Sassou Nguesso de tous les noms d'oiseaux qui existent sous le ciel;

Nous avons fait des incantations et maudit Sassou Nguesso pour sa méchanceté;

Nous avons tous touché le problème du Congo du doigt et nous avons décidé que le problème du Congo, c'est Sassou Nguesso ;

 

Maintenant que nous avons montré nos capacité oratoires, sortons à présent nos réelles aptitudes politiques.

Nous nous sommes bien amusés, tout le monde nous a vus, tout le monde sait désormais de quel bois nous nous chauffons, maintenant, TRAVAILLONS!

 

Il est clair que toutes les forces politiques de l'opposition - du moins celles de la Diaspora - semblent avoir le regard tourné vers un seul et même objectif: " Sassou Nguesso, out ! "

 

Mais pour atteindre cet objectif, pour éviter que cet objectif ne devienne juste un lointain rêve amer et inaccessible, chaque aspirant politique devrait s'imposer l'effort d'accepter de travailler franchement avec les "fous" et les "idiots" du Congo qui partagent le même objectif, afin qu'ensemble ils puissent se concocter une sauce composée des ingrédients suivants:

 

  • Une réelle détermination patriotique

  • De fortes convictions politiques

  • Une intelligence "astucieuse"

  • Une sage humilité

  • Une mure stratégie et une discrétion absolue

  • Une coalition politique impérative pour pouvoir fonctionner en REELLE UNITE.

  • Se ranger derrière un seul leader qui soit ici ou sur le terrain, car il n'y a QU'UN SEUL FAUTEUIL PRESIDENTIEL.

 

Par contre, le Congo étant un vaste chantier ou tout est à faire, les postes politiques ne manqueront pas, pour tous ceux qui ambitionnent d'y jouer un rôle politique important. Le Congo a besoin de maires, de préfets, de directeurs, etc. Donc, tout le monde aura l'opportunité d'apporter sa pierre à l'édifice, même dans son propre village.

 

Mais il faut avant tout savoir qu'aucun combat, aucune guerre, aucune lutte ne se gagne dans le désordre, la dispersion, la fanfaronnade et le « moi-moi ».

 

Cette REELLE UNITE aurait des atouts majeurs en faveur de nos actions :

- La Diaspora aura une bonne maitrise de son agenda et de ses actions

- Ce qui éviterait des sorties ou prises de position tous azimuts et non concertées au préalable dans la coallition

- La Diaspora aura une meilleure visibilité nationale et internationale, et une belle opportunité pour "réseauter" positivement et efficacement au niveau international.

 

Pour dire vrai, à l'heure actuelle, lorsque l'on nous observe, au vu de notre façon de faire, l'on se rend compte que notre sauce est immangeable, et que nous préparons  plutôt la table du festin pour Sassou Nguesso qui est en train de mieux enraciner son système.

 

Si nous ne pouvons pas nous concocter cette sauce aujourd'hui, parce que nous sommes trop "savants" ou trop je ne sais quoi d'autre, nos petits-enfants seront à notre place après-demain pour tenter de faire la même chose que nous.

 

UN BON GUERRIER NE COMMET JAMAIS LA MALADRESSE DE SOUS-ESTIMER SON ADVERSAIRE, ENCORE MOINS SES ALLIES.

 

L'UNION FAIT LA FORCE  MAIS LA FORCE NE FAIT PAS L'UNION !

Repost 0
Published by Marie-Louise Abia - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:59
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 14:33

charbcabu.jpgDepuis la publication des caricatures de Mahomet par le satirique journal Charlie Hebdo, ses membres travaillaient sous surveillance policière à cause de la fatwa prononcée par une frange extrémiste de l'islam radical. Charlie Hebdo, le journal satirique bien connu, vient de subir une attaque meurtrière à son siège à la roquette et à la kalachnikov. Deux policiers français sont parmi les douze victimes. Nous nous insurgeons contre cette ignoble attaque qui tue pour réduire la liberté d'expression au silence. Au nom de l'obscurantisme religieux. Certes, en France, il n'est pas autorisé au nom de la liberté d'expression de tout dire, d'évoquer certains sujets susceptibles de réveiller la douloureuse mémoire des uns et des autres ou au simple titre du spectre de la menace judiciaire (diffamation, etc) mais lorsqu'on tue pour qu'une plume ou une bouche se taise à jamais, c'est que l'objectif est de terroriser la profession ou la société entière pour qu'elle prenne peur et se taise.

L'attaque semble avoir été perprétée par trois personnes armées et cagoulées, des individus très déterminés qui n'ont pas hésité à tuer des policiers. C'est une attaque contre la liberté tout court qui commence par son expression verbale ou écrite. La liberté d'expression, c'est la libération de la parole. Dès lors que des religions ou des organisations quelconques sacralisent la parole dite sainte, ne permettant aucun avis contraire de façon dictatoriale, empêchant les journalistes satiriques comme Charlie Hebdo ou les comédiens  de s'exprimer librement, nous nous demandons si en France la liberté d'expression existe vraiment pour tous et à l'égard de tous, tellement il existe des catégories de populations qui semblent au-dessus des autres. La question n'est plus de savoir si la liberté d'expression existe mais si elle est aussi universelle qu'on le prétend - notamment face aux intégrismes religieux de tous bords.

Tous les intégrismes religieux - SANS EXCEPTION - souillent ce monde et provoquent de nombreux conflits meurtriers au nom du dogme d'un dieu silencieux qui n'a jamais ordonné de tuer personne. Franchement, ce monde irait beaucoup mieux sans ces idéologies religieuses qui sont autant de formes de domination de la pensée qui finissent par s'extérioriser par la violence, par le terrorisme, par le meurtre.

Nos condoléances aux familles des victimes. Nous qui écrivons depuis des années savons ce que c'est d'endurer la haine d'un système, d'un pouvoir, d'une dictature qui veut bâillonner ceux qui prônent la liberté qui commence par la libération de la parole - sous quelque forme que ce soit. Nous sommes donc solidaires à ce titre de Charlie Hebdo.

La différence tue. La dictature tue. Le profit tue. La religion tue au travers du fanatisme religieux et de l'intégrisme. Désormais, la presse est une cible comme une autre. Même en France. Que réclament les intégrismes de tous bords ? LA SOUMISSION, EN SILENCE, AU PAS. A UN DIEU QUI A CREE LA BOUCHE MAIS QUI EST INCAPABLE DE PARLER. AU NOM DE CE DIEU QU'ON PRETEND ESPRIT MAIS QUI N'HESITE PAS A SE MELER DES AFFAIRES DU MONDE PHYSIQUE. EN FAIT, ON VOUS DEMANDE DE VOUS SOUMETTRE DEVANT LES REPRESENTANTS AUTOPROCLAMES DE CE DIEU SUR TERRE. QUEL QU'IL SOIT. QUEL QU'IL SE NOMME...

La dictature politique est aussi un intégrisme comme un autre, un fanatisme qui s'efforce de détruire tout ce qui s'oppose à elle. Pour preuve, au Congo, la presse n'est pas libre ; le régime emprisonne ceux qui osent s'opposer au gangstérisme politique de monsieur Denis Sassou Nguesso appuyé par un clan saurien, carnassier et assassin. Nous apprenons que des étrangers, notamment des Marocains, seraient arrêtés avec des armes lourdes afin de trouver prétexte à arrestation de certaines personnalités politiques qui osent désormais s'opposer ouvertement au régime.

On a tiré sur Charlie Hebdo, on a tiré sur la liberté d'expression mais même si des grands dessinateurs sont morts comme Cabu ou Charb ou Wolinski, même si d'éminentes plumes sont parties, nous pensons que la liberté d'expression n'est pas morte parce que nous n'avons pas renoncé à critiquer cette fausse sacralité qui ne respecte pas la vie, en fait, ce qu'il y a de plus sacré sur terre mais qui prétend honorer ce que personne ne voit ni n'entend et qui n'a soi-disant besoin de personne pour exister.

IL N'Y A PAS DE PLUS GRANDE RELIGION QUE LA VERITE, LA VERITE DANS SA LIBRE EXPRESSION, LA VERITE QUE L'ON VOUS CACHE, LA VERITE QUE L'ON NE VEUT PAS QUE VOUS TROUVIEZ PAR VOS PROPRES MOYENS. LE DOGME RELIGIEUX RESSEMBLE A UNE DICTATURE DU MENSONGE SUR LA PENSEE POUR VOUS MAINTENIR PRISONNIERS DES OMBRES, DE LA FOLIE DE QUELQUES-UNS QUI PASSE POUR LA VERITE.

Nous savons que la police française finira par arrêter les coupables car elle est efficace. 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg