Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 20:31

2015 est une année critique électoralement parlant pour de nombreux dictateurs comme Sassou, Kabila, entre autres : si les chefs d'Etat qui doivent sortir par la porte constitutionnelle ne trouvent pas une parade en 2015 pour se maintenir au pinacle du pouvoir, il est à redouter qu'en 2016, il soit trop tard. Kabila pour sa part a tenté une manoeuvre dilatoire en optant de jouer sur la loi électorale mais il s'est heurté à la résistance de l'opposition et à un soulèvement populaire depuis que le projet de loi a été jugé recevable à l'assemblée nationale.

Nous avons appris que la grogne populaire se poursuit en RDC et l'opposition contre la tentative de modification de la loi électorale en vue de conditionner l'élection présidentielle par un recensement gagne des villes comme Goma après avoir enflammé Kinshasa. On compte au moins quatre morts au cours de la marche organisée aujourd'hui à Kinshasa par l'opposition, deux civils et deux policiers. La police a usé de tirs à balles réelles et de gaz lacrymogènes, le peuple a rétorqué par des jets de pierre, pillant, saccageant, vandalisant les magasins et brûlant des bus.

Le recensement serait un subterfuge permettant à monsieur Joseph Kabila de se maintenir encore trois ou quatre ans au sommet de l'Etat - alors qu'il doit quitter le pouvoir en 2016. Joseph Kabila, selon la rumeur, aurait fini par retirer sa proposition de loi. Pas sûr que cela suffise à apaiser le courroux des populations qui appellent désormais à son départ du pouvoir. La marche d'aujourd'hui bien qu'interdite a été l'occasion de bravades à Goma et à Kinshasa. Il nous paraît à peu près certain que Joseph Kabila va quitter le pouvoir à la fin de son mandat s'il ne veut pas enflammer le pays pour rien car il finira tout de même par se résoudre à prendre la poudre d'escampette...


Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 20:55
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 20:32

LOGO CNTCe samedi, le Conseil National de Transition a accueilli de nouveaux membres pour une séance de travail d'un niveau qualifié de "très soutenu". Comme vous pouvez le constater sur la photo, la jeunesse est bien représentée ainsi que la gent féminine. Nous concevons le visage du Congo de demain avec des âmes nouvelles et un nouvel esprit patriotique. Nous avons à coeur de préparer la nécessaire transition qui s'avère inéluctable.

Le CNT est ouvert à toutes les filles et tous les fils du Congo qui ont envie d'insuffler une nouvelle dynamique politique. Notre travail ne fait que commencer. Vous aussi pouvez décider de prendre part à l'aventure. Nous sommes à l'aube d'une ère politique nouvelle. Un autre Congo est possible et, ensemble, nous pouvons enfin construire un avenir qui regarde le peuple congolais en face au lieu de lui tourner le dos, dans l'unité enfin établie qui nous fait tant défaut, l'égalité des droits et des devoirs et le respect de nos traditions.

SeanceDeTravail_CNT.jpg

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:51
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 14:06

PierreMabialaChristopheMadeke.jpg

Quel est donc ce pays où un ministre du gouvernement en même temps député d'une localité en veut à un maire d'un parti pourtant allié à la mouvance présidentielle parce qu'il a peur que ce dernier devienne député à sa place à la prochaine législature au point d'enfreindre la loi dans un faux usage de faux ? Ce pays, c'est le Congo. Le ministre et député, Pierre Mabiala, un vrai gangster politique. La localité, Makabana. Le maire en question, Christophe Madéké.

Depuis les dernières élections, Pierre Mabiala, ministre des affaires foncières et du domaine public, en veut lourdement à Christophe Madéké, membre du parti MAR, pour avoir refusé de battre campagne en faveur du P.C.T. L'administateur maire Christophe Madéké a beaucoup fait pour améliorer les conditions de vie des habitants de Makabana qui lui sont très reconnaissants. Redoutant que la bonne réputation du maire de Makabana ne finisse par nuire à son poste de député, monsieur Pierre Mabiala a concocté un plan digne d'un véritable escroc politique : il a scanné la signature de Christophe Madéké, l'a mise sur un document qu'il a pris le soin de rédiger annonçant la démission du maire, document qu'il a envoyé auprès du chef de l'Etat, Denis Sassou Nguesso. Celui-ci croyant à une vraie démission - ce qui démontre que la présidence de la république ne dispose pas d'outils capables de distinguer un faux usage de faux d'un vrai document - a nommé une dame à la surprise de Christophe Madéké et des habitants de Makabana comme nouvelle maire de Makabana. Les populations de Makabana sont choqués par le comportement de monsieur Pierre Mabiala. Cette affaire mérite une enquête afin que les responsabilités de ce membre indigne du gouvernement - soient portées à la connaissance du public. Hélas, nous savons qu'il n'en sera rien parce qu'il n'existe aucune justice fiable au Congo - dans la mesure où n'importe qui peut duper la présidence de la république en scannant une signature...

Nous promettons au peuple congolais qu'il ne souffrira plus à l'avenir de maires nommés et non élus ; les maires seront bien choisis par les populations - sans intervention extérieure au cours d'élections transparentes, crédibles et plurielles dont le processus sera entièrement filmé. Surtout, nous pensons que des personnages à la moralité douteuse comme Pierre Mabiala qui soutient et encourage le pustch constitutionnel de monsieur Denis Sassou Nguesso - ne hanteront plus la haute sphère de la politique nationale. En attendant, nous exigeons que le chef de l'exécutif de notre pays demande à monsieur Pierre Mabiala d'arrêter de s'en prendre à Christophe Madéké - parce que c'est indigne d'un ministre de la république. Il n'est pas étonnant que Pierre Mabiala, un terroriste politique coupable de grand banditisme, soutienne le maintien au pouvoir de Denis Sassou Nguesso parce qu'il sait que dans le contexte d'un système politique véritablement démocratique, il n'a aucune chance d'être ministre de la république.

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 18:06
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 13:04

Le  règne sanglant de Denis Sassou prend fin en août 2016. La tentation est grande de chercher un subterfuge pour se maintenir au sommet de l'Etat. Aussi, le PCT a suscité un faux débat sur l'objet qui empêche que le règne de l'arbitraire se poursuive : la constitution du 20 janvier 2002. Le vrai enjeu pour eux, c'est le pouvoir. Rien d'autre. Ils veulent rester au sommet de l'Etat. Par tous les moyens. Pas pour le peuple. Pour eux, pour satisfaire leur cupidité.

Quand on entend parler les sbires du PCT, ils n'ont que le mot "paix" à la bouche pour justifier l'injustifiable : leur hold-up constitutionnel programmé. Il ne faudrait rien faire qui menacerait la "paix". Soit. Mais qu'est-ce qui se cache derrière ce discours, ce stratagème trouvé par Denis Sassou Nguesso ? La paix véritable, c'est le respect de la constitution, des institutions, des droits primaires, la juste répartition des richesses nationales entre les fils de tout le Congo. La paix doit se jouer dans l'équité comme un équilibre harmonieux de toutes les tendances positives de la nation.

Au Congo, ce sont ceux qui justement sapent la paix pour assouvir leurs intérêts hégémoniques, ceux-là mêmes qui veulent le pouvoir à tout prix pour discriminer le gros du peuple, qui, dès qu'ils sentent que leurs intérêts sont en danger, évoquent le souci de la "paix", du statu quo, comme s'ils annonçaient que ne pas faire les choses comme eux le désirent - même contre toutes les lois de la république compromettrait leur "paix". Ils renvoient à la guerre, à la violence de leur coup d'Etat de 1997 pour réactiver le trauma subi par notre peuple. Ils jouent à réveiller les triggers de la peur. Eux, les fauteurs de troubles du PCT, eux, toujours enclins à user de la violence, deviennent soudain les apôtres de la "paix". En fait, les ennemis de la paix sont ceux qui ne respectent aucune loi, qui tuent pour imposer leur volonté de puissance. La paix véritable ne saurait être une menace voilée ; la paix, ce n'est pas le statu quo maintenu en pointant des canons contre le peuple désarmé.

Pourquoi demander le respect de la constitution devient attenter à la "paix", à leur paix ? Parce qu'ils sont prêts à sortir les canons, les kalachnikovs, les couteaux si le peuple insiste sur sa volonté de vouloir le respect de l'ordre constitutionnel. Qui est facteur de violence au Congo ? Réponse : Denis Sassou Nguesso est ses crocodiles du PCT. Qui sont ceux qui possèdent des armes ? Des milices ? Des mercenaires ? Toujours les mêmes : Denis Sassou Nguesso et les crocodiles du PCT. Qui a toujours usé de la force pour accéder au pouvoir ou pour s'y maintenir ? Réponse : Denis Sassou Nguesso.

En fait, quand le PCT vous parle de "paix", c'est de son contraire dont il est question, c'est de guerre dont ses membres vous parlent dans une subtile inversion de sens. Ils redoutent le soulèvement populaire car ils seraient obligés de garantir leur système par la violence et savent que ce coup-ci, ils se retrouveront à la CPI. Ils manient donc la menace subliminale au travers d'un rappel des événements traumatisants du passé. Non, Denis Sassou Nguesso et le PCT ne sont pas pour la paix mais pour la guerre. Cependant, ils le savent très bien : on ne triomphe pas d'un peuple par les armes.

N'AYEZ DONC PAS PEUR D'EXIGER LE RESPECT DE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL CAR TOUS CEUX QUI COMME YVES CASTANOU APPELLENT AU CHANGEMENT DE LA CONSTITUTION SONT COUPABLES D'APOLOGIE DE COUP D'ETAT CONSTITUTIONNEL ET DONC DE HAUTE TRAHISON. Les frères Castanou ont eu leur part d'enrichissement illicite et ne peuvent que soutenir le régime Denis Sassou Nguesso. La fausse religion que les frères Castanou professent ressemblent à l'évangile du diable, à l'opuim du peuple dont parlait Karl Marx. C'est l'évangile qui ne vit que du pain de la corruption, de la trahison du peuple, un évangile dépourvu de tout Esprit Saint. Les vrais chrétiens sont pour la vox populi car la voix du peuple est la voix de Dieu. Christ était du côté des pauvres et non des puissants, lui qui tout fils de Dieu qu'il est, naquit dans une étable. Les "Castanou" du Congo devront être poursuivis, leurs biens mal acquis confisqués et transformés en orphelinats, en hôpitaux, en écoles, en lieux publics.

Pour conclure, nous disons que Denis Sassou Nguesso et le PCT ne sont pas des apôtres de la paix mais de la guerre, de la menace et de l'intimidation. Leur paix, c'est le statu quo qu'ils imposent de gré ou de force. Ils vous menacent en parlant de "paix" comme s'ils disaient : " Si vous nous laissez faire notre coup d'Etat sans protester, nous vous laisserons en vie dans votre misère mais si vous osez protester contre notre toute-puissance, nous qui détenons tout dans ce pays, nous vous massacrerons". Cependant, il n'en sera rien. Denis Sassou Nguesso sait qui sont ceux qui l'ont mis au pinacle du pouvoir. Ils disent à présent que c'est terminé. Gare aux membres du PCT qui soutiendront l'insoutenable, qui défendront l'indéfendable : quand Denis Sassou Nguesso embarquera avec toute sa famille dans les deux Falcon que l'Etat congolais a achetés récemment, vous vous retrouverez face au peupleNous savons que vous avez distribué des armes aux membres de votre ethnie pour qu'ils vous défendent. Que ceux-là se souviennent que le pouvoir pour lequel ils tuent et meurent ne sert qu'à une minorité. Vous souffrez à Talangaï, à Mikalou, à Ouenzé, à Kanga Mbanzi comme on souffre à Mfilou, à Bacongo, à Poto-Poto ou à Moungali. Les sinistrés du 4 mars 2012 sont là pour vous rappeler que ce petit noyau de gloutons ne pense qu'à lui et à satisfaire sa cupidité. Le peuple ne doit plus se laisser abuser par quelques milliers de francs cfa qui ne sont distribués que pour faire illusion.

DENIS SASSOU NGUESSO EST SUR LE DECLIN. LAISSEZ-LE TOMBER TOUT SEUL COMME UN ELEPHANT POURRI !

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 18:35
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 17:53
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 16:44
Repost 0
Published by Lion De Makanda Benzila
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg