Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 23:00
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 14:09

Avons-nous besoin de vous rappeler le faux procès du drame du 4 mars 2012 qui a accouché d'un bouc émissaire en la personne du colonel Marcel Ntsourou emprisonné en lieu et place du vrai coupable, Denis Sassou Nguesso, le ministre de la défense du Congo cumulativement avec son poste de chef d'Etat - même s'il avait jugé bon de confier ce ministère au philosophe Charles Zacharie Bowao - aujourd'hui éjecté du gouvernement, c'est-à-dire de la servitude volontaire ? Un montage a été orchestré par le pouvoir pour en arriver à l'arrestation du colonel Marcel Ntsourou d'abord blanchi par un premier jugement. Il a été arrêté manu militari à son domicile de fonction en compagnie de plusieus autres personnes - venus se constituer boucliers humains. Nous vous épargnons le souvenir des massacres de tous ceux qui étaient dehors ce jour-là assassinés - alors qu'ils n'avaient même pas d'armes sur eux.

Pour rappel, le 4 mars 2012, les quartiers nord de Brazzaville ont été frappés par une déflagration digne d'un petit Hiroshima à l'heure où les chrétiens se préparent à aller à l'église de réveil, une heure à laquelle les ambianceurs du samedi soir dorment encore, le temps de mieux cuver leur ngok ou leur primus si ce n'est leur whisky. Nombreux sont passés du sommeil à trépas sans s'en rendre compte. Quand on est avide du sang, des urines et des larmes des autres comme Denis Sassou Nguesso, on ne se lasse pas de tuer. 2015 aura aussi son lot de larmes, de sang, de sueur et d'urine. Des autres, bien sûr, eux, on ne les juge pas, on ne les condamne pas - même quand ils détournent des milliards de francs cfa, provoquent des morts en masse, affament mères et nourrissons, livrent le pays aux étrangers, bastonnent des citoyens en réunion, etc...

Nous vous apprenons un transfert de détenus proches du colonel Marcel Ntsourou de la manière suivante : dix (10) à Pointe-Noire, dix (10) à Dolisie, sept (7) à Ouesso et quinze (15) à Impfondo - soit un total de quarante-deux prisonniers politiques transférés de la maison d'arrêt de Brazzaville pour les maisons d'arrêt citées ci-dessus ce lundi 9 mars 2015. Nos informateurs s'interrogent : De quoi le régime de Brazzaville a-t-il peur ? D'une révolte ? D'une opération de libération de prisonniers politiques ? Par ailleurs, nous manquons d'informations à propos des conditions d'emprisonnement du colonel Marcel Ntsourou lui-même. Affaire à suivre. De très près...

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 13:28

Nous vous présentons la vidéo de la marche des deux Congo en hommage aux morts de part et d'autre des deux rives du fleuve Congo avec une réalisation de ZIANA TV. L'unité des deux républiques soeurs constitue un exemple à suivre et à élargir...

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 10:33

Nous sommes dans le cas de la mafia PHILIA-CORAF où des produits de raffinage congolais sont soi-disant vendus à perte sous un contrat privé à une situation de haute trahison de la république par monsieur Denis Christel Sassou Nguesso. Ce n'est pas parce qu'il est le fils du chef de l'Etat qu'il doit bénéficier de l'impunité absolue de son père. Rien dans la constitution ne dit que l'impunité du chef de l'Etat est transmissible aux membres de sa famille en cours de mandat. 

Comment cela se fait-il que personne à part nous ne demande la démission ou le licenciement de Denis Christel Sassou Nguesso après le scandale documenté à souhait l'affaire CORAF-PHILIA ? Pourquoi la justice congolaise est-elle muette ? Pourquoi la maison-mère SNPC à laquelle appartient la CORAF ne demande pas une enquête ou ne suspend pas Denis Christel Sassou Nguesso ? Pourquoi la justice internationale semble plus encline à exiger des comptes au clan Sassou & Nguesso que les Congolais eux-mêmes, les ayant-droits ? Comment expliquer que les autres sites n'abondent pas dans le même sens que DNCB ?

Attendez, un homme qui est administrateur d'une société publique, qui prend le soin de signer un contrat privé sur le dos de la société-mère SNPC dont elle n'est qu'une filiale, qui n'a jamais versé le moindre franc cfa dans les caisses de l'Etat depuis qu'il est à tête de la CORAF et qui prétend qu'elle ne fait pas de bénéficies - alors qu'elle en fait, comment peut-il se maintenir à la tête de cette société publique ? Parce qu'il est le fils du chef de l'Etat ? Comment se fait-il qu'il a fallu la pression du FMI et de la Banque Mondiale pour que Denis père demande à Denis fils de fermer la COTRADE ? Non, c'est incroyable ! A croire que les étrangers sont plus soucieux de la cause du Congo que les Congolais eux-mêmes ! Le scandale PHILIA mérite un tollé national mais il n'en est rien à l'intérieur du pays et tout le monde semble blasé par le scandale. Mais qu'est-ce qui ne va pas au Congo ? Qu'est-ce qui cloche donc chez nous ? Pourquoi faille-t-il toujours que la justice ou ceux qui demandent des comptes viennent de l'extérieur ? Le scandale PHILIA ne saurait être toléré ailleurs. Alors, qu'elle en est la véritable explication ? Doit-on penser que Denis fils profite de sa situation royale par le biais de sa filiation pour ne pas être inquiété par la justice congolaise ? Peut-être. Mais qu'est-ce qui empêche les Congolais de demander son licenciement de la CORAF et de la SNPC ?

Mon Dieu ! Il s'agit de nos ressources ! Comment se fait-il que les étrangers soient ceux qui dénoncent les scandales à notre place ? Oui, nous ne sommes toujours pas au courant de tout mais dans le cas de PHILIA, nous le sommes à présent. Où sont les marches de protestation ? Les vidéos qui appellent à la démission de Denis Christel Sassou Nguesso ou à son licenciement ? Le flegme de notre peuple m'insupporte. On doit au moins dénoncer et inviter le gouvernement à prendre ses responsabilités. S'il ne les prend pas, on comprendra qu'il s'agit d'une complicité au sommet de l'Etat dans une situation de haute trahison.

Et c'est ce Kiki-là qui aspire demain à diriger le Congo ? Sans blague ! Denis Christel Sassou Nguesso mérite de perdre ses droits civiques à vie pour haute trahison. Déjà qu'il est passible cent mille fois de croupir dans une prison pour dix mille ans !

J'INVITE DONC LE CHEF DE L'ETAT A LIMOGER DENIS CHRISTEL DENIS SASSOU NGUESSO A LA TETE DE LA CORAF ET AUSSI A LA SNPC. S'IL NE LE FAIT PAS, LE MONDE ENTIER RECONNAITRA PAR LA QU'IL EST COMPLICE DE CET ETAT DE FAIT : COMMENT NE PAS DEDUIRE QU'IL EST LUI AUSSI PARTIE PRENANTE DANS LA MAGOUILLE PHILIA-CORAF ? COMMENT SE FAIT-iL QUE LA SNPC NE DENONCE MEME PAS LE CONTRAT ILLEGAL ENTRE LA CORAF ET PHILIA ?

Ils doivent rendre des comptes. Même les juges actuels qui tolèrent et ferment les yeux devant d'aussi graves malversations. Dans la mesure où il s'agit d'un ETAT-FAMILLE, d'un ETAT-CLAN, on peut comprendre que les uns ne dénoncent pas les autres et que les autres ne jugent pas les uns. Cette collusion entre les affaires de l'Etat et le gangstérisme politico-économique d'une famille doit prendre fin. La justice se rend au nom du peuple. Si elle est défaillante, alors le peuple a le droit de se faire justice lui-même. 

BO KO SAMBANA NA TRIBUNAL POPULAIRE OYO TO KO BONGUISSELA BINO NIONSO OYO BO ZALAKI NA BA RESPONSABILITES. On ne peut assumer que grandes responsabilités, recevoir de grands privilèges - sans en retour rendre des comptes. AUX DROITS CORRESPONDENT TOUJOURS DES DEVOIRS. ILS ONT TOUS AU SEIN DU CLAN SASSOU & NGUESSO DES DROITS, DES PRIVILEGES ET AUCUN DEVOIR ? AUCUN COMPTE, MEME PAS LE PLUS PETIT - A RENDRE ? NOUS NE SOMMES PLUS DANS UNE SIMPLE DICTATURE MAIS DANS UN REGNE DE DROIT DIVIN ! LA REPUBLIQUE EST MORTE EN 1997. VIVE LA ROYAUTE SASSOU & NGUESSO DE DROIT DIVIN !

Nous ne sommes pas des animaux mais des hommes ! Des Bantous animés par le kimuntu ! Personne n'en réchappera. La justice ne fait pas acception de personne. Vous avez pour les moments juste des problèmes avec la justice française et internationale. L'HEURE ARRIVE BIENTOT OU VOUS AUREZ AFFAIRE A LA JUSTICE DU PEUPLE CONGOLAIS. Je vous promets que vous n'y échapperez pas. La justice n'est pas un règlement de compte car elle ne fait pas preuve de sentiment. ELLE EST POUR LA STRICTE APPLICATION DE LA LOI. NOUS JUGERONS MEME LES JUGES DU MINISTERE DE L'INJUSTICE. INGUETA ! 

CORAF/SNPC : APRES LE SCANDALE PHILIA, IL EST INADMISSIBLE QUE CHRISTEL DENIS SASSOU NGUESSO NE SOIT PAS DEMIS DE SES FONCTIONS OU AU MOINS SUSPENDU !
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 13:27

En s'adressant à la diaspora du Congo Démocratique, monsieur Bishop Elysée Mulolo Buanga vient de poster une vidéo dans laquelle il soutient l'idée d'une transition en RDC en reprenant à quelques exceptions près les mêmes arguments que les nôtres. Estimant que les forces nuisibles qui tiennent la RDC dans leurs filets ne permettront pas de véritables élections crédibles puisque c'est Joseph Kabila et la CENI actuelle qui les organiseront, Bishop Elysée en appelle à une transition en RDC - sous la conduite d'une personne sagement choisie par le peuple lui-même et non imposée par les puissances du monde. Il en appelle à la "ouagattitude" et demande au peuple frère de la RDC de se lever.

Mêmes déterminismes, mêmes, problèmes, mêmes solutions. Au Congo-Brazzaville, un saut quantique de la dictature à la démocratie dans la configuration politique actuelle est impossible ; nous l'avons démontré car tout est prévu pour que le PCT succède au PCT. Ce même saut quantique est impossible en RDC. Pour ceux qui ne savent pas ce que signifie un saut quantique, c'est la reprise d'un phénomène de la physique quantique à la réalité sociale : le passage d'un état à un autre exige souvent une certaine logique procédurale ou causale mais dans le domaine de la physique quantique, on passer d'un état à un autre sans la moindre logique, comme si la nature procédait par bonds.

Une transition appelle un cadre de réflexion, de conception, de la  vulgarisation de l'idée jusqu'à son application. Sans nul doute, nos frères de la RDC, s'ils en viennent à adopter l'idée finiront par suivre notre démarche.

Le peuple est le justiciable suprême puisque c'est en son nom qu'on rend la justice - même quand on condame injustement le colonel Marcel Ntsourou ou quand on menace Modeste Boukadia de trente de travaux forcés sans raison valable. Le peuple est donc en droit d'exercer la justice lui-même si la justice officielle, la justice d'Etat ne lui convient plus. Si entre le peuple et la dictature, il n'y a plus rien, attendez-vous à une révolution ou au chaos.

En matière de transparence électorale, nous invitons les peuples des deux Congo à reprendre leur pouvoir et à ne plus le laisser entre les mains de gangsters politiques qui s'incrustent au sommet de l'Etat juste pour s'enrichir illégalement - tout en exposant la patrie aux appétits des étrangers.

Il ne peut pas y avoir de réconciliation ou de paix dans l'injustice et l'impunité. Il faudra juger le criminel - pour que tous ceux qui ont participé à la ruine et à la décadence du Congo soient condamnés à juste titre. Attendez, si la dictature exerce la justice (ou plutôt l'injustice) à tort et à travers, pourquoi les tenants de ce régime seraient-ils à l'abri de celle-ci ? Il n'y a pas de Biens Mal Acquis qu'en France. Tous les Biens Mal Acquis qui seront répertoriés au Congo-Brazzaville ont vocation à revenir à leur véritable propriétaire : le peuple congolais. Nous en ferons des orphelinats, des écoles, des hôpitaux, des instituts, des édifices étatiques de même que les châteaux des dignitaires de la royauté française sont devenus aujourd'hui des édifices d'Etat : Elysée, Matignon, etc.

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 20:42

L'idée de la nécessité d'une transition fait son trou. De plus en plus de compatriotes ont compris que c'est le chaînon incontournable avant de restaurer la démocratie. Dans cette idée se trouve inscrite l'étape d'un dialogue nécessaire pour établir les phases par lesquelles doit passer ladite transition jusqu'à l'élection d'un président démocratiquement élu. Nous avons déjà un petit pas d'avance dans la réflexion. Tous les démocrates finiront par se faire à cette évidence. Il vous faut vous joindre à nous.

Le logiciel politique que la dictature sassouiste a mis dans le processeur social a dans son code l'unique mission de reproduire la dictature du PCT. Entrer dans le corpus politique congolais actuel sans vouloir faire les corrections nécessaires, c'est faire preuve de cécité politique. L'intelligence politique nous commande une étape intermédiaire avant d'atteindre la démocratie dont les Congolais ont perdu jusqu'à l'esprit à cause de la corruption, de la concussion, de la peur, du découragement, de l'intimidation. Il n'y aura pas de saut quantique de la dictature sassouiste directement à la démocratie.

 

                      LION DE MAKANDA, VICE-PRESIDENT DU CNT

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 16:06
HOMMAGE AUX MORTS POUR LE CONGO : DEPOT D'UNE GERBE DE FLEURS A LA PLACE DE BRAZZAVILLE LE 07/03/2015
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 14:39

L'enterrement de feue mademoiselle Kibili Lamy, morte à 16 ans, suite à une césarienne mal effectuée dans un hôpital ou une maternité dont le nom ne nous a pas été communiqué, a suscité des tensions entre la foule et les forces de l'ordre. Des barricades ont été érigées hier à Brazzaville dans le quartier de Nkombo non loin d'un lycée. Des échanges musclés ont eu lieu entre les forces de l'ordre et les manifestants selon notre informateur. On compte plusieurs blessés parmi les manifestants ; du côté des gendarmes et des forces de l'ordre, on dénombre neuf (9) blessés légers.

Aucune femme ne devrait perdre SA vie en donnant la vie à un enfant. Deux vies perdues, c'est grave pour un tout petit pays de quatre millions d'habitants. Ce n'est pas la faute des médecins s'ils travaillent dans des conditions médiocres. L'incompétence des hommes politiques provoque des drames incalculables dans notre pays, des drames qui auraient pu être évités.

Cette situation nous renvoie à nos anciens constats sur la médiocrité des conditions sanitaires dans notre pays et sur le ras-le-bol d'un peuple qu'un rien met dans tout ses états à présent. Le régime des crocodiles du PCT ne fait rien pour améliorer la qualité des soins parce qu'ils viennent se faire soigner en France ou à l'étranger pour un petit bobo : en économisant sur les frais d'hospitalisation à l'étranger, il y a de quoi construire un CHU chaque année au Congo-Brazzaville parce que je sais que cela coûte énormément cher à l'Etat congolais. D'ailleurs, les épouses des dignitaires du système n'accouchent même pas dans notre pays - parce que les nantis savent que nos hôpitaux sont des véritables bassins de culture microbienne et de germes en tous genres. Dans nos hôpitaux, cela se sait, on entre debout, on sort K.O. ou sur une civière, les deux jambes devant.

Tout ceci n'est rien en comparaison de la GRANDE COLERE qui se prépare et qui n'attend plus que la GRANDE ETINCELLE. Seize ans n'est pas un âge pour mourir et l'on peut comprendre que la population soit fâchée surtout lorsqu'elle apprend que des personnages comme Denis Christel Sassou Nguesso détourne des milliards de francs cfa chaque mois, de l'argent qui aurait permis de changer les infrastructures vétustes de notre pays - tout en améliorant l'ordinaire des populations.

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 13:51

La  relation commerciale entre la société Philia et la CORAF révèle des anomalies et des magouilles. Déjà un contrat non public entre une société publique la CORAF ou Congolaise de Raffinage est illégale. Le contrat entre Philia et la CORAF doit être invalidé par l'Etat congolais. Que la maison-mère SNPC n'ait aucune emprise sur ce contrat le rend encore plus suspect. En second lieu, le fait que la CORAF fasse des bénéficies en prétendant qu'elle n'en fait pas démontre un système de détournement de deniers publics.

Bien que Denis Christel Sassou Nguesso soit le fils de Denis Sassou Nguesso, suprême gangster d'Etat, Denis-père doit virer Christel à la tête de la CORAF. La collusion entre famille et Etat, armature principale de la dictature et du boukoutage en cassant des cacahuètes sur le dos du peuple, doit cesser car c'est le plus grand facteur de décadence multidimensionnel de notre pays. Quel est ce pays où tous les postes de responsabilité publique sont occupés par les membres d'une seule et même famille ?

Les constats de magouilles, c'est bien mais il faut qu'il y ait des conséquences juridiques, professionnelles et politiques. Si en dépit de tout ce qui a été révélé au public, Denis Christel Sassou Nguesso est maintenu à la tête de la CORAF, cela démontrera qu'une fois de plus, Denis Sassou Nguesso ne respecte pas le peuple congolais et qu'il se fiche de la justice internationale.

Comment admettre que les Congolais manquent d'essence dans les stations services - alors que la CORAF l'exporte - sans que l'argent de ces ventes soit reversé dans les caisses de l'Etat ? La CORAF devrait en priorité satisfaire la demande intérieure au lieu de se tourner à l'exportation - comme si le peuple congolais ne méritait même pas le pétrole qui se raffine sur son propre sol !

Dans un monde où la justice internationale ne souffre d'aucune restriction et d'aucune faiblesse, tous les comptes de Denis Christel Sassou Nguesso méritent d'être saisis. L'affaire des Biens Mal Acquis revêt dans le cas du Congo une dimension internationale ; la justice devrait aussi être dans ce cas une JUSTICE INTERNATIONALE pour que les crimes en tous genres des bourreaux de peuples n'aient aucune place, aucune banque où se cacher.

A cause des magouilles du fils Sassou et de tout son clan, selon BRICE MAKOSSO, le second volet d'accès à l'initiative PPTE qui sera bientôt examiné risque d'être suspendu. D'ailleurs, il n'y a rien de fait du côté de la contrepartie sociale exigée à l'Etat congolais, lors du passage à l'initiative PPTE, par les institutions financières internationales. Des actes aussi graves doivent avoir des conséquences significatives à la hauteur des méfaits causés au peuple congolais. La démission de Denis Sassou Nguesso à la CORAF et à la SNPC par ricochet est le moins que l'on puisse attendre du chef de l'Etat du Congo - même si nous reconnaissons qu'il s'agit d'un Etat privé parce que privatisé et familial...

Denis Christel Sassou Nguesso est un des bénéficaires de ce contrat mafieux, cela ne fait aucun doute. Et l'on ose le surnommer "MWANA NDEYA", c'est-à-dire, "FILS DE L'ESPOIR" ! Quel espoir ? L'espoir de son fan-club à obtenir de l'argent facile ? L'espoir de voir le plus jeune voleur et escroc du Congo accéder au pouvoir suprême ?

Quand nous insistons sur le fait que TOUS ceux qui ont eu des postes de responsabilité dans notre pays doivent rendre des comptes, je crois que vous allez finir par me donner raison. Le sentiment d'impunité n'a que trop duré. Nous aspirons à rendre au peuple congolais sa dignité et, avec l'appui de tous, nous y parviendrons.

                                               LION DE MAKANDA

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 13:22
4 MARS 2012 - 4 MARS 2015 : LE PETIT HIROSHIMA DE BRAZZAVILLE A TROIS ANS !

4 mars 2012 - 4 mars 2015, voilà trois ans que le petit Hiroshima qui a frappé les quartiers nord de Brazzaville a eu lieu. Ceux de nos concitoyens qui ont la mémoire courte ont déjà oublié - sauf les sinistrés qui sont encore à la rue ou qui vivent dans des tentes dans leurs parcelles qu'ils ne veulent pas quitter. Il est comme ça des anniversaires tragiques, ensanglantés, des souvenirs enfoncés au fer rouge dans la mémoire collective nationale comme la date du 4 mars 2012 où des innocents furent explosés au petit matin dans un petit Hiroshima de bombes sales à l'uranium appauvri héritées de la Lybie de Kadhafi qui se décomposait. Ce dimanche noir, certains ne réveillèrent jamais et passèrent du rêve à trépas et d'autres furent surpris d'ouvrir un oeil tandis que l'autre ne pouvait s'ouvrir tout en constatant, qu'ils avaient perdu, un pied, un bras. Les plus infortunés avaient perdu leur tête tranchée sec dans leur sommeil.

Un accident. Une négligence. Vraiment ? Et si c'était tout simplement un acte délibéré visant à créer un trauma indélébile tout autant qu'une opportunité de recomposition urbaine ? Le pouvoir a trouvé dans le colonel Marcel Ntsourou son bouc émissaire - en profitant de l'occasion pour offrir encore un peu du sang et des larmes des autres à Eblis lors de son arrestation. Est-ce la bonne explication ? Non. Ntsourou n'est certainement pas un saint, lui qui a fébrilement servi le régime du mastodonte, mais il est une chose qu'il n'a certainement pas faite, celle de provoquer un holocauste dans lequel périraient des innocents, un crime odieux qui a laissé de nombreux sinistrés dont la vie et l'histoire ont été effacées un dimanche matin, à l'heure où l'on se prépare à aller à l'église. Le Christ appréciera...

Il nous avait été conté un projet identique à celui de Néron que nous avons pris pour une invention loufoque avant cette tragédie à la romaine mais en voyant comment le pouvoir déplace les populations ayant survécu à ce drame tragique en leur construisant des maisons à Kintélé et compagnie - alors que rien n'empêche qu'on les reloge sur leur propre terrain, je me demande si on ne m'avait pas dit la vérité. Il s'est murmuré à une époque que le Néron noir voulait récupérer une grande partie des quartiers nord de Brazzaville pour y construire des centres commerciaux, des logements de standing, etc, et que quelque chose d'effrayant allait se passer. A l'époque, friand de preuves, nous avons émis des doutes mais en voyant arriver le petit Hiroshima du 4 mars 2012, notre scepticisme se dissipa. Tout ce que l'on voit arriver brusquement est souvent une programmation politique comme l'avait dit un politicien célèbre. Ce fut le cas pour l'horrible drame du 4 mars 2012.

 

L'explosion a été dramatique pour les pauvres populations qui vivaient dans les quartiers sinistrés depuis des générations mais pour le pouvoir, il s'est créé un grand espace qu'on pourrait réaménager à souhait : il suffit de reloger les survivants ailleurs, de laisser passer un peu de temps avant de transformer la zone gagnée au prix du sang, des larmes et urines des autres ou des leurs. Ca n'a aucune importance. Les pauvres font beaucoup de petits puisque le sexe est leur seule distraction avec la prière. Ils oublieront. Certes, quelques récalcitrants n'ont pas voulu s'en aller mais nombreux ont accepté d'être relogés à Kintélé, plus au nord de Brazzaville. L'espace gagné est donc devenu propriété de l'Etat, propriété du roi. 

Le 4 mars 2012 est un crime contre l'humanité qui a créé de nombreuses souffrances et ce n'est pas parce que le régime a donné 3 millions de francs cfa en urgence aux sinistrés et construit des maisons plus loin à certains que cette affaire est terminée - d'autant qu'un crime contre l'humanité est imprescriptible. MEME CONTRE SES PROPRES FRERES, SON PROPRE SANG...

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg