Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 23:30
CONGO/DIASPORA/SITUATION ADMINISTRATIVE : LETTRE OUVERTE DU PRÉSIDENT DE LA DIASPORA CONGOLAISE A TOUS LES CONGOLAIS DE L'ÉTRANGER 8

NOTA BENE :  Chers compatriotes,  en attendant de publier la lettre que le Président du Mouvement Républicain pour la Libération du Congo vous a adressée,  veuillez la télécharger en pièce jointe à la fin de cet article. Au regard du dysfonctionnement volontaire des chancelleries congolaises (ambassades) à l'étranger, le président du Congo libre incarné par toutes les diasporas congolaises dans le monde, monsieur Henri PEMOT, a pris le soin d'écrire au ministre de l'intérieur de France afin qu'un traitement exceptionnel soit accordé à tous les Congolais dans l'impossibilité de fournir un passeport lors d'établissement ou de renouvellement de leurs situations administratives.  Si nécessaire, il étendra cette requête partout où elle s'avérera nécessaire. 

La délivrance et l'obtention du passeport sont des droits constitutionnels.  Or,  le passeport devient un instrument politique permettant au régime de Brazzaville non seulement de contrôler et de ficher les Congolais de l'étranger mais surtout un moyen de pression et de chantage contre tous ceux qui combattent cette odieuse dictature qui oppresse et torture notre peuple. 

Il vous est demandé de vous rendre dans les préfectures qui sont informées de cette situation de chantage exercé sur les démocrates congolais résidant à l'étranger - notamment en Europe où nous faisons tout notre possible pour faire entendre la voix du Congo. 

En cas de difficulté administrative en dépit de cette prérogative exceptionnelle consentie par le ministre de l'intérieur, monsieur Gérard Collomb,  vous avez le loisir de contacter le Bureau International du MRLC, seul outil légitime représentatif de toute la Diaspora Congolaise prise dans son ensemble,  aux adresses indiquées dans le courrier.  

Nous, membres de toutes les diasporas rassemblées dans le Mouvement Républicain pour la Libération du Congo, sommes à ce jour,  le peuple libre, le Congo libre puisque toute expression démocratique au pays est étouffée dans l'oeuf quand la corruption ne la détourne pas. Ensemble, nous ne pouvons que rendre la voix du Congo plus audible auprès de la communauté internationale. 

Nous sommes le Congo dans son expression multiple mais dans l'unité de sa quête démocratique.  Ensemble, organisés et rassemblés autour du MRLC, notre victoire est certaine. 

LION DE MAKANDA, PORTE-PAROLE DU MRLC ET DE TOUTE LA DIASPORA CONGOLAISE 


LETTRE OUVERTE DU PRÉSIDENT ÉLU DE LA DIASPORA CONGOLAISE, PRÉSIDENT DU MOUVEMENT RÉPUBLICAIN POUR LA LIBÉRATION DU CONGO, PRÉSIDENT DU CONGO LIBRE, AUX CONGOLAIS DE L'ÉTRANGER.(DES PRÉCISIONS DE MONSIEUR RICHARD EHOULOUNG ET HONG,  MEMBRE DU BUREAU POLITIQUE INTERNATIONAL) :
-------------------------------------------------------------
Cette lettre concerne tous les Congolais de l'étranger qui ne peuvent plus  renouveler leur titre de séjour par manque d'un passeport en cours de validité et aussi  les sans papiers. 
-------------------------------------------------------------
Si vous êtes dans cette situation, veuillez vous enregistrer sur l'adresse mail suivante :
mrlc@gmail.com.
Vous indiquerez vos noms et prénoms, date et lieu de naissance et votre adresse complète en France. Un rendez- vous vous  sera donné, pour le dépôt de  votre dossier dont les pièces à fournir vous seront communiquées lors de la prise dudit rendez- vous. 
---------------------------------------------------------------
VOTRE PRÉSIDENT ÉLU VIENT D'OBTENIR QUELQUE CHOSE POUR VOUS, LORS DE SA RÉCEPTION PAR LE MINISTRE DE L'INTÉRIEUR FRANÇAIS .
-----------------------------------------------------------
En effet, les ambassades de l'organisation criminelle et terroriste D'OYO qui sévit au Congo Brazzaville depuis 1997, dirigée par le caïd, gangster, terroriste, assassin et voleur Sassou Denis, sont les seules au monde, qui ne délivrent pas les passeports. 
------------------------------------------------------------
Le but du criminel Sassou Denis, est de pouvoir contrôler tous les Congolais de l'étranger, en ne délivrant les passeports uniquement  qu'à Brazzaville. 
Nous assistons aujourd'hui à trois situations qui frappent les Congolais de l'étranger : 
------------------------------------------------------------

  • La première situation concerne les résistants de la diaspora connus et fichés par la dictature de Mpila, qui ne peuvent ni aller faire établir leur passeport à Brazzaville, ni accéder aux ambassades, pour obtenir la fameuse " attestation de dépôt " , afin de  pouvoir renouveler leur  titre de séjour ; 
  • Le deuxième cas concerne tous les Congolais de l'étranger qui n'ont pas les moyens d'aller se faire établir leur passeport à Brazzaville , car les préfectures françaises  n'acceptent plus ces fameuses "attestation de dépôt " ;
  • La troisième situation concerne tous les Congolais sans papiers qui ne doivent  pas être reconduits au  Congo devenu le SASSOULAND (otage de l'organisation criminelle et terroriste D'OYO) qui arrête arbitrairement, enlève, torture, viole, empoisonne, fait disparaître, encercle, tue et  massacre les Congolais et pille sans scrupules toutes les richesses du Congo. 

---------------------------------------------------------
Le Mouvement Républicain pour la Libération du Congo  vient d'obtenir du ministère de l'intérieur français, ce qui suit :
1) renouvellement de son titre de séjour, sans pouvoir présenter un passeport en cours de validité ; 
2) l'admission au titre de l'asile subsidiaire ( humanitaire )  de tous les Congolais sans papiers, présents sur le sol français. 
LES CONGOLAIS DE L'ÉTRANGER HORS FRANCE, DOIVENT AUSSI S'INSCRIRE EN INDIQUANT LEUR PAYS D'ACCUEIL, LE MRLC VERRA AVEC LE MINISTRE FRANÇAIS, POUR ÉTENDRE CES MESURES DANS LEUR PAYS D'ACCUEIL. 

Large diffusion.  

Repost 0
Published by Mouvement Républicain pour la Libération du Congo (MRLC) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 22:37
PARFAIT KOLELAS DANS LA LIGNE DE MIRE DE DENIS NDZOKOU NGUESSO

Voir loin avant les autres. Telle est la mission du prophète et ses prédictions finissent toujours par se réaliser. Mes textes témoignent pour moi. Qui se souvient de mes avertissements concernant Guy Brice Parfait Kolélas quand j'affirmais qu'il avait vexé son père adoptif politique et que l'éléphant allait se venger de la défaite qu'il lui a fait subir le 20 mars 2016  lors de l'élection présidentielle  ? Si Parfait Kolélas n'est pas en prison comme les autres, vous savez pourquoi : il a reconnu une victoire qui était une défaite, faisant ipso facto de sa victoire au premier tour, une défaite. Il a trahi tous ceux qui avaient voté pour lui au premier tour, tous ces yukistes de la première heure.

Cependant, à un de ses proches qui débattait avec moi sur le blog,  j'avais dit qu'il lui fallait protéger sa bête politique car elle se trouve dans la ligne de mire d'un grand NDZOKOU.  Je savais qu'on allait le punir, le briser, lui enlever le yaka de la bouche du Yuki. En invalidant sa candidature aux prochaines élections législatives auxquelles ne participeront pas lesi candidats du Yuki qui n'a jamais été admis comme un parti politique,  Denis NDZOKOU Nguesso veut couper les vivres à son fils adoptif.  Il l'a fait, il veut le défaire.  Il lui a tout donné,  il veut tout lui reprendre.  C'est de bonne guerre.  Ne jamais sous-estimer la mémoire d'un pachyderme qui a la rancune lourde et tenace. 

Denis NDZOKOU Nguesso ne veut pas juste punir Parfait Kolélas ; il veut le détruire politiquement peut-être avant de le démolir physiquement. Les traîtres dans toute l'histoire de l'humanité ont toujours été pourfendus de part en part. Les choses sont claires : il faut éviter que Guy Brice Parfait Kolélas se retrouve encore en face du mastodonte qui ne veut pas mordre la poussière deux fois lors de la prochaine élection présidentielle. 

J'ai averti les pakoïstes que le tsuki du Yuki du 20 mars 2016 avait été très mal pris. Comment un fils que Sassou avait fait politiquement selon les accords signés avec feu Bernard Kolélas pouvait-il faire mordre la poussière au grand Nkani  ? Quand il y a alliance sous respect de la hiérarchie, il y a soumission de l'inférieur hiérarchique. Quand il y a soumission, il y a obéissance et s'il y a obéissance, il y a connivence car on exécute la volonté du supérieur hiérarchique. En cas de désobéissance, on brise le pacte. PAKO EST BRUTUS SANS AVOIR REUSSI A TUER LE PERE - EN DEVENANT CALIFE A LA PLACE DU CALIFE. Parfait Kolélas n'est plus dans le coeur de Sassou et de son PCTue. Il faut à présent espérer qu'il a toujours une place de choix auprès de ses militants.  Il va falloir tenir car le tsuki du NDZOKOU a toute la pugnacité pour détruire le Yuki.  Sassou est un NDZOKOU.  Il est politiquement le plus lourd, le plus grand et le plus terrifiant.  Personne ne doit le défier - surtout pas ses rejetons politiques.  Parfait Kolélas a affirmé qu'il était né pour ce combat.  Reste à savoir si le Yuki fera le poids devant le tsuki du NDZOKOU. 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU 

(Publié de mon smartphone)

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 22:34
DECES DE KAPO/TOUT MUKONGO EST UNE CIBLE : TUE POUR AVOIR ETE PRIS POUR UN NINJA

Lorsqu'on vous tue à cause de votre appartenance ethnique, de votre ethnos au sens grec du mot, nous sommes devant un génocide. Un jour, vous direz que LDM était un prophète. N'ai-je pas dit que dans l'impossibilité de distinguer tout Mukongo du mauvais Mukongo Ninja, le verdict était la mort ? Face à la peste Mukongo, dans le doute, tuer. Par soupçon, tuer. Dans l'arbitraire, tuer. Même un bon Mukongo peut cacher un mauvais. La meilleure sécurité face au Mukongo est de l'éliminer physiquement. C'est une épuration ethnique qui est en marche. Je l'ai prédit avant tout le monde. C'est écrit. Mes textes témoignent pour moi.

Dans cette guerre totale de l'ethnie-Etat contre un ennemi qui n'a que ses origines comme élément d'identification, tout Mukongo est une cible potentielle. L'innocence n'est pas Mukongo - surtout pas la présomption d'innocence. Pour la milice de l'ethnie-Etat, être Mukongo est en soi un crime comme l'était le fait d'être Juif. Qu'est-ce qui peut empêcher la faiblesse publique de massacrer tout Mukongo qu'elle croise sur son chemin ? Rien. Tout Mukongo est une cible à abattre. La mort d'un jeune Mukongo aujourd'hui doit finir de vous convaincre que dans cette guerre génocidaire sous prétexte Ntumi, ce n'est pas Ntumi la proie, l'ennemi mais tout Mukongo. Même si on abattait Ntumi, tant qu'il resterait un seul Mukongo, la soldatesque de l'ethnie-Etat continuera la chasse au Mukongo. Il faut éradiquer la vermine Mukongo sur le sol de ses ancêtres ! Eu égard à la distribution géo-ethnographique du Congo, on sait où trouver le Mukongo. Cette chasse ne s'arrêtera pas tant qu'il y aura du sang kongo à verser. Le sang des autres, c'est le sang kongo. Les larmes des autres, ce sont les larmes kongos.

Le jeune Kapo n'est plus. Cet après-midi, une balle assassine mbochie a réduit sa vie à néant. Pan ! Une mort gratuite ! Ah, nous croyions que c'était un Ninja. Et comment distinguez-vous le Ninja du non-Ninja ? Nous n'avons aucun moyen de le savoir. Tout Mukongo est un Ninja potentiel. Combattre les Ninjas devient combattre le Mukongo. Dans un génocide programmé, en phase d'épuration ethnique, votre identité vous condamne. BOMA MUKONGO, TIKA NIOKA. L'arbitraire est une injuste barbarie. La différence fait l'ennemi. Et il faut tuer la différence avant qu'elle ne nous tue pense la soldatesque de l'ethnie-Etat. QUE TOUT MUKONGO SE SACHE CONDAMNE D'AVANCE PAR LE SIMPLE FAIT D'ETRE UN MUKONGO. Le Mukongo est condamné à mort par le simple fait d'être Mukongo comme l'était le Juif sous l'Allemagne nazie.

Si le monde ne réalise pas que nous sommes en face d'un holocauste, la rwandisation du Congo va se poursuivre. La vie pour le Mbochi du simple fait d'être Mbochi ou Nordiste, la mort désignée et assignée pour le Mukongo. Il n'y a qu'une solution : TOUS LES BAKONGO DOIVENT DEVENIR DES NTUMI. A moins qu'ils préfèrent que la mort les frappe un à un au hasard. IL FAUT ORGANISER L'AUTODEFENSE DU GENOME KONGO. Il n'y a pas une autre solution. Je suis Mukongo. Je suis Kapo.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 11:58
LE GENERAL NTUMI EST VIVANT : LA RUMEUR DE SA FAUSSE MORT NE VISE QU'A LE LOCALISER PAR SATELLITE

On souhaite vraiment l'assassiner ! Ainsi s'arrêterait la guerre du Pool qui crée des turbulences au sein de la soldatesque de l'ethnie-Etat au point de susciter des tensions au plus près de Denis Ndzokou Nguesso. Pour la petite anecdote, si le Général Nianga Mbouala Ngatsé n'était pas mbochi et membre de la famille maternelle de l'homme qui est à lui tout seul une arme de destruction massive, il serait déjà arrêté et torturé pour intelligence avec l'ennemi en la personne du Général Ntumi qu'on ne parvient pas à localiser afin de l'abattre et mettre un terme à la guerre génocidaire du Pool qui commence à épuiser la milice d'Etat, la faiblesse publique. Il faut abattre Ntumi au plus vite - avant que le régime n'implose ou que quelqu'un n'ourdisse un coup d'Etat.

Comme on ne parvient pas à le localiser, on prétend qu'il serait mort pour l'obliger à commettre une imprudence fatale. Le Général pasteur Ntumi est vivant. Prétendre qu'il est mort est un mensonge. Encore une fois, le mensonge ne présente jamais de preuves car elles n'existent pas. On vous demande religieusement de croire. L'Etat menteur ment par intérêt : il s'agit d'essayer de le localiser en pistant par satellite tous les appels qui tenteraient de vérifier la rumeur. Il n'y a que l'Etat assassin pour lancer une telle fausse rumeur.

Nous conseillons à ceux qui ont la possibilité de joindre le Général pasteur Ntumi de ne pas multiplier les appels pour vérifier s'il est vivant. S'il était mort, le régime des crocodiles du PCTue n'aurait pas manqué d'exhiber sa dépouille publiquement pour décourager tous les vaillants Ninjas Nsiloulou qui résistent à la soldatesque de l'anti-Etat.

Quoi que l'on dise, ce qui se passe dans le Pool ne peut s'expliquer par une collusion Sassou-Ntumi. Les rumeurs vont bon train à ce propos. Cependant, si Denis Sassou Nguesso n'a pas hésité à faire assassiner le colonel Marcel Ntsourou qui l'a aidé à revenir au pouvoir, on voit mal pourquoi il hésiterait à abattre le Général pasteur Ntumi s'il en avait l'occasion. Ce à quoi on assiste, c'est une guerre qui ne s'arrêtera qu'avec un vainqueur et un vaincu. A ce propos, nous espérons que le prophète Asie Savon de Marseille qui dit que lorsque une bataille dure trop longtemps, le plus fort tombe, ait vu juste...

Le Général Ntumi est vivant. Et sa vie signifie que la résistance se poursuit. Plus personne ne peut croire le mensonge du régime venu des bords de l'Alima qui prétend que la guerre qu'il mène dans le Pool n'a pour objectif que de le capturer vivant. On voit mal les soldats de l'ethnie-Etat se retrouver en face du Général Ntumi et ne pas le tuer.

La diffusion de fausses rumeurs sur les réseaux sociaux indique que la dictature du PCTue à du mal à localiser Kinzinza Kia Nzambi, l'ombre de Dieu. Et cela fait plus d'un an que ça dure.

L'ONU et la CPI vont finir par s'occuper de ce génocide des Bakongo car il est évident que si la dictature venue des bords de l'Alima évite que les organisations internationales aillent regarder ce qui se passe dans le Pool, c'est parce qu'elle a quelque chose à cacher. Les langues se délient et avouent désormais que c'est Jean Dominique Okemba qui aurait provoqué les incidents du 4 avril 2016 avec des fusils chargés de balles à blanc ; ce qui explique qu'il n'y ait pas eu de morts ou de blessés. Sassou ne dirige plus le Congo ; c'est Jean Dominique Okemba qui est vraiment aux commandes - en se permettant d'arrêter qui il veut. Qu'il sache que si vraiment Denis Sassou Nguesso veut se débarrasser de ceux qui l'ont aidé à accéder au pouvoir, il pourrait aussi à son tour faire les frais d'une telle politique. Denis Ndzokou Nguesso n'attendra pas que son entourage qui tue tous ceux qui le protègent parvienne à exécuter leur coup d'Etat. Le pachyderme frappera le premier. Que Jean Dominique Okemba fasse très attention.

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 17:26
COUPURE D'INTERNET  : INTERROGATIONS

Depuis dimanche dernier, le Congo souffre d'une coupure internet qui permet néanmoins depuis quelques jours  un accès restreint aux réseaux sociaux ou aux boîtes mail indiquant un faible streaming comme si la bande passante avait été réduite. Certains me signalent que les images ne sont plus chargées ou que les vidéos sont difficilement lisibles (ce qui était déjà le cas pour les vidéos). La raison évoquée par le régime venu des bords de l'Alima : la section d'un câble WACS (West Africa Cable System) par un bateau de pêche. Etant donné que l'ethnie-Etat s'est déjà autorisée une coupure volontaire lors de la dernière élection présidentielle, nous restons sceptiques. Au pays du mensonge d'Etat chronique, du mensonge devenu religion d'Etat, il faut se poser des questions légitimes :

- Quelle preuve a-t-on que cette coupure n'est pas un acte volontaire de notre Anti-Etat ? Si la cause de l'interruption d'internet semble connue, les preuves de la véracité de cette information manquent néanmoins. Nous aurions apprécié une preuve visuelle plus factuelle. Nous avons en mémoire les propos du ministre des postes et télécommunications monsieur Léon Juste Ibombo - qui menaçait de couper internet, le régime se sentant incapable de rivaliser avec les opposants de l'Etat assassin sur la toile et sur les réseaux sociaux...

- Comment s'est produit l'accident ? Répondre à cette question permettrait d'éviter les accidents dans l'avenir.

- De quel bateau s'agit-il ? On prétend qu'il s'agit d'un bateau de pêche.  Quel est son nom  ? A quelle société de pêche appartient-il ? Quel est son armateur ? Quand a-t-il obtenu son permis de pêche sur notre littoral et nos côtes, dans quelles limites ? Si c'est un accident, cela n'empêche pas que le Congo demande des réparations à ce dernier.

- Qui a fait le constat de l'accident  ? A quel endroit s'est produit l'accident  ? A quelle heure  ? 

- Étant donné que les câbles marins sont au fond de l'eau, comment s'est produit l'accident puisque le bateau flotte en hauteur  ?

- Si par miracle, le bateau a pu gratter le fond de l'océan où se trouve enfoui le câble, comment a-t-il pu venir à bout de l'épais blindage du fameux câble WACS  ?

Un ami mbochi me dit un jour : " Dès que Denis Sassou Nguesso ouvre la bouche, c'est un mensonge qui sort - même lorsqu'il bâille..."Denis Sassou Nguesso est le grand prêtre de la religion LOKUTA (BUKA LOKUTA, MATABISSI NA OYO) ; nous savons qu'il ne faut pas toujours croire la "sainte" parole mensongère officielle.  Quand on règne par la terreur, par l'arbitraire, on ne peut s'accommoder de la vérité car les faits sont toujours contre vous. Et dans ce cas, on tend largement les bras au mensonge. L'Etat assassin devient vite un Etat menteur. Le pays vit alors dans un état mensonger permanent...

Avec un anti-Etat qui s'embarrasse peu de vérité, les Congolais doivent s'habituer au doute. Ils doivent exiger des preuves. Si par malheur le ministre des finances Calixte Ganongo avouait que la situation du pays est économiquement difficile, on est en droit de se dire que la faillite a certainement atteint un sommet et que de la faillite, on est passé à la banqueroute. En effet, lorsqu'un menteur professionnel d'anti-Etat est obligé d'avouer une situation, c'est qu'elle se trouve au-delà de ce qu'il affirme. Il s'agit toujours dans le cas où ils sont obligés de dire la vérité de la minimiser à l'extrême. Nous suivons peu les mensonges officiels d'Etat car depuis très longtemps, notre anti-Etat n'est plus crédible. Il suffit de vous inspirer de l'exemple de Denis Sassou Nguesso face à un journaliste de France 24 pour vous en convaincre : comment a-t-il pu nier la crise dans le Pool ? Dans quel univers vit-il ? Sur la balance de la vérité, la parole de l'anti-Etat, totalement dévaluée, penche outrageusement vers le mensonge. Aussi prenons-nous toute information non prouvée qui vient du régime Sassou-PCTue avec des pincettes.

J'ai enfin pu terminer cet article !

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

(PUBLIÉ DE MON SMARTPHONE)

Repost 0
Published by Lion De Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 11:20
CONGO : TRANSFORMER L'HOPITAL EN MACHINE DE LA MORT EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE

Je profite de cet article pour remercier maman Coco et son époux Pierre qui me lisent du fond de la France profonde et qui ont eu la gentillesse de m'inviter chez eux, en pleine campagne française, hier, dimanche 11 juin 2017. Tout cela n'aurait pas été possible sans le concours de l'abbé S. que je remercie aussi au passage. Pierre est passionné du Congo et j'ai été impressionné par tout le matériel qu'il a accumulé chez lui et qu'il projette d'envoyer au Congo pour aider les Congolais - notamment ceux qui en ont le plus besoin, à savoir, nos compatriotes de la région du Pool qui sont démunis de tout en ce moment. Il garde un souvenir indélébile de son voyage au Congo et l'a même conservé sur des supports numériques. J'en conclus qu'il n'y a pas que des Congolais qui aiment le Congo. On peut naître quelque part en France et se passionner d'Afrique - parfois même plus que les propres fils du continent. 

A présent, parlons de notre sujet du jour. Un Etat est une machine assise sur les richesses d'un pays ; c'est une superstructure qui pense des politiques, des projets ou programmes pour tout un pays, qui prend des engagements qui ont des incidences et des conséquences nationales. Il possède des moyens financiers, des ressources humaines et matérielles pour que les objectifs soient atteints. Et pas toujours en bien car on peut mener VOLONTAIREMENT une politique qui va à l'encontre des intérêts du peuple que l'on est censé défendre ou protéger ! Et cela n'arrive pas qu'en dictature ! Nous le constatons même dans des vieux pays démocratiques comme la France où les hommes politiques tiennent rarement leurs promesses. A la différence qu'en terre de démocratie, les populations peuvent décider de faire table rase des vieilles écuries politiques qui ne tiennent jamais leurs promesses. La déroute du parti socialiste qui a eu tous les pouvoirs politiques sous Hollande en est une des conséquences - ce qui devrait mettre la pression sur le président Emmanuel Macron car s'il échoue, c'est tout le système politique français qui devra se remettre en cause. Que le président Emmanuel Macron n'oublie pas qu'il faille aussi couper avec une politique extérieure néfaste pour l'Afrique...

Une politique étant un ensemble de décisions délibérées, réfléchies - parfois financées pour qu'elles se réalisent en bien ou en mal, il n'y a qu'une seule réponse à la question principale posée par notre savant et inventeur national Tsengué-Tsengué sur les réseaux sociaux. Pourquoi l'Etat congolais préfère-t-il financer le FESPAM au lieu de financer la réfection des hôpitaux ou la maintenance du matériel hospitalier ? Si l'Etat congolais finance le FESPAM qui ne sauve pas des vies, qui n'améliore même pas le quotidien des Congolais - au lieu de financer la maintenance du matériel hospitalier, c'est parce que le régime dictatorial du PCTue oeuvre au dépeuplement du pays afin de supplanter les vrais fils du ntsi par des étrangers. Pourquoi ? Parce que les étrangers ne s'intéressent pas à la politique intérieure d'un pays.
N'avez-vous pas remarqué qu'il y a de plus en d'étrangers au Congo et de Congolais à l'étranger ? On chasse les fils du pays en leur rendant la vie impossible dans leur propre pays pendant qu'on facilite l'arrivée et l'implantation d'étrangers ouest-Africains ou Libanais au Congo où l'on croise désormais même des terroristes afghans !
Tout ce financement d'activités farfelues comme le FESPAM, les galas, les conférences bidons, etc, est aussi l'occasion de détourner de l'argent public. Tout pour eux est occasion d'enrichissement illicite, même le malheur du peuple, surtout le malheur du peuple.
En supprimant les subventions publiques qui auraient permis de réparer le dispositif de stérilisation du matériel chirurgical, l'Etat assassin sait très bien que les Congolais sont exposés à une mort certaine. Comme madame Antoinette Sassou Nguesso gère l'industrie mortuaire, le clan au pouvoir appauvrit encore les vivants en leur faisant payer le cercueil et toutes les babioles funéraires à des prix exorbitants. On nous signale aussi un probable trafic d'organes. Tous ces morts sont donc d'une façon ou d'une autre source de profit pour les nantis du régime. 
Si la santé des Congolais n'est pas une priorité pour Denis Sassou Nguesso et son PCTue, à quoi sert le ministère de la santé ? A quoi sert madame la ministre de la santé ? Pourquoi construit-on de nouveaux hôpitaux si c'est pour ne pas les entretenir ? Que fait-on du budget du ministère de la santé ?

 

Quel est donc ce gouvernement qui préfère que ces membres soient soignés à l'étranger au lieu de se faire soigner sur place dans leur propre pays ? Demain, nous interdirons aux membres du gouvernement d'aller se faire soigner à l'étranger pour pousser l'Etat à moderniser les hôpitaux du Congo. Un hôpital, ce n'est pas juste des murs. C'est aussi du personnel compétent, du matériel performant et un environnement sain entretenu quotidiennement. La maintenance du matériel hospitalier est une priorité nationale. Si tel n'est pas le cas, c'est qu'il y a volontairement planification d'un pis aller, d'une démission volontaire, délibérée. Il y a crime contre l'humanité. J'accuse l'Etat poison Sassou d'assassinat de tout un peuple. LA TRAGEDIE QUI SE DEROULE DANS NOS HOPITAUX EST UN CAS DE HAUTE TRAHISON, ENTRE AUTRES. Et je pèse mes mots au milligramme près. 

L'hôpital est mort au Congo, non pas d'une mort naturelle mais d'un assassinat conçu et planifié par la machine de l'Etat assassin Denis Sassou Nguesso. Quand on finance le FESPAM ou des galas de boxe au lieu de subventionner les hôpitaux, on ne peut pas nous faire croire que ceci ou cela n'est pas fait volontairement, sciemment. Quand on préfère aller se soigner à l'étranger, c'est que l'on a nullement confiance dans le système de santé de son pays dont on a pourtant la charge d'améliorer et de rendre performant. Quand on dépense des milliards dans l'achat des armes de mort - au lieu d'entretenir la machine de vie qu'est l'hôpital, on est un criminel. Il n'y a pas du tout d'excuses pour ce régime poison, criminel, assassin qui cultive la mort comme comme on cultive des arachides. Regarder l'hôpital mourir sans rien dire ferait de nous des complices de l'anti-Etat, de l'Etat de mort. Nous ne raterons jamais une occasion pour dénoncer ce scandale coûteux en vies humaines. Au Congo, d'une manière ou d'une autre, Denis Sassou Nguesso et son PCTue sont impliqués dans la mort des Congolais au quotidien. Quand votre mission est de sauver ou de protéger votre peuple et qu'au lieu de cela, vous l'exposez volontairement à la mort, vous êtes UN ETAT ASSASSIN. Et les assassins sont passibles de la Cour pénale. Non, comment échapperez-vous demain au jugement du peuple ?

Le CHU est devenu depuis longtemps un CH-TUE. L'État tue le peuple en tuant l'hôpital qui devient un laboratoire de la mort. Couper les subventions de maintenance du matériel hospitalier est un crime contre l'humanité. L'Etat doit répondre de cette politique d'abandon, d'assassinat du peuple qu'il est censé protéger. Nous sommes en face de la Haute Trahison. Dans l'immédiat, quelqu'un doit rendre des comptes de cette situation macabre. Madame la ministre de la santé doit s'en expliquer au plus vite car sa vie n'est pas plus importante que celles de tous les Congolais qui meurent par la négligence délibérée de son anti-Etat.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 13:46

Au chantre Roga Roga.

Je me donne ici la peine de t'écrire cette lettre pour que tu redescendes de ton nuage, car si personne ne te dit que tu as les chassies aux yeux, tu ne le sauras pas à moins de se regarder dans un miroir. Je n'ai rien contre ton folklore que tu appelles indécemment musique. Tu me diras que tu rencontres du succès : lequel ? Pour commencer, tu n'as fait que plagier médiocrement le Wengé Musica au départ. Ton pseudo succès t'a fait pousser des ailes et tu t'es cru être musicien. Ton public est juste le fruit de ce que le système que tu encenses a voulu établir : tuer l'école pour avoir une masse analphabète incapable de raisonner. Crois-moi, je n'enverrai même pas ma vache à un seul de tes concerts. 
Souviens-toi de ta dernière prestation à Kinshasa lors de la "francofolie". Vous étiez certes bien sapés comme tout Congolais vulgaire dans cet exercice, mais votre folklore n'avait convaincu aucun Kinois. Sais-tu pourquoi tu es passé en premier avant Werrason ? Et bien par (pure) courtoisie  : c'était pour  t'éviter l'humiliation de voir le public vider le lieu après la prestation de Wengé. Tu avais beau singer Jimmy Hendrics à la guitare, la jouant par terre, sur le dos d'un de tes compagnons, voire dans ton propre dos, rien n'y pouvait. D'ailleurs, toute ces élucubrations étaient tout bonnement la preuve que tu n'avais rien à prester. La musique exige du talent, mais au pays des aveugles, les borgnes sont des rois.
Pour parler de ton folklore, les mélomanes avisés  constateront comme moi de la platitude de tes oeuvres et surtout de ta guitare que tu compenses un utilisant l'effet orverdrive ou distorsion à outrance. Ton guitariste basse n'ayant aucune créativité (à ton image car qui s'assemble se ressemble) reprend indéfiniment la même ligne mélodique sur toutes les chansons si on peut appeler cela chansons. Bien sûr que tu t'en aperçois que maintenant que j'en parle. Quant aux textes, je te conseillerai de changer de métier, tu as ta place garantie au PCT si tu n'as pas encore encarté. Ne fais pas de la musique quiconque voudrait ! 
Comment as-tu pu déverser au public des titres comme "Contentieux" dansé dans les boîtes de nuit alors que tu te gausses des Tékés qui ont tout perdu le 04 mars 2012 par votre bêtise ? Quelle bassesse ! Et que dire de ton chiffon de "Rupture" qui s'il avait été chanté par un Moukongo l'aurait conduit tout droit en captivité ? En plus, un ministron inculte se permet de te féliciter et de t'encourager dans cette folie ! Quant à la "lettre à mr le président", je trouve que tu manques sérieusement d'inspiration.
Il est dit que "la musique adoucit les moeurs". Elle ne doit donc pas servir le vice et encore moins un système d'un autre âge. Je conviendrais avec toi que le public raffole de tout ce qui est vulgaire, mais il y a des frontières à ne franchir. Utiliser la musique pour exacerber la haine est inacceptable. La musique est une puissance moralisatrice, elle devrait être au service de la vérité, la justice. Franklin Boukaka pour deux fois moins fut tué. Bien sûr qu'il ne t'arrivera rien de fâcheux tant que tu cautionneras et plébisciteras ce système inique. A l'image des Zulu bad, Moubenda, Hydevert et autres, tu dois certainement compter parmis les mercenaires du système. Au vu de la photo jointe, j'invite le procureur Oko Ngakala d'ouvrir une enquête. J'ai dit.
 
                                      DAVY ALBANO
DAVY ALBANO : LETTRE OUVERTE AU CHANTRE ROGA ROGA
Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 00:04
DAVY ALBANO : 'SASSOU LE MAUVAIS NEGRE DE LA FRANÇAFRIQUE'

DAVY ALBANO : "SASSOU LE MAUVAIS NEGRE DE LA FRANÇAFRIQUE"

L'interview de Denis Nguesso  par France 24 sur les bords de l'Alima m'a laissé pantois. Vu que pour ce genre d'interview le monarque devait forcément orienter les questions et que ses conseillers se devaient de lui venir à la rescousse, je me demande sur quelle orbite tourne le système Sassou. De mémoire d'homme, je n'ai jamais vu un grand-père s' exprimer de la façon la plus vulgaire qui soit. Jusqu'alors j' avais un soupçon, disons un doute  quant à son état mental. Mais après cette interview, mon avis est qu'il aurait mieux fait de s'en passer !
Denis Sassou s'est livré en spectacle de manière tellement pathétique qu'il a perdu (s'il en avait encore) le peu de crédit qui pouvait lui rester. J'ai découvert un homme vulgaire, affreusement hypocrite, respirant la haine, plus un chef de gang tribal organisé en mafia de haute voltige qu'un chef de l'Etat. On aura tous compris qu'un loup même vêtu d'une peau d'agneau reste un loup. Notre bâtisseur indétrônable ne se gêne plus de montrer son vrai visage. Lui, l'homme de la paix (de l'épée), des actions concrètes m'a laissé l'impression d'un possédé démoniaque. Le regard hagard, Denis Sassou a besoin d'être exorcisé, tellement qu'à trop manipuler les fétiches, des légions entières des démons l'ont colonisé. Au fait, qui tient la comptabilité des 10.000 âmes qui lui sont demandées par ses marabouts pour se maintenir au pouvoir ? 
De même qu'ils ont sacrifié Marien  Ngouabi pour la conservation du pouvoir au Nord, de même je pressens que Sassou finira idem, car "qui tue par l'épée périt par l'épée". Je ne prédis pas mais je présume car dans ce monde, chaque action engendre forcément une réaction égale mais opposée. WAIT AND SEE.
 
 
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 20:57
NIANGA MBOUALA NGATSE SERA-T-IL LE PROCHAIN NTSOUROU ?

Ceux qui me suivent quotidiennement n'ont pas manqué de lire mon article qui faisait observer que le Général Nianga Mbouala Ngatsé était dans l'oeil du cyclone au regard de l'arrestation de son directeur de cabinet, l'homme qui gère son planning, le conseille et à qui il délègue la gestion de sa Garde Républicaine quand il n'est pas là. Et à observer ce qui se passe au sein de l'oyocratie, l'homme a bien compris le message et a même retrouvé une conscience "républicaine' autrefois perdue quand il combattait pour la Bête de l'Alima. On voit ici et là apparaître des vieilles vidéos du coup d'Etat de 1997 comme pour rappeler qu'il a permis au grand ndzokou de revenir aux affaires louches de la république royale bananière.

L'opposition entre le féticheur du monstre de l'Alima et Barbe Hirsute bien blanche est désormais déclenchée et actée. Une barbe ou un féticheur doit tomber. A moins que Sassou en décide autrement mais comme nous l'avons constaté, Denis Sassou Nguesso est incapable de s'opposer à l'homme qui paraît-il l'a déjà vaincu du côté ténébreux de la puissance mystique. Les indicateurs penchent du côté de l'affrontement. Jean Dominique Okemba alias Eliminator a triplé sa garde personnelle et aurait semble-t-il exfiltré sa famille du côté de la rive gauche du fleuve Congo. Quant au Général Nianga Mbouala Ngatsé, ce sont ses seconds couteaux qui lancent des imprécations tartares sur les réseaux sociaux. Eliminator simba nkissi, grand nganga devant l'éternel ndzokou politique, aurait passé commande de mercenaires soudanais entre autres - pour arrêter Tata Mandefo et renforcer les unités qui commencent à déserter pour éviter de se faire massacrer dans le Mukongoland.

Espérons que le Général Nianga Mbouala Ngatsé a caché quelques armes susceptibles d'abattre les hélicoptères de combat qui pourraient l'attaquer par les airs pendant que d'autres troupes l'encercleraient au sol. Exactement comme ce fut le cas pour le colonel Marcel Ntsourou, grand serviteur du grand ndzokou dévoreur de serviteurs qui périt en prison parce que Eliminator l'avait soufflé à l'oreille envoûtée de Denis Sassou Nguesso qui aux dires de monsieur Le Floch Prigent n'écoute plus personne sauf celui qui l'a envoûté, le grand nganga Eliminator Jean Dominique Okemba.

A moins que la famille ne s'en mêle sous le manguier à Oyo, les choses vont dégénérer. La suspicion est installée. Le piège est tendu. La table de la haine est dressée. Reste juste à servir du plomb si la sagesse ne l'emporte pas. Même si feu colonel Marcel Ntsourou était du nord, il n'était pas mbochi mais téké. Il se murmure que Ta Mandefo aurait dit ; " On peut emprisonner un frère mais on ne l'assassine pas ! ". Et toujours d'après la même rumeur, il aurait eu l'outrecuidance d'aller se recueillir sur la tombe de Ntsourou. Le Troubadour et son informateur général l'auraient accusé de livrer armes, véhicules, munitions et informations à Kinzinza Kia nzambi, l'ombre pastorale de Dieu, Ntata Ntumi. L'accusation a été consommée puisque le directeur de cabinet de Judas Barbe Hirsute bien blanche a déjà été arrêté : seul Dieu connaît ce qu'il subit en ce moment. Selon l'horloge du pouvoir, les heures de Judas Ngatsé sont comptées - sauf si le ndzokou furieux ne fasse preuve de compassion. Hélas, la confiance a été rompue. Nianga Mbouala Ngatsé, Jean Dominique Okemba et Denis Sassou Nguesso ne peuvent plus chasser du Mukongo ensemble. Cela au moins n'est plus possible.

Il est vrai qu'il s'agit de soldats aguerris qui n'ont peur de rien mais là, il s'agit de pouvoir, du POUVOIR ! Et le pouvoir ne fait pas de sentiment. Le pouvoir tue car il est sans pitié. Nous sommes plus proches de l'affrontement fratricide que de la réconciliation. On tue au nom de la dictature mais quand il s'agit de mourir de sa main noire et horrible, on prétend toujours mourir au nom de la république et du peuple, le même peuple qu'on massacrait hier. Au nom de l'ethnie-Etat qui veut votre peau aujourd'hui...

Attendez, encore une petite question : en cas d'affrontement, de quel côté penchera la garde républicaine ? Défendra-t-elle Denis Sassou Nguesso ou soutiendra-t-elle l'homme qui a recruté ses hommes ? Le décor est planté. D'un côté Tata Mandefo et ses soutiens, de l'autre l'ethnie-Etat au grand complet avec Eliminator et sa police de mercenaires. La suspicion appelle la suspicion. La haine appelle la haine. La violence appelle la violence. Et le pouvoir a les moyens de vous servir tout ça avec excès - sans modération aucune. Ainsi commence l'implosion d'une dictature, quand elle est obligée de dévorer ses propres enfants.

Le pouvoir n'a qu'un camp : LE POUVOIR. Denis Sassou Nguesso devrait s'en souvenir, lui qui est passé maître dans la trahison et l'élimination des autres. Espérons qu'il ne finira pas comme Marien Ngouabi car ceux qui le protègent si bien peuvent avoir un jour envie de manger du ndzokou, la chair du pouvoir. Le POUVOIR EST UN PLAT QUI SE MANGE SEUL ET IL SE PEUT QU'ELIMINATOR AIT ENVIE DE SE METTRE A TABLE. Le ndzokou n'est-il pas à sa merci ? Quand un homme élimine tous ceux qui vous ont porté au sommet de la montagne politique, c'est qu'il a l'intention de vous en faire descendre. En haut, au sommet de la montagne du pouvoir, un accident est vite arrivé et il est toujours tragique. Servir le pouvoir, nous l'avons dit, c'est servir la mort. En dictature, il n'y a que deux voies : la servitude pour la vie et la désobéissance pour la mort. Ce n'est pas : "TOSSA PO O LIYA" mais "TOSSA PO O BIKA".

Ils ont détruit la république en détruisant l'unité nationale. Comme il n'y a plus rien à démolir, ils vont s'en prendre les uns aux autres. Ainsi le veut le pouvoir. La violence comme mode de gouvernance ne s'arrête jamais avant le chaos final. Et le chaos final dans le cas d'une dictature est souvent une implosion.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 18:58
TSATY MABIALA PASCAL, LE PETIT : REVELATIONS SUR UN RAT PALMISTE, TRAITRE DE HAUTE VOLTIGE

La qualité du monde, celle des pays, des institutions voire des familles, dépend de celle des hommes qui les animent puisque le bien et le mal sortent du coeur et de l'esprit des hommes. Des hommes violents produisent la violence, des hommes égoïstes produisent l'égoïsme, le fourbe suscite la fourberie, etc. Des hommes grands produisent la grandeur et participent au progrès de l'humanité tandis que des nains de l'esprit comme Tsaty Mabiala le font reculer. Nous voyons comment notre planète est essaimé par la violence, par la méchanceté, la pauvreté, les sociétés humaines étant entre les mains de personnes qui pensent d'abord à eux-mêmes tout en manipulant les autres à travers des dogmes culturels, identitaires, politiques ou religieux quand ils n'usent pas de corruption ou de violences physiques. Voilà vingt ans que la haine de l'autre est au pouvoir dans notre pays, le Congo, une haine cupide qui appauvrit les masses, les divise et les oppose les unes aux autres. Et tous ceux qui comme Tsaty Mabiala profitent de tels systèmes inhumains se fichent éperdument du sort des populations. En fait, Tsaty  Mabiala, le rongeur, n'est pas très différent de l'éléphant Denis Sassou Nguesso : tout est juste une question d"échelle - l'appétit et la cupidité étant les mêmes. Ce qui vaut à l'échelle du ndzokou vaut aussi pour le mbende. C'est juste une question de différence d'estomac, de possibilité de satisfaire sa cupidité, ses vices, les mêmes vices.

Nous avons reçu des informations qui vont vous permettre de mieux cerner la personnalité de Tsaty Mabiala Pascal, petit rat palmiste, rongeur cupide et égoïste de son Etat qui pense d'abord à lui et à lui seul. Au service de son maître Ndzokou, il peut compter sur la complaisance des services de l'Etat. Par exemple, comment les services des impôts peuvent-ils délivrer un certificat de bonne moralité fiscale à Tsaty Mabiala - alors qu'il ne déclare pas son chauffeur et neveu Eric payé 100000 francs cfa au noir depuis plusieurs années sans fiche de paie ? Le pauvre Eric bachote et veut aller voir ailleurs car il se dit qu'il n'aura certainement pas une retraite s'il continue à bosser au noir pour tonton Mbendé. Quand Eric sort la nuit avec tonton Pascal, ce dernier lui demande de s'arrêter quelque part pour l'attendre tandis qu'il emprunte un taxi (dans ce cas, pourquoi avoir un chauffeur ?). Quelques heures plus tard, Tsaty Mabiala Pascal, le petit appelle Eric pour lui dire qu'il est déjà rentré et qu'il peut le suivre à la maison. Tout ceci pour éviter qu'Eric ne puisse pas le voir prendre nuitamment des nguiris de Sassou.

Attendez, sans blague, Tsaty Mabiala n'est pas n'importe qui ! C'est le premier secrétaire d'un grand parti, député, président d'un groupe parlementaire et député africain avec des émoluments mensuels d'au moins 20 millions de francs cfa ! Qu'est-ce que ça lui coûte de déclarer son chauffeur et neveu Eric - notamment quand on se rend compte qu'il lui fait faire un travail ingrat sans respect des horaires conventionnels ? Eric est inquiet pour son avenir et on peut le comprendre...

Ce n'est pas tout. Tsaty Mabiala Pascal, le petit, aurait reçu 450 millions de francs cfa pour trahir et lâcher le Général Jean Marie Michel Mokoko qui lui aurait fait des indiscrétions. Il est donc pour quelque chose dans l'arrestation du Général du peuple. Tsaty Mabiala Pascal, le petit, selon nos sources, aurait reçu l'ordre de Denis Sassou Nguesso de laisser la tête de l'UPADS au jeune Jeremy Lissouba.

Affaibli par tous les secrets dont dispose le pouvoir à son encontre, Tsaty Mabiala serait dans la tourmente car même son siège de député de Loudima serait menacé par un jeune loup politique. Il essaie en ce moment de négocier un poste ministériel pour sauver sa carrière politique.

Pascal, le petit, se permet même de déclarer en pleine réunion qu'il n'y a pas de prisonniers politiques au Congo. A propos d'André Okombi Salissa, il aurait déclaré en public que tous les opposants venus du PCT avaient des armes - comme s'il en possédait les preuves !

Que Mahouèle et Mabiala Bouanga sachent qu'ils ne sont nulle part sur les listes de l'UPADS selon des indiscrétions de proches de notre rongeur national. On soutient toujours un rat palmiste - traître de haute voltige - à ses dépens.

Au sein du parti, Tsaty Mabiala voit des ennemis partout, surtout depuis que le sénateur Mboussou Diangou proche de Nimy Madingou, aurait pris le parti du petit Jeremy Lissouba pour le chasser de la tête de l'UPADS qui est devenu son fonds de commerce.

Sachez qu'il ne s'est pas rendu au dialogue de Sibiti mais a bien participé à celui de Ouesso où il s'était rendu par jet privé affrété par Denis Sassou Nguesso himself. Il aurait même rencontré le monstre de l'Alima en France.

Cet homme est une teigne de rongeur cupide qui doit être éjecté du sommet des trois palmiers. Nous ne pouvons pas lutter correctement contre la dictature venue des bords de l'Alima avec des traîtres comme Tsaty Mabiala Pascal, le petit. La démocratie se joue au travers d'institutions. Si celles-ci sont tenues par des traîtres corrompus comme Pascal, le petit, il n'est pas étonnant que la Bête d'Edou soit au sommet de l'Etat depuis maintenant vingt (20) ans. Assainir les grands partis politiques du Congo est un enjeu d'une importance capitale.

Corrompu, corrupteur, Tsaty Mabiala s'est toujours senti en position de force mais qu'il sache que désormais, nous lui ferons la guerre - jusqu'à ce qu'il soit catapulté du sommet du parti de Lissouba Pascal LE GRAND. Qu'il se dise qu'il peut toujours imiter Clément Mouambe en encartant au PCT. Il y aura toujours une place pour un rat palmiste au milieu de serpents...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg