Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 22:43

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 10:51
DAVY ALBANO : JE PREDIS QUE SASSOU VA BIENTOT FAIRE SORTIR LE CONGO DE LA CPI


Nul besoin d'être prophète pour prophétiser au Congo Brazza !
Etant citoyen congolais, ayant vécu pendant longtemps sous le long et épuisant règne du Roi de l'Alima, je peux prédire la toute prochaine boutade de ce monarque sans risque de me tromper. Maintenant que la boîte de Pandore a été ouverte par le Burundi suivi de l'Afrique du Sud, Sassou va très bientôt proclamer sans vergogne son retrait de la CPI. Ce monsieur est d'une lâcheté telle qu'il ne peut assumer frontalement ses inepties. Nous verrons bientôt à défaut du porte - mensonge Moungalla ou du secrétaire fictif du PCT, Ngolo, le tout puissant ministre de l'Injustice Mabiala se charger de cette annonce, avec une syntaxe juridique très approximative digne d'un dernier aux sessions de droit de sa génération à la fac. Les paris sont ouverts, et j'attends la réaction de ses thuriféraires qui sont toujours prompts à faire son apologie. 
Passant à une pensée, j'ai été attristé à l'écoute de la réponse du ministre de fait Mouamba disant aux parlementaires  (sic), qu'il n'y a jamais eu de bombardements dans le Pool, et qu'il était même surpris de la question. Ce qui me fait penser au sinistre et funèbre ministrillon Makosso Collinet qui d'après sa thèse sur les disparus du Beach, tente de consoler des parents qui ont perdu leurs enfants depuis 2009, en leur faisant avaler la pilule du genre: " ce n'était qu'une ILLUSION, on vous a menti que vos enfants sont morts, bien que vous ne les voyez plus. Consolez-vous ! ". Il y a réellement mort d'homme dans le Pool et bientôt dans la Bouenza, le  Niari et peut-être le Kouilou, vache à lait du régime, génocide sous le nom de code "MOUEBARA", du nom de la mère  génitrice du roi d Edou. Où sont les députés du peuple, et celui de Vindza, maître Aimé Emmanuel Yoka ? Où sont les ministres Moungani, Mampouya et autres ? 
Nous demanderons des comptes à  tous ceux qui collaborent avec ce système inique : la milice armée, la police, la gendarmerie, les apprentis ministres, les députés et sénateurs complices, Koumba, Mabiala, Tsaty, Hildevert Mougany, Ngolo du PCT, le petit procurateur Oko, JDO, Jean François Ndenguet, Collinet, Viaudo, llobakina, JM Tshytere, Zulu Bad et beaucoup d'autres. Soutien à notre héros J3M, le républicain.

                                                       DAVY ALBANO

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 19:03
Faux ninja-nsiloulou ventripotent avec une écharpe violette pour paraître plus réaliste. Les ninjas-nsiloulous ne portent pas de cagoule...

Faux ninja-nsiloulou ventripotent avec une écharpe violette pour paraître plus réaliste. Les ninjas-nsiloulous ne portent pas de cagoule...

Ne nous dispersons pas et n'oublions pas l'essentiel : le problème central du Congo est la restauration de la démocratie et l'instauration d'une république juste - qui sache défendre les intérêts des Congolais et distribuer à tous ce qui revient à tous. Il est assez curieux de constater que plus personne ne parle du hold-up électoral lors du scrutin présidentiel du 20 mars 2016. Toutes les attentions et tous les regards sont tournés vers le Pool où l'éléphant a lancé sa chasse au longui, au pasteur, un chasse à l'homme, une traque qui entend arrêter le pasteur Ntumi mort ou vif. Voilà près de sept mois qu'une armée soi-disant de professionnels ne parvient pas à arrêter un civil, un pasteur tout de même rompu au maniement des armes. Renseignement défaillant ? Incompétence militaire et stratégique ? Négligence ? Calcul politique machiavélique ? Complicités ? Fait délibéré ? 

Les députés ont fini par revenir à l'assemblée nationale comme si la dictature avait repris son cours normal. Pascal Tsaty Mabiala et Guy Brice Parfait Kolélas ont retrouvé leurs maroquains. Il y a comme une normalisation politique du côté de la fausse opposition qui sait que Denis Sassou Nguesso est le maître du jeu et qu'en roi républicain, c'est lui qui nomme sous farce électorale les députés et les sénateurs. Tout est question de positionnement pour continuer à boukouter. L'enjeu n'est plus le Pool pour Kolélas et Tsaty-Mabiala mais la future élection législative annoncée début 2017. Pascal le petit est même déjà en campagne. Dans le Pool, Denis Sassou Nguesso tue. Le coupable ? Ntumi. Cherchez l'erreur. La politique continue son petit chemin de complaisance et de collaboration au sein des ennemis du peuple répartis astucieusement en deux camps pour jouer la comédie de la démocrature.

Reste néanmoins l'affaire Ntumi, l'épine du Pool qui montre toute la faiblesse de notre force publique taxée de "faiblesse publique" par Asié Savon de Marseille. Agacé, Denis Sassou Nguesso a envoyé ce dernier vilipender sa propre armée de mercenaires chichement payés. Le mot d'ordre était de capturer le pasteur Ntumi avant le 20 octobre 2016. Nous sommes le 24, toujours pas de Ntumi enchaîné. On lui a paraît-il donné quatre jours pour se rendre ; nous savons tous que l'homme ne se rendra pas. Il faut aller chercher celui qui se définit comme "l'ombre de Dieu", une ombre que l'on n'aperçoit même pas, une ombre invisible, donc parfaitement insaisissable. Et cela devient un problème, un vrai problème car cette guerre contre des pauvres paysans désarmés ne peut pas durer indéfiniment : elle coûte cher et pourrait finir par offusquer la communauté internationale qui fait semblant de regarder ailleurs quand Denis Sassou Nguesso chasse du Mukongo par procuration.

Prendre quelqu'un en otage, c'est le retenir contre son plein gré - notamment sous la menace d'une arme - pour en faire un bouclier humain ou demander une rançon. La situation des populations du Pool répond-elle à cette définition ? Pas du tout puisque Ntumi et ses proches ne se trouvent pas au milieu des populations empêchées de se déplacer ! Non, Ntumi n'a pas pris les populations du Pool en otage - puisqu'elles quittent librement le Pool pour fuir les bombardements. Nous n'avons entendu personne se plaindre qu'il était retenu par les ninjas-nsiloulous contre sa volonté. La propagande du système Sassou ne saurait nous tromper. Le problème du Pool, ce n'est pas Ntumi mais la haine que Denis Sassou Nguesso voue aux Bakongo, une haine viscérale, maladive, injustifiée, satanique. Si le pasteur Ntumi se cachait derrière des populations prises en otage, il y a longtemps que les bombardements aveugles auraient eu raison de lui et de ses hommes. Si le monstre de l'Alima en veut vraiment à Ntumi, pourquoi massacrer de pauvres paysans sans défense ? On ne devrait pas tirer sur les populations sans raison. Et des tirs et des bombardements, s'il vous plaît, à l'arme lourde !   Il y a un truc qui ne colle pas. Nous assistons à une guerre contre un ennemi fictif...

Sous injonction judiciaire, une opération de police se fait sous enquête menée par des juges d'instruction. Les  forces de police ne sont lancées que lorsqu'elles sont sûres que la personne recherchée se trouve à tel endroit. Or, sans la moindre enquête, on bombarde les populations dans le Pool - comme si Denis Sassou Nguesso était en guerre contre son propre peuple désarmé. Ce n'est pas en bombardant les villages qu'on peut arrêter quelqu'un pour le traduire en justice : ce que l'on recherche, c'est plutôt l'assassiner et non le capturer car les bombes ont vocation à tuer sans distinction et non à capturer qui que ce soit. Ce à quoi on assiste dans le Pool, ce n'est pas une opération de police mais un holocauste, une chasse au mukongo, un génocide programmé appelé "opération Mouébara".

Le remède est aujourd'hui pire que le mal car ceux qui tuent, déciment les paysans bakongo, violent les femmes, torturent les vieillards et les enfants, ce sont les mercenaires composant la soldatesque de Denis Sassou Nguesso et non Ntumi et ses hommes qui ont vécu paisiblement parmi les populations en prêchant la bonne parole, en cultivant les champs. Bien entendu, quelques brebis égarées ne manquent pas. Des témoignages reçus sur le terrain, personne ne voit les ninjas-nsiloulous à l'oeuvre. Les actes qui leur sont attribués ne peuvent être prouvés car aucun ninja-nsiloulou n'a été arrêté sur le fait. Les malfrats peuvent bien être des agents du régime Sassou cherchant à enfoncer et à incriminer Ntumi pour mieux justifier l'opération Mouébara dans le Pool et ses environs. L'exploitation du coltan ne nécessite pas un génocide. Cela n'a pas de sens. Les habitants du Pool finiront par revenir chez eux.

Soit. la raison d'Etat a toujours raison même quand elle a tort - puisqu'elle fait la loi et qu'elle est la raison de la loi. Ntumi est accusé de faits qui se sont déroulés dans la nuit du 4 avril 2016. Des faits ponctuels qui se sont déroulés à Brazzaville ont déclenché non pas une enquête et une opération de police mais une guerre avec des chars, des voitures blindées et des hélicoptères de combat pilotés par des mercenaires ukrainiens. La réaction du régime venu des bords de l'Alima est visiblement disproportionnée.

Voilà sept mois que l'on court après une ombre qui a une Bible dans la main droite et une kalachnikov dans la main gauche. On pourrait l'arrêter. C'est plausible. C'est une possibilité. Cela aurait pour conséquence d'ôter tout prétexte de dépeuplement et de massacre des Bakongo. Il se peut aussi que l'on ne parvienne pas à arrêter le pasteur Ntumi. Encore faille-t-il vouloir l'arrêter car certains en doutent. En effet, on se demande si l'intérêt du système ne serait pas de ne pas arrêter Ntumi pour perpétuer un massacre, un holocauste, un génocide contre les Bakongo à huis clos. Ce n'est qu'une hypothèse. Il se peut aussi que le pouvoir ne parvienne pas à arrêter le pasteur Ntumi car les soldats font la guerre comme des fonctionnaires de 8 heures à 17 heures. Après, c'est la nuit. Il faut se replier et recommencer le lendemain en attaquant de pauvres vieillards. Si Ntumi n'est pas arrêté, Denis Sassou Nguesso va-t-il continuer à bombarder aveuglement le Pool ? Qu'est-ce qui dit que l'ombre de Nzambi ya Mpungu se trouve toujours dans le Pool ? Rien. Denis Sassou Nguesso va-t-il massacrer tous les habitants du Pool, de la Bouenza et du Niari ? Que va faire Sassou ? Ordonner la poursuite des bombardements à l'aveugle ? Comment va-t-il tenir son armée en alerte pendant un temps illimité ? Depuis quand l'arrestation d'un individu se transforme en massacre des populations ?

Ntumi est armé. Par qui ? Et pourquoi ? Pourquoi une tolérance hier et plus aujourd'hui ?  Nous avons besoin de savoir si le génocide contre les Bakongo va se poursuivre ad vitam aeternam car si Ntumi meurt de mort naturelle et qu'il est enterré - sans que ses hommes ne le disent, aurons-nous droit à un holocauste permanent des Bakongo ? Cette épuration ethnique ne pourra indéfiniment se cacher derrière le prétexte Ntumi. Les Bakongo doivent se dire que Denis Sassou Nguesso a décidé le dépeuplement des populations qui lui sont électoralement hostiles. Comme les Bakongo ne peuvent pas se défendre, alors il ne leur reste plus qu'à attendre que la solution finale leur soit appliquée comme le fit Hitler aux Juifs. A moins que l'ombre de Dieu aille jusqu'au bout de sa mission en libérant le Congo. Ntumi doit prendre ses responsabilités. Sassou lui fait la guerre. Il doit faire plus que se cacher : contre-attaquer. Se cacher n'est pas une solution viable. Il faut que le pasteur Ntumi se mette lui aussi à chasser l'éléphant. Le chassé doit de se transformer en chasseur. C'est le souhait de Dieu. Une ombre armée peut réussir à faire tomber un éléphant. Une ombre invisible. Une ombre divine. N'est-ce pas ainsi que se définit lui-même le pasteur Ntumi alias kinzinza kia Nzambi ?

                       LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 11:20

Repost 0
Published by Assises Nationales du Congo - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 12:11
DENIS KIHOULOU/VOYAGE AU CONGO : CHRONIQUE D'UN RETOUR AU PAYS NATAL

Depuis la chute du prix du baril de pétrole, le Congo Brazzaville connaît une situation désastreuse sur le plan économique et social.
En effet, plusieurs entreprises  par manque de marchés, licencient, augmentant ainsi les rangs des chômeurs. Les Congolais sont de plus en plus plongés dans la pauvreté ; bon nombre de familles ne savent pas comment subvenir à leurs besoins quotidiens.
La délinquance qui se manifeste par l’apparition des gangs comme les « bébés noirs » est une conséquence directe de la  pauvreté  qui touche le pays.
Comme si cela nous ne suffisait pas, pour renflouer les caisses de l’état(vides !!!!) qui étaient fortement liées aux  revenus pétroliers, le gouvernement a augmenté les impôts. Situation qui a causé l'inflation des prix des denrées alimentaires, médicaments et autres produits de première nécessité.
La baguette qui coûtait 75 francs cfa coûte désormais 100 francs cfa ; on trouve des maniocs à 250 francs cfa à titre d’exemple.
Les Congolais se trouvent dans un désespoir permanent : lorsqu’ils se lèvent le matin ils ne savent pas ce qu’ils vont manger, boire, où ils vont dormir. La prostitution ne fait que s’accentuer car ces pauvres filles ne savent malheureusement plus comment s’en sortir !
Sur le plan politique, L’UPADS de Pascal Tsaty Mabiala ne fait qu’accentuer cet état d’âme en faisant une tournée dans le sud du pays pour démontrer que Mokoko est un imposteur. Selon lui,  les Congolais se sont trompés car seul Tsaty Mabiala, le guide (D’après Sidoine Moukoukou et Mabiala Bounga), aurait pu changer le destin du pays.   Et tout cela se passe  pendant qu’il y a des bombardements dans le Pool !
Comment un être humain, un député de la république, peut-il avoir cette attitude ? Comment peut-il n’avoir aucune compassion envers des compatriotes qui se font tuer sans  raison objective ?
Par la même occasion, on se pose la question de savoir comment le guide, Mr 4%,  aurait pu gérer le pays avec les méthodes mafieuses qu’il met en œuvre dans son parti ?
A titre d’exemple, nous venons d’apprendre de sources  sûres que chaque fois que le guide Tsaty Mabiala, organisait un conseil national au palais du congrès, ce dernier facturait la salle au parti alors qu’elle était GRATUITE !!!
Mais le guide ne s’arrête pas  à la mise en place de la MAFIA UPADS, il forme également la jeunesse au vol organisé via le président de la JUPADS, Sidoine Madoulou qui pendant les élections présidentielles a fait ce qu’on appelle un « KATA » de 15 millions dans les caisses du parti, qui lui ont servi  à vivre dans une maison climatisée comme jamais !  .
Tout comme sur le plan socio-économique, la situation politique est grave !  L’opposition ne sait plus quoi faire car les leaders qui possèdent les plus grands appareils se sont alliés au pouvoir par le biais de leur incompétence.
Pour terminer, nous pouvons dire que   la situation politique, économique et sociale  du Congo Brazzaville est désastreuse, que le Congolais ne sait plus quoi faire - ce qui l’induit à vivre dans un état de désespoir permanent. Cette situation aussi triste soit elle, doit néanmoins  nous faire prendre conscience que nous devons nous battre en utilisant notre savoir-faire et notre intelligence pour aider nos frères et sœurs  qui n’ont que des larmes pour pleurer.

                                    DENIS KIHOULOU

Repost 0
Published by Denis KIHOULOU - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 11:35
APPEL A MANIFESTATION
Repost 0
Published by Gertrude Malalou Koumba - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 21:05

Nous avons proposé que tous les opposants et résistants à Denis Sassou Nguesso entrent en clandestinité pour une question d'efficacité et se survie. C'est en effet plus difficile de combattre un ennemi invisible. Le plus grand challenge face à une dictature sanguinaire que l'on veut terrasser, c'est de lui survivre. Agir dans l'ombre est la démarche la plus efficace quand on lutte contre des forces beaucoup plus grandes, beaucoup trop grandes que les vôtres. Ce fut la tactique adoptée par les résistants français lors de l'occupation allemande. Apparemment, juste André Okombi Salissa a compris le message, la clandestinité du pasteur Ntumi étant considérée comme forcée.

On ne peut affronter de face et en clair une dictature satanique comme celle du léviathan d'Edou qui considère que seul le pouvoir compte et que le peuple n'est rien, la vie humaine, non plus quand elle ne sert pas le monarque en courbant l'échine. Il y a des courageux comme Augustin Kalla-Kalla qui ont pourtant choisi de rester visibles en affichant clairement leur hostilité au régime. C'est un courage admirable qui confine au suicide. Peut-être faut-il accepter de tout perdre, y compris sa vie, pour gagner cette guerre contre la dictature. Nombreux en subissent des conséquences car la dictature de Mpila veut absolument les briser dans leur chair et dans leur esprit afin d'annihiler toute détermination démocratique.

A défaut de sévir sur André Okombi Salissa, le régime de Brazzaville s'acharne sur son entourage. Voici le texte accompagnant la vidéo de l'IDC-FROCAD illustrant la barbarie du régime PCT sur notre compatriote Augustin Kalla-Kalla sur Youtube :

"Après une longue torture et pris pour mort, Augustin KALLA-KALLA à été abandonné sous la pluie, en pleine nuit, devant le portail de la morgue municipale de Brazzaville. Des personnes de bonne foi l'ont aidé à entrer en contact avec son épouse".

Quand on visionne la vidéo, on se demande comment monsieur Augustin Kalla-Kalla, membre du CADD d'André Okombi Salissa, a pu survivre à une telle torture étalée sur plusieurs jours. Les stigmates qu'il porte sur le corps en disent long sur les méthodes de torture utilisées. Les brûlures sur la peau trahissent l'usage du courant électrique. C'est un vrai miracle qu'il ait pu survivre à cet acharnement barbare.

Juste une petite question aux youkistes qui font des tsoukis sur le dos du peuple pour des pépettes : comment pouvez-vous dialoguer avec de tels tortionnaires sans pitié ? Nous avons vu les fils renégats du Pool se réunir et lancer des imprécations tartares à l'encontre du pasteur Ntumi. Auront-ils l'audace de dénoncer le crime odieux commis par le pouvoir contre monsieur Augustin Kalla-Kalla, entre autres ? Comment pouvez-vous vous taire, chers politichiens volontairement aveugles, face aux crimes du régime dictatorial Sassou & Nguesso contre le peuple qui vous a donné la vie ? Quant à notre procureur Oko Ngakala, aboyeur par procuration, grand brailleur devant l'éternel éléphant, expert dans le domaine du coller la petite salope par le derrière, quand va-t-il ouvrir une enquête sur les bouchers d'Augustin Kalla-Kalla ? Le nouveau ministre de l'injustice Pierre Mabiala, alias chien méchant kugni, a aussi perdu la faculté de la parole. Bref, au Congo, le crime est au pouvoir et fait la loi. La chasse aux innocents est ouverte depuis un moment. Le Congo est un univers aux valeurs inversées où le Mal règne et pourchasse le Bien pour l'assassiner. Le criminel est innocent et l'innocence est un crime.

Ils sont nombreux, les Kalla-Kalla du Congo qu'on torture et assassine - sans que personne ne s'en rende compte ou ne dise rien. Une dictature ne supporte pas la parole libre ; aussi la corrompt-elle ou la bâillonne-t-elle quand elle ne la transforme pas en silence éternel enterré dans un petit trou. C'est pour cela que nous avons lancé l'opération de la libération de la parole. Avec l'avènement d'internet et des réseaux sociaux, plus rien ne peut rester longtemps caché.

Les puissances du monde ne sont pas promptes à se pencher au chevet de la justice quand des Noirs massacrent des Noirs - dans la mesure où il s'agit d'une violence par procuration. Ceux qui sont jugés la CPI ne le sont que pour permettre aux gouverneurs noirs installés par les puissances occidentales de régner en paix. Le président Laurent Gbagbo ou Jean-Pierre Bemba en sont des exemples.

Ne rêvez plus. Nous, peuples d'Afrique, sommes seuls. Il nous faut prendre notre destin en main. Cette posture d'aller pleurnicher auprès des Occidentaux est pitoyable - d'autant qu'ils ne font même pas cas de nos doléances. Réveillons-nous car le maître n'est rien sans ses esclaves. Nous n'obtiendrons pas notre libération de la part de ceux qui retiennent captifs et qui se fichent qu'on nous massacre avec les armes qu'ils vendent aux dictateurs. Quand la blatte va demander justice auprès du coq contre la poule, vous pouvez imaginer la réaction du chef de la basse-cour...

Le régime de Denis Sassou Nguesso a perdu toute humanité. Il y a un tel mépris de l'être humain de la part de cette bestialité politique que nous avons du mal à croire que de tels monstres qui torturent sans état d'âme soient encore des êtres humains.

Lorsqu'on usurpe le pouvoir et que l'on est tout-puissant, est-il encore nécessaire d'écraser les faibles qui ne réclament que liberté, justice et démocratie ? Ce gangstérisme politique est décidé à faire plier toute volonté récalcitrante. En dictature comme celle des Sassou & Nguesso, être démocrate et républicain et se battre pour est déjà de l'héroïsme quand on le fait sur le terrain.

Quand au sommet d'un Etat trônent des bourreaux, des buveurs de sang et de larmes des autres, le peuple est perçu comme un troupeau humain à tondre et le seul rapport que l'Etat criminel tolère, c'est l'obéissance aveugle. Toute voix discordante doit être étouffée à mort. Dans notre pays, la politique est une tragédie ou une comédie - selon le lieu où on le subit ou on l'exerce.

Affliger les tourments de la chair ne tue en rien la détermination de l'esprit lorsqu'on y survit. Au contraire. Augustin Kalla-Kalla est vivant. Sa vie qui est en fait survie après torture est un affront qui nous pousse à croire que les Congolais finiront par accepter de mourir pour leurs idées, pour leurs idéaux et si cela devient la culture générale de tous les démocrates, alors on peut dire sans risque de se tromper, que la victoire de la justice et des justes est proche.

     LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM)
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 20:54

La Syrie est devenue le théâtre où les forces russes et celles de l'OTAN se côtoient sans s'affronter vraiment au travers de bombardements aériens, certains s'en prenant à DAESH, d'autres allant jusqu'à attaquer les rebelles qui menacent le pouvoir de Bashar El Assad mais rien ne dit que les puissances du monde ne commencent pas à s'affronter directement en Syrie par la voie des airs - avant de s'affronter vraiment en usant d'armes terrifiantes en Occident et en Amérique. Poutine ne restera pas les bras croisés si un avion russe était abattu dans le ciel syrien.

Derrière les intérêts économiques (privatisation de la Banque Centrale de Syrie au profit des Rothschild, gazoduc, pétrole, gaz, etc) ou politiques (lutte contre l'Etat Islamique instauré avec l'appui des Américains comme le prouve une des lettres d'Hillary Clinton, sécurité d'Israël, instauration d'un régime pro-américain, affaiblissement de l'Iran avant de l'attaquer), la Russie et les Etats-Unis (OTAN) s'affrontent indirectement avec la nouveauté que leurs avions se croisent dans le ciel syrien. Les Anglais ont déjà autorisé leurs pilotes à abattre les avions russes. Si rien n'arrête l'escalade, Russes et Américains pourraient se retrouver face-à-face dans une confrontation directe. L'Amérique bénéficiera de l'appui de l'OTAN et d'Israël et la Russie de celle de la Chine, de l'Inde et peut-être du Pakistan. Les Russes font déjà des exercices de grande ampleur car ils savent que le régime de Bush fils a voté une loi permettant l'utilisation préventive de l'arme nucléaire. De part et d'autre, on pourrait faire usage d'armes redoutables, abominables. La troisième guerre mondiale n'a jamais été aussi proche. Et elle risque de porter un coup terrible à l'humanité. Elle sera brève, terrible, destructive. De part et d'autre, on s'y prépare. Ce n'est plus qu'une question de temps.

Nous publions une vidéo dans laquelle le Général américain Mark Milley menace directement la Russie dont l'aviation bombarde Alep de façon ininterrompue - même si une trêve humanitaire est actuellement observée pour secourir les blessés. Nous assistons en ce moment même à la bataille de Mossoul en Irak, un pays déstabilisé par les Américains. DAESH ne disparaîtra pas pour autant. Nous risquons d'assister après la chute de Mossoul à une recrudescence du terrorisme qui n'a d'islamique que le nom.

Les puissances du monde ne s'affrontent plus directement depuis 1945. La guerre a été déportée ailleurs, Afrique, Proche ou Moyen-Orient, etc). Cependant, rien n'exclut un embrasement qui provoquerait un conflit planétaire global avec des conséquences terribles pour toute l'humanité. Cependant, si la guerre avait lieu entre la Russie et l'OTAN, personne n'en sortirait indemne car l'usage d'armes nucléaires impliquerait une réplique de la même nature. Espérons que le monde revienne à la raison avant l'inévitable. La diplomatie a peut-être encore une petite chance...

             LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 22:46
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION

COMMENTAIRE : Nous publions le mail que nous avons reçu de madame (et non monsieur) Farelle Mouanga Makela qui interpelle le gouvernement congolais à propos du manque de reconnaissance posthume à l'égard de son défunt père, feu l'artiste Bernard Mouanga Nkodia, grand sculpteur de son Etat. Madame Farelle Mouanga Makela estime que son père méritait un peu plus d'égards de la part de l'Etat congolais, d'autant que ce dernier, selon elle, doit de l'argent à feu son père. Un artiste de son acabit ne méritait pas d'être enterré dans l'anonymat, sans les honneurs échus à son talent reconnu par tous ses pairs et par l'Etat congolais. Nous espérons que le ou les ministères compétents sauront apporter des réponses à madame Farelle Mouanga Makela offusquée et indignée de voir son père inhumé dans l'anonymat - sans le moindre hommage d'envergure nationale.

Un pays qui ne sait pas honorer ses artistes est un pays à la culture morte et la mort de la culture est emblématique de la mort des valeurs d'un pays. Or, quand les valeurs d'un pays se meurent, c'est que ce pays décline dangereusement et finira un jour par perdre même l'essence qui le caractérisait de façon singulière aux yeux du monde. L'art forge l'identité d'une nation comme une sorte de signature symbolique. L'art est l'expression extériorisée de façon symbolique mais matérialisée de notre identité intérieure. Nos artistes doivent être honorés - surtout s'ils ont fait honneur à leur pays.

Nous espérons que ce message aura effet et répercussion auprès de qui de droit pour éventuellement corriger le manque de reconnaissance à l'égard de feu Bernard Mouanga Nkodia. Il n'est jamais trop tard pour bien agir. Monsieur Farelle Mouanga Nkodia est dans l'expectative d'une reconnaissance honorifique et d'un solde de tout compte de la part de l'Etat de son pays à l'endroit de son père, feu Bernard Mouanga Nkodia.

 

                     LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

DENONCIATION 
 
   
 
 Madame, monsieur,
je viens par cette présente dénoncer l'injustice que vient de subir mon père, l'artiste Mouanga Nkodia Bernard décédé le 27 septembre 2016 et inhumé le 12 octobre 2016.
En effet, ce grand artiste à été inhumé sans les honneurs qu'il mérite, ce grand artiste qui représentait l'art congolais à été inhumé incognito.
Oublié par les siens et le gouvernement congolais qui à ce jour lui doit encore de l'argent.
Merci pour l'intérêt que vous apportez à ce mail.
Je me tiens à votre disposition pour plus de renseignements.
Cordialement.
Farelle Mouanga Makela

Ci-dessous les photos de quelques œuvres artistiques réalisées par feu le sculpteur Bernard Mouanga Nkodia envoyées par sa fille Farelle Mouanga Makela, des sculptures que je croyais réalisées en Corée du nord ou quelque part en Europe de l'Est. La preuve en images que le Congo recèle de talents qui ne demandent qu'à être encouragés et valorisés. Les œuvres de feu l'artiste Bernard Mouanga Nkodia lui rendent déjà hommage mais c'est un hommage muet ; un artiste a besoin d'un vrai hommage à la hauteur de son talent et de la reconnaissance de ses pairs et de son Etat.

FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION

Madame Farelle Mouanga Makela et les enfants Mouanga en photos, d'abord seule puis à côté de feu leur père :

FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
FARELLE MOUANGA MAKELA : DENONCIATION
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 17:58

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg