Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 00:20
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 22:06

Par une résolution votée lundi 9 novembre 2015, le parlement catalan a exprimé son désir de devenir un Etat indépendant en se séparant de l'Espagne. Regardons le contexte : nous sommes en Espagne, un pays européen démocratique qui a accordé une grande autonomie à la Catalogne, et on ne peut pas dire comme au Congo qu'on massacre les Catalans parce que Catalans, comme les milices ethnisées de Sassou massacrent les sudistes, parce Kongos. Ce n'est pas comme si on brimait les Catalans dans la redistribution de l'emploi et des ressources nationales en Catalogne, bref, on se demande pourquoi les Catalans veulent l'indépendance. Est-ce le fait qu'il apporte 20% au budget global de l'Espagne en sa qualité de région la plus riche de l'Espagne suffit ? Si oui, il y a longtemps que le Kouilou qui fournit plus de 80% du budget de l'Etat congolais aurait mérité d'être indépendant.

Les indépendantistes catalans vont se heurter aux rigueurs de la Constitution espagnole qui n'est pas un torchon. En effet, elle garantit en son article 2 l'indivisibilité de l'Espagne, un pays où les Espagnols ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Barcelone cherche donc à se désolaridariser de Madrid juste par égoïsme. Et là encore, il faudra attendre qu'un vrai référendum soit organisé mais rien n'est moins sûr car le premier ministre espagnol veillera à ce que la loi soit respectée. Si ce n'est pas le roi qui s'en occupe personnellement.

Que se passerait-il si les catalans qui revendiquent le droit de se gérer leur destin eux-mêmes se retrouveraient dans la situation des Bakongo au Congo où ils sont massacrés, assassinés violentés, enlevés, brimés, assujettis par une dictature ethno-régionale au pouvoir depuis trente-deux ans ? Que se passerait-il si comme les Bakongo, les Catalans n'avaient pas le droit de travailler ou de bénéficier des revenus de l'Etat qui proviennent en majorité de la partie sud du pays où ils sont installés ?

C'est étonnant : voilà des gens qui ont le lait et le beurre, qui vivent dans une vraie démocratie mais qui veulent être indépendants. A cela, on leur opposera une Constitution que l'Etat espagnol essaie d'appliquer au mieux pour tous. Au Congo, la constitution est un torchon, la république, une arnaque et la démocratie, un mensonge éhonté qui ne parvient même plus à berner un petit enfant, un petit Mukongo de cinq ans qui meurt de faim - parce que Mukongo. Au sud, Denis Sassou Nguesso en fait en sorte que les Bakongo vivent dans des ghettos - alors qu'ils ne réclament qu'une REPUBLIQUE JUSTE qui ne laisse personne au bord du chemin. Denis Sassou Nguesso en véritable réincarnation d'Hitler, poursuit la haine du Mukongo sous des fallacieux prétextes. Partout, ceux qui profitent du système dictatorial et assassin s'époumonent en criant : "UNITE !" - alors que l'unité n'existe pas dans l'assiette de tous les enfants de la république. Il y a pourtant de la place pour que quatre millions de Congolais vivent heureux ensemble mais à la place d'une vraie république, nous avons une idéologie politiquement instrumentalisée depuis cinquante-cinq ans que l'on voit à l'oeuvre : tout est accordé, y compris l'impunité absolue, à une certaine catégorie de la population juste par sa proximité consanguine, familiale linguistique, clanique et régionale au gangster en chef Denis Sassou Nguesso qui règne en monarque absolu sur le Congo, lui qui vient aujourd'hui de tenter d'éliminer le Général Ferdinand Mbaou de deux balles dans le dos - parce que Mukongo.

Les Espagnols ont de bonne raison de se battre pour une Espagne unie tout comme les Catalans ont le droit d'oser exiger leur autodétermination. Cependant, ce qui surprend, c'est que tout ceci intervient dans un pays démocratique, en pleine Europe, une Europe qui doit redouter que le cas de la Catalogne ne fasse jurisprudence auprès des Corses et des Bretons, par exemple. L'Espagne a gros à perdre et l'Europe risque d'entrer dans un cycle de revendication indépendantiste qui remodelerait toutes les cartes européennes.

Si le Congo était dans la configuration de l'Espagne avec une Catalogne assimilée au sud, il y a longtemps, vu les meurtres, les injustices, les humiliations, l'apartheid ethnique, il y a longtemps que la Catalogne aurait demandé son indépendance. Au Congo, il a fallu attendre cinquante-cinq ans pour voir apparaître de telles vélléités indépendantistes totalement justifiées par Robert Poaty Pangou et Modeste Boukadia. Sans pencher ou porter justification de la sécession, je défie quiconque d'argumenter ou de laisser croire que dans les conditions de vie des Bakongo ghettoïsés, génocidés, les Catalans auraient pu supporter cinquante-cinq avant de demander leur indépendance. Surtout dans le contexte d'une constitution qui ressemble à du papier-cul dans l'esprit de ceux qui dominent et asservissent les Bakongo depuis tant d'années.

Ce qui fait l'unité, ce n'est pas le simple fait de le scander mais la réalité de la traduction de l'égalité des droits de tous dans la vie quotidienne. Or, au Congo, dans les faits et par sa pratique, Denis Sassou Nguesso a déjà divisé le Congo dans la distribution des ressources de tous transformées en privilèges ethno-régionaux - tout en maintenant de force dans SA "république" royale bananière en pointant du canon tous ceux qu'ils détestent parce que différents de lui ethniquement. Nous assistons, impuissants, à la mise en place d'une ETHNIE-ETAT qui domine les autres depuis près de trente deux ans.

Au Congo, la souffrance est partout - même si ce n'est pas dans les mêmes proportions et une étude sociologique serait la bienvenue pour éclairer cette réalité. Cependant, les ethnies de la partie nord du pays, au lieu de se battre avec le reste du peuple pour l'égalité des droits et des devoirs, c'est-à-dire, pour une vraie république et une vraie démocratie, préfèrent se taire, au nom d'une idéologie, pour que le président soit toujours de leur bord afin de leur distribuer des privilèges en lieu et place des droits de tous.

Les Catalans ne réussiront peut-être pas à obtenir leur indépendance car l'Espagne et Bruxelles leur barreront le chemin mais eux au moins, essaient de porter à la face du monde une revendication légitime qui leur a déjà permis de glaner une grande autonomie. Au Congo, pour que cela arrive, il faudra d'abord que tous les BAKONGO soient prêts à mourir pour un idéal.

 

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 20:44
CHARLES ZACHARIE BOWAO : APPEL AU PEUPLE CONGOLAIS
CHARLES ZACHARIE BOWAO : APPEL AU PEUPLE CONGOLAIS
Repost 0
Published by Charles Zacharie Bowao - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 15:26
URGENT/FRANCE : ON VIENT DE TIRER SUR LE GENERAL FERDINAND MBAOU

Nous vous avons appris depuis un certain temps que les tueurs de Denis Sassou Nguesso étaient arrivés en France par Nice pour venir éliminer certains opposants au gang politique et mafieux qui opère un véritable cambriolage politique dans notre pays, le Congo. Je vous apprends qu'iIs sont entrés en action. La France n'est plus un pays sûr pour les résistants et opposants véritables à la dictature venue des bords de l'Alima. Je viens à peine d'avoir au téléphone le frère du Général Ferdinand Mbaou qui m'a confirmé l'information que quelqu'un lui a tiré dans le dos alors qu'il rentrait chez lui à pied. Nous vous tiendrons au courant de son état de santé.

Le tireur aurait raté son coup puisque la balle a atteint le Général à l'épaule. il serait à la lecture d'un commentaire sorti du bloc opératoire. Ceux qui ont attenté à sa vie doivent être arrêtés pour éviter la récidive...

Denis Sassou Nguesso a lancé ses tueurs, à l'étranger, aux trousses des véritables opposants  à son régime criminel. En effet, qui a intérêt à éliminer ce vaillant soldat qui prônait la lutte armée comme seule solution contre la dictature de Denis Sassou Nguesso et pour cause ? Les barbouzes du monstre de l'Alima ont choisi de lui tirer une balle dans le dos, lâchement, cyniquement, en France, aujourd'hui, il y a à peine quelques heures.

Si la piste terroriste des tueurs du régime était confirmée au terme de l'enquête que la brigade criminelle de la police française va mener, et nous n'en doutons pas, ceci nous permet de dire aux petits plaisantins de la politique ce que nous avons déjà dit depuis très longtemps : CE N'EST PAS UN JEU MAIS UNE GUERRE ENTRE LE BIEN ET LES FORCES DU MAL qui veulent continuer à asservir notre peuple et qui ont intérêt à stopper par tous les moyens les vrais défenseurs de la liberté.

Quoi qu'il en soit, nous n'allons pas renoncer à combattre cette mafia politique qui a envoyé ses assassins aux trousses des combattants de la liberté. Nous savons que la France mènera une enquête qui permettra d'arrêter ce lâche qui vient de tirer sur le Général Ferdinand Mbaou, il y a à peine quelques heures. Que Dieu lui vienne en aide pour qu'il surmonte cette épreuve.

Pour information, le Général Ferdinand Mbaou, plusieurs fois emprisonné, a dirigé le Service de la Sécurité Présidentielle à l'époque du président Pascal Lissouba démocratiquement élu en 1992.

Le régime des crocodiles du PCT a décidé de nous mener une guerre qui vient de quitter le champ de la politique, de la guerre des idées qu'il est incapable de gagner. Nous sommes entrés dans l'ère de l'élimination physique programmée. DENIS SASSOU NGUESSO ET SES BOURREAUX VEULENT A PRESENT NOUS ELIMINER PHYSIQUEMENT POUR NOUS FAIRE TAIRE A JAMAIS...

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 12:04
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 12:04
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 20:17

Nous recevons des informations de jubilation du régime qui dit tenir l'opposition après avoir déversé beaucoup d'argent afin que ses leaders se calment. Il se moque de l'échec de celle-ci car Denis Sassou Nguesso craignait que la foule ne vienne le déloger au palais le jour où s'est déroulé le grand meeting de Brazzaville. Les nantis du système avaient même déjà envoyé femmes, maîtresses et enfants à l'étranger, vu qu'ils sont tous ou Français, ou Canadiens, etc. Au Congo, au sein du régime et de l'opposition, nombreux ont une double nationalité. Même Pascal Tsaty Mabiala a la nationalité belge ! Denis Sassou Nguesso, le cambrioleur d'Etat haut perché, pourrait avoir acquis la nationalité française. Voilà donc un pays avec une élite citoyenne de grandes puissances - donc incapable de ne défendre que les seuls intérêts congolais : vous pouvez imaginer pourquoi les contrats sont tronqués. Même Pascal Lissouba a reconnu avoir donné un lot pétrolier à la France alors qu'elle n'avait pas proposé la meilleure offre ! Pascal Lissouba a la nationalité française. Vous pouvez tirer vos conclusions. La vidéo est sur YouTube. Quels intérêts croyez-vous qu'ils vont servir ? Et cela vous étonne qu'ils s'entendent si facilement avec la France sur notre dos ? Vous croyez que X, de nationalité française, peut un jour remettre en cause les intérêts de la France s'il parvenait au sommet de l'Etat ? Vous comprenez pourquoi la France et les grandes puissances se montrent souvent complaisantes à l'égard des bouchers noirs comme Denis Sassou Nguesso ou comme Pierre Nkurunziza dont les mercenaires payés par le tyran de l'Alima massacrent les Congolais : ces puissances mondiales protègent leurs citoyens, ces gouverneurs noirs qui servent leurs intérêts. Non, mes chers compatriotes, l'heure n'est plus à la complaisance ni à la plaisanterie.

Redoutant de perdre le pouvoir, le régime avait déjà vidé tout l'argent de la république des coffres pour le dissimuler dans les maisons mais en constatant que l'opposition était tatillonne, sans véritable chef, brouillonne dans ses initiatives, Denis Sassou Nguesso a repris la main et poussé son putsch à bout. L'argent est ressorti pour nguiriser les esprits. Aujourd'hui, ils prétendant avoir arrosé l'opposition qui peine à reprendre la main sur le cours des événements. Le cambriolage légal de la "république" a repris. Même à l'ambassade du Congo, les employés de la dictature jubilent : "Ils peuvent aller manifester devant le siège de Jeune Afrique ou devant le siège de total ! On s'en fout ! Ca ne nous regarde pas !" Il est à constater que de nombreux soi-disant leaders de l'opposition sont à l'étranger, notamment en France - pour gêner la diaspora et empêcher que les jeunes aient une visibilité

Un conseil à Emperator et à ses amis : NE LAISSEZ PLUS CETTE VIEILLE GARDE, CETTE RACAILLE QUI A DES COMPTES A RENDRE AUX CONGOLAIS SE METTRE AUX BONNES PLACES POUR VOUS DICTER VOTRE CONDUITE. ILS SONT TOUS DE MECHE AVEC DENIS SASSOU NGUESSO ! Culbutez-les de leurs perchoirs et ne supportez plus qu'une chose : qu'ils restent dans le public mais pas aux premières places ! Pourquoi ne sont-ils pas restés avec l'IDC et le FROCAD au pays ? Que viennent-ils faire ici ? Nous vous apprenons que si le pouvoir n'avait pas empêché Pascal Tsaty Mabiala de prendre l'avion, il serait à l'étranger comme Moukouéké, Tamba-Tamba et les autres aujourd'hui.

Comment comprendre que certains membres du FROCAD et de l'IDC se retrouvent en France - alors que les autres sont restés au pays ? Comment peut-on abandonner le champ de bataille en pleine bataille ? Et ils viennent récupérer le mouvement de la diaspora pour en casser la dynamique. Au lieu de poursuivre la pression sur l'ambassade, on vous balade devant Jeune Afrique, devant Total. Je vous apprends qu'à l'ambassade du Congo en France, on boit du Champagne.

Qu'on ne vous trompe pas : quel que soit le lobbying que la diaspora pourra bénéficier en France, jamais un Français n'ira à l'encontre des intérêts de la France au Congo. Notre libération viendra de nous-mêmes mais nous sommes divisés, infiltrés, manipulés par une vieille élite congolaise corrompue qui cherche absolument à se maintenir autour de la dépouille Congo - pour recevoir des mains ensanglantées de Denis Sassou Nguesso sa part du boukoutage morbide du cadavre national.

La France va inviter monsieur Denis Sassou Nguesso à la COP21, alors que cet homme n'a aucun respect ni pour l'être humain, ni pour les arbres car il détruit les forêts en les livrant à la cupidité des Asiatiques. C'est d'ailleurs pour ça que monsieur Henri Djombo est éternel ministre... Et Sassou voudra se faire payer pour ça ! Si la France ne soutenait pas Denis Sassou Nguesso, il ne serait pas le bienvenu en France. Or, il sera reçu avec les honneurs. Si la France veut nous donner un signe, il suffit qu'elle ne reçoive pas Denis Sassou Nguesso lors de cet événement. Il faudra que la diaspora africaine se mobilise car de nombreux dictateurs qui sacrifient la faune et la flore continentales viendront se retrouver pour discourir - sans jamais trouver de solution. La question climatique ne concernera l'Europe que lorsqu'elle sera sous les eaux. Pas avant.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 18:14

C'est l'une des rares vidéos qui montrent le massacre des Kongos dans le Pool en 1998 - alors que le coup d'Etat était acté en octobre 1997. Denis Sassou Nguesso va armer des jeunes drogués (on entend dire : "pessa nga noix" (chanvre)) qui vont tirer sur tout ce qui bouge et brûler des maisons...

Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 14:16
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 14:16
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg