Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 11:10
TERRORISME : EN FRANCE, L'ETAT DEFEND SON PEUPLE MAIS AU CONGO, LE TERRORISTE, C'EST L'ETAT !
TERRORISME : EN FRANCE, L'ETAT DEFEND SON PEUPLE MAIS AU CONGO, LE TERRORISTE, C'EST L'ETAT !
TERRORISME : EN FRANCE, L'ETAT DEFEND SON PEUPLE MAIS AU CONGO, LE TERRORISTE, C'EST L'ETAT !
TERRORISME : EN FRANCE, L'ETAT DEFEND SON PEUPLE MAIS AU CONGO, LE TERRORISTE, C'EST L'ETAT !

Comme vous le savez, la France est la proie d'attaques et de menaces terroristes assumées par Daesh et ses agents dormants en Europe. Vendredi dernier, la France a subi une violence terroriste sans précédent commanditée par Daesh sous l'exécution d'un certain Abdelhamid Abaaoud, un Belge activement recherché. En France, la force publique travaille à la protection de son peuple. Elle a donc pris des dispositions pour enrayer les réseaux terroristes sur le territoire français en démantèlant les réseaux djihadistes. La surveillance des proches des kamikazes de l'attentat du vendredi dernier a conduit la police française à lancer des assauts à Saint-Denis, près du stade de France. Commencée à quatre heures trente, l'opération d'interpellation vient à peine de s'achever avec un bilan de deux blessés côté policiers et de deux morts et sept interpellés du côté des terroristes.

Qu'est donc le terrorisme, si ce n'est l'objectif de plonger une population ou une catégorie d'individus dans l'effroi, dans la terreur en frappant l'esprit par une violence aveugle qui rivalise avec sa bestialité ? Tout ce qui entre dans cette définition relève du terrorisme.

 Dans cet article, nous avons l'intention de montrer qu'en France, une VRAIE république, l'Etat défend son peuple tandis qu'au Congo, le TERRORISTE, c'est curieusement l'Etat ou ce MACHIN qui a pris sa place. L'Etat en France est une institution républicaine, c'est-à-dire, publique, dont l'accès est démocratiquement garantie par le vote des Français. Au Congo, l'Etat qui dérive du gouvernorat français est une institution privée parce que privatisée dont l'occupation peut être forcée par coup d'Etat ou par des manoeuvres de manipulation du peuple. En France, l'Etat s'occupe de la résolution des problèmes du peuple français, au Congo, l'Etat ne s'intéresse qu'à l'enrichissement d'une catégorie d'individus très proches du gangster en chef Denis Sassou Nguesso. Tenez, au Congo, le clan Sassou & Nguesso soutenu par la mafia PCT s'accapare toutes les ressources du pays et va même jusqu'à l'exploitation privée de celles-ci. Rien n'est exclu de ce champ d'enrichissement illicite. Même une partie du pétrole est privatisée car exploitée par des proches de Denis Sassou Nguesso. La même chose pour le gaz, le bois, les ressources halieutiques, etc. Hier, nous avons appris qu'une fille de Denis Sassou Nguesso s'était octroyée le privilège de pêcher sur le littoral congolais, siphonnant même les frayères, le poisson étant vendu à l'étranger - au lieu de nourrir les Congolais.

Revenons sur le terrorisme d'Etat. L'Etat est une entreprise privée mafieuse. Privée parce qu'elle ne s'occupe pas du tout des préoccupations du plus grand nombre qui est exposé à une morte lente (l'espérance de vie ne fait que baisser au Congo), question de réguler la population sud plus importante en la réduisant afin que le nord rattrape son retard. On affame, on prive de soins, on empêche, on étouffe le développement de toute initiative économique des Bakongo - sauf pour ceux qui sont dans la servitude volontaire. On écrase toute contestation des Bakongo au travers de groupes à la cruauté épouvantable masquée par des appellations agréables comme "BEBES NOIRS" ou "LES 12 APOTRES" (DE SATAN), des gangs équipés par le Général Jean François Ndenguet qui vont jusqu'à braquer des Bakongo en plein jour.

Nous avons tous vu ce qui s'est passé lors du grand meeting de Pointe-Noire avec toutes ces images horribles de Bakongo abattus de sang-froid par ZULU BAD. Je ne vous rappelle même pas le GAZAGE de Bacongo qui a coûté la vie à plusieurs personnes. Quand on est un Mukongo, la probabilité d'être enlevé, torturé, braqué, tué est très grande dès lors que l'on critique le régime des crocodiles de l'Alima - alors que si on est Mbochi, on n'est pas trop inquiété. Certains détourneurs ou assassins n'avancent que cet argument : "JE SUIS MBOCHI" pour se tirer d'affaire. A la petite réflexion, il faudra faire une étude ethnique pour voir ceux qui sont emprisonnés au Congo...

Le terrorisme d'Etat consiste à conserver par la force le pouvoir d'Etat au sein d'un gang en appliquant une cruauté sans nulle pareille contre tous les Bakongo qui aspirent à la démocratie - pour donner aux nordistes le sentiment d'être protégés par le régime - parce que le pouvoir leur appartient, juste à eux.

L'Etat congolais est un Etat terroriste certainement impliqué dans l'attentat du BOEING de l'UTAH comme l'a stigmatisé publiquement Serge Berrebi - sans suite - parce que le terroriste Denis Sassou Nguesso bénéficie d'une impunité absolue et de puissantes complicités extérieures.

A Pointe-Noire et à Brazzaville, les enlèvements des Bakongo sont légion. Quand on ne parvient pas à vous retourner par la corruption, vous devenez une menace qui doit être éradiquée. LA TRAITRISE DEVIENT CHEZ LE MUKONGO PRESQUE UN MODE DE SURVIE ! Paul Marie Mpouelé, comme je te comprends tout en te plaignant !

En divisant le peuple en nord/sud ou en NON-BAKONGO/BAKONGO, le régime du monstre de l'Alima s'assure de ne pas être renversé par un soulèvement populaire car une partie de la population de surcroît armée se dressera pour massacrer une autre. Pourtant, les progrès que réclament les Bakongo sont pour l'ensemble du pays mais dans un pays clivé dans une dichotomie radicale, seule importe la conservation du pouvoir dans son camp au travers de la figure tutélaire du gangster en chef que l'on veut le plus proche de soi. Cet apartheid politique instrumentalisé par l'Etat privé parce que privatisé maintient la plus grande partie de la population de notre pays dans la misère et l'effroi, cantonnée à une mort lente. L'Etat congolais est un terroriste de masse ayant dressé au nom de la différence ethno-régionale une partie de la population nationale armée contre une autre totalement désarmée et dépourvue des moyens de sa survie alors qu'elle fournit l'essentiel des ressources de la nation.

Pour mes détracteurs, évoquer cela fait de moi un "séparatiste", un "sécessioniste" - alors que je ne fais que désigner clairement le MAL, cette idéologie assassine et cruelle qui a stigmatisé une partie de la population qui ne demande que l'égalité dans les droits et les devoirs, des droits confisqués transformés en privilèges ethno-régionaux, des droits écrasés au travers d'un terrorisme d'Etat coupable d'Etat.

A ceux qui s'inquiètent pour la scission comme NSK, je le répète, ce n'est pas mon problème : en tant que sociologue, je dois dire la VERITE, du moins, MA vérité. L'idéologie de domination est instrumentalisée au travers du clivage nord/sud, de la dichotomie NON-BAKONGO/BAKONGO. JE VEUX JUSTE QUE CETTE ABSURDITE CESSE car elle dure depuis 55 ans. C'est trop. Nous nous insurgeons contre la privatisation des ressources publiques au profit du nord, contre la privatisation de la force publique transformée en milice de mercenaires du nord, contre l'ascenseur social qui profite avant tout aux Mbochis et aux nordistes. A Pointe-Noire, on s'étonne de voir qu'il y a du travail mais quand on recrute, ce sont toujours les mêmes que l'on va chercher à Oyo, à Ollombo, etc, que l'on reconnaît parce qu'ils s'expriment en lingala dans les bureaux. Quel est donc ce travail que les ponténégrins ne peuvent pas faire dans leur propre ville ? Je ne suis pas tribal ou ethnocentriste car je ne prône pas que seuls les Bakongo ou les sudistes ont le droit de jouir des ressources de notre pays. Au contraire, je dis que si le petit écolier d'Oyo a un ordinateur, le petit écolier du fin fond de la Sangha y a aussi droit comme l'écolier paysan de Kakamouéka.

Ceux qui ont peur de la scission sont des traîtres à la république qui savent que la VRAIE république signerait la fin de leurs privilèges immérités et pour cela, ils sont prêts à baiser l'anus du diable. BAKONGO OU NON-BAKONGO. 

Au Congo, on peut constater le communautaro-ethnisme dans l'occupation de l'espace, dans la distribution des emplois, dans l'occupation des postes de décision.

Qu'importe ce que doit me coûter de dire la vérité mais elle doit être dite, crue, douloureuse comme la souffrance de notre peuple. Bien sûr, je sais que tous les NON-BAKONGO ou tous les NORDISTES ne profitent pas des frasques du pouvoir. Hélas, je dois constater que si parmi nous, il y a des démocrates de toutes les régions du Congo, il faut tout de même noter que la plupart des nordistes soutiennent Denis Sassou Nguesso parce qu'il est l'un des leurs et l'aident comme ZULU BAD et les autres mercenaires à perpétrer son holocauste ethnique.

Quand on arme des individus qui ne sont même pas des policiers ou des vrais soldats, juste parce qu'ils sont Mbochis pour qu'ils puissent canarder à souhait des NON-NORDISTES regroupés dans le concept de BAKONGO, il y a là un terrorisme d'Etat qui confine au nazisme. De toute façon, l'instinct bestial de Denis Sassou Nguesso et sa soif morbide de voir couler les larmes et le sang des autres (LES BAKONGO), dépassent ceux d'Adolf Hitler. Et j'assume en disant que TOUS CEUX QUI SOUTIENNENT UNE TELLE POLITIQUE APARTHEIDISANTE OU PALESTINANTE, sont des monstres cruels, des barbares, des égoïstes qui ne méritent pas d'être considérés comme des êtres humains. Quand on se délecte de la mort de l'autre au non de la différence ethno-régionale, c'est qu'on a basculé du côté de la monstruosité. Et si par ailleurs, les victimes sont forcées de cohabiter avec leurs bourreaux, leurs tortionnaires dans un dictature drapée dans une force publique, nous prévenons la communauté internationale d'un VERITABLE RISQUE DE GENOCIDE. ET JE PESE MES MOTS (MAUX).

Nous demandons une vraie enquête internationale sur la misère au Congo, sur la souffrance sur toute l'étendue du territoire.

Il est bon de s'indigner quand on tue des Français innocents mais qui s'indigne quand un Congolais parce que MUKONGO est abattu, de sang-froid, lâchement, lui, un homme désarmé, affamé, sans travail, par une balle en plein oeil ? Qui voit la folie en action au nom d'une idéologie plus sournoise que le nazisme ? Les juifs ont d'abord été confinés dans des ghettos où ils sont morts de faim - alors qu'ils étaient ALLEMANDS. L'histoire se repète. il lui arrive juste de changer de continent ou de couleur.

Que les NON-BAKONGO vivent parmi les BAKONGO, cela prouve que les BAKONGO ont accepté l'idée de la république. Combien de BAKONGO vivent au nord ? Pourquoi a-t-on massacré les matsouanistes au nord ?

Quand on programme l'opération Mouébara pour exterminer le MUKONGO, avec empoisonnement des sources d'eau, abattage des arbres fruitiers pour que le MUKONGO meure de faim, n'est-ce pas une volonté destructrice totale, un génocide proggrammé ? Quand on prive le MUKONGO de travail, n'est-ce pas pour qu'il meure de faim, qu'il ne puisse pas se soigner ? NON, LA BARBARIE NE PEUT ETRE TOLEREE MEME SI ELLE CHaNGE DE NOM ET S'APPELLE REPUBLIQUE. IL Y VA DES GUERRES COMME DES TEMPERATURES. LE CONGO SE TROUVE EN ZONE DE GUERRE ETHNO-REGIONALE AVEC LA DIFFERENCE QU'IL Y A UN CAMP ARME ET UN AUTRE TOTALEMENT DESARME. Dans l'histoire, des guerres ont été gagnées par des sièges. On assiste au siège du MUKONGO qui est condamné à mourir de faim ou de soif si ce n'est de maladie. 

Comment peut-on qualifier le massacre des disparus du beach brûlés vifs ou jetés dans le fleuve dans des conteneurs ? Qu'est-ce qui a justifié une telle haine bestiale ? N'est-ce pas la haine aveugle du MUKONGO ? Qui a été condamné pour ce crime contre l'humanité odieux dans notre pays ? PERSONNE. Pourquoi ? Parce que les prévenus, non, les coupables, étaient TOUS des MBOCHIS, c'est-à-dire, de la race du SEIGNEUR SASSOU. Et vous voulez qu'on se taise ? Qu'on applaudisse le meurtre gratuit, l'assassinat programmé de la plus grande portion de la population du Congo ? Non, nous dirons la vérité. Nous la cracherons au visage de ceux qui mangent leur moungouélé qui a le goût du sang et des larmes des autres, ces BAKONGO qu'on affame par planification démographique.

AU CONGO, L'ETAT EST UN PISTOLET POINTE SUR TOUT VRAI DEMOCRATE, UN PISTOLET QUI TOUCHE LA TETE LORSQU'ON EST UN MUKONGO CAR UN ZULU BAD PEUT VOUS ABATTRE SANS RIEN RISQUER PARCE QU'IL EST MBOCHI, C'EST-A-DIRE, DE LA RACE DU SEIGNEUR SASSOU, LE TERRORISTE EN CHEF QUI SQUATTE LE SOMMET DU GOUVERNORAT DU CONGO, UN TERRORISTE CONSTITUTIONNEL AVEC PERMIS DE TUER COMME UN JAMES 007 DE L'(IM)POLITIQUE.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:42

Il faut savoir qu'il n'y a pas de frontières entre spiritualité et histoire humaine : notre histoire est en fait une histoire spirituelle qui se joue sur l'échelle de la matière (densité physique qui nous emprisonne) et nous croyons parce qu'on nous l'a fait croire que l'homme véritable est un amas de tissus organiques et rien d'autre. C'est faux ! La véritable nature de l'entité humaine n'est pas charnelle. Comment peut-on lire le livre de la Genèse dans la Bible et ne pas se rendre compte d'une vérité qui en dépit du camouflage de l'Eglise, des nombreuses retouches du texte orignal, a résisté et fait même la base de l'enseignement du Christ et de sa mission de révélation à ses apôtres ? Toute la vérité se trouve dans la Genèse ; le reste est une conséquence  qui se poursuit - jusqu'à nos jours.

1) Si vous, monsieur Davide, créez un être à votre image (extériorité) et ressemblance (intériorité), à quoi ressemblerait-il ? Créer à SON image, c'est prendre pour modèle extérieur, SA propre apparence extérieure. Et créer à SA ressemblance, c'est forger l'intériorité de l'être selon SA propre intériorité. Si on parle "génétiquement", pour créer les animaux, etc, Dieu crée du code génétique mais pour le premier homme, il utilise le SIEN propre ! C'est une différence capitale qui rend compréhensible que Dieu ait tant aimé le monde car il s'y trouve UNE créature à SON image et à SA ressemblance, une créature qui procède de SA PROPRE NATURE. La Bible indique comment à partir du matériel terrestre qui modela l'image ("argile"), il ajouta son propre "souffle" pour que l'homme devienne une âme vivante. De l'"argile" vient la chair (qui selon Christ n'est rien et ne vivifie pas) et du "souffle" (Esprit qui vivifie) de Dieu vient la vie véritable de l'Homme qu'il créa sur cette terre ;  ce souffle est une portion de la VIE même de DIEU en NOUS, en l'homme. L'homme créé à l'image et à la ressemblance de Dieu a donc quelque chose de divin en lui, dans sa nature car si la forme vient de l'argile, l'intériorité possède quelque chose qui sort directement de Dieu. Dans la généalogie d'Adam, il est même dit : "ADAM, FILS DE DIEU" !  Par ailleurs, dans le livre des Psaumes, il est écrit : " VOUS ETES DES DIEUX" ! Les Juifs actuels qui relèguent les non-juifs dans l'appellation de GOYIM croient qu'en cela, Dieu s'adressent à eux, qui ne descendent ni d'Adam, ni d'Abraham. Tout cela sera clairement révélé mais nous savons d'où ils viennent, les Khazars qui se proclament Juifs aujourd'hui. De toute façon, l'ADN vous dit d'où vous venez. Les habitants de la Palestine originelle et même de l'Arabie avant les invasions des Asiatiques étaient noirs...

2) Il se pose alors la question de savoir QUI est cet homme, cet être, cette créature, qui porte en elle quelque chose qui est sorti DIRECTEMENT de Dieu, de la VIE ETERNELLE pour le constituer - alors que pour le reste de la création céleste ou terrestre, il n'en est pas question ? C'est là que même l'homme blanc qui aime s'approprier la première place en tout reconnaît que le PREMIER HOMME EST NOIR. Si le premier homme est noir, comment ADAM peut-il échapper au fait d'être NOIR ? C'est logiquement impossible. DONC, ADAM EST NOIR et l'histoire le montre bien que les premières civilisations Sumer, Egypte, Babylone, je dis bien les premières ont été créées par des NOIRS. Il faut lire le livre de Jasher qui est cité dans la Bible et dont j'ai pu lire une version en anglais, le livre de Rutherford Windsor "DE BABYLONE A TOMBOUCTOU" ou les recherches de Chancellor Williams. Même Gaston Maspéro montre que les Noirs ont occupé une zone qui couvrait l'Afrique, l'Arabie et au-delà et qu'ils auraient régné sur la terre pendant plus de 10000 ans. Il y a bien sûr les travaux de Cheick Anta Diop qu'il faut aussi relire pour bien comprendre la connexion entre l'Afrique noire et l'Egypte. Chancellor Williams a étudié la destruction de la civilisation noire ainsi que la perte de mémoire qui s'en suivit. Comment se fait-il que les Noirs soient les premiers des hommes sur terre et que leur histoire soit curieusement la plus courte au lieu d'être la plus longue ? Ceux qui ont réécrit notre histoire pour programmer notre mémoire dans une sorte de complexe d'infériorité ont peur que nous découvrions que les Noirs sont au début de la civilisation. Il faut lire Martin Bernal qui écrivit BLACK ATHENA. Sa thèse est simple : Si la Grèce a puisé sa civilisation de l'Egypte et que l'Egypte a puisé la sienne de l'Afrique, alors, Athènes a été façonnée par une culture d'origine africaine ou noire. D'où le titre Black Athena...

3) Abandonnons l'histoire et revenons à notre sujet. Si le NOIR est à l'image et à la ressemblance de DIEU, quelle est l'apparence extérieure de ce Dieu même si on ne peut le réduire à un être ordinaire ? Je vous laisse tirer votre propre conclusion. Il faut donc s'adresser à l'être qui a créé votre premier ancêtre dans vos prières. Nous prions dans notre imaginaire un dieu blanc qui n'existe pas et qui ne nous reconnaît pas - d'où des prières qui restent lettre morte ;

4) Le Christ fils de Dieu était noir. L'Eglise catholique le sait mais on vous a vendu la reproduction du pape César Borgia comme image d'un Christ blanc pour mieux vous dominer - afin de voir en chaque Blanc un membre de la famille du Christ devant qui tout genou doit fléchir. Le tableau du Christ estampillé par le Vatican comme originale peinture du Christ que l'on a retrouvé chez un Blanc représente un homme noir. C'est un secret bien gardé au Vatican que le fils de Dieu était NOIR. Le pape Jean-Paul II le souligna publiquement.

5) Vous me direz certainement :  " LDM, il y a plusieurs races sur la terre, elles viennent toutes d'Adam, non ? N'avons-nous pas le même ancêtre ?" A cela je vous répondrai : CERTAINEMENT PAS ! Le livre d'Hénoch que l'on lisait même à l'époque du Christ est cité dans la Bible par son frère Jude ; ce qui l'authentifie comme un livre spirituellement fiable bien que l'Eglise ait décidé de l'écarter car la vérité qu'elle contenait affaiblissait l'idée du péché originel qui aurait introduit le MAL sur terre alors que ce livre et même la Bible confirme que la violence est entrée dans ce monde par un ADN étranger à l'époque des néphilims.

Ils virent que les filles des hommes étaient belles et en prirent pour épouses. Ils, ce sont les néphilims, des êtres venus du ciel qui prirent la forme humaine pour se reproduire avec la vraie créature de Dieu violant la loi qui voulait que la reproduction des êtres vivants vivants se fassent à l'intérieur d'une même espèce. Non, seulement, ces croisements qui engendrèrent des êtres violents, mais ils vinrent aussi s'installer avec leurs femmes sur terre pour créer des civilisations qui furent englouties dans l'océan (Atlantide, Lémurie). Ce qui arriva à cette époque recommencera un jour. Ils savent que de nombreux continents seront un jour sous les eaux...

6) Christ témoigne qu'il n'est pas de ce monde - ce qui fait que ce monde n'est pas le seul. Toute la Bible montre qu'il existe des voies de passage entre les mondes puisque les anges viennent physiquement sur terre. Ils y sont même présents de façon permanente mais un voile devant nos yeux nous empêche de les voir. Un petit exemple tiré de la Bible ? Elie passe de notre monde à un autre dans un char de feu (Merkabah) quand il fut enlevé sans passer par la mort physique sur terre, son disciple Elisée demande à Dieu d'ôter le voile devant les yeux de son disciple et ce dernier voit l'armée du Seigneur, des guerriers amassés sur une montagne - ce qui fit dire à Christ s'adressant à Ponce Pilate que s'il l'avait voulu, un ou deux anges de son Père auraient suffit à le défendre.  Donc si ce monde n'est pas le seul, il y a d'autres créatures ailleurs mais qui ne sont pas faits à l'image et à la ressemblance de Dieu, des êtres qui ont la possibilité de s'incarner et de se reproduire au sein de la race humaine.

Que dit Christ : "Vous avez pour père le Diable", c'est dire qu'il peut se reproduire avec des femmes  humaines ! C'est une phrase que l'on ne peut pas prendre au sens figuré mais par contre quand il dit :  "Tout arbre qui n'a pas été planté par mon père sera déraciné", le Christ ne parle pas d'arbres mais de créatures humaines. On peut aussi évoquer la parabole de l'ivraie et du bon grain. Dieu sema le bon grain (la bonne semence) et le Diable l'ivraie (la mauvaise semence). Les deux poussent ensemble ais un jour Dieu viendra arracher l'ivraie pour brûler la mauvaise semence...

7) La violence est dans ce monde et elle s'acharne en particulier sur la race noire depuis des millénaires. Nous avons subi les invasions, l'esclavage, la colonisation, la néo-colonisation, l'amnésie, l'acculturation forcée ; ils nous ont poussé à nous haïr les uns les autres, à nous entre-tuer entre Noirs. Ils tiennent tant que les Noirs leur ressemblent - en adoptant un mode de vie pervers et égoïste. Pourquoi ? Vous êtes-vous posé la question ? La vraie nature du Noir, c'est le Kimuntu, le BIEN, le partage, le dépassement des enjeux matériels pour privilégier la vie. S'il n'y avait que les Noirs sur cette planète, elle ne serait pas du tout polluée et ses ressources seraient encore suffisantes pour toute l'humanité pour des millions d'années. Regardez la source de la violence dans ce monde, observez bien ceux qui détruisent la planète. A Adam,  Dieu demande de garder et de cultiver la terre. Eux viennent en Afrique, rasent les forêts, tuent les animaux par pur plaisir de tuer, polluent l'air, l'eau, les sols. Pourquoi ? Pour de l'argent ! L'argent est l'instrument qui leur a permis de dominer les Noirs qui sont en fait toujours considérés comme des esclaves.

 

8) Qu'est-ce qui explique la situation actuelle des Noirs ? Nous nous sommes éloignés de notre Dieu, du VRAI DIEU, celui qui nous créa à SON image et à SA ressemblance. Ce qui explique qu'il nous punisse en nous livrant aux forces du MAL que nos ancêtres ont servis mais quand viendra l'heure de la rédemption, IL enverra SON Fils nous sauver, nous qu'on veut exterminer par des maladies créées en laboratoire inoculées au travers de vaccins ou par des aliments contaminés aux virus. Qu'a donc le NOIR de si particulier pour qu'on cherche à l'anéantir, à le détruire ? Ils aiment pourtant chiens, chats, oiseaux, etc. Le mystère de la haine du NOIR par les autres races est simple : ON VEUT DETRUIRE ET EXTERMINER SUR CETTE TERRE LA CREATURE CREEE A L'IMAGE ET A LA RESSEMBLANCE DE DIEU. Les Noirs sont incapables de créer quoi que ce soit qui puisse détruire cette terre. Ceux qui ont pour père le Diable ont accumulé de quoi détruire la terre dix mille fois ! Je vous laisse méditer tout ceci...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Spiritualité - Occultisme & Religions
commenter cet article
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 19:40

Daesh (Etat Islamique) a revendiqué l'attentat qui a fait hier plus de cent trente morts, plus de trois-cents blessés avec près de cent en urgence absolue. Ils étaient huit terroristes avec divers passeports (syrien, égyptien, etc). François Hollande a décrété un deuil national de trois jours et utilise d'une rhétorique guerrière en évoquant un "acte de guerre". Si guerre il y a, elle ne se déroule plus qu'en Syrie, qu'en Irak ou ailleurs mais désormais en France, pour le moment à Paris car l'Etat Islamique promet des actions futures si la France poursuit ses raids contre l'organisation terroriste - ce qu'elle va pourtant poursuivre de façon prévisible - surtout maintenant qu'elle a des morts à venger.

Certes, Daesh a déclaré la guerre pour venger son prophète et frapper la France qui l'attaque en Syrie mais si en Syrie et en Irak, l'ennemi est identifié, en France la forme que prend cette guerre est celle d'une nation puissante contre un ennemi invisible qui peut frapper partout, n'importe où, déguisé sous l'apparence de l'importe qui.

L'état d'urgence et le retour des contrôles aux frontières pourraient signer la fin de Schengen qui a visiblement échoué : la liberté de circuler ne fait pas bon ménage avec le terrorisme, surtout à l'heure où des terroristes de Daesh ont réussi à s'infiltrer en Europe derrière de vrais immigrés syriens, irakiens ou lybiens, entre autres. Bruxelles aura du mal à maintenir la liberté de circuler au sein de l'Union Européenne - même si les Occidentaux ne doivent pas céder à la panique. Après tout, la France en a vu d'autres. Néanmoins, tout tourne au ralenti, de nombreux lieux publics sont fermés. Et cela pourrait avoir un impact sur le tourisme...

La France va prendre le temps de panser ses plaies et chercher à retrouver les autres terroristes dormants. Elle peut comprendre ce que nous avons vécu à Pointe-Noire lorsque le terroriste ZULU BAD a tiré sur une foule désarmée, un terroriste soutenu par Denis Sassou Nguesso avec la bénédiction de François Hollande qui lui a donné le permis de tuer en l'encourageant à perpétrer son putsch. Combattre Bachar El Assad et encourager Denis Sassou Nguesso est pour nous incompréhensible - même au nom des intérêts pétroliers. Quels sont donc ces intérêts que seul un dictateur peut garantir ? La France n'a-t-elle donc pas des intérêts dans les autres pays démocratiques ?

Nous compatissons à la tragédie qui frappe ce pays dont nous admirons les valeurs car UNE VIE EN VAUT UNE AUTRE mais nous regrettons que l'on ait laissé Denis Sassou Nguesso installer un terrorisme d'Etat ethniquement orienté - juste dans le but de conserver indignement le pouvoir. Si nous soutenons la France dans son combat contre le terrorisme quel qu'il soit, nous avons pourtant du mal à comprendre pourquoi le terrorisme d'Etat de Denis Sassou Nguesso ferait une exception pour qu'on laisse des terroristes comme ZULU BAD assassiner, enlever, torturer des BAKONGO - parce que BAKONGO.

UN TERRORISME EN VAUT UN AUTRE. POUR NOUS QUI AVONS VU DE PAUVRES CONGOLAIS INNOCENTS ETRE EXECUTES OU LE GENERAL MBAOU SUBIR UNE TENTATIVE D'ASSASSINAT, LE TERRORISME DE DAESH VAUT CELUI DE DENIS SASSOU NGUESSO COMME LA DICTATURE DE BACHAR EL ASSAD VAUT CELLE DE DENIS SASSOU NGUESSO, UN CRIMINEL QUE LA FRANCE S'APPRETE POURTANT A ACCUEILLIR LORS DE LA COP21.

Nos condoléances aux familles de celles ou ceux qui ont été lâchement frappés par le terrorisme aveugle de Daesh contre les CROISES que nous assimilons au terrorisme aveugle d'Etat de Denis Sassou Nguesso contre les BAKONGO.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 22:07
FRANCE/PARIS/ TERRORISME : LA FRANCE PROBABLEMENT ATTAQUEE PAR L'ETAT ISLAMIQUE

Le terrorisme islamique frappe à nouveau la capitale française. Il était à prévoir que cela devait arriver avec la participation de la France aux frappes contre les positions de l'Etat Islamique ou DAESH en Syrie et en Irak. Pendant que se jouait le match France-Allemagne, des coups de feu ont été tirés à la kalachnikov faisant pour le moment au moins soixante morts selon le journal le Point tandis que deux explosions étaient entendus près du stade de France où vient de se terminer le match France-Allemagne remporté par les Français. Les fusillades ont eu lieu dans le dixième arrondissement, des explosions près du stade de France. Une prise d'otage aurait lieu au Bataclan après plusieurs morts et plusieurs blessés (on évoque à présent une centaine de morts, rien qu'au Bataclan). La nuit va être mouvementée à Paris où l'état d'urgence a été décrété tandis que les frontières ont été fermées. Sans nul doute au coeur de drame sera posée la question migrationnelle et celle de l'ouverture des frontières européennes. L'afflux des immigrés venus d'Afghanistan, de Syrie, d'Irak, de Lybie faisait craindre à certains spécialistes une infiltration de l'Europe par des terroristes islamiques potentiels...

L'intervention de la France en Syrie contre Daesh ne pouvait qu'avoir de telles conséquences en représailles. Nous savons que la France possède de quoi maîtriser les terroristes mais il est à redouter que ce à quoi nous assistons soit le début d'un processus plus long. Ces attaques coordonnées me donnent l'impression d'une planification à long terme avec des groupuscules qui risquent de frapper en plusieurs points de la capitale et des grandes villes françaises. En attaquant à plusieurs endroits simultanément (sept endroits différents), les terroristes donnent l'impression de suivre un plan ourdi de longue date avec infiltration d'agents. En effet, de nombreux terroristes islamistes ont dû s'infiltrer en Europe derrière le flot d'immigrés venus d'Irak, de Syrie et d'Afghanistan. Tous les pays prenant part à l'assaut contre DAESH doivent être sur leurs gardes après le probable attentat comme l'avion russe et les attaques terroristes en cours à Paris. D'ailleurs, le Liban a été attaqué et la Turquie dans le même temps.

Nous vous conseillons la prudence dans vos déplacements car la situation risque d'être dangereuse pendant tout ce week-end. De toute façon, les transports en commun ont été suspendus. Il paraît que même François Hollande aurait été exfiltré du stade de France.

Le terrorisme est souvent la réaction du faible à l'attaque du plus fort. La leçon à tirer est que ce que l'Europe et les Etats-Unis sèment dans le reste du monde finit par avoir des répercussions sur le vieux continent.

Le terrorisme sera vaincu, nous en sommes persuadés mais pour l'instant, nous préconisons la prudence à tous. Nous suivons la situation de près.

 

LION DE MAKANDA MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 13:51
UNITE NATIONALE : ELLE NE SE REALISE QU'AU TRAVERS DE LA DISTRIBUTION DES MEMES DROITS ET DES MEMES DEVOIRS A TOUS

L'unité est un lien qui tient toutes les parties et mêmes les plus petites dans le même ensemble dans une cohésion homogène et cette homogénéité est le premier critère d'importance. Si une petite voire la plus grosse partie d'un ensemble est délaissée, il ne peut plus être question d'UNITE mais de plusieurs ENSEMBLES qui peuvent coexister dans le même environnement, qui peuvent même échanger sans jamais s'assembler véritablement. L'exemple typique, ce fut les sociétés esclavagistes : les esclaves vivaient ensemble, travaillaient ensemble, se reproduisaient ensemble - sans jamais constituer un ensemble homogène et cohérent ni entre esclaves, ni entre maîtres et esclaves. D'ailleurs, les maîtres veillaient à ce que tout ça ne soit pas un ensemble cimenté par quelque chose : ceux qui provenaient de mêmes pays, de mêmes régions, ceux qui parlaient la même langue étaient dispersés au quatre coins des colonies amérindiennes.

En ramenant la chose au niveau d'une nation, on pourrait se demander : qu'est-ce qui fait l'unité d'une nation ? Est-ce le fait de simplement déclarer les droits de tous sur le papier, genre une Constitution que le plus fort ne respecte même pas ? Est-ce le fait de coopter dans un environnement pluriethnique quelques ministres dans chaque groupe ethnique important ? L'unité se fait-elle au niveau macroscopique ou au niveau subatomique, c'est-à-dire, au niveau le plus élémentaire ? Quand vous avez posé une telle trame, vous vous rendrez vite compte que l'unité d'une nation n'est pas un simple effet de proclamation ou le fait que quelques ministres du sud côtoient ceux du nord, d'est et de l'ouest au sommet de l'Etat. Non, ce n'est pas cela l'unité. L'unité se fera quand le petit élève de l'école d'Oyo aura les mêmes droits à une bonne éducation que le petit paysan pauvre de Kakamouéka., quand les Congolais auront tous les mêmes droits et les mêmes devoirs. Tant que les uns ont le droit de vie et de mort sur les autres au travers d'une haine injustifiée parce que tribalement instrumentalisée, il ne peut y avoir unité. L'UNITE SE FAIT DANS LA RESSEMBLANCE ASSEMBLANT LES DIFFERENCES POUR PRESENTER A TOUS UNE HOMOGENEITE SOCIALE DANS LA DISTRIBUTION ET LA REDISTRIBUTION DU BONHEUR BRUT AJOUTE. PAR BONHEUR BRUT AJOUTE, NOUS ENTENDONS LA DISTRIBUTION ETATISEE DES RESSOURCES NECESSAIRES A LA VIE NORMALE A TOUS APRES MISE EN COMMUN DE CELLES-CI. L'ETAT DOIT ETRE JUSTE - MEME SI CELUI QUI S'EST JUCHE AU SOMMET EST UN DICTATEUR. EN EFFET, MEME UN DICTATEUR PEUT FAIRE OEUVRE D'EGALITE. KADHAFI L'A PROUVE..

Au Congo, y a-t-il l'unité nationale ? Bien sûr que NON ! Souvent quand on en parle, c'est qu'elle n'existe pas, l'unité nationale. Et pourquoi n'existe-t-elle pas, hein ? Parce que l'Etat se refuse d'accorder à l'élève de Kakamouéka assis par terre les mêmes droits que l'élève d'Oyo assis sur un banc devant un ordinateur. Regardez les écoles françaises et jugez par vous-mêmes, vous qui y enseignez ou qui y travaillez. Ce n'est qu'un exemple. Qu'il y ait l'électricité de façon stable et permanente à Oyo, c'est bien mais si Oyo en a droit, tout le Congo y a aussi droit. Voilà des exemples et on peut les multiplier pour vous démontrer que l'unité nationale n'existe pas et que cet état de fait est volontaire, entretenu comme la haine de l'autre qu'on tue sans scrupules et sans ménagement. ON A L'IMPRESSION QUE LE CRIME LUI-MEME EST DESORMAIS ASSIS SUR LE FAUTEUIL DE GANGSTER EN CHEF DE L'ETAT. Priver son peuple d'eau potable, de soins, de travail parce que Bakongo, d'éducation convenable, etc, sont des CRIMES CONTRE L'HUMANITE. Nous avons parfois l'impression qu'Hitler s'est incarné en Denis Sassou Nguesso  tellement la monstruosité de l'un ressemble à celle de l'autre !

Le fait de vivre ensemble dans un même espace national ne symbolise pas l'unité mais la nécessité de la survie dans un monde frontalisé. Vivre côte-à-côte sans les mêmes droits et les mêmes devoirs ne fait de vous une MEME nation, une REPUBLLIQUE. Forcer les gens à vivre ensemble alors que certains conçoivent le projet de génocide sur les autres est UN CRIME CONTRE L'HUMANITE. La dictature ethno-régionale est un CRIME CONTRE L'HUMANITE. La privation de soins, de travail , de bonne éducation, parce que certains sont de telle ethnie ou de telle région est un CRIME CONTRE L'HUMANITE.

Je rigole souvent : regardez-les fonctionner, même au sein de la diaspora congolaise en France, une certaine catégorie estime qu'elle doit forcément être au-dessus des autres parce que de la RACE DES SEIGNEURS. La France doit cesser d'être le microcosme du Congo car on ne peut aspirer à la démocratie sans soi-même en adopter les principes : IL FAUT VOTER ! QUE CHACUN PRESENTE UN PROJET ! Curieusement, on vous impose des structures avec des individus ethniquement orientés et vous acceptez ça, vous qui vivez dans un pays démocratique ! Quand on prétend faire une constituante, il faut des élections et non une cooptation ethniquement orientée. Ce n'est pas la démocratie, ça ! Bref, bien que manifestant ensemble contre la dictature de Denis Sassou Nguesso, dès qu'il est question de structure ou d'organisation, les Congolais retrouvent leurs instincts primaires de solidarité ethno-régionale grégaire. C'est triste mais c'est comme ça. Au final, ce sont des structures bancales, sans assises véritables qui naissent dès le départ et qui ne font pas long feu sous le vent des frustrations.

L'Unité est dans les petites choses qu'un Etat concède à tous les membres d'une même grande famille nationale. Quand le mercenaire mbochi Zulu Bad tue des Bakongo avec l'assurance de ne jamais être arrêté, quand on gaze le quartier Bakongo tuant de pauvres innocents comme on gazait des Juifs en Allemagnes parce que Juifs, où est l'UNITE NATIONALE ? Peut-on envisager l'UNITE sans la JUSTICE ? Comment imaginer la justice quand la république est injuste ? Quand au sommet de l'Etat, ils sont injustes ? Comment peut-on croire que la transformation instrumentalisée des droits de tous en privilèges ethno-régionaux soit propice à l'éclosion du sentiment national, première étape de l'unité nationale ? La démocratie n'est pas qu'une affaire électoraliste où il suffit de concéder à chacun le droit de vote, un droit de vote qui n'est même pas pris en compte puisque simple farce républicaine.

A TOUS CEUX QUI SOUTIENNENT LA REPUBLIQUE INJUSTE PARCE QUE VOUS PROFITEZ DES PRIVILEGES INJUSTEMENT DISTRIBUES - DE SORTE A VOUS FAIRE ACCEPTER L'INSTRUMENTALISATION DE LA HAINE GRATUITE DE L'AUTRE, VOUS QUI VIVEZ AU MILIEU DE VOS SOI-DISANT COMPATRIOTES QU'ON TUE, MASSACRE, ENLEVE, PRIVE DE DROIT, AFFAME, SI VOUS SOUTENEZ CELA, ALORS, VOUS AVEZ BASCULE DU COTE DE LA MONSTRUOSITE. Dans ce cas, comment peut-on concilier le monstre et l'humain ? Le bourreau et l'innocent ? Comment continuer à accepter d'être complice d'un génocide au nom de la conservation du pouvoir dans votre camp ? IL EST TEMPS POUR VOUS D'ASSUMER LA HAINE DE L'AUTRE, L'APARTHEID POLITIQUE QUE VOUS SOUTENEZ OU DE REVENIR DU COTE DES ETRES HUMAINS, DU KIMUNTU-BOMOTO. CHAQUE FOIS QUE VOUS MANGEZ POUR AVOIR RECU INJUSTEMENT LE BIEN DE TOUS, A CHAQUE BOUCHEE, VOUS ETES DES ASSASSINS PARCE QUE VOUS PRENEZ LE MOUNGOUELE DE TOUS POUR NE REMPLIR QUE VOTRE ESTOMAC ET CELUI DE VOTRE ETHNIE. L'UNITE NATIONALE DOIT SE RETROUVER DANS L'ASSIETTE DE TOUS LES CONGOLAIS. A DEFAUT, OU ON REPARE LA REPUBLIQUE OU ON LA JETTE A LA POUBELLE DE L'HISTOIRE...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB, MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 21:11

Depuis un moment, par son cabinet, Denis Sassou Nguesso organise un fuitage de documents qui s'avèrent vrais. Pourquoi ? Pour tester et préparer l'opinion. Dans le document ci-dessous dont le numéro du décret 2015-945 indique qu'il a tout pour être pris au sérieux, il s'agit du nouveau vrai-faux gouvernement illégal d'un homme qui n'est en fait plus chef de l'Etat car il est coupable de parjure et de haute trahison. Cependant, comme il a l'aval de la France dont il est le gouverneur noir, il peut continuer à faire la pluie de sang et de larmes pour les autres et le beau temps pour les siens et ceux qui acceptent de courber l'échine. Ainsi va la république royale bananière du Congo.

Ce document est établi par le cabinet de Firmin Ayessa et les annotations ne peuvent être que du monstre de l'Alima, lui-même.

Il manque un nouveau premier ministre dans ce nouveau gouvernement. Denis Sassou Nguesso a sa petite idée mais demande à Firmin Ayessa d'en référer à Jean Dominique Okemba qui est à l'Alima Palace. Certainement pas seul. Ainsi, Jean Dominique Okemba a son mot à dire à ce propos. Nous aussi nous avons notre petite idée. Vous risquez d'être surpris car celui que l'on propose au poste de premier ministre est un membre de la soi-disant opposition qui, aux dernières nouvelles, se serait retrouvé à l'Alima Palace, peut-être pour consultation avec Jean Dominique Okemba. Nous ne disons rien pour ne pas déjouer les plans de l'éléphant de l'Alima. Tout ceci participe au cirque politique dans notre pays. Vous reconnaîtrez Judas s'il accepte de lécher le cul de la bête...

Paul Marie Mpouélé, le coordonnateur du FROCAD, se trouve dans cette liste. Si tout ceci est vrai, il est propulsé de chômeur à ministre de l'emploi et de la formation qualifiante. L'ironie veut que Sassou lui lance un défi de trouver de l'emploi à ceux qui sont restés au chômage. Si son nom se trouve sur cette liste, cela suppose qu'il a été consulté et qu'il aurait accepté le poste. Si tel est le cas, la traîtrise n'aura pas caché son jeu longtemps. Quant à madame Mireille Lissouba, si elle vient travailler avec l'homme qui a renversé son père, c'est vraiment pire que de la trahison. Madame Arlette Nonault Soudan a été récompensée pour tout le travail effectué par son époux car nous ne voyons pas ce qu'elle peut faire pour les Congolais de l'étranger. Bref, la récompense des traîtres du peuple et des fidèles au monstre de l'Alima se poursuit dans notre pays. Il va falloir arrêter tout ça. Très vite si nous ne voulons pas que notre pays bascule dans l'abysse du déclin total et irréversible.

P.S. : NOUS VOUS APPRENONS QUE PAUL MARIE MPOUELE VIENT DE DEMISSIONNER DE LA COORDINATION DU FROCAD, CE 10 NOVEMBRE 2015.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUB', MBUTA MUNTU

TEST D'OPINION : FUITAGE CALCULE DU VRAI-FAUX NOUVEAU GOUVERNEMENT DE SASSOU
TEST D'OPINION : FUITAGE CALCULE DU VRAI-FAUX NOUVEAU GOUVERNEMENT DE SASSOU
TEST D'OPINION : FUITAGE CALCULE DU VRAI-FAUX NOUVEAU GOUVERNEMENT DE SASSOU
TEST D'OPINION : FUITAGE CALCULE DU VRAI-FAUX NOUVEAU GOUVERNEMENT DE SASSOU
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 20:11

Une société où les employés sont d'abord sélectionnés par leur proximité ethno-régionale au gangster en chef au sommet de l'Etat, en lieu et place de leurs vraies compétences défaillantes, finit un jour par avoir des problèmes de gestion. Tôt ou tard le déficit des compétences se fait sentir. La Société Nationale des Pétroles du Congo, en sigle SNPC, connaît des problèmes de trésorerie et doit pour survivre, gager la ressource essentielle du Congo : le pétrole - sans passer par l'assemblée nationale, alors qu'il s'agit d'une ressource essentielle et stratégique du pays. 

La Lettre du Continent nous révèle que la banque française NATIXIS a signé un crédit de 700 millions d'euros à la SNPC qui deale notre pétrole en le gageant pour recevoir du liquide. 500 millions d'euros auraient déjà été versés par la banque française contre du pétrole gagé, l'argent ayant transité par le trader suisse GLENCORE.

Le pétrole n'est même pas encore produit qu'il est déjà gagé. C'est la preuve que le Congo connaît une crise financière qui se surajoute à la crise politique que Denis Sassou Nguesso essaie de désamorcer par un gouvernement où l'on retrouve de nombreuses femmes parmi lesquelles madame Mireille Lissouba, Claudia Sassou Nguesso, Nonault Soudan. On retrouve même Mpouélé dans cette liste qui a fuité. Il ne sera pas le premier dans notre pays de passer de chômeur à ministre. La question est : que cache cette récompense si la nomination est confirmée ? Le peuple congolais appréciera.

Cette logique de pétrole gagée finira par ne plus fonctionner correctement car le Congo risque de ne pas rembourser sa dette, les recettes de cette société étant mal gérées pour répondre à une dette pléthorique. La SNPC est une société en crise qui risque de disparaître : nous n'avons pas besoin d'elle pour vendre et gérer l'argent de notre pétrole qui doit être directement versé au Trésor Public. De toute façon, la chute du baril va finir par plomber les finances de notre pays dont le gouvernement vit à crédit. Au lieu de bien utiliser l'argent emprunté, il est détourné à des fins individuelles. Cette gestion brouillonne de notre économie par des gens dont l'impunité semble garantie par la proximité au mafioso en chef Sassou va conduire le pays au désastre - d'autant que NATIXIS n'est pas la seule banque à avoir prêté de l'argent au Congo contre du pétrole gagé.

D'un côté, ils s'endettent pour une utilisation personnelle des fonds empruntés, de l'autre, ils gagent la ressource essentielle du pays. Et ils veulent demeurer au pouvoir pour ça ? Pour brader les ressourcess du pays ? Qu'ont-ils donc fait de l'argent du pétrole au temps des périodes fastes ? Où sont passées toutes ces surliquidités quand le pétrole carcolait à plus de 100 dollars le baril ? Ah, j'oubliais qu'il s'agit du pétrole gagé : ce sont les banques et  des traders comme GLENCORE qui en profitaient vraiment. 

Un jour, cette vie à crédit sur du pétrole vendu avant qu'un seul litre ne soit sorti de sous terre va plonger le pays dans un cataclysme économique. Il faut absolument poursuivre la résistance sociale et la désobéissance civile avant qu'il ne soit trop tard pour chasser ces sangsues du sommet de l'Etat. Si on aime la terre natale de ses ancêtres, on ne peut que parvenir à cette conclusion.

Un jour, on se réveillera, ils auront pris tout l'argent du pays, se seront enfuis parce qu'ils n'y aura plus de pétrole à gager et nous laisseront des dettes et des créanciers en colère après un pays complètement ruiné qui finira totalement dépécé par les Fonds vautours entre autres créanciers...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

PRESSE/CONGO/SNPC : LA PREUVE QUE SASSOU CONTINUE A GAGER LE PETROLE...
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 19:18
TENTATIVE D'ASSASSINAT DU GENERAL MBAOU : DERNIERES NOUVELLES SURES

Depuis qu'il a subi une tentative d'assassinat, hier, en plein jour, aux environs de quatorze heures, beaucoup de gens colportent des informations sur le Général Ferdinand Mbaou. Au moment, où nous écrivons ces mots, l'accès à l'hôpital où il est soigné est bloqué par la police et la brigade criminelle. Seule sa femme est autorisée à le voir et les bonnes informations ne peuvent que provenir de cette source ou d'une source très proche d'elle. Nous avons même appris que Christophe Moukouéké n'a pas réussi à le voir à l'hôpital. Donc, certaines informations comme sa sortie du bloc opératoire sont apprendre avec des pincettes. Nous nous approchons au plus près de la famille pour vous donner ces informations. Il n'y a eu qu'une balle tirée par le tueur payé pour l'exécuter et non deux car s'il avait reçu deux balles, le Général aurait certainement rejoint ses ancêtres à l'heure qu'il est est...

Qu'en est-il de cette affaire ? Le Général vit au Val-d'Oise. Il est sorti du train et regagnait son domicile à pied. En marchant, il a croisé son assaillant, un homme de race blanche, peut-être originaire du Maghreb. L'homme l'a dépassé et s'est retourné. En soldat averti, le Général Ferdinand Mbaou a entendu le bruit d'une arme et s'est retourné. L'homme a tiré. Il est tombé. Des complices qui attendaient le tueur en voiture l'ont récupéré et ils ont pris la fuite. Les leçons à tirer de cette tentative d'assassinat sont claires : l'homme était filé. Ceux qui l'ont vu descendre du train ont signalé au tueur qu'il arrivait à pied. La voiture a stationné dans un endroit de sorte à faciliter la fuite du tueur à gages en le récupérant très vite.

Il y a deux semaines, sa femme avait remarqué une voiture sans plaque d'immatriculation lisible qui tournait autour de la maison. Elle s'en est inquiétée mais le Général l'a rassurée que ce n'était rien. Cela indique que la filature du Général Mbaou avait commencé il y a au moins deux semaines...

Le Général Ferdinand Mbaou est encore à l'hôpital ; ceux qui postent des commentaires prétendant qu'il est sorti du bloc opératoire doivent arrêter avec la désinformation. Nous aurons de plus amples informations à vous donner. Nous avons la chance d'avoir le frère du Général Ferdinand Mbaou à Lyon ; ce dernier est en contact avec son épouse qui a même été entendue par la police. La sécurité autour de sa salle d'hospitalisation a été renforcée.

Les ennemis de la VRAIE REPUBLIQUE ET DE LA VRAIE DEMOCRATIE font courir le bruit qu'il se trouvait au mauvais endroit et au mauvais moment et aurait reçu une balle perdue lors d'un braquage. C'est faux, archifaux ! C'est une tentative d'assassinat.

La France, amie des dictateurs et des dictatures, n'est plus un pays sûr pour les défenseurs de la démocratie. Nous savons que nous sommes exposés mais nous n'avons pas le choix : s'il faut mourir parce que nous voulons le bien de tous, alors que les forces du MAL nous assassinent tous.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:04
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 15:01
Repost 0
Published by Ibnzila Mouvimat
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg