Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 14:03
PETITION : Appel pour une décision de l'ONU sur les crimes contre l’Humanité au Congo-Brazzaville
PETITION : Appel pour une décision de l'ONU sur les crimes contre l’Humanité au Congo-Brazzaville

Mesdames et messieurs,

chers compatriotes,

chers démocrates et amoureux de la liberté et de la vie,

nous vous invitons à signer une pétition qui se trouve en ligne sur le site de change.org. Il s'agit d'inciter l'ONU à prendre une résolution sur les crimes contre l'humanité commis au Congo-Brazzaville, en ce moment même. Il n'y a pas de raison qu'on condamne Omar Hassan Al-Béchir, le président du nord-Soudan, pour ses crimes contre l'humanité au sud-Soudan et qu'on dédouane Denis Sassou Nguesso de ses crimes de masse. Même pour du pétrole.  Les vies des Congolais ne valent-elles donc pas celles des Soudanais ?  Il faut que l'ONU condamne le génocide en cours dans le Pool et tous les crimes de sang perpétrés par le régime sanguinaire de du monstre de l'Alima.

Monsieur Denis Sassou Nguesso est un criminel. Le crime est le moyen par lequel il se maintient au pouvoir. Cet homme viole les droits de l'homme et la communauté internationale reste curieusement inactive. Il est temps d'arrêter la Bête !

Lors du scrutin du 20 mars 2016, les Congolais ont montré qu'ils pouvaient voter pour tout candidat de quelque provenance que ce soit - mettant à mal la logique de clivage ethnique érigée par Sassou pour se maintenir au sommet de l'Etat dans notre pays. NOUS SOMMES UN SEUL PEUPLE. NOUS NOUS NE RECLAMONS QUE LA LIBERTE, LA JUSTICE ET LE BIEN-ETRE DE TOUS. Et personne ne mérite la mort pour cela.

Aucun Congolais ne doit accepter que l'on tue un autre Congolais sans raison. Ne pas protester devant un tel arbitraire revient à devenir complice du meurtre gratuit, de l'assassinat politique d'innocents par un sanguinaire assoiffé de sang et de pouvoir. Qui que vous soyez, cher compatriote, ne perdez pas votre humanité pour la folie d'un monarque : en regardant sans réagir le massacre gratuit d'innocents, en ne disant rien, vous encouragez le meurtre. Naître à tel ou tel endroit est un hasard. Le sang qui coule dans vos veines, du nord au sud, d'est en ouest, est le même que celui qu'on verse dans le Pool. Administrer la mort sans raison est un signe de folie.

NOS VIES VALENT PLUS QUE DU PETROLE. Ne restez pas indifférent face à la folie d'un sanguinaire monarque qui détruit l'avenir de quatre millions d'êtres humains. Rejoignez les 1000 autres personnes dont je fais partie qui ont déjà signé cette pétition en cliquant sur le lien ci-dessous (voir fin de l'article).  

Nous sommes une diaspora importante à l'étranger. 1000 signatures ne rendent pas compte de ce fait. A moins que le sort de vos compatriotes ne vous intéressent pas. Vous avez peut-être oublié d'où vous venez, de quel peuple vous faites partie. Le sang qu'on fait boire à la terre qui l'a engendré est aussi le vôtre, c'est peut-être celui qui vous a donné la vie. Il s'agit de préserver des vies humaines en arrêtant l'holocauste qui se commet actuellement dans le Pool.

A CEUX QUI SOUTIENNENT LE NDZOKOSAURE : REFUSEZ QUE DENIS SASSOU NGUESSO TUE EN VOTRE NOM CAR VOUS N'ETES PAS DES CRIMINELS COMME LUI. MEME POUR LA CONSERVATION DU POUVOIR, UN HOMME SAIN D'ESPRIT NE PEUT TOLERER QU'ON TUE DES INNOCENTS SANS DEFENSE. Rien ne justifie qu'on bombarde des écoles, qu'on massacre des pauvres innocents dans le Pool.

Si maman Mouébara était en vie, elle aurait honte d'avoir engendré Denis Sassou Nguesso. Aucune mère ayant donné la vie ne peut soutenir l'idée qu'on la prenne gratuitement, même s'il s'agit de son propre fils qui agit en bourreau !

Je prends le pari de faire connaître un bond spectaculaire à cette pétition en moins d'une heure. Je vous remercie.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

https://www.change.org/p/barack-obama-appel-pour-une-d%C3%A9cision-de-l-onu-sur-les-crimes-contre-l-humanit%C3%A9-au-congo-brazzaville?recruiter=525321845&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink​

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 09:11
" Face à un dictateur, le MESSIE, c'est l'ensemble du peuple révolté ". Lion De Makanda

" Face à un dictateur, le MESSIE, c'est l'ensemble du peuple révolté ". Lion De Makanda

Que s'est-il passé le jour où la cour constitutionnelle a proclamé Denis Sassou Nguesso vainqueur d'une élection qu'il a perdue ? On a fini par savoir ce qui s'est passé mais j'avais déjà dit que les juges de cette cour étaient sous la menace d'armes collées sur leurs tempes. Voici un texte que j'ai trouvé sur les réseaux sociaux, texte pris sur la page du journaliste Christian Perrin (qui lui ne cite pas ses sources), un texte qui révèle l'irruption de soldats et de barbouzes de Sassou au sein de cette institution afin d'exercer une contrainte armée sur les juges - ce qui fait que la décision rendue n'a aucun effet en matière de droit. Il est important de le publier pour que le peuple congolais sache que tous ces crimes contre l'humanité actuellement commis dans le Pool par Denis Sassou Nguesso et ses mercenaires de tous acabits doivent être jugés. Pourquoi ? PARCE QUE RIEN NE PROTEGE DENIS SASSOU NGUESSO. RIEN, MEME PAS SA FAUSSE CONSTITUTION. Dans la mesure où il n'a pas passé le premier tour du scrutin présidentiel du 20 mars 2016, en remontant même depuis son coup d'Etat référendaire qui le met en situation de HAUTE TRAHISON, Denis Sassou Nguesso n'est plus ni le "président" de la république, ni un chef d'Etat. Et comme sa merde de constitution ne protège qu'un chef d'Etat dûment élu, Denis Sassou Nguesso n'est protégé par rien. Il est passible de la Cour Pénale Internationale. En commettant des crimes contre l'humanité dans le Pool, il s'enfonce car nous finirons par avoir les preuves de ses massacres, de ses fosses communes et de toutes les destructions gratuites de vies qu'il commet en ce moment.

Sassou, le Pool n'est pas un terrain de jeu. Les Kongos sont les fils de la terre du Congo depuis des millénaires. Essayer d'éradiquer les Kongos relève du génocide, de l'holocauste. C'EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE NON PRESCRIPTIBLE. Denis Sassou Nguesso, Ce que tu fais ne restera pas impuni. 

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

LU POUR VOUS

Témoignages des patriotes membres de la Cour Constitutionnelle le matin 04/04/2016 au Palais de Sassou.

Les armes sur la tempe, ils ont exécuté ! Résultats nuls et de nul effet.

" C'est le plus mauvais jour de notre vie. Nous sortons de l'enfer, figurez-vous qu'on a été pratiquement séquestrés. Beaucoup de membres n'étaient pas au courant de l'ordre du jour puisque qu'on s'étaient séparés vendredi 01/04/2016, la préparation des dossiers étaient encore au niveau technique.

On prévoyait les premières réunions au plutôt jeudi et donc les premières audiences, d'abord relatives aux contestations des élections pour vendredi et la proclamation pour samedi.

Ce matin, le 04 Mars 2016 à 10 heures, nous pensions que c'était pour une communication que nous avions été convoqués.

A notre stupéfaction, dès que nous rentrions dans la salle, ce sont des chars et autres véhicules militaires qui sont arrivés avec la consigne de proclamer les résultats le même (jour).

Aucun membre n'a même eu le temps d'examiner ne fut ce que le moindre procès verbal ou feuilles de pointage. On ne pouvait plus sortir. Ils nous ont apporté des croissants et des rafraîchissements.

Malgré nos explications sur le fait que séance tenante on ne pouvait rien faire, on nous a répondu qu'on avait qu'à faire le copier-coller de la décision des élections présidentielles de 2009.

On nous a imposé, sans le moindre état d'âme, de déclarer la requête de Parfait Kolelas irrecevable. On a dû s exécuter.

Il n'y a pas eu de débats, nous étions traumatisés et en état de choc. Tout cela se passe pendant que les tirs à l'arme lourde des ''ninjas'' étaient à moins de 200 mètres de la cour.

On les a suppliés de nous laisser partir à 17 heures pour revenir le lendemain, ils ont refusé.

Voilà comment on était obligé de faire comme ils avaient demandé et de proclamer à 18 heures 45, sans avoir examiné à fond les résultats, on a juste avalisé les résultats de la CNEI.

Nous sommes dégoutés. "

QUESTION : En connaissant ce qui suit, comment Guy Brice Parfait Kolélas peut-il respecter la décision rendue par la cour constitutionnelle proclamant, armes sur tempes, Sassou vainqueur - alors que lui Guy Brice Parfait Kolélas est arrivé en tête du scrutin présidentiel du 20 mars 2016 ? Cherchez l'erreur...

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 22:16
CLAUDINE MUNARI ASSIGNEE A RESIDENCE : L'IDC-FROCAD DOIT MAINTENIR LA MANIFESTATION DE DEMAIN

On s'y attendait un peu : Denis Sassou Nguesso ne pouvait pas la laisser mener sa manifestation du 15 avril 2016 au Boulevard Alfred Raoul sans rien faire. Non, il lui fallait agir pour paralyser l'événement. Claudine Munari, à l'origine de la manifestation programmée le 15 avril 2016, s'est vue notifier une assignation à résidence surveillée sans autre forme de procès par le régime dictatorial de Brazzaville.

Denis Sassou Nguesso ne veut prendre aucun risque à quelques jours de sa prestation de serment pour un pouvoir qu'il n'a pas gagné par les urnes mais conservé par la force. Comme vous le voyez, le seulatout de Sassou, c'est son povoir de coercition au travers de sa milice qui lui tient lieu de force publique.

Nous demandons à l'IDC-FROCAD de maintenir la manifestation. Il faut braver le monstre d'Edou en vous disant ceci : MEME LES MONSTRES ONT PEUR, UNE PEUR MONSTRUEUSE. C'est justement parce qu'il a peur qu'il bloque madame Claudine Munari à domicile pour éviter qu'elle ne galvanise la jeunesse, une exception parmi les femmes politiques de notre pays, quoi que l'on dise. Que les femmes répondent nombreuses à cette initiative. Autant que la jeunesse, la gent féminine dans notre pays doit devenir une force de revendications.

Madame Munari aurait dû se dire que Sassou allait rappliquer et aller se planquer quelque part en attendant de réapparaître le 15 avril 2016. Qu'à cela ne tienne, l'IDC-FROCAD dont elle fait partie doit prendre la relève.

Nous demandons aux Congolaises et Congolais de rejoindre ce vendredi 15 avril 2016 le boulevard Alfred Raoul par tous les moyens. Convergez à cette place tous ensemble. Arrêtez d'avoir peur. Il n'y a qu'une personne qui a des raisons d'avoir peur pour avoir commis trop de crimes de tous genres dans notre pays : Denis Sassou Nguesso.

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Madame Munari s'exprimant au téléphone avec monsieur Nicolas Pinault

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 20:47
CONGO : LE GENOCIDE DANS LE POOL SE POURSUIT...
CONGO : LE GENOCIDE DANS LE POOL SE POURSUIT...

L'opération Mouébara 2, ce GENOCIDE contre les populations kongos, se poursuit dans le Pool. Denis Sassou Nguesso ne l'arrêterera que lorsqu'il aura complètement rasé le repère du pasteur Ntumi qu'il a juré de capturer mort ou vif. Pendant que ses serviteurs fêtent l'ultime coup d'Etat du maître en la matière, le roi Sassou se prépare à prêter serment devant une cour suprême acquise à sa cause, en fait, tout à son service. Tout se passe comme s'il prêtait serment devant lui-même. Napoléon s'était couronné tout seul comme empereur pour montrer que son pouvoir ne venait de personne - même pas du pape. Pour l'aspect formel du pouvoir, il est obligé de passer par cette étape qui le sacre ROI DU CONGO AVEC IMPUNITE ABSOLUE. Denis Sassou Nguesso inaugure une nouvelle ère : celle du monarque absolu avec un pouvoir de destruction totale. Sassou peut exploser la moitié du pays sans craindre la moindre sentence nationale ou internationale. C'était un homme ; le voilà devenu un dieu avec droit de vie et de mort !

Voici le mail que j'ai reçu ce matin d'un aîné qui vit justement entre le Pool et Brazzaville (il parle de ce qui s'est passé dans la nuit du 12 au 13 avril 2016) :

 

Donc, tous ceux qui prétendent qu'il ne se passe rien dans le Pool trompent le peuple. Voici la réponse que je lui ai faite :

 
" Grand-frère,
bonjour.
Je prends la peine de t'écrire avec un peu de retard. Sassou poursuit, à mon avis, deux objectifs en attaquant le Pool :
1) Divertir les Congolais et l'opinion nationale et internationale jusqu'à sa prestation de serment - ensuite, il proclamera la paix, la libération de quelques prisonniers pour montrer à tous les Congolais qu'il est LE faiseur de paix (en fait, le fouteur de guerre et de mort - jusqu'à ce qu'on le reconnaisse comme souverain absolu) ;
2) En profiter pour éliminer Ntumi qui est à ses yeux le plus dangereux de tous les Congolais car possédant une force de frappe quoique modeste comparée à sa puissance de feu - pour montrer qu'au Congo, personne ne peut le décrotter du sommet de l'Etat.
Ntumi a commis l'erreur de s'afficher avec le Général Jean Marie Michel Mokoko et les autres. Or, Sassou sait que j'ai raison de penser que le problème congolais est militaire. L'échec de la démocratie est aujourd'hui acté dans notre pays. Le monstre d'Edou sait que la rébellion est la prochaine étape - lorsque tous les Congolais auront compris qu'il n'y a pas d'autres recours que la force. Aussi, il attaque le premier, il détruit la seule menace potentielle qui se trouve au Pool. Comme elle est difficilement repérable, il se voit obligé de détruire TOUT le Pool.
Le Pool a toujours été un centre de résistance depuis des temps très reculés. Détruire Ntumi, c'est détruire la tête de la résistance. Le Pool, hélas, quels que soient les bombardements, ne peut mourir. Il est comme un phénix qui ressuscite toujours à partir de ses cendres.
Ton cadet..."
 
LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 13:17
RUMEUR : LE DEAL ENTRE DENIS SASSOU NGUESSO ET TSATY MABIALA

Au Congo comme ailleurs, la politique n'arrête jamais de faire son trou - même quand des bombes sont larguées sur des innocents au Pool. Quand Berlin bombardait Londres, on faisait de la politique. Quand les Hutus massacraient les Tutsis, on faisait de la politique. Quand Sarkozy faisait bombarder la Lybie, on faisait de la politique. Quand George W. Bush envahissait l'Irak, on faisait tout autant de la politique. De jour comme de nuit, elle a ses manigances, ses manoeuvres, ses tractations. Des hommes, des "politichiens" spécialistes de la "pourritique", alliés ou ennemis, discutent, conspirent, négocient, marchandent. Certains manipulent, d'autres sont manipulés. Certains décident, d'autres exécutent ou obéissent. Tout se se joue à la Pavlov, c'est-à-dire, à la promesse d'une récompense. Aux petits, des petits os, aux gros, des gros os avec lambeaux de chair. Faire oeuvre politique ressemble fort bien à de la prédation. Entre prédateurs, l'enjeu, c'est de boukouter. A chacun, sa part, selon sa gourmandise et selon son estomac. Et celui qui distribue doit avoir les plus grosses canines quand ce ne sont pas les plus grosses défenses..

Parmi les candidats à l'élection du 20 mars 2016, deux ont reconnu la victoire volée de Denis Sassou Nguesso dont celui qui est arrivé en première position au premier tour, Guy Brice Parfait Kolélas, qui curieusement, respectait la décision de la cour constitutionnelle qui elle n'a pas pris la peine de respecter son recours. Etrange, tout ça. D'aucuns se demandent s'ils l'ont fait avec contreparties. Ce sont des rumeurs qui nous parviennent. Le téléphone fonctionne toujours au Congo. Le régime peut contacter les opposants quand ils n'envoient pas des émissaires vous parler directement. Il est à peu près certain que le Parti Congolais des Tricheurs négocient avec certains opposants, dans l'optique de créer une brèche au sein de l'alliance FROCAD-IDC.

Nous avons dénoncé la traîtrise de Pascal Tsaty Mabiala que certains considèrent comme un commerçant ou un mercenaire de la politique, un opportuniste fort en marchandage. Pascal Tsaty Mabiala est un pro de la "pourritique". Il est de ceux qui vivent de la dépouille Congo. Il veut sa part, faute de devenir le distributeur en chef de la joie de vivre dans notre pays. Et il ne sera certainement pas le seul. Pendant que Denis Sassou dit Nguesso s'apprête à devenir ROI en prêtant serment sur sa nouvelle consitution qui lui donne droit de vie et de mort dans l'impunité absolue sur toute âme congolaise, les Tsaty Mabiala et consorts négocient leur part de pouvoir.

Ce que je vous dis pourrait vous étonner mais combien se souviennent de cette vidéo de Guy Brice Parfait Kolélas prise lors d'un meeting au cours duquel il dénonçait l'accord entre Sassou et son défunt père ? Il se demandait en public où étaient les ambassadeurs, les préfets du MCCDI, etc ? Cela ne vous a pas étonné qu'un fils Kolélas soit remplacé par un autre au gouvernement du roi Denis Sassou Nguesso - même si ce n'est pas au même poste ministériel ? Tant que Sassou sera au pouvoir, y aura-t-il toujours au moins un Kolélas au gouvernement ? Nous aurons bientôt des réponses à tout ceci.

Les frontières entre partis politiques ne sont pas si étanches. Les ambitions des uns et des autres sont des ponts, des passerelles de négociation quand ce ne sont des relations occultes (franc-maçonnerie), matrimoniales ou autres qui font le pont. Nous sommes au courant que la famille Kolélas est liée à la famille Nguesso. Le défunt Bernard Kolélas père n'avait-il pas épousé en secondes noces la veuve du frère de Denis Sassou Nguesso, le défunt Ambendet ? Guy Brice Parfait Kolélas appellerait Sassou : "papa". Nous sommes au courant. Au Congo, toutes les relations mènent à la politique. Surtout quand elles tournent autour d'un roi comme Béhanzin Sassou.

Revenons à Pascal Tsaty Mabiala, pour ce qui est de la rumeur. Et comme on dit chez nous, la rumeur est la queue molle de la vérité qu'on aperçoit au coin d'une indiscrétion. Un ami nous a envoyé le message suivant sur les réseaux sociaux :

" URGENT// URGENT ! LA PAROLE DU SOUVERAIN PRIMAIRE. CHERS COMPATRIOTES, PEUPLE CONGOLAIS, INCROYABLE MAIS VRAI !! Y a-t-il les mayebo ya ko pola ? DEUXIEME CANDIDAT A LA PRIMATURE DU GOUVERNEMENT DU GENOCIDAIRE DASSOU NGUESSAN : TSATSY MABIALA, PREMIER MINISTRE AVEC 3 MINISTRES, DEUX PREFETS ; NIARI ET LEKOUMOU ; 25 DEPUTES, 15 SENATEURS, 10 MAIRES, 12 SOUS-PREFETS, 10 AMBASSADEURS : 5 EN AFRIQUE, 2 EUROPE, 1 AMERIQUE LATINE, 1 MOYEN-ORIENT.

STOP. NOUS DEMANDONS AU PEUPLE CONGOLAIS ETANT LE SOUVERAIN PRIMAIRE DE FAIRE PRESSION A CE QUE CE DEAL SOIT CADUC. INGUETA YA GAILLARD. (CARDINAL EMILE BIAYENDA) SANTU SUBITO. LARGE DIFFUSION. QUELLE TRAHISON ! "

A la lecture de ce qui suit, vous aurez compris que les prochaines élections seront une mascarde et que tout se décidera sous le manguier à Oyo et sous le maillet à Brazzaville. Si Pascal Tsaty Mabiala est deuxième candidat au poste de premier ministre du Roi Sassou, je vous laisse imaginer qui pourrait être le premier. 

Que les uns et les autres sachent que Denis Sassou Nguesso ne respecte jamais ses promesses qui ne valent que pour ceux qui prennent le risque de les prendre pour argent comptant, d'autant que le fourbe de l'Alima a déjà obtenu ce qu'il voulait : qu'on le reconnaisse ROI DU CONGO. AINSI VA LA POURRITIQUE AU CONGO...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 15:55
FROCAD-IDC : APPEL DU 11 AVRIL 2016
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Charles Zacharie Bowao
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 13:39

Ma chère Noëlle, j'ai toujours dit que nous n'avons pas encore dépassé le stade du vote identitaire pour passer à celui du vote par projet, prélude à l'éclosion d'une véritable démocratie. La démocratie électorale est le stade où l'identité, l'épiderme, les racines, ne comptent plus : on est jugé à la hauteur de ses projets et à sa capacité à les tenir. Et lorsqu'on en arrive là, les hommes politiques naissent vraiment. Un homme politique, qui est-il vraiment ? C'est un homme qui ne peut compter que sur son intégrité morale et sur sa force de proposition et non sur ce qu'il EST. Voilà, le chemin qui nous reste à parcourir pour avoir des hommes politiques dignes de ce nom. Lors du vote identitaire, le projet du candidat, c'est... son IDENTITÉ ! Qu'il n'ait rien à proposer, à dire, qu'il soit traître, alcoolique, pouilleux, fou ou assassin, c'est un fils du coin, de la région, de l'ethnie. On se doit de voter pour lui. Les sages mbochis n'ont-ils pas dit à Sassou : "TU ES NOTRE FILS ; NOUS NE T'AVONS JAMAIS ABANDONNE" ? Pour passer à l'étape d'après, il y a du travail : il faut que cessent la distribution des privilèges ethniques au profit des droits de tous et l'arbitraire dans la violence. Tant que cette condition ne sera pas réunie, nous pataugerons dans le vote identitaire. En fait, les hommes politiques exploitent à leur profit l'esprit grégaire, l'affinité identitaire qui est au service de l'ambition personnelle. Sassou est prêt à massacrer tous les Mbochis si ces derniers refusent d'épouser sa logique de division tribale, sa politique de distribution de privilèges ethniquement et claniquement orientée. C'est ce qui fait la force des dictateurs. 
Définissons d'abord une société fragile. C'est à nos yeux une société à faible cohésion sociale par défaut de ciment politique qui est le flux d'échange dans les deux sens de tous à chacun et de chacun à tous. Et la bonne question sociologique à se poser est : comment fait-on pour aller vers la démocratie avec une société fragile basée sur la lutte politique d'une ethnie qui essaie de dominer toutes les autres au travers d'un individu qu'on s'efforce de hisser et de conserver au sommet de l'Etat ? That is the question. In fact, the question is THE problem. So try to solve it. Il existe une solution pour résoudre cette épineuse équation différentielle : la distribution des droits et des devoirs de façon égalitaire, de sorte qu’être de telle ou telle ethnie ne compte plus, ne vient plus impacter la conscience en premier. Et là est le défi qui conduit à la modernité. Le jour où être Congolais sera plus important qu’être Mbochi, Kongo, Téké, Ngala ou Vili, etc, nous aurons gagné la démocratie. Là est ma vision, là est mon espoir, là, est mon idéal. Or, que font les politiciens ? Ils assassinent cet idéal qui donnerait naissance à la nation, au CONGO. Certes, nous ne cesserons pas d'être ce que nous sommes mais si l'esprit grégaire, collectif, l'emporte sur l'esprit de partialité ethnique ou clanique, nous aurons fait un grand chemin. Et tout Congolais qui ne regarde plus qu'à ce que les hommes politiques peuvent lui apporter au lieu de regarder à qui est en face de lui, deviendra un CITOYEN car ce qu'il réclamera ne sera plus seulement pour lui tout seul mais la même chose que devront aussi recevoir les autres. Là, nous serons véritablement sur le chemin de la démocratie. Nos différences ne sont des freins que parce qu'elles ne fusionnent pas dans les ressemblances. La démocratie est comme une rivière dans laquelle on ne distingue plus les gouttes d'eau ethniques. Je pourrais m'étendre tellement mon cœur s'épand sur ce qui lui semble être le cœur, le nœud du problème. Nous devons inventer une nouvelle ethnie au dessus de toutes, l'ethnie CONGO, une ethnie qui passerait avant toutes les autres - sans les faire disparaître. La différence n'est une richesse que perdue au sein de la ressemblance, au service de la ressemblance. Ah, comme les mots me viennent avec tant de simplicité !
Maître Dominique Nkounkou est un homme de haut idéal. Il faudra trouver le moyen de mobiliser les autres avocats pour le soutenir. Je n'oublierai jamais qu'il m'a défendu quand la mafia de l'Alima m'attaqua en justice en France. Nous, au niveau de la Diaspora, ne parvenons pas encore à dépasser le stade de l'ego. L'individualisme occidental a ceci de particulier qu'il fait enfler l'ego, de sorte que l'individu, le MOI, passe avant le collectif, la société. On la traîtrise n'existe que parce que l'ego individualisé tend à satisfaire l'ambition individuelle. C'est cela l’égoïsme, le fait de faire passer EGO avant LE TOUT. On le voit à l'oeuvre en Europe et dans le monde entier avec les PANAMA PAPERS. Ce fut l'inverse dans nos sociétés traditionnelles dans lesquelles l'esprit grégaire l'emportait sur l'esprit individuel. Nos ancêtres ont maîtrisé l'ego, de sorte à créer des sociétés où l'homme n'exploitait pas l'homme car pour cela, il fallait que certains ego prennent l'ascendant jusqu'au point de devenir prédateurs pour d'autres. C'est le point fort. De l'esprit grégaire de nos ancêtres nous vient le vote identitaire, l'impression que le pouvoir est avant tout un pouvoir de groupe, un pouvoir ethnique. Nombreux voient dans les personnalités politiques, le porte-étendard d'un clan, d'une ethnie, etc. Il n'y a qu'à voir la composition des ministères pour s'en convaincre : chaque ministre s'entoure de ses proches (lignages, clans, ethnie, un peu les alliés matrimoniaux ou sociaux). C'est le point faible.
Vous avez tout compris. La France par la bouche du président François Hollande a choisi son camp : Sassou au lieu du peuple congolais. Il n'y a plus rien à dire ou à faire, une fois que le choix est fait. On s'en tient. Elle plaide pour le statu quo dans la satisfaction de ses intérêts dans notre pays. De toute façon, elle ne veut pas d'un Mukongo au sommet de l'Etat. Un Mukongo, président ? Non, trop nationaliste. On me l'a dit en face. Donc, on maintient le moins nationaliste au pouvoir. Une fois que vous aurez compris cela, vous aurez compris pourquoi après Pascal Lissouba, un sudiste ne reviendra pas si tôt au pouvoir, au sommet de l'Etat. Pourquoi ? Parce que Pascal Lissouba a exigé un meilleur traitement des intérêts du Congo en faisant passer de 17 à 33% notre part de pétrole. Et ça, ça vous pénalise tous les Bakongo aux yeux des Français. On peut les massacrer, la France ne bougera pas le petit doigt, surtout quand elle a vu Pascal Lissouba faire appel aux Américains pour venir prendre une part dans le pétrole congolais qui est la chasse gardée de la France qui tient mordicus à son indépendance énergétique. N'est-ce pas pour cela que la FRANCAFRIQUE a été créée par le Général  Charles De Gaulle ? La FRANCAFRIQUE est un ensemble d'Etat vassaux œuvrant pour la satisfaction des intérêts de la France, des Etats liés par des chaînes monétaires. Sortir du franc CFA est une condition, une des conditions pour briser l'influence de la France sur ses ex-toujours colonies africaines.

Nous n'avons besoin que de NOUS-MEMES pour nous sauver. LE MESSIE, C'EST LE PEUPLE, LA CHAÎNE DU NOUS QUE RIEN NE PEUT BRISER. TOUT LE PEUPLE AGISSANT EN CHŒUR. Or, qu'est donc le peuple sinon les différences coulées dans la RESSEMBLANCE ? Et qu'est-ce qui fait  la différence ? La distance à l'autre. Annuler la distance différentielle, c'est créer la RESSEMBLANCE SOCIALE OU NATIONALE. La différence qui fait la richesse de chacun et de chaque groupe viendra alimenter le principe d'égalité qui engendre la ressemblance, le sentiment d'appartenance à un meme peuple. La différence coupée de la ressemblance tue. Il suffit de lire l'histoire de l'humanité pour s'en convaincre. 


J'espère que ce texte instinctif vous permettra de comprendre pourquoi nous sommes en proie à des difficultés politiques - tout en réalisant qu'il est possible d'en sortir. Il faut juste, au-delà de toute recherche démocratique, que l'Etat commence par ne plus distribuer des privilèges là il doit nous servir des droits à TOUS sur un plateau. Le chemin sera long, difficile, escarpé et si nous parvenons à réaliser la conscience de peuple, nous pourrons enfin faire face aux puissances du dehors qui nous oppriment et qui nous maintiennent dans la servitude perpétuelle. Les nations se construisent au détriment des différences de leurs différences. Exacerber les différences, c'est crucifier la république, la nation. Nous avons tout mis en commun : terres ou NTSI, âmes, esprits, hommes, richesses. C'est juste distribuer à CHACUN ce qui est à TOUS qui fait défaut. Il faut prendre à TOUS pour donner à CHACUN pour que naisse une nation et prendre à CHACUN pour donner à TOUS. LE CONGO EST A CE PRIX...

 

              LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 17:17
MUST/CLAUDINE MUNARI : APPEL AU RASSEMBLEMENT, CE 15 AVRIL 2016 AU BD ALFRED RAOUL
MUST/CLAUDINE MUNARI : APPEL AU RASSEMBLEMENT, CE 15 AVRIL 2016 AU BD ALFRED RAOUL
MUST/CLAUDINE MUNARI : APPEL AU RASSEMBLEMENT, CE 15 AVRIL 2016 AU BD ALFRED RAOUL
MUST/CLAUDINE MUNARI : APPEL AU RASSEMBLEMENT, CE 15 AVRIL 2016 AU BD ALFRED RAOUL
Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 11:34

Il y a un lien symbiotique entre les dictatures africaines et les puissances occidentales, anciennes puissances coloniales toujours en exercice colonial, ou pas. En clair, les dictatures africaines reçoivent le soutien des démocraties occidentales qui en retour reçoivent des matières premières bon prix. L'Afrique reste le principal pourvoyeur de matières premières du monde (nous avons même plus donné que les matières premières pour que le monde soit ce qu'il est aujourd'hui - avec plus de quatre siècles d'esclavage). La symbiose est une coopération qui profitent aux deux partenaires d'un accord vital - souvent de survie. C'est ce qui justifie le soutien d'un dictateur comme Denis Sassou Nguesso par la France dont le silence face aux massacres perpétrés par la milice et les mercenaires de Denis Sassou Nguesso dans le Pool est révélateur d'une conspiration qui date des pseudo-indépendances. Tant qu'il y aura un Bolloré, un Bouygues ou des sociétés comme Total, ce qui est connu comme la Françafrique ne mourra pas. En ce qui nous concerne, ni la France, ni Denis Sassou Nguesso ne veulent de la mort de la Françafrique. Je n'ai pas envie de revenir sur ce que j'ai dit le 09 janvier 1016 à l'assemblée nationale. Vous pouvez toujours visionner la vidéo sur Youtube si vous en avez envie.

La France seule a le pouvoir d'arrêter Denis Sassou Nguesso. Sans l'usage de la force. Sans gaspiller des obus, des missiles de croisières, etc. Juste par des opérations financières. Il suffit que la signature de Denis Sassou Nguesso ne soit plus acceptée au niveau de la Banque de France et de la BEAC pour que le tyran soit mis à genoux. Si en plus le système bancaire européen avec le branchement du franc cfa à l'euro prenait le relais, la dictature de Brazzaville n'aurait plus le moyen d'agir sur tout le continent européen. Elle serait à genoux en moins d'un mois. Au lieu de ça, Denis Sassou Nguesso reçoit des hélicoptères de combat pour aller massacrer ses propres populations. En fait, la dictature de Denis Sassou dit Nguesso sert les intérêts de la France et des grandes puissances. Sassou tue pour le compte de la France, de la Chine, du Brésil, etc. Idem,en RDC et ailleurs car c'est le même processus. Il en sera ainsi tant que le continent africain sera le principal pourvoyeur de matières premières de l'Occident et du onde civilisé. L'Afrique peut se passer de l'Europe mais l'inverse n'est pas possible : attendez, nous sommes habitués à vivre avec peu ; nous pouvons nous contenter de très peu pour prospérer. En 1483, les Portugais n'ont-ils pas trouvé un royaume du Kongo propspère ? Hélas, tant qu'il restera une goutte de pétrole, un arbre debout, une petite pierre de coltan à ramasser, du diamant, de l'or, etc, l'Europe gardera son emprise sur le continent africain.

Prendre conscience de cette situation ne suffit pas. Il faut agir. Exemple, pour changer les choses au Congo-Brazzaville, il faut que le système politique  - du moins sa vion - change en France. C'est la seule façon de casser le lien symbiotique entre la dictature du sanguinaire Sassou Nguesso et l'Etat français. Nous ne sommes pas démunis face à cette funeste situation, croyez-moi. Combien y a-t-il de Français issus de la diaspora africaine ? Je parle de ceux qui ont le droit de vote, de ceux qui peuvent faire et défaire un gouvernement, un président de la république. Un article du Figaro de 2012 révélait qu'iy y avait selon l'insee environ 12 millions d'immigrés et descendants d'immigrés vivant en France, les descendants d'immigrés probablement nés en France seraient environ 6,7 millions, soit 11% de la population totale. Ces fameux descendants d'immigrés sont des FRANCAIS OU DES FUTURS FRANCAIS. Cela prendrait du temps à déterminer le nombre d'Africains dans cette population. Nous savons cependant que, tous pays confondus, Maghreb compris, les Africains sont très nombreux. En 2005, on comptait plus de 1.500.000 Français issus de la naturalisation. Il s'agit d'une force politique considérable qui pourrait faire pencher une élection dans un camp ou dans l'autre. Il est évident que parmi les Français issus de l'immigration y compris leurs descendants, nombreux sont encore mineurs et ne peuvent prendre part au vote mais si tous les Français issus de l'immigration africaine se mettent à voter en visant le changement de la politique extérieure de la France, cela ferait une énorme différence. Croyez-moi, les hommes politiques français feraient beaucoup plus attention avant de soutenir des dictateurs...

 

VOTER, CE N'EST PAS JUSTE S'IMPLIQUER DANS LA POLITIQUE INTERIEURE D'UN PAYS ; C'EST AUSSI INFLUER SUR LA POLITIQUE EXTERIEURE. IL FAUT DONC VOTER EN TENANT COMPTE DE CETTE REALITE LORSQU'ON A DES ATTACHES EN AFRIQUE. Il est bon de voir ceux des miens, les fils de mon pays ou de mon Afrique manifester bruyamment dans la rue - alors même qu'ils ont le pouvoir de modifier les choses de façon intestine dans ce pays. SI LES FRANCAISES ET LES FRANCAIS ISSUS DE LA DIASPORA AFRICAINE VEULENT CHANGER LES CHOSES SUR LE CONTINENT, ILS DOIVENT SE RASSEMBLER NON PAS DANS DES PARTIS TRADITIONNELS QUI NE SERVENT QUE LES INTERETS DE LA FRANCE MAIS DANS UNE ORGANISATION INFLUENTE QUI EXIGERA CONTRE LES VOTES DE SES MEMBRES DES CHANGEMENTS SIGNIFICATIFS, QUESTION POLITIQUE EXTERIEURE, DANS LES PAYS AFRICAINS. Cela s'appelle un lobby ou un truc de ce genre. C'est le seul langage que les hommes politiques français entendent. Ne font-ils pas au quotidien des sondages d'opinion pour cela ?

Plus que le vacarme dans les rues de l'Hexagone, prenez conscience que vous avez le pouvoir de faire ou de défaire - EN TOUTE DEMOCRATIE - le contenu de l'Etat français en portant au pouvoir des forces progressistes plus enclines à pousser l'Afrique vers la démocratie. Ne me dites pas que c'est impossible, que les intérêts de la France, etc, je vous arrête tout de suite : c'est François Mitterrand, un président de la république française, qui est à l'origine du semblant de démocratie que nous avons actuellement en Afrique. Imaginez que Mitterrand n'ait jamais pu accéder au pouvoir. Imaginez... Si Mitterrand a voulu un peu plus de démocratie électorale en Afrique, il serait incompréhensible que François Hollande ne l'imite pas. Encore une fois de plus, posons-nous la fameuse question : quels sont donc ces fameux intérêts de la France en Afrique qu'une démocratie ne peut pas garantir ? La France fait bien commerce avec d'autres démocraties dans le respect de ses intérêts, non ?

Les Français issus de la diaspora africaine ont un grand rôle à jouer car pour que les choses changent en Afrique en général et au Congo en particulier, il faut d'abord que les choses changent en France. C'est d'un très mauvais goût qu'une démocratie soutienne une dictature sanguinaire. Même au nom des intérêts...

 

LION DE MAKANDA, MWAN MINDZUMB', MBUTA MUNTU

 

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 21:47
TSATY MABIALA : LE 'FAUX' PASCAL QUI NOUS FAIT REGRETTER LE VRAI

Comprenne qui le peut : Denis Sassou dit Nguesso est en train de torpiller doucement la belle alliance IDC-FROCAD tout en poursuivant allègrement l'opération Mouébara dans le Pool car comment concilier un Guy Brice Parfait Kolélas qui respecte la décision de la cour constitutionnelle ou un Tsaty Mabiala qui prend acte de la victoire de l'imposteur de l'Alima avec le courage d'un André Okombi Salissa qui lui reste droit dans ses bottes et appelle à un deuxième tour entre Guy Brice Parfait Kolélas et le Général Jean Marie Michel Mokoko ?  Il reste à Sassou deux coups de grâce à donner  à l'alliance IDC-FROCAD quand Sassou mettra en place son gouvernement de l'union nationale des boukouteurs et lors de la distribution des postes de députés par le roi Achab-Sassou. 

Au cours d'un meeting de l'UPADS à Dolisie, Tsaty Mabiala, la girouette opportuniste, déclarait : " Un Pascal peut en cacher un autre ", comme s'il était chevillé pour un remake de l'épopée du GRAND PASCAL LISSOUBA.

Quand madame Sanelli Tamba-Tamba l'accusait d'avoir détruit un parti dont il ne faisait pas partie des fondateurs et qu'il ne faisait pas, par ailleurs, partie des opposants, il bottait en touche en répondant : " Ca sent l'odeur du père ", avant de s'en excuser. Que le faux Pascal sache que la petite phrase ne fait pas un grand argument.

Non, Tsaty Mabiala est un "faux" Pascal qui nous fait regretter le VRAI Pascal dont il démolit l'oeuvre, l'UPADS, son parti, son leg à la  postérité. En appelant les militants de l'UPADS au calme, il se croit le maître de leurs consciences. Si lui, Tsaty Mabiala, obéit de façon pavlovienne au monstre d'Edou qui massacre les Kongos, qu'il sache que les militants de l'UPADS ne sont pas ses valets. Il faut au contraire aller dans le sens d'André Okombi Salissa qui appelle à un renforcement de la résistance. Oui, nous sommes au courant que Djibril, le surnom de Tsaty Mabiala, a un deal avec Denis Sassou Nguesso dont il partage les méthodes pour avoir été directeur de l'école du PCT. N'a-t-il pas tribalisé l'UPADS en éjectant tous ses concurrents qu'il a fait remplacer par des pions de son ethnie ?

Le Pascal est une unité de contrainte de pression. Tsaty Mabiala est, question pression, bien loin en dessous de zéro. Il n'a pas pu résister à la pression de Denis Sassou Nguesso faite de mort, de menaces, d'intimidation et de promesses qu'il ne tiendra peut-être même pas. Quoi qu'il en soit, Pascal a réussi son opportunisme politique : n'a-t-il pas une villa en Belgique et aux Etats-Unis ? Le petit Pascal qui nous fait regretter le GRAND PASCAL est un professionnel de la politique. Comme Denis Sassou Nguesso. Voici ce qu'un ami m'a écrit le concernant :

"Le même Tsaty fuyant la guerre ne voulait pas que l'UPADS participe au dialogue de Sassou, ni aux élections. Rentré au Congo; il participe aux élections pour être nommé député de Loudima. Il chasse tous les cadres qui lui faisaient de l'ombre au parti avec les méthodes PCT comme il les a bien conservées en sa qualité d'ancien directeur de l'école du PCT car il n'a jamais travaillé si ce n'est faire de la politique son métier. Il s'oppose au changement de la constitution et au référendum puis il accepte, il s'oppose aux élections présidentielles mais il y participe, il s'oppose aux résultats et le voilà qu'il les accepte après avoir fait tuer les militants de l'UPADS à Madingou."

Ceci est la parfaite définition d'une girouette politique qui tourne au gré des opportunités qui se présentent à elle - avec la couardise et la traîtrise en plus. Et notre ami d'ajouter :

"L'upads devient le fond de commerce où Gamassa se partage les recettes avec Tsaty. Il fait nommer LEYINDA comme député et Gaby Lissouba comme vice-président du conseil départemental au Niari pour le compte de Gamassa afin que lui même continue à garder la tête de l'UPADS/PCT contrôlée par Mme Gamassa première présidente de l'URFC et toujours membre incluante du PCT... "

Nous demandons au professeur Charles Zacharie Bowao de prendre ses responsabilités afin de mettre de l'ordre au sein de l'IDC-FROCAD pour qu'il y ait une homogénéité de position politique. A quoi a donc servi la signature de la charte de la victoire si chacun y va de sa petite traîtrise ? Charles Zacharie Bowao doit recadrer son petit monde. Il y a quatre millions de vies en jeu, quatre millions !

Quant à l'UPADS, en mémoire du GRAND PASCAL, il est temps de déraciner le petit Pascal qui déshonore le peuple congolais. Le parti du président PASCAL LISSOUBA mérite mieux qu'une taupe pctiste. Les mouvements sociaux échouent dans notre pays à cause des traîtres du genre Tsaty Mabiala, un énergumène qui n'a en fait aucune épaisseur politique, d'où son flottement permanent et son manque de stratégie. Il faut réformer ce grand parti et le mettre à nouveau en ordre de bataille pour l'atteinte de très hauts idéaux. Dans l'intérêt de TOUT le peuple congolais. Djibril, pour toi aussi, GAME IS OVER...

 

LION DE MAKANDA, MWAN' MINDZUMB', MBUTA MUNTU

Repost 0
Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg