Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 22:55

Si ce document est authentique, il est la preuve que Sassou Nguesso contrôle le pétrole au travers de son fils bien-aimé Denis Christel Sassou Nguesso, futur député désgné d'Oyo et probable futur ministre. C'est une transaction entre ENI et la SNPC à qui on concède une cargaison de pétrole du gisement Nkossa. louche ou pas, on se rend compte que Denis Gokana, pourtant Président directeur général est obligé d'en référer à Denis Christel Sassou Nguesso ; ce qui montre que ce dernier est bien au-dessus de lui, que c'est en fait Denis Christel Sassou Nguesso qui est le vrai chef de la SNPC - même quand il n'en était pas membre. Au Congo, il y a donc deux hiérarchies sociales : une visible et protocolaire et l'autre invisible totalement dépendante de la proximité de la personne au sang royal de Denis Sassou Nguesso...

Ce monsieur, ce  Kiki, aura des comptes a rendre au peuple congolais : on ne peut pas ainsi jouer avec le destin de tout un peuple et s'en sortir indemne : IL DOIT UN JOUR RENDRE DES COMPTES. En effet, lisez bien : IL S'AGIT D'UNE ALLOCATION D'UNE CARGAISON DE PETROLE ET NON D'UNE VENTE A ENI. OR UNE ALLOCATION EST GRATUITE ET SI GOKANA DOIT EN REFERER A KIKI, C'EST QUE CE DERNIER LUI  A INTIME L'ORDRE DE DISTRIBUER "GRATUITEMENT" DU PETROLE CONGOLAIS A UNE COMPAGNIE PRIVEE, UNE PARFAITE PREUVE DE DETOURNEMENT DES RICHESSES DU PAYS. AJOUTEZ A CECI LE PETROLE LIVRE A GUNVOR ET VOUS EN DEDUIREZ QUE PROBABLEMENT LA MOITIE DU PETROLE DU PAYS - VOIRE PLUS - DOIT ETRE DETOURNEE PAR MONSIEUR DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO POUR LE COMPTE DE SON PERE...


eni-congo-petrole.jpg

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 15:48

Sylvie-Ngoulou.jpgMonsieur Denis Sassou Nguesso,

bonjour.

Pardonnez le fait que je ne daigne vous nommer "Excellence", "Majesté" car de mon point de vue, il ne suffit pas de parvenir à se jucher au sommet de l'Etat pour devenir une "Majesté", une "Excellence" qui n'excelle en rien du tout de bien. Ce n'est pas vous manquer de respect mais exiger que vous le prouviez, que votre grandeur ne soit pas quelque chose qui ne dépende que de votre fonction mais plutôt de votre GRANDEUR d'âme que nous avons du mal à percevoir - tellement vous semblez insensible à la douleur, à l'injustice, à la souffrance d'un peuple dont vous estimez que vous seul êtes digne d'en être le timonier.

 

Je ne me suis jamais adressé personnellement à vous parce que je doute que vous ayez assez d'humanité en vous pour prendre ombrage de mes écrits car nous savons que vous estimez que ne sommes que quantité négligeable à vos yeux et vous vous gaussez de nos écrits. Ce n'est pas pour attirer votre attention que j'écris mais pour édifier le peuple des injustices, de l'incurie de bêtises que vous bénissez du haut de votre piedestal parce que vous semblez prendre plaisir à infliger des larmes à mon peuple.


CEPENDANT, CE COUP-CI, C'EST A VOUS QUE JE M'ADRESSE, PERSONNELLEMENT,  A L'HOMME LE PLUS PUISSANT DU CONGO, A CELUI QUI DETIENT TOUS LES POUVOIRS MAIS QUI NE LES A JAMAIS EXERCES EN FAVEUR DE LA JUSTICE. SACHEZ QU'UN POUVOIR QUI N'EST PAS CAPABLE DE DEFENDRE LE PLUS PETIT DES CITOYENS NE VAUT RIEN.


Non, je ne vais pas écrire comme mon ami à un ministre de l'intérieur d'un pays qui n'est en rien concerné par  cet acte odieux que je viens dénoncer ici  ; c'est à vous, à VOUS que je m'adresse à la face du monde, à vous, pour que TOUS les regards se tournent vers vous et se demandent : "Que va faire ce chef d'Etat ? Va-t-il accepter de passer pour un homme qui n'a en fait aucun pouvoir que celui de servir les siens dans l'injustice absolue ?"


Ce texte vous défie de montrer devant tout le peuple congolais que vous avez du POUVOIR - non pas pour agir dans une sorte d'injustice malsaine et chronique en faveur de votre clan et de vos protégés mais en actant au bénéfice du peuple congolais, du plus petit citoyen bafoué dans ses droits.

 

VOUS ETES CENSE INCARNER UN HAUT PRINCIPE QUI DOIT DEPASSER VOTRE PERSONNE CAR DE LA GRANDEUR NE SORT JAMAIS DE LA BASSESSE OU DE L'INDIGNITE. QUELLE EST CETTE GRANDEUR QUI CHEZ VOUS N'ACCOUCHERAIT QUE DE LA PETITESSE ? Vous exigez le respect ; à juste titre, nous vous exigeons en retour de vous vêtir de la RESPECTABILITE, symbole de justice, de sagesse, d'impartialité, d'humanité pour un chef d'Etat.


Une de vos compatriotes, madame Sylvie NGOULOU, commerçante au marché de Tié-tié survivant de son petit commerce de rue, a subi un viol collectif ordonné par le commissaire du PSP de Loussala (TIE-TIE) à Pointe-Noire. Cette femme est FEMME comme fut votre mère feue MOUEBARA et je sais que vous l'aimiez beaucoup mais ce que vous ignorez certainement, c'est qu'en vous hissant de force au sommet de l'Etat, c'est en honorant TOUTES les femmes du Congo que vous honorerez votre mère. Si elle était vivante et capable de lire ce message, elle dirait : "fils, cet homme, ce Lion de Makanda a raison". Ce n'est pas digne d'un policier, dût-il être Mbochi comme vous, d'intimer l'ordre de violer une femme qui ne réclame que justice.


SI VOUS N'EXIGEZ PAS LE LIMOGEAGE DU COMMISSAIRE DU PSP DE LOUSSALA A TIE-TIE (POINTE-NOIRE) QUI A ORDONNE CE VIOL, VOUS APPARAITREZ COMME UN LACHE, UN HOMME INJUSTE, SANS REEL POUVOIR ET VOUS PERDREZ LE PEU DE CONSIDERATION QUI POURRAIT VOUS RESTER - S'IL EN EST CAR EN CAUTIONNANT LA MONSTRUOSITE, VOUS APPARAITREZ VOUS-MEME COMME UN MONSTRE ENCORE PLUS GRAND.


La grandeur se joue dans de petites choses, de petites décisions. Si vous êtes incapable de limoger de la police un commissaire de PSP qui ordonne un viol, en dépit de vos milliards, de votre pouvoir, quelle grandeur avez-vous ? Si vous agissez plus bas que le commissaire qui a ordonné le viol de madame Sylvie NGOULOU, alors vous vaudrez moins que lui, vous ne pourrez pas être digne d'être là où vous vous trouvez.


JE VOUS DEFIE DE ME PROUVER LE CONTRAIRE CAR IL SEMBLE CURIEUSEMENT PLUS FACILE POUR VOUS D'ARRETER DES INNOCENTS QUE D'ARRETER DES COUPABLES ! SI VOUS VIVEZ LE MONDE EN INVERSANT LES VALEURS, EN PRENANT LE BIEN POUR LE MAL, PERMETTEZ QUE NOUS ESTIMIONS QUE VOUS ETES ... PETIT MALGRE VOTRE GRANDEUR FONCTIONNELLE IMMERITEE.


Je prends le peuple congolais à témoin, je prends mes 284 abonnés à témoins,  je prends mes 840.000 visiteurs uniques à témoins, je prends le monde entier à témoin, je parie que VOUS NE LIMOGEREZ PAS CE COMMISSAIRE PARCE QUE VOUS AVEZ PEUR, PARCE QUE VOUS FAITES SOUVENT PREUVE DE LACHETE LA OU IL FAUT PREUVE DE COURAGE, QUE VOUS IGNOREZ TOUTE CHOSE QUI RESSEMBLE A LA JUSTICE. EN FAIT, VOUS ETES L'HOMME LE PLUS PEUREUX DU CONGO QUI AURA PROUVE QU'IL A MEME PEUR D'UN PETIT COMMAISSAIRE DE POLICE !

 

Vous avez des filles, des soeurs, une épouse, vous êtes bien né d'une femme et, TOUTES CES FEMMES AUTANT QU'ELLES SONT, POUR CELLES QUI VIVENT OU QUI VOUS REGARDENT D'OUTRE-TOMBE COMME VOTRE FILLE BIEN-AIMEE,  NE COMPRENDRONT PAS QU'APRES LECTURE DE CE MESSAGE, VOUS SOYEZ RESTE DE MARBRE. VIOLER UNE FEMME, C'EST VIOLER TOUTES LES MERES, TOUTES LES FEMMES, TOUTES LES FILLES ET VOUS, DU HAUT DE VOTRE MONSTRUEUX POUVOIR, MEME VOUS, NE POURREZ PAS TOLERER UN ACTE PAREIL - SI VOUS AVEZ ENCORE QUELQUE RESTE D'HUMANITE EN VOUS.


Pourtant, j'ose croire qu'il vous reste le reliquat du genre humain dans votre âme si vous avez perdu tout le reste car vous avez pleuré montrant devant le monde entier  une âme sensible, un coeur éprouvant de la douleur pour avoir perdu un être cher. HELAS, SI VOUS ETIEZ ENCORE DE NOTRE GENT HUMAINE, VOUS AURIEZ MAL AU SPECTACLE DE LA PLUS PETITE INJUSTICE - PARCE QUE VOTRE RANG VOUS IMPOSE DE VOUS SUBLIMER. OUI, LE POUVOIR A VOCATION A SUBLIMER MEME LE PLUS MEDIOCRE DES HOMMES. ALORS, POURQUOI AGISSEZ-VOUS COMME SI VOUS N'AVIEZ EN FAIT AUCUN REEL POUVOIR  ? LE VOTRE NE SERT-IL DONC QU'A VOUS ENRICHIR ?

 

EN TANT QUE CHEF D'ETAT REPRESENTANT DE FAIT LE CONGO, SYLVIE NGOULOU EST VOTRE FILLE, VOTRE SOEUR, TOUT CE QUE VOUS VOULEZ, ET VOUS LUI DEVEZ JUSTICE CAR AUTREMENT VOUS N'ETES RIEN DU TOUT ET TOUS VOS MILLIARDS NE VOUS ELEVERONT PAS AU-DESSUS D'UNE MOUCHE...


VOUS ETES VRAIMENT UN CHEF D'ETAT ? VRAIMENT ? VOUS AVEZ DU POUVOIR ? JE VOUS DEFIE DE LE PROUVER : LIMOGEZ CE COMMISSAIRE ! FOUTEZ-LE EN PRISON CAR IL LE MERITE MILLE FOIS !


MONSIEUR DENIS SASSOU NGUESSO, QUEL GENRE D'ETRE HUMAIN ETES-VOUS ?

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 19:00

Voici un article qui prouve que le clan Denis Sassou Nguesso détourne  une partie du pétrole du pays à son profit en gagnant deux fois : une fois en monnayant le contrat car il faut payer pour l'avoir et deux fois en  détournant le pétrole congolais qui va être vendu. C'est une affaire de blanchiment d'argent d'un côté et évidemment de détournement de pétrole de l'autre côté. C'est peut-être pour éloigner "KIKI" de cette mauvaise image que papa éléphant veut en faire un député et un ministre  car ça n'est pas bon pour un futur président d'avoir la réputation de détourneur. Affaire à suivre. Nous voulons savoir QUI sont les protagonistes du côté congolais dans l'affaire GUNVOR, une société dont le siège est en Suisse et qui achète et vend du pétrole...

 

GUNVOR.jpg

 

Nous venons juste d'apprendre que la société GUNVOR a une succursale au Congo (pour bien asseoir la magouille sur place) dont le directeur est Marc Emmanuelli, un personnage qui semble être un parfait aventurier dont le seul mérite est d'être proche d'EDGARD NGUESSO :

 

GUNVOR2.jpg


Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:33
  • COMMENTAIRE : J'ESPERAIS QUE MES FRERES DU NORD  REPONDENT A UN DE MES ARTICLES. DESORMAIS, C'EST FAIT. CE TEXTE POSTE EN COMMENTAIRE EST SI IMPORTANT QUE J'AI  VOULU QUE TOUS MES LECTEURS LE LISENT. NOUS DEVONS BRASSER NOS IDEES ET NOS POINTS DE VUE CAR LA VERITE EST AU MILIEU DE NOUS ET NON DANS UN SEUL INDIVIDU. . LES SCISSIONNISTES NE VONT PAS MANQUER DE LE SCRUTER DE PRES. J'AI DEJA DIT QUE SI LES NORDISTES N'ADHERAIENT PAS A L'IDEAL DE CONSERVATION DU POUVOIR DE SASSOU, IL N'HESITERAIT PAS A LES MASSACRER. VOUS EN TROUVEREZ CONFIRMATION DANS CE TEXTE...

Bonjour.

je viens de lire votre commentaire, je suis tout a fait d'accord avec vous. Mais rassurez vous, les agents de la SNPC ce sont certes des Mbochis mais avant ce sont des enfants DE... :  pour y entrer faut avoir soit un parent proche du pouvoir, soit membre de leur secte la franc-maçonnerie. Un simple Mbochi ne peut espérer y entrer. je suis un fils de paysan, mon père n'a jamais fait (de) la politique, je suis venu en France pour étudier, je me lève chaque jour à 5h du matin pour pouvoir financer mes études et me nourrir. Je suis certes Mbochi  mais (avec) beaucoup de mes amis, nous survivons comme vous. Sassou ne travaille pas pour les Mbochis mais il travaille pour son clan et ses amis. Ca n'a rien avoir avec les Mbochis. Si vous vous mettez à penser ethnie avant de penser Congolais, alors ça voudra dire juste une chose : il a réussi sa mission, à savoir,  diviser pour mieux régner. Je vais vous dire une anecdote que vous ne connaissez peut-être pas :

 

Pendant la guerre de 1997, Owando et les environs étaient contre la guerre et ils ne voulaient pas que leurs enfant prennent les armes et ne voulaient rien avoir à faire avec Sassou et sa clique, vous savez ce qu'il a fait ? Il a envoyé des cobras qui ont éliminé tous les habitants des villages autour en guise d'avertissement, (comme ce qu'ils ont fait au Pool). Vous voyez, même au nord il est capable de ces barbaries. Ca prouve que ce qui l'intéresse c'est le pouvoir et son clan, pas l'ethnie mbochi. Moi-même qui vous parle j'ai eu 2 frères tués par des cobras, l'un parce qu'il était militaire et combattait du coté de l'armée régulière pendant la guerre de 1997, l'autre fut un dommage collatéral.


Si les gens du nord (ne) parlent pas c'est par peur, peur qu'il leur arrive la même chose. C'est lâche mais c'est humain, ils veulent juste survivre. 

Mon frère a eu 2 femmes, toutes des Laris, mes cousins ont épousé les femmes du sud, et tu penses que des gens qui s'unissent avec le sud, vivent avec les sudistes ne pensent qu'à éliminer les sudistes quand ils se rasent ( référence à Sarko) ? 

Notre ennemi commun c'est Sassou et sa clique composée aussi bien des nordistes que des sudistes. Ne faites pas son jeu, bannissez les messages de haine et de division sur votre site. On ne peut espérer réparer un préjudice en commettant un autre préjudice. Prôner la scission du Congo ou la complicité des Mbochis ne fera qu'attiser des rancoeurs. Et on sait tous où ça ns mènera. 

Notre ennemi à tous ce sont ces hommes politiques véreux et leur milice et non pas le sud ou le nord.

GHANDI à dit un jour : " l'humanité toute entière est une même et grande famille, je ne saurai renier une partie d'entre elle quelle que soit la noirceur de son âme".

Nous sommes tous frères mais parmi nous il y  a des gens qui veulent à tout prix nous diviser. Ne tombons pas dans leur piège.

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 21:31

Il faut apprendre à lire l'histoire politique africaine avec froideur et rigueur, rigueur et objectivité, objectivité et détachement car seule une lecture sociologique sans parti pris peut permettre véritablement de tirer les leçons de l'histoire. 

Notre thème dans cet article est celui-ci : quelle est l'idéologie qui a présidé à la conquête et à la conservation du pouvoir de la pseudo-indépendance à 1992 qui inaugure la courte période véritablement démocratique du Congo dans un contexte pluriethnique ethnique doublé d'une dichotomie régionale tranchée ?

Le pouvoir a vocation de mobilisaion, de regroupement et dans un contexte où les idées et les projets politiques sont faibles ou inexistants puisque les idéologies politiques sont importées (socialisme, capitalisme, libéralisme, communisme) et inadaptées sociologiquement, l'identité prend le dessus et qui dit identité au sens d'un regroupement large renvoie en Afrique noire à l'ethnie qui est l'affinité atavique qui gère le sentiment d'appartenance, bref la grégarité. L'ethnie dans une société multiethnique est la première forme de regroupement naturel, instinctif car l'on s'identifie, on s'amalgame à l'autre parce qu'il nous ressemble culturellement, linguistiquement, historiquement. Il n'y a qu'à voir l'occupation ethnodéterminée de l'espace avec les originaires du nord d'un côté et les originaires du sud de l'autre dans une ville comme Brazzaville.


Par ethnoconservation du pouvoir, nous entendons la conspiration politique qui a pour objectif de conserver le pouvoir au sein d'une même ethnie ou d'une ethnorégion (sud, nord). L'ethnorégion ou l'ethnie agissent comme des partis politiques qui ont vocation à conquérir et à conserver le pouvoir - sauf que les partis une fois le pouvoir obtenu, se mettent au service du peuple, de tous. Enfin, c'est du moins ce qui se passe dans les vraies démocraties. La lecture de notre histoire doit faire une parenthèse de la seule élection démocratique que le Congo ait connue : celle du professeur Pascal Lissouba. Toute la période qui précéda 1992  était régie par un seul antagonisme, une seule adversité : la rivalité nord/sud qui commença avec Opangault et Youlou qui réussirent pourtant à surmonter leurs ambitions pour favoriser la paix.


La lecture de la ligne successorale de la pseudo-indépendance à 1992 révèle une constante : la volonté délibérée de conserver le pouvoir dans un camp, dans une optique de confiscation et non de démocratie car si légitimement un parti politique, un régime royal peuvent conserver le pouvoir dans leur giron, dans une république pluriethnique, il est anormal que le pouvoir ne connaisse pas d'alternance ethnique. Qu'est-ce qui dicta que Massambat-Débat succède à Fulbert  Youlou  ? Est-ce un hasard qu'ils furent tous deux de la même ethnie ? Et comment comprendre qu'un Kouyou, Yhombi succède à un autre Kouyou, Marien Ngouabi et qu'ensuité Sassou succède à Yhombi, conservant le pouvant au nord ? Fait hasardeux ou acte délibéré mûrement réfléchi ?

L'ethnoconservation du pouvoir n'est pas un mythe mais bien une réalité historique : on s'efforce de placer un membre de son ethnie en orbite pour bénéficier de privilèges immérités au détriment de tous ceux qui ne sont pas de son ethnie...

J'ai déjà évoqué la différence  entre une démocratie ethnisée et une démocratie de projet car dans la première, ce qui tient lieu de projet, c'est l'identité du candidat tandis que dans la démocratie de projet, l'identité de l'individu n'a aucune importance ; seul compte son projet de société qui est bien entendu au profit de toute la société.

L'Afrique développe actuellement une autre tendance qu'on pourrait appeler le caractère héritable du pouvoir dans une même lignée descendante ou "royalisation républicaine". A première vue, rien ne peut empêcher un fils de chef d'Etat de succéder à son père car c'est un citoyen comme un autre mais il y a un hic : il faut qu'il soit normalement démocratiquement élu  ; or, nous savons que ce n'est pas le cas, sa prétention au trône n'étant motivée que le fait qu'il est fils de président comme si on était sous le régime de la royauté et non de la république.

Au Gabon, au Togo, en RDC, et au su de ce qui se profile en Guinée Equatoriale, au Congo-Brazzavillle où ethnoconservation se combine avec une royalisation républicaine, on peut penser que nous sommes devant des situations politiques complexes qui exploitent plusieurs modes de gouvernance mêlant semblant d'élection, pouvoir hérité et pouvoir ethnorégionalisé. A l'état actuel, le pouvoir africain apparaît comme une addition de plusieurs fausses légitimités...

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 20:46

Le peuple congolais réclame un partage équitable des recettes pétrolières

 

La république du Congo (Brazzaville) est le 4 ième   pays africain exportateur du pétrole. On peut donc se poser plusieurs questions cruciales par exemple : où vont les recettes pétrolières et pourquoi 8 habitants sur 10 vivent en dessous du seuil de pauvreté  (-1 dollar par jour = -de 520 FCFA par jour ) ?

 

Comme le disait Pierre Marc Orlan : « On dit que l'argent n'a pas d'odeur : le pétrole est là pour le démentir ». J’ajouterai aussi  que les occidentaux, en particulier la France  n’a pas de pétrole mais a des idées pour faire développer le pays davantage.

Au Congo Brazzaville, nous avons le pétrole mais malheureusement à la place des idées, nos dirigeants n’ont pas renoncé aux chimères et n’ont qu’un seul objectif : Rendre le Congo encore plus endetté et le maintenir dans la catégorie des PPTE (Pays Pauvre très Endetté).

Les réserves pétrolières au Congo, c.-à-d, les gisements pétroliers qui sont connus à ce jour et qui sont exploitables économiquement et technologiquement rapportent des milliards de dollars à  l’état Congolais.

Où vont ces milliards de dollars ?

Au Congo, comme pouvait le dire Orson Wells : "Nous naissons seuls, nous vivons seuls et nous mourrons seuls".

Par analogie, nous pouvons dire qu’au Congo, nous sommes seuls et abandonnés sur un lit de l’hôpital et nous mourrons seuls sans accompagnement de l’Etat. Où est donc le serment d’Hippocrate, est-il encore applicable ? Malheureusement non.

Le peuple congolais ne profite pas de cet argent, on observe encore des inégalités et une mauvaise répartition des richesses.

Il n’y a qu’à observer l’état et les conditions de traitement des malades du Centre Hospitalier de Brazzaville (CHU) pour comprendre que ce gouvernement n’a aucun respect de l’être humain. Un gouvernement qui moleste et tarabuste son peuple au profit d’un seul clan (je vous laisse deviner).

Nous réclamons à ce jour, une vraie transparence dans la gestion du pétrole et que le gouvernement agisse dans la clarté.

Bientôt  20 ans au pouvoir, 20 ans de dictature, 20 ans de manque d’électricité, 20 ans de manque d’eaux potables, 20 ans de manque d’hôpitaux, 20 ans de manque d’écoles,  etc.

Dans les années 90, le Congo avait un taux d’alphabétisation le plus élevé en Afrique. Au cours de ces 15 dernières années, ce taux a fortement baissé, car la courbe n’est plus exponentielle mais logarithmique.

L’argent du pétrole devrait servir à promouvoir l’éducation et la culture. Comme nous avons dans notre gouvernement que des bourriques, des idiots de 1ère catégorie et des villageois qui n’ont jamais connu le banc de l’école, ne soyons pas étonnés de leur pratique ridicule.

Le peuple congolais a le droit de demander des comptes à SASSOU.

SASSOU Partira un jour et Finira comme d’autres dictateurs.

Enfin,

Je m’exprime au nom de la démocratie et en tant que citoyen .

Published by Jacques GALESSAMI - dans Quand nos lecteurs écrivent
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 20:34

L’université Marien ngouabi n’a aucun partenariat avec les universités occidentales

A l’heure où les universités de l’Afrique de l’ouest établissent des partenariats avec des universités françaises, tel est le cas, par exemple du Burkina Fasso, du Mali etc.; on peut donc se poser la question : Que font nos ministres qui sont chargés de la promotion de l’éducation ?  Quelle opprobre quand nous apprenons qu’un ministre a inauguré les toilettes de l’université.

En préambule, les étudiants de France originaires du Congo Brazzaville se questionnent parfois quant à l’obtention dirais-je facile des visas pour venir en France par des étudiants de l’Afrique de l’ouest. Ainsi, les conditions de traitement ne sont pas les mêmes, du fait que, ces pays de l’Afrique de l’ouest ont su établir des connexions et liens avec des pays occidentaux notamment la France.

Nous constatons très bien, que cette république bananière, dirigée par le dictateur Sassou Nguesso se caractérise une fois de plus par une incompétence notoire. 

Ces pseudos intellectuels  n’ont pas encore compris que l’éducation est un vrai pilier pour le développement d’un pays. Elle représente pour une nation, ce que les artères sont pour le corps humain. Ces ministres ne sont là malheureusement que pour unelutte intestine. On assiste aujourd’hui à une exhibition du train de vie ostentatoire de la famille présidentielle et de leur appendice. 

Sassou n’a pas encore compris l’essentiel de ce que le peuple lui demande ?

Nous savons tous que le Congo est un pays très riche en ressources naturelles nonobstant les intérêts pétrolifères qui ont toujours conduit ce pays dans des guerres civiles. Nous savons tous que nous vivons encore dans le Néocolonialisme et que la Fraçafrique a toujours été la France à Fric. Comme le disait François Xavier Verschave dans son livre Noir silence, qui arrêtera la fraçafrique : Je veux que la françafrique ait une famille dont le père est la France, la mère les pays noirs d’Afrique francophones et les enfants, les institutions internationales.

 

Les congolais ont besoin d’un meilleur IDH et non d’un PIB.

 

A  la différence du PIB  (Produit Intérieur Brut) qui est indice de développement économique, l’IDH, est un Indice de Développement Humain mis en place par les nations unies, celui-ci  prend en compte trois critères, la santé / longévité, le  niveau de vie et le niveau d’éducation ou le savoir.

 

Le congolais a besoin d’intégrer ces critères dans sa vie de tous les jours.

Au lieu de tenir des propos fallacieux à l’égard des Congolais, Monsieur Sassou Nguesso, le piètre homme  se doit, de faire des priorités essentielles à savoir la santé et l’éducation pour ces quelques jours qui lui reste.

 

Sous l’égide des réseaux obscurs, des soutiens occidentaux et de la franc-maçonnerie, je conclus en disant :

Un dictateur sait quand il arrive au pouvoir mais il ne sait pas quand il partira.

 

JACQUES GALESSAMI


Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans Quand nos lecteurs écrivent
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 19:45

Cher "Mbochi",

bonjour. Je vous comprends, je comprends vos remarques mais croyez-moi, je ne suis pas devenu partial et je ne fais pas d'amalgame ; l'histoire séparera les politiciens du peuple à condition que le peuple se libère des politiciens haineux, véreux qui n'aiment pas le Congo. Je dis que le tribalisme est une politique instituée par Sassou et cela a été le cas  même quand il y avait un président du sud - MAIS EN PROPORTION MESUREE : Sous Lissouba, les sudistes n'ont pas occupé TOUS   les postes  et n'ont pas manifesté une telle volonté de domination du nord ! NE VOUS FIEZ PAS AUX DISCOURS CAR LES ACTES DISENT TOUJOURS LA VERITE LA OU LES MOTS MENTENT...

Ceux qui profitent d'une injustice sont peu enclins à la dénoncer. Je ne stigmatise pas TOUS les Mbochis mais JE DENONCE le fait que le tribalisme politique privilégie une certaine ethnie et une certaine région sur d'autres. ET JE SUIS ETONNE QUE NOS COMPATRIOTES DU NORD NE DENONCENT PAS LE TRIBALISME POLITIQUE DE DENIS SASSOU NGUESSO CAR C'EST UN DANGER QUE DE LAISSER PROSPERER L'INJUSTICE. CEUX QUI CRIENT A LA SCISSION LE FONT PARCE QUE LA SOUFFRANCE AU SUD EST DEVENUE INSUPPORTABLE. CE QUE FAIT SASSOU EST UN GENOCIDE ET SI VOUS NE DITES RIEN, IL FAUT CRAINDRE QUE L'ON PUISSE CROIRE QUE VOUS APPROUVEZ SA POLITIQUE MEURTRIERE. Ne pas donner du travail à quelqu'un parce qu'il est du sud, c'est le vouer à la faim, à ne pas se soigner, etc.

Il faut m'aider à dénoncer l'injustice d'où qu'elle vienne et croyez-moi, c'est Sassou qui pour avoir poussé l'injustice à l'ethnoracisme provoque aujourd'hui ce ras-le-bol qui risque de dégénérer demain en scission. SI DEMAIN, LE CONGO DEVIENT LE RWANDA PARCE QUE VOUS AVEZ GARDE LE SILENCE, AU MOINS MES ECRITS PARLERONT POUR MOI. POUR EVITER CELA, NOUS DENONCONS L'INJUSTICE PENDANT QU'IL EST ENCORE TEMPS...

Dans cet article (sur Denis Christel Sassou Nguesso), j'ai cité mes sources qui parlent bien de "mbochi". Pourquoi le fait que je reprenne certains termes vous choquent alors que le grand journal qui nous l'apprend ne vous dérange pas ?

Je crois que si demain il y avait une quelconque révolution, je serai celui qui protégera les Mbochis contre l'injustice des sudistes car J'ABHORRE L'INJUSTICE. ALORS, UNISSONS-NOUS ET DISONS A SASSOU QUE TOUS LES CONGOLAIS ONT DROIT A L'EAU, A L'ELECTRICITE, A L'EDUCATION, A LA SANTE,  A L'EMPLOI, AUX RESSOURCES DU PAYS. POURQUOI 99% DES SALARIES DE LA SNPC SONT-ILS DU NORD ? EST-CE NORMAL ?

Entendons-nous bien : les Mbochis ne m'ont rien fait personnellement et ne sont pas mes ennemis. Je ne peux donc pas éprouver une haine gratuite à leur égard. QU'ILS DENONCENT L'INJUSTICE ET APPELLENT SASSOU A RECONCILIER LES CONGOLAIS CAR DU LIEU OU IL EST JUCHE, IL N'EST PLUS MBOCHI, IL N'EST PLUS DU NORD ! ALORS POURQUOI SE COMPORTE-T-IL COMME S'IL N'ETAIT LE PRESIDENT QUE DES SIENS ? DANS L'ESPRIT DE SASSOU, LE CONGO EST DEJA DIVISE - MEME S'IL NE LE DIT PAS - PARCE QUE SES ACTES PARLENT POUR LUI...

Je répercute un sentiment populaire à cause de l'exagération de l'injustice sociale qu'éprouvent aujourd'hui les Congolais originaires du sud. JE DENONCE UNE POLITIQUE DE DOMINATION DU NORD SUR LE SUD ET JE VOUS DEFIE DE ME PROUVER QUE J'AI TORT...

Je ne vous comprends pas : que l'on ne donne pas de travail aux sudistes, vous ne criez pas à la haine du sudiste par le nordiste ; vous trouvez cela normal mais dès que l'on dénonce la politique tribale de Sassou, vous criez à la haine. La haine est actante, agissante ; elle brime celui qu'on hait et moi, je ne fais du mal à aucun Mbochi et cette argumentation devient récurrente : quand ou vous dit la vérité, vous criez à la haine et ceux que l'on laisse sans eau, sans électricité, sans emploi, vont dire quoi ?  Qu'on les aime ? Si Sassou aime les sudistes, pourquoi donne-t-il la plupart des postes de travail aux nordistes ? Pourquoi privilégie-t-il le nord dans tous ses projets ? JE DENONCE UNE POLITIQUE ; JE N'ATTAQUE PAS LES NORDISTES - A MOINS QU'ILS NE SE SENTENT SI LIES A SASSOU QUE TOUTE CRITIQUE DE SA POLITIQUE DEVIENT LA LEUR... SI MON PERE ETAIT UN ASSASSIN, JE DENOCERAI CELA CAR MON COEUR EST REMPLI DE L'ESPRIT DE JUSTICE ET NON DE HAINE.


Si vous avez deux fils et que vous ne donnez à manger qu'à l'un, que pensera l'autre ? QUE VOUS NE L'AIMEZ PAS AU POINT DE VOULOIR QU'IL MEURE DE FAIM- ALORS MEME QUE VOTRE ROLE PERE EST DE LE NOURRIR, DE LE SOIGNER. AI-JE TORT  DE TIRER CETTE DEDUCTION ? LE FILS NOURRI DIRA-T-IL QUE SON FRERE HAIT LEUR PERE COMMUN ET LE HAIT POUR AUTANT ? J'attends de vous une réponse claire, nette, sans bavure car j'adore les débats...

 

NOUS SOMMES POUR LA VERITE ET NON POUR LA HAINE. CELUI QUI MET LA HAINE EN MUSIQUE POLITIQUE, C'EST SASSOU. ET SI VOUS NE DENONCEZ PAS SA POLITIQUE, ALORS VOUS ETES CONTRE LE CONGO. Aujourd'hui, il est encore temps ; demain, il sera trop tard.... Retenez bien cette réponse car un jour, elle deviendra prophétique...

Pour terminer, je vous dis que je n'ai de haine que de l'injustice et de ... la haine actante car un sentiment n'affame personne mais une haine actante peut pousser à ne pas donner du travail à celui qu'on hait, à le laisser sans soins, sans éducation, etc.

Quand on lance une expédition punitive nommée Mouébara, n'est-ce pas là l'expression d'une haine meurtrière ?

N'AYEZ PAS PEUR DE NOUS, AYEZ PLUTOT PEUR DU CONGO QUE SASSOU VA VOUS LAISSER EN HERITAGE CAR HISTORIQUEMENT, IL EST IMPOSSIBLE DE GARDER UNE POSITION DOMINANTE SEMPITERNELLEMENT. QU'EST DONC DEVENU LE PUISSANT EMPIRE ROMAIN ? L'AMALGAME, C'EST AU SOMMET DE L'ETAT QU'ON LE FAIT EN CONFONDANT DROITS DE TOUS AVEC PRIVILEGES DE QUELQUES-UNS. IL Y A UNE PARTIE DES CONGOLAIS QUI ONT LE SENTIMENT QU'ILS SONT DEVENUS MOINS CONGOLAIS QUE D'AUTRES PARCE QU'ILS NE SONT PAS DU BON COTE DES POINTS CARDINAUX...

Il faut que tous les Congolais, de tous les points cardinaux, se réveillent et agissent comme un "peuple" car lorsque le nord s'est ligué contre Sassou en 1991, il a perdu le pouvoir sans effusion de sang ET LE CONGO S'EST RETROUVE. HELAS, SASSOU TRAVAILLE POUR QUE DESORMAIS LE CONGO NE SE RETROUVE PLUS JAMAIS...

 

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 09:58

Christel-Sassou.JPGLisez bien le texte ci-dessous ; il vient d'un grand journal qui n'hésite pas de faire l'analyse en terme ethnique car l'ethnie commande la sélection et la fonction des hommes au sein du pouvoir de Denis Sassou Nguesso. Dans ce schéma, être Mbochi apparaît comme appartenir à la race des "dieux" et ce sentiment est décuplé quand on vient d'Oyo ou d'un endroit proche d'Oyo mais le mieux, c'est d'appartenir à la famille Sassou, c'est-à-dire d'être de sang royal.

Nous savons tous que les Mbochis sont dominants en proportion (99%) au sein de la SNPC qui gère le pétrole congolais ; Ce que vous ignorez c'est que le ministre André-Raphaël Loemba, du sud parce que Vili,  ne joue qu'un rôle de ministre technique au point où le DG de la SNPC, Jérôme Koko, ne lui rend pas compte de quoi que ce soit mais traite directement avec Denis Sassou Nguesso. Tout ça, parce qu'il est Mbochi et vient de Bokouélé, à côté d'Oyo. Cette parenthèse s'impose pour expliciter la domination des Mbochis dans tous les systèmes. Si Koko ne rend pas compte au ministre de tutelle André-Raphaël Loemba, je vous laisse imaginer la liberté dont dispose  le DGA "KIKI", fils de monsieur le grand éléphant, c'est-à-dire, prince du royaume dpnt la succession au trône royal est programmé par son père depuis fort longtemps.

Au Congo, l'ordre hiérarchique ne compte pas puisqu'il suffit d'être Mbochi pour dominer un ministre issu d'une ethnie du sud. Dans tout système apartheid, de castification ou de racisme, ce qui compte avant tout, c'est l'identité, le sang, les origines, le reste n'ayant pas d'importance.

Nous voyons un peu plus clair dans le plan mis en place pour conduire Denis Christel Denis Sassou Nguesso au pouvoir :

1) il est élu député et c'est pratiquement fait à Oyo, fief de son père car nous ne voyons pas comment il ne pourrait ne pas être élu ;

2) il quitte son poste de DGA à la SNPC où un autre Mbochi de sang royal le remplace ; il semble que le successeur soit déjà trouvé ou en passe de l'être ;

3) il est nommé ministre- ce qui est prévu lors du prochain remaniement ministériel qui devrait intervenir avant le 15  août 2012 (nous parlons au conditionnel) ;

4) il se positionne pour succéder à son père et c'est là où le poste de ministre qu'on va lui proposer peut avoir son importance : j'imagine qu'on pourrait lui donner le poste de ministre de la défense mais peut-être pas tout de suite ;

5) il succède à son père et poursuit la domination mbochie sur les peuples kongo et téké.

Cependant, ce jeune homme a un handicap : il ne sait pas parler mbochi, la langue des "dieux" ; or, il faudra qu'il soit parfait pour être accepté par tous. Aussi, il prend des cours accéléré de mbochi pour avoir tous les atouts de son côté. Vraiment, Denis Sassou Nguesso ne veut rien laisser au hasard.

Une correspondance vient compléter le tableau en nous expliquant un peu mieux pourquoi ce fils de mangeur de ngoki ne parle pas la langue des "dieux" venus d'ailleurs :


"Denis Kristel, né de mère zaïroise, élevé en France à Gonesse par madame Marie Hélène Gayami, qui était attachée à l'Ambassade du Congo à Paris..."


Le petit a grandi à Paris et n'a pas eu le temps d'apprendre le mbochi et ça explique tout. Nous savons qu'il fera tout son possible pour exceller dans la langue de papa pour rassembler après lui autour de la langue et du sang. En effet, la différence s'exprime d'abord par la langue. L'autre, le barbare, le moins que rien, ne parle pas ma langue de seigneur et ce défaut qui peut faire que la greffe mi-zaïroise, mi-.congolaise ne prenne pas doit être gommée au plus vite ! Papa n'a plus beaucoup de temps et on se demande pourquoi il ne s'y prend que maintenant. Est-ce parce que papa a déshérité Jean-Dominique Okemba qu'il a forcé de l'accompagner à RIO+20 parce qu'il n'a plus entièrement confiance en lui ?

 

Ceux qui parlent d'unité, je me demande s'ils comprennent ce que veut dire ce mot - alors que la désunion, l'apartheid, l'ethnoracisme, constituent la politique du pouvoir mené par Denis Sassou Nguesso depuis son retour aux affaires louches de la république - lui qui considère que lorsqu'un Congolais n'est pas Mbochi, il n'est rien du tout !

L'ethnoracisme est un racisme et un apartheid tribal où l'on doit absolument dominer ceux qui n'ont pas la chance d'appartenir à la bonne ethnie. Qu'importe le talent, les compétences, il faut d'abord avoir la bonne identité. Ca ne vous rappelle rien ? A l'époque coloniale, un colon qui arrivait de la puissance tutélaire, quel que soit son niveau mental ou d'instruction, était déjà supérieur aux nègres et sa position devait être forcément au-dessus de celle de tous les nègres. C'est cette logique qui est poursuivie aujourd'hui et si vous ne le comprenez pas, c'est que vous n'avez rien compris au Congo actuel.

KIKI SUCC 1

KIKI_SUCC_2.jpg


 

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 15:01

En matière de sport, on constate que le Congo ne gagne plus et se fait tout le temps éliminer dans les compétitions internationales. Du coup, on entre en nostalgie pour se remémorer l'exploit des Diables Rouges, l'équipe nationale de footaball en 1972. A l'époque, on ne regardait pas à la voyelle pour recruter les joueurs ; les Mbemba Tostao, les François Mpelé, les Minga Noêl Pépé, les Niangou  pouvaient apporter leur talent à l'équipe nationale : si Sassou était au pouvoir en 1972, le Congo n'aurait jamais gagné la seule coupe d'Afrique de son histoire... Regardez donc du côté des voyelles et vous verrez une équipe nationale de football très tribalisée ; c'est certainement une des causes de la ruine du sport national, c'est le facteur qui explique la décadence de tout le pays - même si les nordistes prospèrent : il arrivera un jour, où ils perdront tout ce qu'ils ont acquis malhonnêtement.

Sassou pratique un apartheid à l'égard des sudistes - dans tous les domaines, pire qu'en Afrique du sud, pire que le nazisme car le sud se meurt doucement, tout son génie péréclitant parce que non employé volontairement. D'ailleurs, on note que la diaspora congolaise à l'étranger est essentiellement composée de sudistes. C'est la preuve que le pays de leurs ancêtres ne leur offre plus aucune opportunité, aucun débouché. Sassou a monté un apartheid qui est une politique délibérée de domination du sud par le nord afin de s'assurer que le pouvoir restera jusqu'à la fin des temps au nord. Cet apartheid tribal va jusqu'à empêcher la scolarisation des enfants du Pool si brillants et cela, il le fait exprès. Désormais, seuls les fils des nordistes ont la chance d'étudier à l'étranger et nous pouvons conclure que si nous autres avions eu notre bac à cette époque, nous n'aurions jamais réussi à sortir du pays.

Cet apartheid meurtrier gangrène le pays qu'il faudra une vraie révolution pour rétablir un certain équilibre entre le sud et le nord - si c'est encore possible car les plus pessimistes diront que ce n'est plus possible : le mal a atteint un niveau cancéreux très grave, un état de métastase sociale totale car comme tout apartheid, il pénètre partout, divise tout. Imaginez que l'Italie se soit privé du talent de Mario Balotelli par pur racisme, vous voyez le mal qu'il se serait fait ? Même les peuples les plus fermés admettent désormais que le talent ou la compétence n'a pas de couleur, n'a pas d'origine. Aujourd'hui, même des pays comme l'Allemagne s'ouvrent à d'autres origines qu'allemandes. Au Congo, on laisse traîner les cadres originaires du sud dans l'armée ou dans la fonction publique sans emploi - de sorte qu'ils passent leur temps à jouer au jeu de dames - alors même qu'ils sont payés. Une compétence ou un talent non exercé s'étiole doucement jusqu'à mourir et cela, le grand éléphant, petit-frère d'Adolf Hitler, le sait.


LE SUD-CONGO DEVIENT PETIT A PETIT UN CAMP DE CONCENTRATION OU DES HOMMES, DES FEMMES, DES ENFANTS SONT PARQUES SANS EMPLOI, SANS EAU, SANS SOINS, SANS ELECTRICITE, SANS EDUCATION, SANS AVENIR - DE SORTE QU'ILS MEURENT DOUCEMENT DE FAIM OU QU'ILS SOIENT OBLIGES DE FUIR LE CONGO POUR QUE NE RESTENT UN JOUR QUE LES NORDISTES, UNE POLITIQUE QUI FUT UTILISEE AUTREFOIS PAR LES NAZIS...


POUR LA PETITE DIGRESSION, LE LION DE MAKANDA N'ECRIT PAS POUR ETRE LU PAR LE POUVOIR VENU DU BORD DE l'ALIMA MAIS POUR EDIFIER LE PEUPLE AFIN D'AFFERMIR SON ESPRIT JUSQU'AU JOUR OU IL SERA PRET. CE N'EST PAS POUR RIEN QUE SASSOU REDOUTE DE GENERALISER INTERNET AU CONGO. CREER DES IDEES DE PUISSANCE, DES SCHEMES QUI FINIRONT PAR HABITER LE PEUPLE, TEL EST MON BUT. CEUX QUI ME LISENT TOUS LES JOURS SAVENT POURQUOI ILS LE FONT. TOUTE LIQUEUR NE FORTIFIE PAS. L'ECRITURE DOIT DEVENIR UN ELIXIR MENTAL, UNE FORCE MENTALE QUI FINIT PAR RESSUSCITER MEME LE PLUS FAIBLE DE TOUS NOS COMPATRIOTES. QUAND L'ON REVIENT A LA VIE, C'EST POUR VIVRE PLUS INTENSEMENT...


Le niveau de l'enseignement a baissé ; je vous laisse deviner pourquoi. Lorsqu'on pratique une politique d'apartheid comme Denis Sassou Nguesso juste parce que l'on veut que les siens dirigent TOUT - même s'ils n'en ont pas les compétences, on tue le pays et on se suicide sans le savoir car en affaiblissant le Congo, c'est son pouvoir qu'il affaiblit parce qu''un jour, la bêtise aura tellement prospéré qu'il ne restera plus qu'une seule solution : l'éradiquer en la combattant. C'est inévitable.


L'avenir qui se profile au Congo est sombre parce que l'ethnoracisme ou apartheid ethnique ne peut aboutir à la longue qu'à une rupture brusque, brutale, radicale, définitive. Personne ne sait quand les forces de la terre deviennent éruption volcanique. LE SILENCE ET LE CALME ABSOLUS PEUVENT PRELUDER AU TUMULTE LE PLUS TERRIFIANT. Le 4 mars 2012, combien savaient qu'ils ne se réveilleraient plus ? La loi du temps est l'entropie et l'entropie est destruction pour qu'une reconstruction soit possible. IL FAUT TUER CE CONGO POUR QUE NAISSE LE KONGO FAIT A NOTRE RESSEMBLANCE, A NOTRE IMAGE. AINSI SERA KONGO...

 

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg