Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:00

 

  Congo Brazzaville : Le secteur aérien en plein Brouillard

Le "riche" Congo Brazzaville na aucune compagnie aérienne aux normes internationales de sécuritécontrairement au Burkina Faso, pays pauvres dAfrique. Cherchez lerreur

Selon les informations de la Lettre du Continent, une mission de lOrganisation de lAviation Civile Internationale (OACI) se rendra à Brazzaville les 30 et 31 mai prochains pour examiner les progrès du Congo Brazzaville en matière de sécurité  aérienne. Bon courage !

 

Avec lapparition de la compagnie Air Congo Express fin 2010, le pays présidé par Denis SASSOU NGUESSO possède quinze compagnies privées. Mais le sort des 4 millions des Congolais en matière de transport aérien ne sest pas amélioré pour autant. Les tarifs des vols sous-régionaux ou intérieurs restent prohibitifs. Et aucun passager nest assuré darriver à bon port.

Ces compagnies dont la gestion aléatoire appartiennent peu ou prou aux membres du clan présidentiel ou du Parti Congolais du Travail (PCT, au pouvoir), et font bien souvent plus office de rente que de moyens de locomotion.

A titre dexemples, la Société Nouvelle Air Congo est la propriété dun membre de la famille de SASSOU NGUESSO. La TAC appartient à lancien premier ministre Isidore MVOUBA. Pour sa part, la compagnie Equajet est entre les mains dEdgard NGUESSO et de Jean Jacques BOUYA. Enfin, Air Congo Express est la propriété de Maurice NGUESSO, frère aîné de Denis SASSOU NGUESSO.

Linfluence des barons est également patente. A la tête de lAgence Nationale de lAviation Civile (ANAC), dont le directeur Michel AMBENDE semble bien isolé.

Dailleurs, le personnage le plus influent du secteur est plutôt lHonorable François TIMBA, directeur des services de laviation civile et membre du comité qui attribue les autorisations permettant aux compagnies dopérer sur le territoire national.

La majorité des experts de ce comité sont membres du PCT. Par ailleurs, toutes les compagnies agréées au Congo Brazzaville figurent sur la liste noire de lUnion Européenne en raison des conditions de sécurité et de l’état des flottes.

Un contexte qui a dailleurs poussé  la future compagnie dAfrique Centrale, Air Cemac, à baser son siège à Douala au Cameroun. Son installation au Congo Brazzaville ne lui aurait pas permis dopérer ses vols vers lEurope.

 

Le clan SASSOU domine toujours la Société Nationale des Pétroles du Congo

La recomposition de la direction de la Société Nationale des Pétroles du Congo souligne lemprise du fils du chef de lEtat, Denis Christel SASSOU NGUESSO, sur la compagnie : Explications.

Promu le 29 décembre 2010 président de la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC), Jérôme KOKO a pris ses fonctions une semaine plus tard, le 07 janvier 2011. Son prédécesseur, Denis GOKANA, devient président du conseil dadministration de neuf membres, mais sans réel pouvoir. Il devra se contenter de son  poste de conseiller spécial du chef de lEtat congolais chargé de l’énergie et des hydrocarbures.

Comme nous lavions révélé, la candidature de Jérôme KOKO, ancien vice-président chargé de lingénierie et de la construction de la major italienne ENI, a été préférée à celle de Cassien MABONA, directeur de la filiale congolaise de Maurel & Prom, pourtant fortement encouragée par sa direction générale à Paris, notamment par lhomme daffaires Laurent FOUCHER, conseiller du président de Maurel & Prom, Jean François HANIN.

Il faut dire que Jérôme KOKO, qui est dethnie Mbochi de Tsambitso, dans le district dOyo, comme le chef de lEtat congolais, a bénéficié des appuis du clan présidentiel, emmené entre autres par le sénateur Gabriel NZAMBILA, lequel avait déjà  joué un rôle similaire pour imposer Denis GOKANA.

Lire le portrait de Gabriel NZAMBILA le Salaud Sympa : http://mampouya.over-blog.com/article-gabriel-nzambila-le-salaud-sympa-43241791.html

Jérôme KOKO entretient aussi et surtout de bons rapports avec le fils cadet du chef de lEtat, Denis Christel SASSOU NGUESSO, dit "Kiki", ex patron de la Cotrade (Trading pétrolier dEtat) et principal bénéficiaire des changements intervenus au sein de la SNPC.

Directeur général adjoint chargé de la commercialisation du brut congolais, "Kiki" est parvenu à placer deux de ses fidèles au sein du conseil dadministration : son conseiller et "conseiller spirituel", le franc-maçon Cyriaque MALONGA, ainsi quAntoinette DELICA.

Les deux autres directeurs généraux adjoints ne sont pas des inconnus des milieux pétroliers congolais. Chargé de lamont pétrolier (exploitation, production), Charles SOCKATH, dethnie Vili de Pointe-Noire, la capitale pétrolière, est la "caution" du sud au sein de cette entreprise gérée en grande partie par le clan Mbochi du nord.

Quant à Calixte NGANONGO, chargé des finances et de la comptabilité, il devra travailler de concert avec Denis Christel SASSOU NGUESSO, dit "Kiki" qui na jamais entretenu de bons rapports avec lui.

Membre du conseil dadministration de la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC) depuis décembre 2010, Cyriaque MALONGA, surnommé "Kapata", 52 ans, y est le représentant officieux du fils cadet du président Denis SASSOU NGUESSO, Denis CHRISTEL SASSOU NGUESSO dit "Kiki", directeur général adjoint de la compagnie nationale.

A linstar du "frère de lumière" franco béninois Claude DOHOU, membre de la Grande Loge Nationale Française (GLNF), Cyriaque MALONGA est le conseiller spirituel de Denis Christel SASSOU NGUESSO.

Il a débuté sa carrière politique comme conseiller de Gérard BITSINDOU, alors directeur du cabinet de Denis SASSOU NGUESSO et actuel président de la Cour Constitutionnelle.

A l’époque, Cyriaque MALONGA était chargé de ramener dans le giron du régime de SASSOU NGUESSO les miliciens Ninjas de lex pasteur rebelle Frédéric BINTSAMOU alias "Ntoumi" et de lancien maire de Brazzaville, lopposant Bernard KOLELAS.

 

Depuis son arrivée au sein de la SNPC en 2000, Cyriaque MALONGA a toujours été proche des directeurs qui sy sont succédés : Bruno ITOUA, Denis GOKANA, et depuis décembre 2010, Jérôme KOKO.

 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:38

GénéralFaustinMunene

COMMENTAIRE : L'arrestation du général Faustin Munene n'a été confirmée ni par Brazzaville ni par Kinshasa. Aussi, nous demandons-nous s'il sagit d'une info ou d'une intox. Nous attendons que cette affaire soit confirmée officiellement par les deux régimes. En attendant, voici l'article qui affirme que la sécurité d'Etat du Congo aurait arrêté Munene à Pointe-Noire ; ce qui nous amène à nous demander ce qu'il est allé faire dans cette ville du Congo-Brazzaville. Nous savons l'hostilité qui existe de part et d'autre du fleuve Congo et une telle prise ayant une grande portée politique mérite - si elle est prouvée - un grand marchandage. Pour l'instant, demandons-nous qui a intérêt à jeter en pâture à l'opinoin une telle donnée qui est loin d'être anodine : cela pourrait vouloir dire  si on voit les choses du côté de Joseph Kabila ceci : " Sassou, nous sommes au courant de cette affaire. Livre-nous le résistant". Pour la police politique de Brazzaville, elle pourrait vouloir dire : " Joseph, arrête de faire la gueule. Tu vois, nous avons réussi là où tu as échoué. Il faut te montrer moins arrogant envers le grand éléphant..."

 

------------------------------------------------------

 

Après trois de mois de cavale, l'aventure s'arrête nette pour le général Faustin Munene. En fuite pour éviter des ennuis judiciaires avec le pouvoir en place à Kinshasa, le général Munene avait pris le maquis et la tête d'une "rébellion", l'Armée de Résistance Populaire (ARP) pour la libération du Congo. Pour l'heure, l'information est démentie par les proches de Munene.

Faustin Munene a été arrêté alors qu'il tentait de se rendre au Congo-Brazzaville. L' ex-patron de la Chancellerie des Ordres Nationaux, serait actuellement détenu à la prison centrale de Pointe Noire avec 11 autres personnes. Des discussions auraient débuté entre les autorités de Kinshasa et celles de Brazzaville en vue de son extradition en République démocratique du Congo (RDC).


Que reprochait-t-on à Faustin Munene ?

A vrai dire rien, officiellement. A Kinshasa, on évoque pourtant un "complot contre le raïs Joseph Kabila". Sa famille explique que Munene était traqué par les "services" congolais et aurait fui de peur d'être arrêté. Originaire de la province du Bandundu, le général Munene était un proche de Pierre Mulele (rebelle avec Antoine Gizenga en 1961). Après l’assassinat de Mulele par Mobutu, Faustin Munene s'exil en Angola et rentre au pays avec l’AFDL de Laurent-Désiré Kabila, dont il était commandant. Après la chute du régime Mobutu, il occupe le poste de vice-ministre de Kabila en charge de l’ordre public et chef d’Etat-major des Forces armées congolaises. Avec Joseph Kabila, Faustin Munene est nommé Chancelier des ordres nationaux, puis démissionne du poste pour se présenter à la députation à Kinshasa. Munene échoue aux législatives et disparaît de l'actualité congolaise jusqu'à sa fuite fin septembre.


Controverse sur son arrestation

Pour l'instant l'arrestation est démentie par Julien Ciakudia, leader de la Résistance Patriotique Mondiale et Président National de  l’Union des Patriotes Résistants pour la Libération totale du Congo (UPR). Dans un communiqué, il précise :

1. Le camarade général Munene n’a jamais effectué un déplacement a l’intérieur du territoire national de ce pays frère le Congo Brazza 
2. Le camarade Faustin Munene confirme encore une fois qu’il est libre de tout mouvement et a l’intérieur de son pays la RDC dans un lieu sur où il continue son maquis pour mettre fin à ce pouvoir d’occupation tutsi rwandais.
3. Le camarade général Munene encourage le peuple congolais à ne pas se laisser berner dans les mensonges médiatiques ayant pour objectif de décourager la mobilisation de tout un peuple a accompagner la résistance patriotique a l’intérieur de notre pays.

Christophe Rigaud

 

Source : http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2011/01/18/rdc-faustin-munene-a-ete-arrete.html

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 16:51

Nous mettons en ligne une vidéo qui expose un Ouattara chancelant sans raison. C'est vrai que la pression dans sa situation doit être très forte au point où sa santé aurait pris un coup. Certains lancent même des rumeurs de trépas mais nous savons que si l'homme est malade, il est probablement toujours vivant. Dans sa gueguerre de "qui est le chef du village" avec Laurent Gbagbo, l'ancien fonctionnaire aura certainement laissé beaucoup de forces mais nous savons  que la médecine onusienne est à son chevet en cas de besoin. Regardez donc cet extrait. Nous savons qu'il est sur une surface plane ; ce n'est pas une chute provoquée par un élément extérieur mais un déficit physique... :

 



Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 22:40

 

COMMENTAIRE : Voici un exemple de train de vie exubérant d'un membre de la famille Sassou & Nguesso en la personne d'Edgard Nguesso : plus de 4 millions d'euros pour la location annuelle d'une suite ! Et ce n'est pas la seule dépense ; on peut imaginer qu'il y en a d'autres. Imaginez qu'ils sont des centaines dans cette configuration de folie dépensière au sein de la même famille royale sassou&nguessonique - ce qui me permet d'insister pour dire QUE DENIS SASSOU NGUESSO EST BIEN L'HOMME LE PLUS RICHE DU MONDE : SI LE NEVEU POSSEDE UNE TELLE FORTUNE OU IL PEUT DEPENSER SANS COMPTER, IMAGINEZ CE QUE PEUT ETRE LA FORTUNE DE DENIS SASSOU NGUESSO QUI EST MILLE FOIS SUPERIEURE A CELLE D'UN EDGARD NGUESSO ! Ce qui est stupéfiant est le fait qu'Edgard Nguesso soit certain de son impunité car il la tient de son oncle : Sassou est un intouchable. Donc tous les membres de sa famille sont des intouchables. Ce régime assassin de tout un peuple n'a qu'une seule logique : s'enrichir encore et encore !

Le texte parle tout seul au point où nous demandons aux juges d'instruction dans l'affaire des Biens Mal Acquis de se pencher sur cette information car les faits se dérouleraient sur le sol français. La France serait-elle devenue le carrefour de l'argent sale ? Edgard Nguesso n'est pas le plus dépensier du système : personne ne peut battre tonton qui jette carrément l'argent par les fenêtres - à croire qu'il se torche avec des billets de banque, quoi ! Non, on ne se moque pas ainsi d'un peuple. Il faudra un jour que le clan au pouvoir dans mon pays natal en paye le prix. Par la férule d'une justice implacable et sans pitié. On ne peut pas ainsi se moquer impunément d'un peuple - aussi faible et corrompu soit-il. Mon dieu, j'ai pitié de mon pays...

---------------------------------------------------------------

Congo : Le neveu Edgard Nguesso fait main basse sur le pays

LA RESERVE PARIS : LA NOUVELLE ADRESSE PARISIENNE DE MONSIEUR EDGARD SERGE RUFFIN NGUESSO, NEVEU DU DICTATEUR CONGOLAIS DENIS SASSOU N’GUESSO

10 Place du Trocadéro et 3 Avenue d'Eylau
75116 Paris
FRANCE............................................................................................................................................
Tél. : +33 1 53 70 53 70            +33 1 53 70 53 70    
Fax. : +33 1 53 70 53 71................................................................................................................
Métro : Trocadéro

A l’instar de la famille Ben Ali en Tunisie, la famille N’Guesso au Congo a fait main-basse sur les richesses du pays et mène une vie digne de stars hollywoodiennes et de milliardaires jet-setteurs. Et pour cause, Monsieur Edgard Serge Ruffin N’Guesso loue à l’année une luxueuse suite à 11 000 euros la nuit hors frais annexes (tels que les frais de parking pour sa Ferrari et sa Mercédès classe S qui y sont stationnées en permanence), soit plus de 4 015 000 euros annuels (11 000*365j) à La « Réserve Paris », située dans le très recherché 16ème arrondissement, place du Trocadéro. Avec ses 10 appartements privés et sécurisés, de 150 à 300 m².


La « Réserve Paris » est une adresse rare, qui se veut intime et prestigieuse dans les moindres détails : vaste gamme de services hôteliers à la demande, concierge digne d'un 5 étoiles, gouvernante de jour, voiturier exclusif, chef à domicile… Jusqu'au choix de la bibliothèque ou à la sélection musicale, tout a été pensé pour offrir à chaque instant un confort de rêve à ses très riches locataires.


Mêlant le confort technologique à la splendeur d'une décoration contemporaine signée Rémi Tessier, La Réserve Paris offre une vue spectaculaire sur la Tour Eiffel. Un cadre unique loué pour des séjours, à partir de 3 nuits et pour une durée au choix.

Qui a dit que le Congo était un PAYS PAUVRE et surtout qui a dit que l’enquête ouverte à Paris sur les Biens Mal Acquis empêchait Sassou N’Guesso et ses proches de dormir dans le luxe à Paris ?


Il existe tout de même une différence entre la Tunisie et le Congo, et elle est de taille, c’est qu’en Tunisie la jeunesse est capable de se lever spontanément, de surmonter la peur et prendre tout son courage pour vaincre la dictature, tandis qu’au Congo, presque tout le peuple est totalement corrompu et assoiffé d’argent facile, donc pratiquement incapable de créer la surprise et chasser ses « spolieurs » pour prendre son destin en main. Comme quoi les problèmes se ressemblent mais les peuples ne se ressemblent pas.  


Jacques Henri DESMAREST   Lynx.info

 

source : http://www.lynxtogo.info/oeil-du-lynx/afrique/991-congo-le-neveu-edgard-nguesso-fait-main-basse-sur-le-pays.html

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 16:32

Entre Ben Ali, ancien dictateur de Tunisie et monsieur Denis Sassou Nguesso,  dictateur encore en service au Congo-Brazzaville, il n'y a qu'une différence de nuance, de ton, de couleur. Pour l'esprit, ils sont pareils comme si les dictateurs appartenaient à une race spéciale directement dérivée de Lucifer Eblis  Satan lui-même. 23 ans de règne pour Ben Ali, 25 ans pour Denis Sassou Nguesso, la même souffrance infligée à leurs peuples respectifs, le même penchant pour la mafia familiale dans les affaires, des femmes affairistes et envahissantes dans la vie politique, le même désintérêt pour l'affliction de la jeunesse, la même insensibilité face à des maux qui frappent leurs pays respectifs,  le même enrichissement illicite exponentiel. Un autre Ben Ali en noir, voilà comment on peut définir Denis Sassou Nguesso. Autant dire que le fils de l'Alima mérite le sort de Ben Ali : être chassé par la fureur d'un peuple enragé. Hélas, le peuple congolais n'est pas le peuple tunisien et ça fait une grosse différence.


A la mort de Thystère Tchicaya, maire de Pointe-Noire et député, les jeunes du Kouilou avait amorcé une révolte qui est restée épisodique et localisée. Les  souris de la maison ont vite fait de demander pardon pour les rats des campagnes - alors que le fromage leur appartient ! Les Congolais donnent l'impression d'avoir développé un ascétisme plus fort que celui des hindous dans la mesure où quelle que soit l'intensité de la misère, ils tiennent bon et ne se révoltent pas. Mais les choses peuvent changer. Qui sait ? Nombreux attendent que Sassou Nguesso modifie sa  Constitution pour réagir mais c'est du ressort de la déclaration d'intention et non de l'action.


Un peuple est comme un volcan. Personne ne peut prédire quand il se réveillera de sa torpeur. D'aucuns évoqueront les traumatismes du coup d'Etat de 1997 comme un pouvoir annihilateur de l'élan de révolte mais le leitmotiv de la léthargie populaire peut se cacher ailleurs comme l'attente du bon moment, de l'instant où le pouvoir des crocodiles de l'Alima montrera sa première faiblesse. Une étincelle. Qui possède l'allumette ? Elle peut se trouver à Oyo, à Brazzaville ou à Louvakou. Personne ne sait. Si Denis demande à Sassou de changer la Constitution, cet événement peut constituer l'étincelle et l'incendie en même temps mais rien n'est sûr face à un peuple qui n'a pas une culture de révolte.


La mort de Sassou peut être le réveil du volcan. Et si c'est l'événement détonateur, on peut attendre longtemps car rien ne nous dit que Sassou ne va pas vivre encore 25 ans... On dit qu'il est malade mais il donne l'impression d'être en parfaite bonne santé. Alors, intox ou info  quand on prétend qu'il est malade ? A quel degré ? Encore que la maladie ne présage pas forcément d'une mort prochaine. Allons-nous supporter un président sénile au pouvoir comme ce fut le cas en Côte-d'Ivoire pour Houphouet ? Jean Dominique Okemba va-t-il se mettre à régner sous un vieillard croulant et  profiter de tisser son réseau en  éliminant doucement toutes les volontés gênantes ? Jusqu'à quand ce peuple de pantouflards va-t-il supporter une injustice aussi criarde ? Sassou est plus riche que Ben Ali dont la fortune s'élève à 5 petits milliards alors Denis Sassou Nguesso possèderait plus de 70 milliards de dollars - ce qui en fait l'homme le plus riche du monde ! Sassou exploiterait ses propres puits de pétrole, à ce qu'il paraît. Il engrange chaque jour qui passe des millions qui le rendent encore plus nuisible : tandis que le pays s'appauvrit, Sassou devient toujours plus riche, toujours plus puissant. Cependant, qu'on se tienne tranquille, il n'y a de pouvoir que là où il y a de l'obéissance ; il suffira que la désobéissance entre dans les coeurs pour que naisse la révolte et que le pouvoir décline jusqu'à périr.

 

L'Europe tergiverse désormais à recevoir les dictateurs. Paris, Marbella, rien ne dit que demain ces villas de rêve (mal acquises) ne deviendront pas inaccessibles - déjà que l'épée de Damoclès s'appelle "affaire des biens mal acquis". Ben Ali, s'il te plaît,  prépare une place a Djedda, en Arabie Saoudite,  à ton frère de noirceur : il n'y a pas d'heure pour fuir quand la terreur change de camp...

.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 19:02

Tunisie1.jpgC'est incroyable ! La rue tunisienne, par une révolution spontanée, par un élan de colère soudaine, a réussi à chasser Ben Ali du pouvoir ! Bon, je vais boire une bière pour célébrer cela. J'avais le scoop mais je ne l'ai pas cru  : une amie m'a dit que Ben Ali et sa famille avaient quitté la Tunisie et qu'ils se trouveraient peut-être en France ! Ah, si telle chose pouvait arriver au Congo ! Bon, je laisse mes rêves aux vestiaires. Il semble que ce soit l'armée qui l'ait poussé à la sortie. La famille aurait même quitté la Tunisie hier La France affirme qu'il n'est pas question de recevoir Ben Ali en France. Ah, sacrée France ! Quand elle danse le tango avec les dictateurs, c'est toujours un pas en avant, un pas en arrière !

Pris de panique, Ben Ali aurait pris la direction de Malte car il ignore où il va poser sa vieille carcasse. Ben Ali, celui qui inspirait tant la peur n'a pas résisté à deux jours de poussée populaire dans les rues de Tunis. Aucune armée, aussi puissante soit-elle, ne peut vaincre un peuple déchaîné.  Que le souffle de la révolte inspire mon peuple car il faut chasser Sassou du pouvoir. PAR TOUS LES MOYENS  !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 16:55

Tunisie2.jpgL'Afrique fait parler le soufre et le vent de révolte depuis le début de cette année  2011 : Côte-d'Ivoire, Algérie, Tunisie, nous assistons comme à un réveil des masses affamées qui protestent désormais - même si nous savons qu'au Congo, nos frères ont développé un ascétisme que même les yoguis hindous nous envieraient car la faim la plus coriace ne les ferait pas sortir des bois et des taudis de Tchitondi et de Makélékélé.


2012 et son spectre de légendes semble nous promettre une inversion des pôles psychologiques. Il faut craindre que la peur devienne courage et le courage des dictateurs peur. 2012 ne nous promet pas la fin d'un monde physique qui a été programmé comme indestructible dans ses bases matérielles mais ce "système de choses" tiendra-t-il longtemps si les verrous qui tiennent les esprits captifs sautent ? Ce qui vient frappera les esprits et l'esprit changera ce monde où l'esclavage des masses est la règle. Et toutes les peurs tombèrent. Si cela arrivait, une seule seconde suffirait pour bâtir un monde nouveau...

 

Un homme qui s'immole en signe de protestation, le prix de la galette de pain qui flambe, c'est toute la Tunisie qui devient un volcan. 23 ans au pouvoir, 74 ans, une fortune colossale, Ben Ali a bénéficié d'un blanc seing pour avoir lutté contre l'islamisme qu'il a vaincu mais voilà qu'il affronte des estomacs affamés comme si ventre affamé n'avait plus peur. Une jeunesse sacrifiée comme au Congo, des libertés confisquées au nom de la stabilité mais tout doit s'arrêter un jour et même s'il promet ne plus briguer un autre mandat à 74 ans, rien n'y fait, le peuple exige son départ. Dépité, c'est tout le gouvernement que Ben Ali remercie mais toutes ces décisions seront-elles balsamiques ? L'alternance est comme une sorte d'aération politique et tôt ou tard, elle deviendra la règle et la dictature l'exception. Regardez l'Europe : hier, la royauté était la règle : aujourd'hui, elle est l'exception. Quand les pôles des valeurs bougent et s'inversent, le monde entre dans un autre âge comme cela est écrit dans le Kali Yoga..


Tous ces fieffés dictateurs croient en la force mais quand la balle tue le corps sans zigouiller le courage des survivants, la peur change de camp. Ainsi parlait LDM, cousin lointain de Zarathoustra. Pays de tourisme, la Tunisie tant appréciée des Occidentaux secoue les fondements d'une dictature qui a tout cloisonné, qui a tout bloqué. Dans les palais de Ben Ali, on craint désormais la lave populaire qui menace de tout emporter.


C'est à cet esprit revêche que j'aime la terre de l'islam, rebelle jusqu'à la mort, toujours entre transe et folie douce. La force de caractère de ces peuples qu'on musèle n'en demeure pas moins redoutable quand elle elle investit les rues. Ici, la règle n'est pas de tendre l'autre joue  comme le demanda un certain Ieshoua mais de chercher à couper la main qui vous vole. Il y a un point social critique qui est atteint quand l'oppression s'avance un peu trop dans le grignotage des chairs en les privant de plus de pain. "Le pain ou la révolution !" Les boulangers de Tunis devraient augmenter exprès le prix du pain pour faire partir Ben Ali pour ensuite le baisser après sa chute. Et si le pain venait à bout d'un dictateur, peut-on appeler le boulanger : "révolutionnaire " ou "démocrate" ?

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 20:09

motando-mongo.JPGLe Général Yves Motandeau Monghot est mort le 11 janvier 2011 d'une crise cardiaque. Mort quasi habituelle dans la haute sphère militaro-politique congolaise. Il  s'est endormi pour toujours avec le secret de la mort du président Marien Ngouabi. Il était de ceux qui savaient. Avant de devenir le conseiller de monsieur Denis Sassou Nguesso, ce militaire de carrière avait été enfermé en résidence surveillée il y a quelques années. Un membre de sa famille prétend que c'est lors de celle-ci qu'il aurait été empoisonné. Un poison lent qui vous tue à petit feu en dévorant le coeur qui un jour finit par s'arrêter.

Ce solide gaillard jouissait pourtant d'un excellente santé mais Dieu lui-même n'est plus maître de la mort car quelqu'un joue à prendre des vies comme des trophées politiques. Il est froid comme un serpent, lourd comme un éléphant et habile comme une souris. Non, le coeur ne s'arrête pas n'importe comment car la vie est puissante dans sa légèreté, étonnante dans sa résistance biologique. La nature ne nous prend pas sans nous avertir, sans des signes avant-coureurs. La mort ne vient que lorsque la vie s'est rassasiée de la vie et dans le cas de ce roc que je vis un jour au lycée Karl Marx à Pointe-Noire balancer deux solides cubains gardes du corps du président Yhombi qui lui barraient le passage, la suspicion est de bon aloi. On le redoutait, on le craignait, on le savait tireur d'élite, lui qui abattit un jour un taureau fou d'une balle alors qu'il roulait dans sa voiture de fonction à Pointe-Noire où il était chef d'Etat-Major. Ce fils de la Cuvette-ouest s'en est allé grossir le nombre de ceux qui sont tombés du côté des martyrs. Il avait choisi le camp du serpent. Sournoise a été sa morsure. De nombreux officiers ont peut-être déjà le venin du Cobra dans le sang. La crise cardiaque va devenir endémique dans la sphère qui tourne en satelitte autour du pouvoir. Mourir est aussi simple comme un coeur qui s'arrête de battre...

Une âme qui meurt, aussi méchante soit-elle, nous plonge dans la tristesse - encore que Motandeau n'était ni une âme blanche, ni une âme noire. Le métier des armes est comme une danse avec la mort que l'on donne à souhait ou que l'on a acceptée par vocation. Le crime politique n'a pas fini d'écrire sa sombre litanie de vies prises de façon insidieuse au Congo et nous savons que des vies vont encore être sacrifiées sur l'autel de l'ambition en 2011 comme ce fut le cas en 2010. Paix à ceux qui vont mourir avant l'heure. Paix aux âmes propitiatoires. Le sang est sur le trône depuis des lustres. Une âme plus froide que la mort elle-même commande aux destinées d'une nation. Glaciale, elle tue comme elle expire, elle tue comme elle inspire. Motandeau a conspiré avec la mort et la mort n'a qu'une politique : tuer pour des idéaux noirs. Que les ancêtres accueillent celui qui a servi tant bien que mal son pays.

Mes condoléances à la famille du Général Yves Motandeau-Monghot. Son assassin ne lui suvivra pas très longtemps...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 20:10

yvesmotando.JPGDeux messages, l'un téléphonique, l'autre reçu par formulaire, nous apprennent que le Général Yves Motando ne serait plus de ce monde. C'est une rumeur qui n'est même pas confirmée sur le site officieux du Congo. Cet officier qu'on accusa à tort d'avoir assassiné Marien Ngouabi est l'un des grands soldats qui nous restaient au Congo-Brazzaville qui avait pris le parti de Denis Sassou Nguesso lors du coup d'Etat de 1997 perpétré par ce dernier. Si son décès était confirmé, l'armée serait traversée par de grandes interrogations du genre : "Y aurait-il une main noire qui aurait pour mission l'élimination de tous ceux qui pourraient faire ombrage à l'héritier politique de monsieur Sassou quand il aura passé l'arme à gauche ?" On évoque une crise cardiaque coutumière du trépas de nombreux hommes politiques congolais. Nous attendons de voir si la nouvelle est confirmée.

Je tiens à dire à ceux qui cherchent des prétextes pour nous faire des procès que c'est une rumeur comme il en existe des tas dans un pays où l'information officielle respecte le calendrier politique et les desideratas du pouvoir pour annoncer qu'une libellule est passée il y a six mois au-dessus de la prairie. Le Congo est le pays qui a inventé la mort politique quand la date de la mort naturelle ne fait pas plaisir aux crocodiles de l'Alima...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 11:49

COMMENTAIRE : Voici un fait divers qui prouve qu'entre épouses de dictateurs on se fait des cadeaux somptueux et hors de prix ! L'épouse de l'ancien président Hissène Habré, Mme Fatimé Chahata (68 ans) déclare avoir perdu un collier en or que le défunt président irakien, Saddam Husein, lui avait offert, une ceinture en or qui est un cadeau du défunt roi Hassan II du Maroc, un collier en or parsemé de diamant émanant de Mme Sassou Nguesso (Antoinette Sassou Nguesso née Tchibota), entre autres, le tout estimé à un demi-milliard de francs cfa (500 millions de francs en bijoux).

La famille Habré vit au Sénégal. La femme de l'ancien président aurait porté plainte contre son petit-fils Hissène Bichara.

Ceci est en complète contradiction avec l'image  faite de simplicité et de frugalité que monsieur Denis Sassou Nguesso veut nous faire avaler. Antoinette Sassou Nguesso n'ayant pas de richesse personnelle, elle ne peut jouir que de celle de son époux pour offrir de tels cadeaux très chers à des copines et s'offrir tant de biens dans l'immobilier. Avec l'argent de ce collier, on pouvait construire des écoles au Congo, par exemple. Et ce n'est qu'un cadeau parmi des centaines de milliers d'autres ! Les moeurs du clan Sassou & Nguesso nous dévoilent chaque jour qui passe que cette famille se comporte comme le faisait celle de Néron à son époque : entre ceux qui dépensent 300 millions de francs cfa lors d'un anniversaire ou ceux qui offrent des cadeaux onéreux comme des 4x4 à des jeunes nubiles, ou carrément des pavillons à Paris, on se rend compte que l'argent ne représente rien à leurs yeux et qu'il ne sert qu'à satisfaire leur soif incommensurable de prestige...

 

CollierDiamant.jpg


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 8.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 6.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2600 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1800 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg