Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 17:20

MairieTalangaiBrulee.jpgNous venons d'apprendre que la mairie de Talangaï,  un quartier du nord de Brazzaville, a été incendiée. Il s'agit de personnes n'ayant pas vu leurs noms sur les listes de ceux qui doivent être dédommagés. Nous vous avons appris comment des personnes qui n'avaient rien à voir avec la perte d'un parent ou d'un bien avaient réussi à s'inscrire sur les listes. Il n' y a pas eu une véritable enquête qui aurait pu recenser les victimes et les dommages. Certaines situations sont ubuesques : on dédommage le locataire mais pas le propriétaire ou au sein d'une même famille, plusieurs personnes sont dédommagées. Encore et toujours du bricolage politique, de l'injustice, de la distribution de privilèges : toute occasion est bonne pour diviser les Congolais.

Il faut que les Congolais sachent qu'ils ne recevront pas plus de 3 millions de francs cfa en tout et pour tout. Prenez l'exemple de cet amonsieur dont la maison valant entre 120 millions et 180 millions de francs cfa s'est écroulée ; il ne recevra que 3 millions de francs cfa tandis que certains ont déjà reçu 40 à 50 millions de francs cfa - sans que l'on tienne compte de listes. Sur ces listes, des étrangers semblent avoir été privilégiés : de nombreux mobutistes s'étaient installés à Mpila, sans compter une importante communauté centrafricaine sont sur de nombreuses listes.

Le ministre Mabiala devrait faire intervenir le cadastre pour identifier les propriétaires. Il est aussi possible d'exploiter les données du précédent recensement de la population et de l'habitat pour faire le point des pertes et retrouver les vrais propriétaires et si l'on constate leur décès, se rabattre sur les descendants ou chercher les ascendants ou les collatéraux. Encore une fois, le système démontre sa plus grosse faille : C'est Denis Sassou Nguesso qui décide de  tout, les ministres et autres personnalités n'étant là que pour donner l'illusion d'un système structuré dans lequel le pouvoir est partagé. Non, le pouvoir n'est pas partagé car Sassou décide  tout seul  : c'est lui le premier coupable dans la catastrophe du  4 mars 2012 en sa qualité ministre de la défense : vous avez eu la preuve à la télévision en voyant Bowao parlerà la télévision. Il était évident qu'il ne maîtrisait rien du tout et c'est pareil pour le reste...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 16:57

COMMENTAIRE : En lisant cette correspondance, vous comprenez que Denis Sassou Nguesso nage en pleine psychose et de nombreux officiers sont en danger : en effet, l'armée est en ébullition et Sassou craint une mutinerie ou un coup d'Etat organisé par  ses proches profitant du chaos ambiant. L'armée doit donc se ressaisir et se méfier de l'homme qui a développé une véritable schizophrénie en se méfiant de tout et sévir avant qu'il ne soit trop tard. L'éléphanteau peureux s'appuie sur la famille. Depuis qu'il a été hué et traité de "ndoki" (sorcier) à Edou lors des cérémonies de commémoration de la mémoire de sa défunte fille bien-aimée, il a de plus en plus peur au point de ne plus faire confiance qu'aux Angolais qui le gardent.

C'est vrai que le Congo, ce n'est pas le Mali mais la seule différence est dans l'ambition de nos soldats devenus des hommes d'affaires plus préoccupés par leurs petits intérêts personnels car dans le passé, le Congo a brillé par une histoire tumultueuse qui a mis en scène des hommes de courage et d'ambition dont le dernier semble être malheureusement Denis Sassou Nguesso. TANT QUE DENIS SASSOU NGUESSO SERA EN VIE, PERSONNE NE DIRIGERA LE CONGO EN TOUTE SERENITE- A MOINS QU'IL NE S'AGISSE D'UN FILS OU D'UN NEVEU. NORMAL : C'EST UN HOMME QUI A UNE TELLE CAPACITE DE NUISANCE...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Bonjour, LDM, 

Encore bravo pour tes papiers et tes initiatives. Je ne comprends pas d'ailleurs que les autres sites ne reprennent pas le récent appel que tu as lancé !
De Brazza me parviennent quelques échos, comme tout le monde.
Denis qui est le responsable suprême de ce qui s'est passé le 4 mars comme à son habitude cherche à faire porter le chapeau par d'autres ! Des colonels démis ou aux arrêts, cela annonce une prise en main familiale encore plus étroite !
Denis n'a plus confiance en personne (il serait gardé par des "Angolais" maintenant). L'idéal pour lui serait que ses enfants et ses neveux contrôlent tous les postes clefs ! Mais il n'a pas fait assez de gosses et aucun membre de sa famille n'a fait d'études supérieures. Le militaire qu'il mettra en avant, qu'il enrichira, sera celui qui le dégommera demain ou après demain. C'est la principale raison pour laquelle il s'est toujours entouré d'imbéciles (à une ou deux exceptions près ! )
S'il ne tenait qu'à Sassou, il tuerait demain tous les officiers supérieurs, car de l'un d'eux sortira son bourreau ou son futur maître ! Sa raison (ou plutôt sa déraison) lui commande de venir à bout des chefaillons  qu'il a créés de toutes pièces !
  • Sassou commande le pétrole : c'est Kiki (avec le fils Koko) qui s'en charge
  • Les grands travaux (les plus grosses dépenses) : Jean Jacques Bouya
  • Le Trésorier Payeur Général : c'est Sassou lui-même et personne d'autre, car c'est "son Trésor !"
  • Le Ministre des Finances : idem !
  • Les services secrets : JDO avec Sassou
  • L'information : le mercenaire blanc ! (Pigasse)
Sassou voudrait aller encore plus loin dans le contrôle mais à force de serrer la vis, cela finira bien par pèter !
Quels sont les officiers qui vont être sacrifiés demain ? Quelles têtes tomberont demain ? 
Ces questions, elles sont bien posées actuellement et la tension est grande à Brazza. Très grande !
Le Congo n'est pas le Mali...!
Sassou NGuesso est un Kadhafi Bis !
Je t'enverrai un doc très prochainement.
Bien, amicalement... 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 14:48

COMMENTAIRE : Il faut du coeur pour voir cette vidéo jusqu'au bout. Vous allez mesurer la souffrance, les blessures du peuple congolais dans sa chair. A qui doit-on toutes ces souffrances ? C'est la seule question que l'on doit se poser en voyant des images de personnes dévastées dans leur chair par la douleur. Les médecins sud-africains s'expriment en anglais mais les cris, les pleurs sont bien en lingala ; vous n'avez donc pas besoin de traduction. Et vous croyez que personne n'est coupable de tout ça ? Non, il faut que l'impunité cesse.

IL Y A UN TEMPS POUR TOUT.  LE PEUPLE N'A QUE TROP SOUFFERT. EN FAIT, LE TYRAN N'A QUE LE POUVOIR QUE VOUS LUI CONCEDEZ, MES FRERES ! REPRENEZ, LE POUVOIR, DESCENDEZ DENIS SASSOU NGUESSO DE SON PIEDESTAL. SOLDATS DU CONGO, DELIVREZ VOTRE PEUPLE DE LA MONSTRUOSITE ! VOUS AVEZ RAMENE LE MONSTRE AUX AFFAIRES LOUCHES DE LA REPUBLIQUE ; IL VOUS REVIENT DE LE RENVOYER S'OCCUPER DE SES POISSONS-CHATS ET DE SES AUTRUCHES AU BORD DE L'ALIMA - MEME SI JE PENSE QUE SA PLACE EST AU CPI...

Aucun peuple ne mérite qu'on le martyrise à ce point. IL Y A UN CONGO PLUS BEAU QUI NOUS ATTEND, UN AUTRE CONGO SANS SASSOU. SASSOU N'EST PAS UN SURHOMME ; IL Y A EU UNE VIE AVANT SASSOU, IL Y AURA UNE VIE APRES SASSOU. ET NOUS SOMMES SURS QUE CET HOMME EST A LUI TOUT SEUL LE MAL DE TOUT UN PEUPLE...

 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 09:18

LDM2.jpg

Au Haut Commandement de l'Armée,

A tous ceux qui sont rompus aux métiers des armes,

Aux officiers et sous-officers de la république,

Aux soldats,


si je m'adresse à vous en simple civil, c'est parce que j'estime que le pays est en péril, que le peuple est en danger pour la folie des grandeurs d'un seul et cela, vous le savez.


Aujourd'hui, je vous demande, après la catastrophe du 4 mars 2012 qui vous a frappé, vous, les militaires autant que des civils innocents, de vous déterminer en répondant à cette question : A qui devez-vous allégeance ? Au peuple ou au dictateur sanguinaire Denis Sassou Nguesso ? L'armée n'existe que pour la défense du peuple et non pour la défense des tyrans comme nous le constatons malheureusment aujourd'hui.


C'est vous qui avez porté le monstre Sassou au pouvoir ; vous avez donc le pouvoir de le démettre, de le déposer pour éviter tant de souffrances au peuple. Il est temps que l'armée se ressaisisse et qu'elle revienne au sens du devoir pour la restauration de la démocratie : oui à une armée qui protège les libertés, la démocratie et le peuple ; NON, à une armée qui protège un tyran qui a tué des centaines de milliers de vos concitoyens.


Vous avez plus que toute autre personne le sens du devoir, le sens de l'honneur, le sens du sacrifice et aujourd'hui, si vous écoutez vos coeurs, vous reconnaîtrez qu'il n'y a qu'une SEULE solution pour le bien de tout notre peuple : IL FAUT DEMETTRE SASSOU COMME NECESSITE PREMIERE DU RETABLISSEMENT DE NOTRE JEUNE DEMOCRATIE.


La parenthèse dictatoriale n'a que trop duré. L'heure est venue de stopper net monsieur Denis Sassou si vous voulez redorer le blason de l'armée terni par tant et tant de méprises. VOUS ETES UNE ARMEE D'ETRES HUMAINS AVEC VOTRE LIBRE ARBITRE ET NON UNE ARMEE D'ANIMAUX POUR OBEIR AVEUGLEMENT A UN TYRAN.


En laissant mourir vos frères d'armes, en vouant certains à la mendicté à l'étranger, en instaurant l'injustice en votre sein, Denis Sassou Nguesso ne fait pas qu'humilier le peuple ; il s'attaque aussi à vous, il vous bride afin d'affaiblir l'armée et de faire en sorte qu'elle perde son éthique d'antan. IL N'Y A DE GRANDEUR EN L'HOMME QUE MORALE - LE RESTE N'EST QUE PURE ILLUSION.


Le temps où un seul individu compte plus que TOUS est révolu ; il vous faut revenir à vos fondamentaux, au sens du devoir, à votre devise revisitée : "VAINCRE OU MOURIR POUR LA PROTECTION DU PEUPLE ET NON DU POUVOIR".


Si l'armée perd son caractère républicain, protecteur du peuple, elle perd sa saveur, son utilité, sa grandeur et se transforme en mercenariat. Il y a en vous des hommes de qualité qui se sentent seuls et qui hésitent à agir - alors que vous savez bien que si vous agissez pour le bien du peuple, le peuple vous le rendra.


L'heure est venue de déposer Denis Sassou Nguesso et de rendre le pouvoir au peuple après une brève transition avec  un gouvernement de transition, le temps de mettre de nouvelles institutions en place, une nouvelle Constitution, une nouvelle orientation qui ramènera la démocratie apaisée que nous souhaitons tous et qui saura distinguer le juste du criminel, le bon, le doux de l'assassin, le citoyen du prédateur.


Vous devez la paix, la vie, la liberté, la démocratie au peuple. D'où que vous soyez, soldats, vous êtes d'abord des soldats de la république, des soldats du Congo. Quoi que vous ayez fait par le passé, il est temps de vous racheter une conduite en séparant le mal et le devoir au sein de votre noble institution.


Hier, vous avez tourné l'arme contre le peuple pour la folie de grandeur d'un seul, aujourd'hui, votre devoir est de retourner l'arme contre l'homme qui ruine votre pays, notre pays. SI POUR LE SALUT DE TOUS, IL FAUT SE DEBARRASSER D'UN SEUL, VOUS SAVEZ OU SE TROUVE VOTRE DEVOIR... POURQUOI SOUFFREZ-VOUS POUR PROTEGER UN PETIT CLAN QUI S'ENRICHIT ? VOUS LES GARDEZ, VOUS VOUS FAITES PIQUER PAR LES MOUSTIQUES, POURQUOI ? POUR QUE VOUS N'AYEZ MEME PAS DE QUOI VOUS SOIGNER ET SOIGNER VOS FAMILLES ? SASSOU ET LES SIENS VIENNENT SE FAIRE SOIGNER EN FRANCE TANDIS QUE MEME DABIRA NE LE POURRA PAS. VOUS AVEZ TROP COUVERT CE REGIME : IL EST TEMPS D'EN DECOUDRE, D'EN FINIR.

RAPPELEZ-VOUS CEUX DES VOTRES QUI ONT DEFENDU CE POUVOIR ET QUI ONT ETE PAYES PAR LA MORT OU LE POISON, CEUX QUI ONT SERVI CE POUVOIR RENEGAT ET QUE L'ON ASSASSINES. PENSEZ A BLAISE ADOUA, A MOTANDO, BONGO, QUI ETAIENT POURTANT DU NORD POUR CEUX QUI NE SONT PLUS. PENSEZ A CEUX DONT LES CORPS ONT ETE JETES DANS LE FLEUVE, LA PIRE DES INSULTES JAMAIS FAITES A L'ARMEE...

Si vous ratez cette mission historique qui vous grandirait, si vous n'écoutez pas la voix de l'histoire qui vous commande d'obéir à la justice et non au mal, à la liberté et non à la folie, vous finirez par perdre toute votre utilité et pour finir, vous n'éviterez pas une guerre intestine car si des soldats tuent d'autres soldats sur ordonnance, c'est que le péril de la nation est très avancé.


Soldat, toi qui entendras ma voix résonner dans ton coeur, tu prendras tout ton courage, tu parleras à tes frères d'armes et tu organiseras la riposte de la république. Tu dois croire en toi, tu ne dois pas craindre de périr : si le peuple ne peut agir pour renverser le tyran, il vous revient à vous soldats de la république de nous délivrer du mal pour que le Congo entre enfin dans une ère de paix durable.


Debout, soldats de la république, autant que vous êtes - même si vous ne restez que des dizaines parmi des milliers de traîtres, de mercenaires.

 

Debout, boucliers de la nation ! Vous avez l'histoire entre vos mains ; vous n'avez pas à hésiter.

 

SACHEZ QUE SI VOUS NE FAITES PAS VOTRE DEVOIR, NOUS COMMENCERONS PAR VOUS DEMANDER DES COMPTES. EN EFFET, AVANT QUE SASSOU NE TRAHISSE LE PEUPLE, C'EST D'ABORD VOUS, SOLDATS, QUI LE TRAHISSEZ  !


Vive l'armée républicaine,

Vive la république,

Vive le Congo !


QUE DIEU VOUS INSPIRE A L'HEURE OU LE PEUPLE ATTEND DE VOUS LE SALUT DE TOUS !

 

                                           LION DE MAKANDA

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 20:17

 

COMMENTAIRE : A cause du danger qu'ils pourraient courir, il ne vous sera pas difficle de comprendre pourquoi nous ne vous donnons pas l'identité de ceux qui nous écrivent lorsque leurs écrits pourraient leur porter préjudice. Nous protégeons nos compatriotes - surtout, les soldats qui prennent la peine de parler nonobstant le fait qu'ils sont tenus au silence. C'est le signe d'une situation décadente qui ne va pas tarder à dégénérer.
Nous mettons en ligne une correspondance d'un compatriote militaire qui dénonce l'affairisme de l'armée - surtout le haut commandement -  le ras-le-bol de l'armée, la souffrance des stagiaires congolais à l'étranger - ce dont nous étions déjà au courant, l'injustice même au sein de l'armée par le favoritisme des "fils-à-papa" entre autres.
Une chose a attiré notre attention : le fait qu'il ait soutenu que les événements du 4 mars 2012 quoique regrettables à cause des pertes civiles nombreuses - étaient UN COUP D'ETAT manqué et que ce n'était pas fini. Est-ce parce qu'il s'agirait d'un coup d'Etat manqué que des officiers et sous-officiers sont actuellement arrêtés ? En tout cas, si l'on part sur l'hypothèse  d'un "court-circuit", c'est-à-dire d'un accident qui n'incombe à personne, on ne saurait expliquer les arrestations...
Il y a une césure, une coupure nette entre le haut commandement avec son haut train de vie et le reste de l'armée. Il m'a toujours semblé que l'excès d'injustice finissait tôt ou tard par produire des fruits proches de la ... justice ! On finira par y arriver ! 
------------------------------------------

bonjour monsieur de MAKANDA,
je suis devenu un fan de votre blog, aussi je vous encourage ainsi d'informer le peuple congolais, car l'information émanant de nos ondes télé et radio ???? tous on le sait, je ne dis mot là-dessus. Je tiens à vous signaler que je suis militaire (officier), et si je m'engage à vous écrire, c'est parce que je suis plus que fatigué de servir un pays dont les dirigeants sont aussi incapables, irresponsables, immoraux... Je parle non seulement du politique mais également des chefs militaires. Ce serait pour moi un manque de tact si je les insulte c'est vrai mais ce que je vais dire là n'est que la vérité car ils ne représentent plus ces chefs dignes de respect, et qui suscitent l'admiration.(Lors des) explosions du 4 mars, j'ai perdu ma soeur, mes deux neveux et leur père ; tout ça parce que les chefs militaires sont ..........
 Les chefs militaires Congolais sont devenus de gros businessmen, ils vivent dans une opulence insolente ; le bon sens, le souci de la nation (gage d'une armée) n'est plus du tout dans leur tête. Dans leur tenue remplie de médailles, dans leur 4X4 multi-option, ils ont oublié la valeur d'un militaire.  Je vous cite des exemples qui prouvent que le bon sens et l'irresponsabilité règnent ;  la conséquence c'est que le Congo de demain est en danger :
1- en 2007 deux sous-officiers formés à l’étranger rentrent au pays avec leur diplôme de sergent ; c'est bien.... Trois mois après, sans une autre formation adéquate, ils sont nommés officiers, parce que parents de X.
2- actuellement il y a des fils à papa en formation continue à l'étranger en qualité d'officiers alors qu'ils n'ont pas reçu une formation de base d'officier. 
3- la vie des stagiaires militaires à l'étranger, vous n'en n'avez pas idée, pendant que le ministre des finances envoie sa femme avec des mallettes d'argent à l’étranger, les stagiaires militaires congolais souffrent, sans argent juste - ce salaire médiocre. Comment faire vivre sa famille, payer son loyer et répondre aux dépenses pendant la formation ? 
Au Maroc et en Algérie, ce sont ceux qui souffrent le plus. Imaginez- vous, pour un pays digne et responsable, est-ce une façon de traiter ses futurs cadres ? Les militaires congolais à l'étranger (Maroc, Algérie) sont obligés de quémander pour survivre. C'est une honte dont vous n'imaginez pas. Les fils à papa militaires, bien entendu, papa est là puisqu'il se sert sans souci à Congo banque. 
Ce que je veux vous dire, c'est que le ras-le-bol est là, nombre d'officiers subalternes en ont marre et ça va se faire savoir, ne vous en faites pas, car le fossé est vaste entre les officiers supérieurs (haut commandement, pour qui le reste n'à qu'attendre leur tour) et les officiers subalternes, sous officiers et hommes de troupes).
Je condamne fermement cette tentative de coup d'Etat du 4 mars dans la mesure où ce sont des innocents qui ont payé, mais néanmoins je serais ravi de voir la fin de règne sans partage, sans souci de la nation, où il n'y a aucune différence entre le politique et le militaire.

                je vous en dirais plus prochainement merci et à plus..

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 11:29

COMMENTAIRE : Franchement, ils sont gonflés et n'ont pas honte : Henri Ossébi annonce que le Congo va contribuer à hauteur de 5 millions de dollars US $ pour renforcer la sécurité de l'eau en Afrique. D'abord, nous aimerions savoir ce que monsieur Henri Ossébi entend par sécurité de l'eau : l'eau est-elle en danger ? L'eau a-t-elle besoin de gardes du corps ? Que faut-il entendre par sécurité de l'eau ? Une eau saine ? Bref, le concept n'est pas clair et cela montre qu'il s'agit d'un prétexte pour sortir des caisses de l'Etat 5 millions de dollars. D'abord, le moment est mal choisi à cause de la catastrophe du 4 mars 2012 (mars, mois du Dieu de la guerre que Sassou choisit toujours pour frapper le peuple) : de nombreux compatriotes sont démunis et, surtout, le Congo n'a pas d'eau potable dans son propre pays pour chercher à "sécuriser" l'eau dans toute l'Afrique - ce qui est une ineptie car la question de l'eau est celle de sa potabilité et de sa disponibilité  pour tous de façon permanente, le reste, c'est du pipeau ; la sécurité de l'eau - comme si l'eau était en danger ne veut rien dire dans un pays où l'eau n'est pas un problème sauf dans sa potabilité et  sa disponibilité permanente. Mal poser le problème amène nécessairment de fausses réponses.

Henri Ossébi a commencé à démontrer qu'il ne vaut pas mieux que Richard Itoua, son prédécesseur : au lieu de se préoccuper de la question de l'eau dans son pays, ce monsieur va s'inquiéter de la "sécurité" de l'eau sur le continent ? A-t-il perdu tous ses neurones à force de fréquenter la bêtise ?  Il n'y a pas d'eau potable dans ton pays et tu t'inquiètes d'aller "sécuriser" l'eau en Afrique ? C'est pour pondre de telles incohérences que l'on a viré le très médiocre Bruno Jean  Itoua  qui brillait par sa médiocrité au point où il était le premier quand même quelque part, le premier de tous les médiocres ?

  • Henri Ossébi, tu n'arrives pas à résoudre les problèmes d'eau dans ton pays et tu prétends aller résoudre les problèmes de "sécurité de l'eau" au niveau de toute l'Afrique ? A quoi te dopes-tu ?

C'est quoi cette générosité pour autrui et de la "pingritude" pour son propre peuple ? Au Congo, on ne fait que dilapider l'argent public dans des projets aussi incohérents qu'inexplicables  - alors que les Congolais dans leur propre pays manquent de tout !  S'il y a tant d'argent au point où on le distribue au monde entier, pourquoi Sassou n'ordonne pas que l'on résolve les problèmes du Congo ?

Charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi-même ?

Sassou ne sait donc qu'ordonner la mort de son propre peuple ? Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez ce type ?

Henri Ossébi a-t-il pété le dernier neurone qui lui restait ? Je finis par conclure que l'idiotie est forcément contagieuse car autrement on ne pourrait expliquer de telles sottises irresponsables.

SECURITE_EAU.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 09:33
COMMENTAIRE : Monsieur Ondongo, un Congolais vivant à Nice, avait prétendu que nous n'étions pas lu au pays. Nous apportons un cinglant démenti en publiant ce texte envoyé depuis Brazzaville. Nous savons que nos compatriotes nous lisent depuis le Congo et lorsque la fibre sera pleinement fonctionnelle, plus de compatriotes pourront accéder au blog. Que nos lecteurs partagent l'adresse du site pour que de nombreux Congolais puissent accroître leur culture politique en nous lisant. Dans ce site, nous faisons oeuvre d'information mais aussi de pédagogie. Nous estimons qu'un peuple mieux informé et mieux armé sur le plan des idées politiques est plus habilité à se défendre. Prenez vos droits car ils ne vous les donneront pas : LA LIBERTE NE SE DONNE PAS ; ELLE S'ARRACHE...
Nous souhaitons que vous écriviez depuis le pays pour vous faire entendre - surtout pour nous communiquer des informations et des images prises à partir de vos téléphones portables, de vos appareils numériques pour faire vivre le combat que nous menons pour notre pays.
L'un des problèmes que soulève notre compatriote "VERITE VERITE" est la révision des listes électorales : il y a eu près de 3000 morts à Mpila, nous savons qu'ils ne seront pas supprimés des listes électorales - même pas les 200 morts reconnus par le pouvoir. Il est évident que le pouvoir ne retranche rien dans les listes électorales car réviser les listes électorales signifie pour Raymond Mboulou ajouter de faux électeurs. Il s'agira de prendre en compte les doléances de familles concernant les corps des disparus et retirer des listes ceux qui sont morts - même si le pouvoir a jeté leurs corps dans le fleuve. OR, LE POUVOIR, APPREND-ON, VIENT DE PUBLIER LES LISTES ELECTORALES A l'IDENTIQUE !
La fausse concertation d'Oyo est un acte de haute trahison de la part de la fausse opposition intérieure qui a reçu beaucoup d'argent de la part du pouvoir...
--------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour Monsieur le Lion de MAKANDA.
 
Depuis quelques temps, je suis  parmi les lecteurs fidèles  de votre blog.
La qualité des infos publiées et leur véracité en est une explication à mon attachement à ce blog que je trouve bon et meilleur pour faire passer mon  message étant donné que le pouvoir de sbires,  des monstres  de Mpila a depuis,   confisqué tous les mass-médias.
 
En effet, je vous écris au sujet d'un constat que j'aimerais vous faire part.  Il y a quelques mois, se tenait à Ewo, une concertation, montée de toutes pièces, orchestrée par le pouvoir  luciférique de Mpila avec la complicité des opposants marrionnettes, corrompus à coût de l'argent détourné au Trèsor. L'une des  clauses de cette concertation, c'est l'organisation des élections   libres et transparentes. Parmi les conditions qui régissent cette transparence, on peut citer la fiabilité des listes électorales.
 
C'est vraiment criard, horrible avec tout ce qui s'est passé le 04 mars 2012, où près de 2000 personnes ont péri, parmi lesquelles  celles ayant leurs noms sur les listes electorales, le Pouvoir Luciférique vient de publier  dans les Postes de Police, les parcelles des chefs de quartier et Blocs  les listes des ELECTEURS DES LEGISLATIVES 2012.
Ce pouvoir ne pense pas à la révision de ces listes.  Ceci ne nous étonne pas, car les conclusions de la vraie fausse concertation ont été balayées du revers de la main par le même Monteur en Scène de  cette Sale Concertation, à savoir Sassou.
 
Avec tout ce qu'on vit à Brazzaville ; Misère, embouteillage, pillage des ressources du pays, manque d'eau , manque d'électricté, pas d'école, pas de médicaments dans les hôpitaux, la vie de tous les  Congolais  converge  vers   le 04 Mars 2012 et bien d'autres événements...
  
Aux autorités du pouvoir LUCIFERIQUE DE MPILA , avant que la mort ne vous surprenne avec vos projets macabres, il y aura au moins une porte de la CPI ouverte pour quelques-uns d'entre-vous qui  croyez être les  maîtres  sur cette terre. 
 
Comment un Pouvoir peut tuer  près de 2000 personnes et  détruire leurs abris (maisons) ?
 
Où  est la CPI, ou sont les Nations Unies ????????
Le peuple Congolais souffre.
 
Eva JOLY n'a pas eu tort  (pour) à propos des  autorités congolaises en les traitant d'assassins.
                                         PAR "VERITE VERITE"

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda Mwan Minzumb' (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:33

amadou_toumani_toure.jpgSe justifiant à travers l'incapacité du pouvoir malien à juguler la rébellion touarègue du MNLA (Mouvement National de Libération de l'Azawad) dans le nord du pays, des militaires mutins ont annoncé jeudi à la télévision nationale avoir pris le pouvoir. Amadou Toumani Touré vient de perdre le pouvoir au Mali. Les mutins ont profité d'un contexte français absorbé par l'élection présidentielle et l'affaire Merah (l'assassin au scooter qui vient d'être abattu)     pour agir.

Nous sommes en face d'une armée dont l'agissement peut être critiquée mais qui peut encore réagir lorsqu'elle constate l'incapacité du pouvoir central à résoudre les problèmes du pays - même si nous aurions préféré que le changement de gouvernement se fasse dans les urnes. Au Congo, Denis Sassou Nguesso a mérité mille fois d'être renversé par l'armée pour haute trahison, corruption, abus de pouvoir, biens mal acquis, crimes contre l'humanité,  détournements, etc, mais rien n'y fait.

Il est prévisible que les militaires mutins maliens suspendent la Constitution et dissolvent les institutions car autrement, ils ne peuvent exercer le pouvoir.

Nul ne sait quand ils remettront le pouvoir à un gouvernement démocratiquement élu comme ils le prétendent car il faudra pour cela qu'ils aient réussi à réunifier le pays et à soumettre la rébellion touarègue ; ce qui peut prendre un certain temps. C'est donc la mise entre parenthèses de la démocratie malienne.

Par la bouche de leur porte-parole Amadou Konaré, les mutins ont déclaré avoir agi au travers d'un Comité National pour le Redressement de la démocratie et la Restauration de l'Etat (CNRDR).

Vous savez comme moi qu'au Congo, peut-être même plus qu'au Mali la démocratie a besoin d'être redressée et l'Etat restauré mais là où les choses tranchent avec le Mali, c'est qu'il a une armée mutine certes mais responsable - alors qu'au Congo, nous n'avons qu'une milice totalement aux ordres de Denis Sassou Nguesso. Surtout, l'armée actuelle ou la milice - comme vous voulez - n'a plus d'ambitieux. Autrement, le 4 mars 2012, Denis Sassou Nguesso aurait été renversé avec tout son régime suite à la débandade de tous les membres du système clano-tribal Sassou & Nguesso.

Amadou Toumani Touré, au pouvoir depuis 2002, selon un fonctionnaire du ministère de la défense, serait en lieu sûr - sans en préciser l'endroit. Il avait prévu de se retirer après l'élection présidentielle dont le premier tour aurait dû avoir lieu en fin avril 2012. Les mutins ont donc interrompu le processus démocratique pour se donner certainement les moyens de combattre les rebelles touaregs du MNLA qui revendiquent trois régions septentrionales pour créer une enclave dans le nord du pays, ont engrangé des succès sur le terrain ces dernières semaines, en partie grâce au renfort de combattants de retour de la guerre civile en Libye. Ces combats ont fait des dizaines de morts et 200.000 déplacés.

La colère n'a cessé d'enfler récemment au sein de l'armée contre le manque de moyens mis à sa disposition pour lutter contre le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Signe de l'ampleur de la mutinerie au sein de l'armée, deux sources militaires à Gao, dans le nord du Mali, ont confirmé l'arrestation de plusieurs officiers supérieurs dans cette ville, qui sert de centre opérationnel régional à l'armée.

En février, Bamako avait été brièvement paralysé par des barricades érigées par des centaines de Maliens en colère, qui avaient brûlé des pneus dans les rues en signe de protestation contre l'incapacité des autorités à mater la rébellion.

Selon une source militaire, l'un des déclics des événements de mercredi a été la visite du ministre de la Défense dans une caserne située à Kati, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bamako.

"Le ministre est allé parler aux soldats mais la discussion a mal tourné et les gens se sont plaints de la gestion de la crise dans le Nord", a-t-on ajouté de même source.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 12:33

Pendant que Denis Sassou Nguesso se recueille sur la tombe de sa fille bien-aimée dans le cimétière faimiliale de Kona-Kona à Oyo, lui que l'on n'a pas vu prononcer le moindre discours à l'égard du peuple meurtri, nos regards se tournent vers le Général Blaise Adoua dont nous n'avons aucune nouvelle depuis la catastrophe meurtrière du 4 mars 2012. Nous savons que la thèse de l'empoisonnement n'est pas négligeable, thèse à laquelle s'ajoute celle de la maladie aux dires de certains amis Mbochis. Nous nous demandons s'il est toujours au Maroc ou non. Sa mort n'est pas certaine car il n'y a aucun communiqué officiel - même si nous savons que le pouvoir a développé le concept de "mort politique" en différant l'annonce du décès de certaines personnalités...

Blaise Adoua a attiré l'attention par un incendie qui s'était produit à son domicile et qui était très suspect. La catastrophe du 4 mars 2012 est-elle une réponnse à cet événement ? Comment un homme qu'on dit avoir tant fait pour Denis Sassou Nguesso peut-il passer brusquement du côté de la force obscure en devenant subitement un ennemi ? Certes, il y a des clans au sein du pouvoir mais les rivalités s'arrêtent toujours devant la porte de la conservation du pouvoir. Le fait que le nom de cet homme ait été cité au début de cette catastrophe peut-il avoir un véritable rapport avec les événements ? Les pistes sont sans cesse brouillées ; c'est toujours ainsi qu'opère le petit éléphanteau peureux.

Nous exhortons tous ceux qui peuvent nous donner des informations sur cette personnalité de nous écrire. Nous nous disons que s'il était mort, la presse officielle n'aurait pas manqué de nous l'annoncer ; il est donc en vie mais dans quel état, nous l'ignorons. Il s'agit d'un Général de division - il avait donc des soldats sous son commandement. L'armée est la grande muette qui ne dit jamais rien - même si quelques-uns brisent la loi du silence.

Notre objectif à présent est d'éliminer des hypothèses dans la catastrophe du 4 mars 2012 pour voir plus clair dans cette affaire. L'arrestation d'officiers et sous-officiers sans qu'il y ait la moindre annonce officielle ajoute à la confusion.

NUL NE PARLER DE PAIX TOUT EN ACCUMULANT DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE. C'EST A CELA QUE L'ON RECONNAIT QUE SASSOU MENT. CES MILLIARDS PEUVENT ETRE MIEUX UTILISES. EN FAIT, DANS LE JARGON DU COBRA ROYAL, LE MOT "PAIX" NE PEUT QUE SIGNIFIER : "VOUS RECONNAISSEZ MON POUVOIR ABSOLU, VOUS M'OBEISSEZ AU DOIGT ET A L'OEIL ET TOUT IRA BIEN..." IL EST POSSIBLE QUE CETTE CATASTROPHE AIT SERVI A ELIMINER UNE DESOBEISSANCE QUI COUVAIT DANS L'ARMEE ; CA POURRAIT EXPLIQUER QUE DENIS SASSOU NGUESSO NE SOIT PAS TELLEMENT AFFECTE ET, SURTOUT POURQUOI IL ARRETE CERTAINS OFFICIERS ET SOUS-OFFICIERS...

Le moment est venu de faire l'inventaire de toutes les armes - surtout celles détenues par les cobras et les ressortissants du nord : ces armes, nous venons de le voir, peuvent se retourner contre eux. Si on a désarmé le sud, personne n'a songé à désarmer le nord et nous savons que de nombreuses grenades et munitions ont explosé dans des maisons causant du tort à ceux qui les détenaient et à leurs familles.

Il est temps de dire à Sassou d'arrêter de jouer avec les armes car il faut qu'il sache une chose : MEME LES ARMES DE SON PROPRE CAMP - NOTAMMENT CELLES DEROBEES CES TEMPS-CI (OBUS, DYNAMITES, GRENADES, ETC) - PEUVENT SE RETOURNER CONTRE LUI...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:24

LION DE MAKANDAAu regard de l'impact humain et matériel de la catastrophe du 4 mars 2012 dont l'épicentre se situe au niveau du régiment blindé à Brazzaville, ne pas relever de responsabilités militaires, nous l'avons dit, est une insulte aussi grave que de ne pas donner de sépulture décente à d'innocents citoyens morts avant la date fatidique prévue par le destin. Cette affaire, cette catastrophe, ce petit Hiroshima, ce Fukushima sans eau, ce tsunami explosif, relève de la cour martiale avant même de parler du TPI (Tribunal Pénal International) ou de la CPI (Cour Pénale Internationale).

Nous venons d'apprendre que des militaires affairistes viennent d'être arrêtés, des militaires qui revendaient des armes à l'armée - ce qui est tout simplement inconcevable dans un pays où l'ordre des choses doit être respecté : n'importe qui ne peut pas faire commerce d'armes et d'explosifs dans un pays de loi car c'est trop dangereux.

Nous venons de recevoir un mail qui nous apprend l'arrestation à Brazzaville de Germain Ikonga, directeur de l'équipement militaire, de tout son staff, de Jean claude Mopita, directeur central Armement et munitions, d'Ingani de l'armement présidentiel comme si un président devait avoir un armement à part, etc.


Dans le même mail, nous apprenons que les armements sophistiqués d'origine russe n'avaient pas été payés - comme qui dirait : ils ont donné la mort au peuple à crédit. Le non-paiement de ces armes auprès de la Russie serait-il le mobile de leur arrestation ? En tout cas, nous sommes pour une cour martiale qui doit remonter l'échelle taxonomique des responsabilités JUSQU'A MONSIEUR DENIS SASSOU S'IL LE FAUT CAR IL FAUT QU'IL ARRETE DE TRANSFERER SES PROPRES RESPONSABILITES SUR DES BOUCS EMISSAIRES...


Désormais, la thèse mensongère du court-circuit qui renvoyait à une armée irresponsable a été battue en brèche car c'est comme dire que notre armée était irresponsable d'exposer des armes aussi redoutables à une étincelle électrique - encore faille-t-il que ce jour-là, il y ait même eu du courant à Brazzaville... OR, L'ENTREPOT EN QUESTION N'ETAIT MEME PAS ELECTRIFIE AUX DIRES DE NOMBREUX MILITAIRES QUI ONT MAL VECU CETTE ASSERTION DIFFAMATOIRE POUR L'ARMEE TOUT ENTIERE. Cette affaire nous confirme qu'il n'y a plus aucun militaire ambitieux car s'il nous restait UN SEUL, le 4 mars 2012, face à la débandade de la bande du petit éléphanteau peureux, il aurait pris le pouvoir...


Cette affaire gravissime, nous le savons tous, sera théâtralisée comme dans le cas de l'affaire des disparus du BEACH et les INGANI, MOPITA, IKONGA ET CONSORTS SERONT AU FINAL LIBERES. MAIS QUEL EST LE PROBLEME DE DENIS SASSOU NGUESSO POUR AINSI FRAPPER LE PEUPLE CONGOLAIS EN CARESSANT DES MEURTRIERS ? EST-CE PARCE QU'IL EST LE COUPABLE EN CHEF LUI-MEME PAR ORDONNANCE ?

CATA_ARREST1.jpg

CATA_ARREST2.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 8.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 6.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 2600 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 1800 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg