Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:53

Face au tollé provoqué par l'opération "MBATA YA BA KOLO" comme si le fait de la nommer en lingala visait une certaine catégorie d'étrangers capables de déchiffrer le message, le pouvoir des crocodiles de l'Alima se devait de réagir. Voici un court communiqué vidéo du général Jean-François Ndenguet à l'endroit des étrangers dans notre pays qui sonne comme un message ambigu dans la mesure où l'appel du premier policier du Congo indiquerait comme qui dirait la possibilité de monnayer son séjour irrégulier : que dit la loi lorsqu'on entre au Congo de façon irrégulière ? Qui est concerné par la reconduite à la frontière ? Comment comprendre que le Congo soit un pays où il est possible d'y débarquer sans visa et de l'acheter à l'aéroport même ? En sa qualité de ministre de l'intérieur, monsieur Mboulou doit répondre à ces questions ! Vous me direz qu'il peut y avoir des accords bilatéraux avec certains pays. Je vous répondrai que les Marocains ne sont pas les plus nombreux chez nous ! En tout cas, pas plus que les Sénégalais, les Maliens, les Mauritaniens, entre autres.

Ceux qui nous lisent savent depuis longtemps que nous fustigeons la police des frontières et la politique passoire en matière de lutte contre le séjour irrégulier dans notre Congo natal. En cas de séjour irrégulier, il ne peut y avoir une autre option que la reconduite à la frontière et le fait de ne s'attaquer qu'aux frères d'en-face qui commencent à bastonner nos étudiants est un leurre. C'est tout bonnement une provocation. L'opération "BOMA CONGOLAIS TIKA NGUNGUI" plane sur nos ressortissants - notamment nos étudiants à Kinshasa - comme une menace de mort.

Le  général Jean-François Ndenguet parle-t-il vraiment de lutter contre le crime ou a-t-il besoin de justifier une démarche malhabile qui commence à se retourner contre lui ? En tout cas, je n'ai pas vu le crime et des criminels dans ces enfants et ces femmes que l'on a refoulés manu militari à Kinshasa. Le séjour irrégulier est-il un crime ou un délit ? Alors que dire de ces ouest-africains qui sortent des centaines de conteneurs au port autonome de Pointe-Noire peut -être avec la complicité de Jean-Jacques Bouya sans payer un rond ? Que dire de ces étrangers qui violent le domaine public pour prier le cul en l'air dans nos rues bloquant la circulation des voitures sans jamais être contrôlés ? Que dire de ces étrangers qui vont jusqu'à construire sur le domaine public sans jamais être inquiétés (c'est le ministre Pierre Mabiala qui l'a révélé) ? Que penser de ces étrangers qui dès qu'on leur reproche le non-respect des lois de notre pays font débarquer des colonels et des généraux en sandales pour venir les défendre ?

Nous ne sommes pas xénophobes. En tout cas, pas plus que l'Afrique de l'ouest où les Congolais ne peuvent séjourner sans carte de séjour, où il est impossible de s'acheter un visa à l'aéroport et, surtout, où les Congolais n'ont pas le droit d'exercer le commerce. Nous n'appliquons même pas le principe de réciprocité ! Qui peut aller au Sénégal ordonner à la police de ce pays d'incarcérer un fils de la Téranga quand il n'est qu'un simple étranger ? Qui peut accepter qu'un étranger ravisse la terre de ses ancêtres à un fils du tsi ?

Non, cette opération de divertissement policier sonne faux !  Il n'y a pas une égalité de traitement envers les immigrés comme si on était moins étranger qu'un autre quand on est riche et capable de corrompre notre pseudo-police qui n'a de républicaine que l'apparence. Le crime n'est pas que physique ; il peut aussi être économique ou social. Qui autorise l'ouverture de toutes ces échoppes et tous ces magasins le long de nos rues ? Comment peut-on tolérer que la place du grand marché à Pointe-Noire soit totalement occupée par des étrangers qui ne sont jamais contrôlés ? Dans notre loi, un étranger ne peut ouvrir une boulangerie. Alors, que l'on m'explique pourquoi la plupart des boulangeries appartiennent à des étrangers qui vendent même du pain à notre armée de cobras !

Denis Sassou Nguesso, nous le suivons depuis des années ; nous l'étudions comme on étudie une bête féroce, un monstre hybride mi-ndzokou, mi-cobra et nous savons qu'avant de faire avaler des couleuvres au peuple congolais comme la grosse couleuvre pourrie de la modification de la constitution du 20 janvier 2002, il a besoin de le divertir.  S'en prendre à nos frères d'en-face qui ne sont pas les plus féroces des étrangers qui vivent chez nous - bien que nous estimons que nul ne peut se placer au dessus de la loi - n'est pas la bonne façon de s'attaquer à la question des étrangers. Il faut commencer par revoir le droit d'entrée sur le sol congolais et surtout reconsidérer la place que l'on doit laisser aux migrants dans notre pays. Comment peut-on comprendre que l'on aille au Liban fabriquer des passeports diplomatiques que l'on délivre à des Libanais qui n'y ont pas droit ? Si le Congo n'est pas un pays de droit, alors, qu'on ne nous parle pas de "crime" car nous doutons que le général Jean-François Ndenguet sache ce que ce mot veut vraiment dire ! Qui contrôle les bateaux qui viennent voler notre pétrole au large de nos côtes à Djéno ?

Bientôt, si ce n'est déjà le cas, il va y avoir plus détrangers que de fils du TSI dans notre pays et dans aucun pays du monde une telle politique de la porte ouverte à n'importe qui n'est acceptable. Même si le premier d'entre tous les Congolais nous viendrait d'ailleurs - selon la rumeur tenace qui persiste et que personne n'a jamais démentie.

C'est quoi ce pays où l'on entre et sort comme dans un bordel ? TOUT PAYS DOIT AVOIR, PROPORTIONS GARDEES, LE CHOIX D'ACCUEILLIR QUI IL VEUT DANS SON TERRITOIRE. AVEC SON FLUX ININTERROMPU D'ETRANGERS AU QUOTIDIEN, LA NOTION DE FRONTIERE N'A PLUS DE SENS AU CONGO. Il est à nous, ce PAYS, nom d'un éléphant vieillissant !


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

le fils du pays 19/04/2014 16:25


Ndenguet et ses complices arrivent a arreter les ressortissants africains en situation irreguliere mais pas les libanais meembres de l'hezbollah qui inondent le territoire congo chaque jour.

mwangou 17/04/2014 19:56


Bsoir LDM! Cet ancien étudiant en psycho à l'ENS, qui a fait du droit en roumanie des carpates, général de police, ne convaint pas les congolais sur ses méthodes... en effet, l'immigration de la
rdc semble avoir été codifiée pour des objectifs bien codés..comme du reste l'immigration ouest-africaine...que les choses tournent un peu mal pour sa réputation, on voit alors des opérations
exhibitionnistes de rapatriement des "irréguliers" qui étaient plutôt réguliers...Sa police a toujours laisser entrer des irréguliers, parfois pour la cause de la politique du ventre, parfois
pour la cause des crises gurrières, parfois pour la cause de la libido... et voilà que tout cela commence seulement à faire réagir... il y a des congolais qui tiraient un grand profit de cette
présence des congolais rdc: ceux qui louaient les taudis à prix très forts; une chambre de 3*3, où chaque individu devait payer 10.000 frs... c'était la clé de la fortune dans un pays où chacun
tient à s'enrichir par tous les moyens à sa disposition.

Le Lion de Makanda (LDM) 18/04/2014 00:49



De toute façon, ils sont trop nombreux qu'expulser quelques centaines ne signifie rien ! On estime que nos voisins d'en-face sont près d'un million chez nous ! Si tu ajoutes les 800.000
musulmans... Ndenguet obéit aux ordres de Sassou. Il y a des raisons à ce remue-ménage : Sassou veut détourner l'attention des Congolais pour mieux préparer son hold-up constitutionnel !



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg