Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 21:04

Mes chers lecteurs, voici une méthode qui vous permet de comprendre un discours : il s'agit de transformer les termes du discours en éléments dysfonctionnels. Exemple : quand on vous parle de formation, ne vous focalisez pas dessus mais sur le fait de la carence ou du problème qu'elle est censée résoudre. En clair, la formation affirme une incompétence pour vouloir tenter par la formation de solutionner le problème. Encore faille-t-il que la formation en soit la solution et que les critères de sélection de ceux qui vont la passer soient sérieux. En ont-ils le niveau ? Sur quelle base ont été embauchés les gestionnaires de projets ? Suffit-il d'être Mbochi ?

En effet, j'en doute : la question ici est le détournement de l'argent public et l'analphabétisme de ceux qui travaillent au secrétariat ou même à la présidence de la république à quelques exceptions près mais même ceux-là, sont entraînés dans le jeu de la médiocrité car il faut faire comme tout le monde : voler, piller, détourner, etc.

Il y a un directeur des marchés publics, un certain monsieur Jean Didier Elongo (voir vidéo sur DNCB), qui a reconnu que des gens, des conspirationnistes ont fait main basse sur les ressources de l'Etat et il avait utilisé des termes assez durs pour montrer son incapacité à les arrêter. C'est une hémorrhagie organisée des richesses nationales  planifiée par la présidence de la république et quand vous aurez bien suivi le discours de monsieur JB ONDAYE, vous aurez compris que si les gens qui gèrent le budget national d'investissement sont des cancres, c'est à dessein pour que tout passe par Bouya et son ventre à l'appétit triomphant.

Maintenant, un peu plus de sérieux. De quoi parle ONDAYE ? De la formation des membres du secrétariat de la présidence de la république qui sont en fait les gestionnaires de projets. Cela ne vous surprend pas ? On croyait que tous les projets étaient entre les mains de monsieur  Bouya, premier ministre chargé de tous les Travaux, les petits comme les grands travaux, on découvre qu'il y a des gestionnaires de la présidence qui sont aussi chargés de gérer les mêmes budgets d'investissement du Congo ! Regardez la vidéo ! Certains sont abasourdis et ont tout simplement l'air de se dire : "Mais à quoi joue Ondaye en nous emmerdant avec cette formation ?"

On apprend qu'ils ne maîtrisent pas l'appréciation d'un projet au résultat, qu'ils ignorent tout des mécanismes du calcul des coûts, qu'ils ne savent même pas faire une fiche-projet ! Et pire, ils sont complètement ignares des mécanismes de contrôle ! Et on a attendu treize (13) ans pour s'en rendre compte !  C'est avec de telles patates douces que Sassou prétend gérer le volet budget d'investissement - ce qui veut dire que monsieur Moussa ne sert à rien - même pas le professeur Bakabadio, éternel conseiller, etc. !

Quand on parle d'améliorer la gestion des marchés de l'Etat, reconnaissez qu'on avoue implicitement qu'ils sont mal gérés depuis treize ans ! Et dire qu'on a créé une commission "anticorruption" qui ne fout rien sinon faire des constats au rabais - sans le moindre moyen de sanctionner les membres de la famille présidentielle qui profitent illégalement des marchés publics !

Jean-Baptiste ONDAYE va jusqu'à parler de "défi majeur" ; ce qui signifie que le problème est grave, les lacunes profondes. Si les gestionnaires de projets ont des défaillances sérieuses au point que leur chef évoque un défi majeur, cela est très inquiétant car la bonne tenue de l'investissement donne la mesure de la gestion des ressources d'un pays. Parler de défi majeur signifie que pendant treize ans, le problème a été récurrent au point où il faille en faire une priorité. Et quand je pense que monsieur Bouya se vante de ses prouesses...

Monsieur Denis Sassou Nguesso, il faut arrêter de vous moquer du peuple congolais. Vraiment quand j'écoute monsieur Ondaye et que je vois les mines ahuries et abêties des gestionnaires des projets, je me dis dans mon for intérieur : "mon Dieu, pardonnez-moi si je vous demande d'accélérer l'arrêt de toute cette comédie !" Il y a un peuple à sauver, Ieshoua !


 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg