Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 17:45

IMG_2011-0129.JPG


Discours de Paulin MAKAYA à l’occasion de la sortie officielle du Collectif UPC–Unis Pour Le CONGO

PARIS-FRANCE

Villepinte, le 18 Juin 2011


Chers compatriotes, chers amis,

Au nom du Collectif UPC, UNIS POUR LE CONGO, je me réjouis de vous voir nombreux dans cette salle, et je pense qu’au vu du nombre que nous sommes, on peut dire sans se tromper, que nous constituons ce qu’on pourrait appeler une majorité d’opposition ou de contestation, une majorité de pensée. Au pays aussi, il y a une majorité silencieuse qui attend de nous, que nous nous levions pour peser sur le cours des événements, pour remettre en cause les fondements de la dictature.

Devant l’urgence de la situation au CONGO, je vous invite, je nous invite, à faire une mutation dans nos mentalités et nos comportements. Je serai même tenté de dire que nous devons opérer une transmutation pour devenir une majorité d’engagement, une majorité d’action et, mieux, une majorité de proposition et de combat. Nous devons cesser d’être des spectateurs résignés pour devenir des acteurs engagés et déterminés. Les autres ne feront pas le travail à notre place. Dois-je vous rappeler que la semaine dernière, le parquet de Paris, qui relève statutairement du pouvoir exécutif, a opposé un refus aux deux juges d’instruction chargés de l’affaire des « Biens mal acquis » ; des juges qui avaient l’intention d’élargir leurs investigations. Car, comme nous l’avons tous appris, les trois chefs d’Etat visés par cette plainte, et parmi lesquels se trouve Denis Sassou Nguesso, ont continué à acquérir ici en France et ailleurs des biens que leurs ressources officielles ne peuvent justifier.

N’est-ce pas dans ce pays où l’on a lancé des concepts révolutionnaires et avant-gardistes comme « la Prime à la Démocratie et aux Droits de l’Homme, le Droit d’Ingérence Humanitaire et la Compétence Universelle sur le plan juridique », s’agissant des crimes et délits ? La pratique internationale, à géométrie variable, également appelé real-politique, n’incite guère à l’optimisme. Mais comment s’en étonner, lorsque sont en jeu de puissants intérêts financiers générés par les matières premières, tels que le pétrole et autres minerais dont regorgent nos pays subsahariens.

Voilà pourquoi l’habilité manoeuvrière devant les appétits sans scrupules de grandes multinationales permet à certains dictateurs de se maintenir au pouvoir malgré leur impopularité.


Chers compatriotes, et chers amis,

Au CONGO, le pouvoir n’est pas vacant. Monsieur Sassou Nguesso et ses généraux ne nous ont pas dit qu’ils abandonnaient la partie. Bien au contraire, il réfléchit aux moyens de s’y maintenir coûte que coûte. En cherchant à modifier la Constitution qu’il s’est taillée sur mesure. En effet, ses juristes ainsi que ses courtisans envisagent de la tripatouiller en sauter le verrou de la limite d’âge et lui assurer ainsi une réélection triomphale.

Il nous faut donc nous organiser efficacement et méthodiquement, pour mettre fin à ce régime féodal avec à sa tête ce roi tout-puissant, Denis Sassou Nguesso, entouré de vassaux recrutés dans toutes les régions du CONGO. Ces gens, faut-il le rappeler, ont assujetti toute la population, à qui ils ne laissent que le minimum pour survivre, comme les serfs d’autrefois dans les royaumes moyenâgeux. Attention, ici, il convient de rappeler, pour qu’il n’y ait pas de malentendus, qu’il s’agit de l’incurie d’un clan et non des originaires d’une seule tribu ou d’une région.

Voilà pourquoi nous devons livrer à ce pouvoir une guérilla intense et multiforme. Et lorsque nous parlons de guérilla, il s’agit de mobiliser les Congolais à tous les niveaux et partout où ils sont. Nous appelons donc nos frères et soeurs ici présents, dont c’est le domaine d’exercice, de continuer à oeuvrer dans le sens d’une guérilla judiciaire malgré les pesanteurs que nous venons de citer pour déposséder Sassou Nguesso et sa famille de tous les biens acquis frauduleusement. Convenons également ensemble que nous devrons lui imposer une guérilla médiatique pour dénoncer toutes les forfaitures de son clan et de ses partisans en spoliant le Trésor Public Congolais.

Chers compatriotes, Chers amis,

Au plan politique, la priorité sera, de concert avec les forces vives de l’intérieur du pays, de contraindre monsieur Sassou Nguesso à modifier son calendrier électoral. En effet, en 2012, des élections législatives sont prévues, et la liste des futurs élus est déjà en discussion à la résidence du Plateau à Brazzaville. Il faut noter que les deux chambres de ce parlement godillot sont peuplées aujourd’hui d’hommes irresponsables et sans souci de la misère du peuple Congolais. Les élections de 2012 sont prévues pour maintenir ce statut quo.

Par ailleurs, la nomination des maires et autres responsables des circonscriptions administratives, il y a trois mois, a donné le sentiment d’une mise en place d’une équipe aux ordres et qui sera prête à favoriser la tricherie à l’occasion des prochains scrutins.

Chers soeurs et frères,

Au vue de ce qui précède, si nous ne prenons gare, notre pays verra à sa tête, dans un futur proche, les Edgard ou Christel Sassou, pourquoi pas Dominique Okemba, puisqu’il est admis dans le logiciel des dictateurs africains, que l’alternance ne peut se faire que de manière génétique ou familial. Pour cela, comme vous le savez, monsieur Sassou Nguesso est conforté par des lobbies politiques, des milieux d’affairistes et des clans mafieux. La bienveillance active et le soutien dont il a bénéficié, pour renverser les institutions démocratiquement élues en octobre 1997, devraient nous contraindre à une mobilisation générale. De même, il serait utile d’adopter un programme d’action fort et ambitieux pour abréger les souffrances du peuple Congolais souverain.

Au Collectif UPC-UNIS POUR LE CONGO, nous avons placé le CONGO au centre de nos priorités. C’est pourquoi nous avons dit, le CONGO D’ ABORD !

Au Collectif UPC, nous prônons l’unité dans la diversité, nous militons pour l’unité dans le respect de la différence. Nous ne nous inscrivons pas dans le cadre d’ une politique spectacle. De même, vous prenant à témoin ce jour, nous affirmons avec force que notre ambition n’est pas d’organiser la danse du ventre pour négocier quelques arrangements avec le pouvoir de Mpila, comme certains l’ont lancé sur la place de Paris.

Aux forces combattantes du CONGO et de l’étranger, nous avons entrepris de proposer une plateforme, un partenariat avec des objectifs bien précis. C’est en cela que nous saluons chaleureusement les structures qui ont accepté cette idée et invitons humblement les autres organisations et groupements à en faire autant.


Chers frères et soeurs,

Dispersés, nous ne ferons rien, et je pense que nous en avons tous fait l’amer constat depuis treize années que nous sommes dehors. Arrêtons, s’il vous plaît, je vous en conjure, avec les intrigues minables, les attitudes mesquines et les petits calculs, pour nous tourner résolument vers l’essentiel, le CONGO D’ABORD !

Est-il normal qu’un pays qui présente autant de potentialités que le nôtre, n’arrive pas à satisfaire les besoins de la population en nourriture, en eau potable, en électricité et en pétrole lampant ? Est-il normal qu’il n’existe aucune politique de santé publique et d’éducation ? Est-il normal que les enfants soient obligés, dans les écoles publiques, de s’asseoir à même le sol alors que le pays est producteur de bois ?

Savez-vous qu’un député congolais nommé, gagne près de 5 millions de Francs Cfa par mois, soit 7.500 euros, alors qu’un médecin sorti de l’Inssa ne perçoit que 120.000 francs cfa par mois, 183 euros. Pendant ce temps, la majorité des congolais n’arrive pas à se nourrir et à se loger. Ce comportement de Sassou-Nguesso et de ses supporters a un nom. Cela s’appelle, de l’incivisme, du sabotage. Il devient donc urgent de mettre définitivement fin à ce comportement délictuel et criminel.

C’est là notre mission, notre devoir, notre défi et l’engagement que je vous invite à prendre au sortir de cette cérémonie officielle d’UNIS POUR LE CONGO.

Enfin, chères soeurs, chers frères,

Dans l’histoire de l’humanité, les grands changements se sont effectués lorsque les hommes et les femmes, conscients d’une dictature féroce, ont mis de côté leurs différences et ont uni leurs forces afin de faire triompher la justice et la liberté. Allant dans le sens de l’histoire, les Etats-Unis d’Amérique nous encouragent à prendre en main notre destin par la voix de leurs dirigeants au sommet. La Secrétaire d’Etat Madame Hilary CLITON, n’a-t-elle pas mis en garde ce 13 juin 2011 à Addis-Abeba, les présidents Africains, en les incitants fermement à se réformer sous peine de se voir balayer par la colère légitime de leurs populations. A la tribune de l’Union Africaine, le chef de la diplomatie américaine a déclaré, je cite : « nous savons que beaucoup de peuples vivent encore en Afrique sous le règne de dirigeants depuis trop longtemps au pouvoir », fin de citation. Pour ma part, j’ajoute, exemple : Denis Sassou Nguesso … 25 ans ! Un quart de siècle ! C’est trop !

Auparavant, le président BARAK OBAMA dans son discours du Caire et celui d’Accra, nous en a également montré le chemin, et nos frères du Maghreb Arabe par la suite ont fait voler en éclat les digues de l’intolérance politique. Dans l’histoire du CONGO, ce changement se fera parce que nous l’aurons tous décidé. Il est temps que notre CONGO renoue avec sa grandeur, la probité morale et le travail. Le CONGO mérite mieux.

UPC : Unité*Liberté*Progrès

UNIS POUR LE CONGO,

LE CONGO D’ABORD !

Je vous remercie !

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg