Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 20:43

COMMENTAIRE : La meilleure des critiques du Forum BUILD AFRICA tenu à Brazzaville et financé avec l'argent du Congo ne pouvait ne pas sortir d'un homme de génie et de passion comme lui. Oui, on a pourfendu ce forum BUILD AFRICA qui a permis à monsieur ATTIAS d'empocher des millions mais personne n'a cerné l'esprit qui anime véritablement les maîtres du monde tapis dans l'ombre comme il l'a fait : ils font l'Afrique à leur rythme et selon leur volonté car ils la pensent et la servent toute cuite aux Africains qui sont obligés de consommer des infrastructures construites par autrui qui s'enrichissent à leurs dépens comme ils consomment des idées et du corned beef importés - alors que ce ne sont ni les idées, ni les boeufs qui manquent à l'Afrique.

Tsengué-Tsengué signe au travers de ce texte une critique subtile et accusatrice dénotant de l'infantilisme de Denis Sassou Nguesso qui fait la preuve qu'il n'est au pouvoir que pour servir les desseins de ses maîtres blancs de la Françafrique tout en se goinfrant comme un ndzokou domestiqué. Cette Afrique-là, nous n'en voulons plus !

                                    LION DE MAKANDA MWAN' MINZUMB'

Tsengue-Tsengue.jpgForum Build Africa 2014 : les africains ne construiront pas seuls leur continent mais désormais « les autres le feront avec eux ! » (Article paru dans la Semaine Africaine)

Tenu du 6 au 7 février 2014 au Palais des congrès de Brazzaville, « le Forum Build Africa s’est achevé sur une note d’optimisme », selon les organisateurs et, tout particulièrement, son maître d’œuvre Richard ATTIAS associates.

Lors de cérémonie de clôture, devant le Président de la république, les corps constitués et les invités de marque, Charles Villeneuve, journaliste agissant pour la circonstance en qualité de maître de cérémonie, a lancé non sans conviction du haut de la tribune, peu avant d’inviter le Chef de l’Etat congolais à procéder à la clôture de ce premier forum du genre, « Monsieur le Président, ce forum est un succès ». Et de poursuivre : « la construction de l’Afrique, c’est bien mais pas sans les africains ! La construction du Congo, c’est très très bien, mais pas sans les Congolais ! ».

Ce qui laisse entendre que jusqu’à la tenue de cette grand-messe, on construisait l’Afrique sans les africains. Quelle honte ! Tout de même, l’on a pu se délecter du débat suscité par l’un des thèmes du Forum Build Africa : « les infrastructures-créateurs d’emplois ». Débat au cours duquel les interventions du paneliste sud-africain, Robert Gumede, sur le « local content » et d’une façon générale sur l’expérience de la construction de son pays par les nationaux avec l’aide des étrangers ainsi que les propositions de jeunes participants congolais, très exigeants sur les questions fondamentales de transfert de compétences et de technologies, ont manifestement bousculé les esprits. Une boutade lancée à l’endroit de ceux qui construisaient jusqu’ici l’Afrique sans les africains. Il s’agit, on s’en doute, de ces multinationales qui œuvrent dans les infrastructures : Vinci, Bolloré, CSCEC (China State Construction Engineering Corporation), Bouygues, Sinohydro, Strabag, Kajima, etc.

Incroyable, mais vrai. En cette deuxième décade du 3ème millénaire, il y a encore des gens, et pas des moindres, qui faisaient l’Afrique sans les africains et qui maintenant pensent le faire avec eux ! En d’autres termes, ce ne sont donc pas les africains qui construisent et construiront l’Afrique avec eux, mais l’inverse.

Mais quand donc les africains vont-ils prendre leur destin en main ? Et comment pouvons-nous, africains, européens et autres, accepter que de tels propos soient prononcés, sans aucune gêne, devant un Chef d’Etat africain en 2014 ? Comment les élites africaines peuvent-elles supporter cela ?

Pourquoi les choses sont-elles ainsi ? Ces propos ne sont pas un simple lapsus. Ils manifestent tout un état d’esprit, une mentalité. D’ailleurs, le forum Build Africa n’a-t-il pas été réalisé dans cet esprit ? Build Africa n’a pas été imaginé, conçu et mis en œuvre par les africains quitte à capitaliser l’expérience et les compétences comme celles de Richard ATTIAS associates ? Bien au contraire : sa conception et sa mise œuvre ont été plutôt entièrement de Richard ATTIAS associates sans les africains. Ils ont pensé, ils ont réalisé pour les africains sans les africains qui consomment tout, passivement et sans indigestion, semblerait-t-il.

« J’accuse » le leadership politique africain d’abord, car il ne cesse de nous infantiliser en empruntant des idées et des chemins politiques aux autres qui les ont pourtant générés pour eux-mêmes, pour leurs nations, dans des contextes qui leurs sont propres.

« J’accuse » le leadership politique africain, d’être trop souvent englué dans des querelles de personnes pour leurs intérêts bassement matériels, au point d’inhiber totalement leurs capacités à générer des doctrines politiques adaptées aux aspirations actuelles des peuples africains.

« J’accuse » le leadership politique africain, d’être non seulement incapable de développer son capital humain africain, principal ingrédient du développement du continent, mais pire, de gâcher constamment le maigre capital humain actuel en marginalisant ses universitaires et intellectuels en faisant appel à leurs homologues expatriés pour penser l’Afrique à leur place.

« J’accuse » les élites intellectuelles africaines d’être quasiment absentes des divers théâtres de la pensée politique, économique, sociale, culturelle au point de laisser coloniser ces espaces par leurs homologues non africains, souvent avec la complicité active ou passive d’une élite politique africaine, peu motivée, hors-jeu et en marge de la compétition des nations dans le contexte actuel de la mondialisation.

« J’accuse » les élites intellectuelles africaines de refuser les débats intellectuels, pourtant indispensables pour éclairer le leadership politique africain. « J’accuse » tous ces renards, africains ou non, qui vivent aux dépens des corbeaux africains qui les écoutent.

                                        Tsengué-Tsengué

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 27/02/2014 08:32


Bjour LDM! Toutes ces accusations,oh! mais c'est si pure et si vrai, réel! Rien à y dire d'autres! sauf à y dire que le vrai dans ces accusations, c'est le constat qui donne et l'espoir et le
désespoir... "S'enrichir et toujours s'enrichir sans cesse", c'est désormais la raison de vivre des fameux intellectuels congolais... et pour cela, l'arme fatale est " corrompre et corrompre
absolument". mes 62 ans me pèsent beaucoup.

Le Lion de Makanda (LDM) 27/02/2014 12:37



Courage, mon frère ! Je sais que vos 62 ans du Congo correspondent à 80 ans de la France car vous ne vivez pas dans les mêmes conditions que nous à l'étranger mais vous devez rester en
vie parce que nous aurons besoin d'un homme comme vous !


Je laisse aux autres pour le moment se charger de notre passé politique qui, je le sais, influe sur le présent mais moi, ce qui m'intéresse, c'est la préservation du futur. Nous allons tous
mourir. De quel Congo hériteront nos enfants et petits-enfants ? Le Christ aussi a pris les péchés du monde pour préserver l'humanité car le présent passe et devient vite passé mais le futur est
à construire et à préserver. C'est sur la base de la préservation ou de la compromission du futur de notre pays que nous jugerons un jour les hommes politiques.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg