Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 11:50

Sommet_CEEAC.jpg

Michel Djotodia et son premier ministre Tiengaye viennent de démissionner. Le sommet extraordinaire de la CEEAC se poursuit au moment où nous écrivons ceci. Une nouvelle plus grave aussi nous parvient : des soldats congolais pourraient avoir été blessés hier à Bangui et rapatriés à Brazzaville à l'hôpital militaire (on suppute une altercation avec le contingent tchadien qui aurait dû quitter la Centrafrique depuis un moment) mais l'information n'est pas très claire. Il semble même que la communauté congolaise de Centrafrique quitte le pays mais tout n'est pas très net car notre gouvernement ne communique pas sur toutes ces questions.

Le Conseil National de Transition va nommer un nouveau président de transition pour dix-huit mois et il semble que tout cela soit fait au cours du sommet qui se poursuivra demain. Les choses semblent s'accélérer sur le plan politique tandis que sur le terrain rien ne bouge et nous ne savons pas ce qui va se passer.  Espérons que l'enthousiasme qui suivra calme les velléités de vendetta.

Le Tchad qui a soutenu la Séléka espérait mettre la main sur d'importants gisements de pétrole au nord de la Centrafrique mais Déby a dû se résoudre à lâcher prise - certainement sous la pression française. A chaque fois, c'est la même histoire : le sang humain coule avant le pétrole ou après lui.

Denis Sassou Nguesso assis à côté de Déby voit des soldats congolais mourir - parce qu'il a lui-même soutenu la Séléka au détriment de son frère de lumière Bozizé. Il doit être lui aussi déçu par Djotodia - ce qui a facilité l'entente autour de la démission de ce dernier. Nous savons tous que Déby et Sassou se font une guerre de leadership au niveau sous-régional. D'ailleurs, à ce qu'il paraît, ce seraient des soldats du contingent tchadien qui auraient ouvert le feu sur les soldats congolais de la MISCA. Un comble qui illustre l'inimitié entre les deux hommes. Hélas, ce sont des innocents qui payent le prix fort.

Ce qui m'interpelle, c'est le sort de la Séléka : que va devenir la Séléka, ce conglomérat de mercenaires de tous bords ? Et surtout, comment va-t-elle réagir à l'éviction de Michel Djotodia qui sonne comme un affront à son coup d'Etat ? Certes, Djotodia était un problème parce qu'il n'avait pas autorité sur elle mais elle est toujours sur place et la crise sécuritaire ne pourra s'améliorer dans ce pays frère tant que la Séléka sera dans la place et tant qu'on aura pas rétabli l'armée républicaine centrafricaine. Il faut donc que les chefs d'Etat de la CEEAC réunis à Djaména trouvent une solution au problème Séléka. Que tous ceux qui ne sont pas Centrafricains rentrent chez eux. Que tous les criminels soient jugés car on ne peut imaginer que de tels assassins soient intégrés dans l'armée. A mon humble avis, la Séléka devrait être désarmée et démantelée...

La mise en place d'une vraie armée républicain est aussi un gros problème et cela va prendre du temps. La situation se décante par le haut ; espérons que les choses se dénouent aussi par le bas. La réconciliation entre chrétiens et musulmans ne va pas être obtenue tout de suite : il faudra un travail de réconciliation dans la justice.

C'est maintenant que les chose sérieuses commencent qu'il eût fallu prêter de l'argent à la Centrafrique car les 50 milliards de francs cfa donnés à la Séléka n'auront servi à rien et cet argent dont nous reverrons jamais la couleur disparaîtra avec Michel Djotodia.

Rapatriement.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 11/01/2014 21:36


Bsoir LDM! Ce qui me tourloupine l'esprit, c'est le fait qu'on ait convoqué toute une Assemblée nationale dans un pays étranger, et qu'on lui fasse faire des choses qui ne se font que sur le
territoire de la compétence de l'Assemblée nationale, ici, le territoire centrafricain... là, il y a quelque chose qui m'échappe! peut-on me dire comment une réunion de chefs d'état a-t-elle pu
convoquer l'assemblée nationale centrafricaine hors de son territoire de compétence et lui faire prendre une décision à caractère nationale?

Le Lion de Makanda (LDM) 12/01/2014 17:15



C'est la France qui l'a imposé, mon cher frère : quand Le Drian a fait sa tournée en Afrique, il avait reçu cette mission de François Hollande qui avait arrêté le départ de Djotodia. De toute
façon, il fallait tous les déplacer pour éviter les règlements de compte. Le vrai problème, c'est la Séléka ! Le départ de Djotodia et son exil au Bénin ne règlent pas la question de cette milice
de mercenaires que l'on doit désarmer, démanteler avant de renvoyer les mercenaires dans leurs pays...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg