Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 14:53

The show is going over. Lentement, les rideaux de la scène avec le grand éléphant comme acteur principal, se referment. Au rythme de la vie, de la maladie et de la mort. Sassou a toujours pensé qu'un leader politique devrait se faire tout seul et non recevoir le pouvoir d'un autre comme si la volonté d'un mort n'avait pas quelque valeur testamentaire en politique. Il est encore maître de l'échiquier qu'il a mis en place et il peut encore faire tomber des pièces chez les Kouyous ou chez les Likoualiens avant de partir reposer pour l'éternité à Kona-Kona parmi les siens. La réunion qui s'est tenue à Owando a-t-elle rassuré le nord  dans ses véilletés de conserver le pouvoir ? Jean Dominique, celui dont le seul mérite est de rester derrière l'oncle comme une seconde ombre ne doit pas se faire trop d'illusions : le pouvoir ne lui tombera pas dans le bec comme le fromage du corbeau. Quelque part, quelqu'un aiguise son couteau et il n'est pas forcément d'en-haut. Personne ne sait d'où vient l'épervier qui vient voler le poussin.

Certes, ils se sont réunis chez Yhombi pour deviser de toutes les hypothèses du pouvoir mais qui peut croire que Yhombi est fiable, lui qui n'a pas cessé de trahir et de comploter tout le long de sa carrière politique ? Qu'il ne se frotte pas vite les mains en se disant que le pouvoir allait lui revenir comme une femme volage parce que la dernière assiette roumaine n'a pas encore été cassée et il pourrait en faire les frais. Sassou connaît Yhombi et Yhombi a déjà été déposé par Sassou qui l'a ensuite arrêté avant de l'envoyer en résidence surveillée à Owando. L'inverse de la confiance règne et non la confiance - même si chaque bouffée de ngoki qu'enfourne le général de brigade est payée par Sassou. Les Mbochis ont l'art de la réunion avant et après la réunion et cela, Yhombi le sait. Après le conciliabule Owando 1, les Mbochis se sont encore retrouvés autour de Jean Dominique Okemba et Yhombi a dû consulter Engombo et compagnie de son côté.

Pendant qu'ils complotent contre la république pour lui ôter cette fois-ci les ailes au lieu des plumes, les Likoualiens guettent et suivent le processus de loin et de près. Au coin du feu, la kalachnikov. Il y a toujours des inconnues dans cette équation de la conservation du pouvoir au nord. Jean Dominique Okemba sait-il que dans son propre camp, on le qualifie d'analphabète ? Certes, il connaît tous les secrets de l'oncle et c'est lui le gardien du temple mais ça n'en fait pas pour autant un homme politique ou un homme de pouvoir : il n'a pas le charisme de Sassou et même le dauphinat ne lui portera pas chance. Qu'il craigne qu'en faisant de lui son dauphin, qu'en réalité, Sassou l'expose à l'appétit des pirhanas de toutes sortes et qu'il ne s'en sorte pas indemne. Quand tombe l'éléphant, la chute est si lourde que tout s'écroule autour et les petites bestioles ont vite fait de prendre la poudre d'escampette. Celui qu'on désignerait comme successeur risquerait de manger son acte de naissance avant le cobra lui-même car trop d'ambitions qui rampent autour du pouvoir finiraient par le mordre. Sassou a encore un reste de venin politique à écouler. Ceux qui prennent des postures pour devenir des pièces autonomes sur l'échiquier le savent. Une ambition trop voyante ou désignée pourrait l'expédier ad patres avant l'heure pour surfer sur la parole du fourbe numéro un de la république en bon Brutus qui décapite le César qui l'a fait.

L'armée ne tient que si les ordres tiennent et personne n'a assez d'autorité pour tenir les gâchettes dégoupillées. Au sud, les armes se sont terrées sous les lits mais elles peuvent crépiter si l'occasion de restituer la démocratie au peuple avortait. Personne ne sait ce qui va se passer : Sassou a lâché la France et la France a lâché Sassou sinon nous n'aurions pas le procès des Biens Mal Acquis. Les coulisses sont sombres, et personne ne sait d'où viendra la lumière si ce n'est la foudre. Un peuple bâillonné qui a commencé à arracher des arbres plantés a envie de déraciner plus que de l'eucalyptus. Attention, il y a de la soif de scalp dans l'air : nous voyons ta marmite toujours bouillante tandis qu'à un mètre de toi, on meurt de faim. Il faudra ne pas sous-estimer les forces et les tensions sociales. Un arme qui a craché hier peut encore le faire des années plus tard.

Yhombi ne fait pas confiance à Denis et Sassou ne fait pas confiance à Joachim. Entre les Kouyous et les Mbochis, il y a le spectre de l'assassinat de Marien Ngouabi, un mort en trop. Oui, les Généraux prendront les milliards de francs cfa que tu leur donneras mais, une fois l'arme à gauche, tu ignores ce qu'ils vont faire. L'unité du nord ? Elle a tenu par le jeu de la peur mais il n'y a plus une mais des peurs parce que les affaires attendent : disparus du Beach, Bien Mal Acquis dont le juge ne manquera pas d'enquêter jusqu'en Espagne, vu que l'Union Européenne l'autorise. Bientôt, il ne vous restera que la Chine mais méfiance ! Ba liaka batu moyindo ! L'oeil bridé est le symbole du serpent et dans votre clan, il semble que les cobras ont du venin à revendre : il y a de la morsure en l'air comme il y a de la pestilence dans les signes du temps. Que la pièce se referme et qui verra dira ! Méfie-toi de celui qui est derrière toi et qui a toujours eu envie d'être devant toi !

 

                                       LION DE MAKANDA


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg