Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 19:37

Le drame du 4 mars 2012 a causé de nombreux morts suite au puissant holocauste quasi "nucléaire" conséquence des explosions qui ont suivi. Des biens détruits en nombre (mobiliers, immobiliers, véhicules, etc) et des morts. Sassou a d'abord donné une somme d'urgence de 3 millions de francs cfa qui n'a pas résolu le problème des sans logis  et des familles, a promis reconstruire les maisons (voilà un an que l'on attend) et d'indemniser les morts à hauteur de 25 millions par personne.

Ce que l'on ignore, c'est ceci : certaines familles ont déjà reçu les 25 millions de francs cfa promis par personne décédée. C'est le principe du réseau et de la sphère d'influence qui fait que les petits citoyens attendent pendant que les grands sont servis avant tout le monde et à l'insu de tous.

Si vous avez eu deux morts, le pactole tourne autour de 50 millions de francs cfa, de l'argent reçu en catimini qui divise déjà les familles. Cette affaire va encore mal tourner car certains recevront deux fois voire plusieurs fois les indemnisations des morts et les magouilleurs ne manqueront pas, vu la pagaille volontaire concoctée par Gilbert Ondongo et ses équipes - qui profitent de ces occasions pour piocher dans les caisses de l'Etat. Quand on reçoit de l'argent avant l'opération officielle d'indemnisation, il y a des chances qu'on le perçoive deux mais là n'est pas le sujet.

Imaginons que le chef de famille soit mort dans les explosions. A qui va-t-on remettre l'argent et pourquoi ? Notre pays est un système qui tourne autour de la famille lignagère au sens restreint et à la famille clanique au sens large. Qui reçoit l'argent : les ascendants (père, mère, oncle, grand-père, etc), les collatéraux (cousins, frères), les descendants (enfants y compris ceux nés hors mariage puisque le droit de la famille congolaise leur octroie les mêmes droits que les enfants dits légitimes) ou le conjoint survivant, s'il en est ? Il n'y a aucune loi, aucun texte à ce propos et tous peuvent revendiquer des droits sur cette indemnisation.

Nous connaissons les tailles de nos familles et si on se partage équitablement l'argent, chacun ne recevra pas grand' chose. Il faut donc déterminer par la loi qui est ayant droit. Et là, il n'y a aucun texte ! Les familles ont commencé à se déchirer. Vu le déficit législatif, on se rabat sur le droit traditionnel, sur la coutume, en convoquant les vieux du village ou des campagnes afin de trouver des solutions mais celui qui a reçu l'argent peut refuser de procéder à un partage équitable.

Il faut que les Congolais agissent avec intelligence : cet argent doit d'abord servir à reconstruire si possible ce qui a été perdu, c'est-à-dire une maison pour redonner un toit à la famille mais nous savons tous qu'avec le matriarcat ou le patriarcat, les choses vont très mal se passer et au final, il y aura encore plus de souffrances - alors qu'on aurait pu apporter un nouvel équilibre à la famille. Ce mail que j'ai reçu d'une compatriote est tragique. Vous perdez des membres de votre famille, votre maison et vous vous divisez encore dans le malheur à cause de l'argent.

Voici le texte reçu de madame Jeannette Angoula :

Bonjour LDM, Mon copain CLAUDE avait perdu lors des événements du 4 mars deux membres de sa famille. Or, il ressort que la famille a déjà percu 50.000.000 fcfa dont 25.000.000 par corps. Aidée par une tante bien placée... La famille n arrive toujours pas a se partager le fric, on a même fait venir les vieilles et vieux de XXXX pour ça...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 08/04/2013 10:47


Bjour lDM! petite correction: si c'est du ministre des finances qu'il s'agit, alors son prénom est Gilbert. Gilbert Ondongo. pour le reste, c'est toujours le même scénario. sachant la
complexité dans le fonctionnement de nos structures sociales, la France avait décidé dans l'affaire du DC10 d'UTA en 1989, de procéder directement au partage des indemnisations..

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg