Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 10:11

Fraternellement, à mon frère Mwangou,

on s'est toujours demandé pourquoi il était plus facile de faire la guerre à des étrangers que les grecs qualifiaient de barbares, de tuer un étranger sans en éprouver le moindre regret. C'est en contredisant cette réalité que la Baghavad Vita est un récit poignant car Arjuna doit combattre ses propres parents, il doit tuer son propre frère, faire couler son propre sang. En lisant cet article, vous comprendrez peut-être un peu mieux cette disposition culturelle de l'être humain qui plonge au plus profond de son animalité. C'est que l'homme dans sa chair est une mise en facteur de toute une histoire de gènes qui ont combattu pour ne pas disparaître depuis la nuit des temps. Comme qui dirait qu'il y a un peu de TOUT le Congo dans un seul Congolais, de TOUT le Congo depuis la nuit des temps.

Les origines d'un individu sont importantes car l'origine est le lien charnel et compassionnel qui nous relie à une communauté à un peuple - autrement, nous sommes cruels car nous ne nous préoccupons pas de la souffrance de cette communauté et nous pouvons même la faire souffrir car nous nous disons que se sont des étrangers avec lesquels nous n'avons pas une goutte de sang en commun. Si Denis Sassou Nguesso aimait le Congo, on s'en ficherait de ses origines. Or, Sassou est cruel avec mon peuple car il se réjouit du mal du peuple congolais sinon comment comprendre qu'il supporte la misère, la maladie, la faim qui sévit au sein de ce peuple qui vit dans l'obscurité - alors qu'il est celui qui doit trouver des réponses aux malheurs de tous ? Comment comprendre que celui  qui doit soigner nos peines est celui qui nous en inflige ? L'origine est un lien viscéral à une communauté, à un peuple ; c'est pour cela que que l'ethnie est puissante, plus puissante même que la nation congolaise dont on a tant de mal à s'identifier.  Moïse a préféré les tourments de l'esclavage à la gloire de l'Egypte quand il a su qu'il était hébreu (enfin, c'est la légende biblique qui le dit ainsi). L'histoire fourbit mon argumentation d'un cas récent dont nous déplorons les horreurs : le règne d'un rwandais (Kanambé) sur le Congo Démocratique, nos voisins d'en face. Les Rwandais massacrent, violent jusqu'au point où l'ONU s'offusque mais il est incapable de protéger le peuple congolais -parce qu'il ne le veut pas. C'est qu'il y a un Rwandais à la tête de l'Etat qui n'en a rien à foutre de la douleur d'un peuple dont il sait ne partager aucun lien. Il y a aujourd'hui plus de six millions de morts en RDC et nous savons qu'une telle chose n'aurait pas pu arriver sous Laurent Désiré Kabila ou sous Mobutu.

Nous sommes liés à un peuple par des liens charnels qui suscitent des sentiments profonds qui font qu'une mère par exemple ne peut laisser ses enfants mourir de faim car elle ressent leurs souffrances dans son ventre et cette compassion nous pousse à agir, à sortir les nôtres de la souffrance car les voir heureux nous rend heureux aussi. Est-ce le comportement de Sassou envers les Congolais ? D'ailleurs, combien de Congolais a-t-il directement tués comme Ngouabi, le cardinal, Massambat-Débat, entre autres ? Un homme qui laisse des nouveau-nés mourir de malnutrition, des mères mourir après l'accouchement est un homme qui souhaite la disparition du peuple originel du Congo pour lui substituer des étrangers qui n'auront pas le droit de revendiquer quoi que ce soit dans le pays car ils se diront : " Tant pis, ce n'est pas notre pays. Après tout, ça ne nous regarde pas !"  Omar Bongo a rempli toute l'administration gabonaise de Congolais à dessein. Regardons par exemple ce qui se passe en Israël où 95% de la population juive sont des Khazars et non des fils d'Abraham ; on voit qu'ils ne respectent pas les préceptes du Dieu d'Abraham qui a dit de vivre en paix avec l'étranger car Israël est d'abord la terre de Canaan et surtout de ne pas tuer. Les vrais Juifs vivaient en bonne intelligence avec les Palestiniens pendant des siècles car ils savaient qu'ils étaient tous fils d'Abraham.

C'est vrai que de nombreux fils du Congo ont donné l'impression de ne pas faire mieux que Sassou mais ils n'ont pas fait souffrir leur peuple autant que le fait cet étranger de Sassou dont la cruauté est si terrible. Gaspiller autant d'argent alors qu'un seul voyage à l'étranger en moins peut permettre qu'on reconstruise la faculté des sciences, il y a trop à dire et surtout, c'est Sassou qui a dit parlant de Lissouba : "Il va gouverner debout". Sassou n'a pas laissé Lissouba en paix jusqu'à le renverser. Si vous dites que Sassou s'entoure de gens compétents pour bloquer les choses, je vous demande pourquoi un enfant du Congo ferait-il une chose pareille à son peuple comme s'il n'a pas envie que le Congo  soit heureux, comme s'il a envie que les Congolais en bavent. La misère est un bon ferment pour la dictature car le peuple sera occupé à subsister et ne pourra plus parler de politique. C'est ce que j'ai constaté quand je suis revenu au pays en 2008. La question n'est pas la compétence, c'est-à-dire le savoir-faire (pratique, expérience) ou le faire-savoir (connaissance) mais le pouvoir-faire (capacité de décision) car une compétence qui ne peut rien faire est comme une compétence morte : c'est Denis Sassou Nguesso qui donne les moyens d'agir et on doit juger un homme d'Etat au rapport moyens/investissements et non aux petites réalisations presque toutes tournées vers la propagande politique qu'il reéalise.  Le Congo ne devrait pas avoir le visage qu'il présente et nous reconnaissons que Sassou tient son sadisme de toute une génération politique mais le temps vient où les choses doivent changer. De gré ou de force...

C'est en se demandant pourquoi Denis Sassou Nguesso n'aime pas le Congo qu'on est arrivé à faire des recherches qui ont conduit à constater que cet homme était un étranger. Un pays peut aller mal avec un fils du pays à sa tête, certes mais avec un étranger au sommet du pouvoir, c'est souvent la mort assurée. Nous nous battons pour que le peuple congolais ne meure pas. C'est le combat pour la dignité, un combat du coeur contre la puissance d'un Etat cruel. Des peuples sont morts dans l'histoire et même Rome est devenu un mélange composite de plusieurs nations après avoir disparu sous les coups de boutoir des Goths et après avoir intégré à la citoyenneté romaine tant et tant d'étrangers. Cortès a détruit à lui seul toute une civilisation  rayonnante et Cortès n'était accompagné que de quelques hommes... Sassou, si l'on suit votre argumentation, a programmé la destruction du Congo (que vous appelez "blocage"). Alors, dites-nous pourquoi. Quel est le sentiment intérieur qui pousse cet homme à tant de cruauté ?

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg