Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:13

REPARTITIONImaginez un homme qui vit très bien parce qu'il finance illicitement ses sociétés avec l'argent public de votre pays et qui parle de répartition - un homme qui reçoit plus de 152.000 euros par trimestre dans les comptes de sa société Géopolitique Africaine, une société privée qui ne fait pas officiellement affaire avec le Congo mais que la SNPC finance en secret au travers de la BGFI BANK. Jean-Paul Pigasse sait qu'il n'y  a pas une répartition équitable des miettes qui reviennent aux caisses de l'Etat lorsque Total a pris le plus gros des revenus du pétrole. On pourrait croire qu'il se sent concerné par la répartition actuelle, au présent des richesses nationales au Congo. Cependant, lui ne se préoccupe que de la répartition dans les cinq ou dix ans à venir puisqu'il sait qu'au présent, il faut d'abord que le système inique qui favorise le nord et les amis du grand éléphant comme lui perdure encore cinq ou dix ans.

Monsieur Pigasse, nous savons qu'aux Dépêches de Brazzaville travaillent des militaires que Sassou vous a imposés - juste pour qu'ils "mangent" mais croyez-moi, nous règlerons les comptes en temps et en heure : cette situation inique aura bien une fin un jour...

Pour l'instant, citons Sassou, l'éditorialiste de Jean-Paul Pigasse :

"Remarquons, avant d'aller plus loin, que cette question ne se pose pas seulement au plan des individus, mais qu'elle concerne également les rapports entre les départements, les villes et les villages, bref les mille et une collctivités qui structurent notre nation".

Une telle phrase peut donner l'illusion que va suivre un développement dans le sens de notre dernier article sur le favoritisme pratiqué par monsieur Denis Sassou Nguesso au bénéfice de ses enfants, de sa famille, de son clan, d'Oyo et ses environs car elle a largement le mérite d'être illustrée par des exemples. Sassou et son griot blanc vont juste se contenter de dire que la société congolaise d'il y a trente ans était plus égalitaire - alors que moins riche que celle d'aujourd'hui où l'argent public est détourné par tous les moyens.

Non, monsieur Pigasse, vous dissertez mal et il vous faut réviser vos classiques : lorsque l'on parle de répartition, l'on doit partir d'un modèle qui ne peut être que la répartition équitable et non égalitaire (Oyo ne peut logiquement pas recevoir plus d'argent que Brazzaville ou Pointe-Noire), celle qui profite à tous où qu'ils vivent en matière de besoins primaires : habitat, santé, éducation, emploi, assistance publique, distribution équitable de l'énergie de l'eau potable, des infrastructures comme les routes, les bâtiments publics, les écoles, les hôpitaux, etc. Et il ne peut y avoir d'équité que si la variable Démographie et la variable Environnement sont les variables essentielles d'ajustement.

Au Congo, il y a des routes en vue pour aller au Cameroun et au Gabon - alors qu'il n'y a pas une route sécurisée pour aller de Dolisie à Mossendjo pour ne prendre que cet exemple. La question essentielle  qui sous-tend une répartition est celle de savoir quelle logique se cache derrière la politique qui anime celle-ci, c'est-à-dire, la distribution des richesses nationales entre les composants d'un pays et nous savons qu'il n'est pas nécessaire de sortir de l'ENA pour comprendre que Denis Sassou Nguesso pratique la politique nazie d'ethnodiscrimination du nord sur  le sud  parce que son objectif est d'instaurer une domination politique. Et le fait de le souligner ne signifie pas que l'on analyse le sujet sous le prisme d'une idéologie passée. En la matière, c'est Denis Sassou Nguesso qui est esclave d'une idéologie passée influencée par sa position de "KANI".  La science s'appuie sur les faits et les faits sont têtus comme Sassou est un fieffé tribal qui préfère donner un milliard de francs pour construire une école en Chine que construire des écoles dans le Pool ou achever des écoles à Pointe-Noire.

La répartition des ressources d'une nation n'est pas le fait du hasard car ce n'est pas la nature qui distribue le travail ou décide de construire une école moderne à Oyo mais la politique et si cette politique est mauvaise, elle ne peut être que l'oeuvre d'un méchant, d'un homme ne méritant pas la position qu'il occupe : celle d'assurer à tous les Congolais les mêmes conditions d'existence avec le denier public. Le drame n'est pas qu'Oyo, Ollombo, Owando reçoivent de l'électricité et de l'eau potable ou des écoles modernes mais le fait que volontairement, Denis Sassou Nguesso ne veuille pas doter le sud, là où vit largement la majorité des populations des mêmes infrastructures modernes. Et Jean-Paul Pigasse qui voit Sassou souvent devrait lui poser la question !

Sassou et son griot blanc Pigasse parlent de l'emploi et de décentralisation comme de deux claviers essentiels de la répartition. Nous les invitons à lire notre article sur la localisation de l'emploi (si ce n'est déjà fait) car la décentralisation suppose que les décisions soient prises au niveau local mais cela ne garantit en rien le fait que les locaux soient employés parce que ceux qui attribuent le travail sont des nordistes qui privilégieront leurs frères nordistes puisque les nordistes occupent TOUS les postes de décision.

Quand vous devenez une république, vous mettez en commun les tsis (Ngalas, Tékés, Kongos), donc les ressources, les richesses et lorsque vous mettez tout cela ensemble, c'est pour que TOUS reçoivent pas seulement des emplois mais aussi des infrastructures nécessaires à susciter l'emploi.

Si Pigasse n'a rien à dire sur la répartition, il peut choisir un autre sujet où il pourrait distraire Sassou car nous ne sommes pas dupes. Ce n'est pas parce qu'il vit illicitement aux frais de l'Etat congolais qu'il peut se moquer de ceux qui ne reçoivent rien - même pas de l'eau potable de la part d'un Etat qui ne devrait pas gaspiller l'argent public dans des torchons comme les Dépêches de Brazzaville.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg