Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 11:07

 

TSHISEKEDICe vendredi, Etienne Tshisekedi, battu par déclaration officielle et autodéclaré président le 9 décembre 2011, veut prêter serment  selon ce qu'il a déclaré le dimanche dernier. Voici ce qu'il a annoncé : "Je vais prêter serment devant le peuple au stade des Martyrs", à Kinshasa.

Cet homme de 79 ans défie le pouvoir de Joseph Kabila dans un scénario rappelant ce qui s'est passé récemment en Côte-d'Ivoire à la différence que la communauté internationale roulait pour Ouattara et non pour le président sortant Laurent Gbagbo. J'ai redouté une ivoirisation de la RDC et nous voyons qu'on en prend le chemin mais Tshisedeki manque de forces militaires et d'un soutien international pour que la comparaison soit homologue. C'est plutôt une imitation au rabais en matière de rapport de force : Gbagbo avait la machine du pouvoir pour lui ; ce qui lui a permis de résister pendant quelques mois. Néanmoins, cette tentative qui va devenir un nouveau précédent tiré du précédent ivoirien, peut servir sur la rive droite du fleuve Congo.

Il s'agit d'abord de savoir ce que prévoit la Constitution de la république démocratique du Congo en cas de contestation dans le cadre d'une élection présidentielle. Le camp Kabila par la bouche du ministre de la communication accuse Tshisekedi de ne pas avoir saisi la cour suprême de justice dont la plupart de juges avaient été nommés par Kabila juste avant l'élection. Si Joseph Kabila a reconnu des dysfonctionnements, curieusement, rien n'a été fait pour les corriger. Nous avons appris que 30.000 hommes d'église se trouvaient dans un bureau de vote sur deux et qu'ils devaient transmettre les résultats par SMS. CURIEUSEMENT, LES SMS ONT ETE ET RESTENT DESACTIVES JUSQU'A CE JOUR !

Etienne Tshisekedi sait que c'est certainement l'une des dernières occasions qui lui étaient données d'être président de la république vu son âge. Joseph Kabila prête serment mardi et s'il était cohérent dans sa démarche, il prêterait serment au moins le même jour. Nous verrons si l'armée lui obéira comme il l'a demandé ou pas car tout va se jouer comme d'habitude par la prise de position de la FORCE OFFICIELLE pour un camp ou un autre.

Il n'en reste pas moins que d'un côté il y a un président autoproclamé pas forcément vaincu et de l'autre, un Joseph Kabila qui a été consacré vainqueur de l'élection présidentielle par la cour suprême de justice du pays qui a confirmé les chiffres erronés de la CENI pas nécessairement vainqueur. Les chances de Tshisekedi semblent minces - même s'il a un fort soutien populaire. Or, en Afrique, les voix du peuple ne comptent pas : il faut être franc-maçon et avoir le soutien des puissances de l'argent qui soutiennent toujours celui qui va garantir leurs intérêts.

Pourquoi la CENI n'a-t-elle pas fait le nécessaire pour réexaminer les irrégularités électorales ? Ceci montre que même si vous avez une Commission apparemment "indépendante" pour déclarer les résultats des élections, rien ne vous garantit qu'elle est véritablement indépendante, c'est-à-dire, non soumise à un donneur d'ordres, et non sous influence ou tout simplement corrompue.

Tshisekedi peut déclarer avoir démis le gouvernement mais a-t-il vraiment le pouvoir de gouverner le pays  au travers de secrétaires généraux ? Ouattara a eu un soutien multiforme : d'abord militaire puis financier ; or, Etienne Tshisekedi n'a pas les mêmes moyens pour faire aboutir sa détermination. La politique est le lieu où les forces sociales se conjuguent, se régulent, se domptent, se possèdent, se gouvernent, s'institutionnalisent ; c'est dire que l'homme qui est juché sur pareille monture possède " la foudre et le tonnerre de ZEUS". A Etienne Tshisekedi, je dis ce que j'ai toujours pensé dans le contexte politique - notamment africain : "LA FORCE NE RESPECTE QUE LA FORCE" DE PREFERENCE UNE FORCE PLUS GRANDE...

Plus que la détermination de l'éternel opposant, c'est celle du peuple de la RDC que nous allons mesurer pour voir si oui ou non la révolution commencée en terre de l'islam qui en récolte l'usufruit final peut atteindre les côtes noires de l'Afrique centrale.

Il s'agit de créer un rapport de force pour fomenter un COUP D'ETAT POPULAIRE SUR UN COUP D'ETAT CONSTITUTIONNEL pour faire valoir - s'il en est - une hypothétique volonté populaire. Ainsi va l'Afrique à cris et à sang,  à maîtres et esclaves comme une roue karmique jamais démentie depuis l'invention des temps esclavagistes, coloniaux et des indépendances factices...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg