Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 16:49
Image Kivu

'IL NY A PAS DE SOLUTION MILITAIRE AU NORD ET AU SUD-KIVU SELON LA MONUC ’

IL N'Y A PAS DE SOLUTION MILITAIRE DANS LA PROVINCE DE L'ÉQUATEUR,

SINON L'ONU CAUTIONNE UN MASSACRE À GRANDE ÉCHELLE À DONGO FORÊT ÉQUATORIALE

 

"DJAMBA YOHÉ"

 

AU SAINT PÈRE, À LEURS MAJESTÉS, À LEURS EXCELLENCES,

 

    Au Saint Père le Pape Benoît XVI ;

    À Sa Majesté le Roi Albert II de Belgique ; 

    À Sa Majesté la Reine Élisabeth II du Royaume-Uni ;

    À sa Majesté, le Roi Juan Carlos d'Espagne ;

    Au Président Nicolas Sarkozy de France ; 

    Au Président Shimon Perez d'Israël ;

    Au Premier Ministre du Canada, le Très Honorable, Stephen Harper ;

 

OBJET : MASSACRE MASSIF DES CONGOLAIS DANS LA PROVINCE DE L'ÉQUATEUR

 

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

 

 

 

PRÉAMBULE :

 

Sources in Congo's capital Kinshasa report that an emergency 'crises' meeting was convened in Brussels on Friday, November 28, 2009, after a distress call was sent by Congo-Kinshasa President Hypolitte Kanambe, known to the western world by his alias, Joseph Kabila Kabange. According to intelligence sources, the Belgian military attached in Kinshasa has been instructed to lay the groundwork for the arrival of a detachment of elite Belgian Armed Forces (BAF) paratroopers as soon as possible, before mid-December. Sources in Kinshasa report that in mid-November President Joseph Kabila secretly airlifted a battalion of Rwandan Defense Forces (RDF) across Congo to put down the small rebellion. The operation involved multiple flights in November and was supported by the United Nations Observes Mission in Congo (MONUC) and the U.S. Africa Command (AFRICOM). The RDF forces, moved to Congo from Rwanda exclusively for the operation, were uniformed as FARDC troops. Pitched battles involving RDF occurred in past weeks on November 22-24 and November 26-28 in the Dongo region. Along with RDF regulars, MONUC troops from the supposed international 'peacekeeping' mission have been fighting alongside Rwandan soldiers infiltrated by Rwanda, with the Kabila government's support, into the national army, the Armed Forces of the DRC (FARDC). Equateur Province achieved a relative peace by 2004 and the majority of United Nations Observers Mission to Congo (MONUC) troops pulled out by 2005.

 

    Médecins Sans Frontières (Doctors Without Borders), the humanitarian organization that had worked in Equateur Province from 1992, disregarded their own reports about the state of the health emergency and mortality in Equateur and abandoned the population in 2006. On December 2, 2009 the remote strategic airport town of Libenge, near the Central African Republic, fell to the new rebellion, which is expanding and spreading with foreign backing. Towns in Equateur Province have been falling one by one to the rebellion, sending Kinshasa's elites into a scramble on December 3 and President Kabila into a security panic. Now the entire Congo has been launched into a state of massive fear, warfare and insecurity-- and the house of cards--propped up by western corporations and military--comes tumbling down. The international media has completely blacked out this story, reporting only an ethnic conflict over fishing rights. Faced with almost two months of suppressing information about the Dongo crisis in Equateur, MONUC is faced with the prospect of full disclosure-- or launching another massive campaign of damage control and disinformation. Source : Written by: Keith Harmon Snow, Photography Credits : Keith, Harmon Snow Categories: Congo, On Tue, 8/12/09, tito k cratko62@yahoo. fr

 

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

I.    LE CODE NOIR EST CITOYEN DE LA RDC

 

    En cette journée du 8 décembre, férial des chrétiens de l'Église Catholique, pour qui cette date est mémorielle à l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, la Mère du Christ Jésus, je viens devant le parquet de vos Palais, de vos Présidences et de vos Primatures exprimer ma plus profonde affliction pour votre silence qui regarde mourir des Congolaises et Congolais comme des fruits pourris tombant de l'arbre au premier coup de vent. Le sang coule à flot dans la province de l'Équateur, la presse internationale, propriété de ceux qui ont confisqué le Congo à ses filles et fils, amplifie ses accusations dans un aspect secondaire des disputes liées à la pêche des riverains du fleuve Oubangui, mais diverge sur le fond du problème, celui du massacre quasi permanent des ressortissants de l'Équateur par le régime de Joseph Kabila qui voit en tout citoyen de cette région, un féroce ennemi à son pouvoir à cause du fait que Mobutu était originaire de cette partie du pays.  Comme toujours, la vérité dans le dossier congolais de la guerre est frappé d'interdit et dans l'entre-temps, on se tait dans les grandes capitales de la terre entière.  C'est inhumain et inacceptable pour ces puissance qui répètent à la terre entière les vertus du droit de l'homme et des libertés.

 

    À la hauteur où vous vous trouvez, ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE, vous n'avez aucune excuse de vous soustraire des grandes questions qui terrassent l'Afrique et ses provinces, en particulier le souffre-douleur de l'humanité intégrale, ce pays de l'Afrique centrale que l'on appelle Congo-Kinshasa et au sein duquel ces maux ont élu leur domicile, à savoir :

  • Les Guerres ;
  • La Famine ;
  • Les Maladies ;
  • La pauvreté ;
  • Les calamités de tous genres

    Vous avez au cours de notre existence des cinq derniers siècles eu recours à l'Afrique pour lui soustraire sa population et son énergie en vue de construire sans état d'âme, contre notre gré et notre mise en esclavage, votre prospérité politique, militaire, économique et culturelle.  Et de là, pour nous enfermer dans la bulle de la servitude à tout jamais comme si vous étiez des dieux, votre civilisation nous a réputé d'un renom de sous-hommes d'origine diabolique.  Ce faisant, l'intelligence politique de l'époque, dans le souci de légaliser cet arbitraire, a conféré au Droit séant dans vos juridictions de légiférer sur notre sort commun.  Nul n'est besoin de faire la preuve de cette déshumanisation voulue à l'encontre de notre race, la race noire.  En fait, les Européens du XVII ième siècle, par la main de ce Monarque que l'histoire appelle "Roi Soleil", vous voyez de qu'il s'agit, je cite "Louis XIV" de France, Rédacteur du "Code Noir".  Pour ce dernier nous n'étions pas des êtres humains, nous n'avions pas la valeur d'une table, somme toute d'un mobilier de maison.  Partant, nous étions des êtres inutiles bons pour le travail des maîtres propriétaires d'esclaves.

 

    Lorsque la MONUC et le Conseil de Sécurité de l'ONU, l'Union Européenne, les États-Unis répètent à qui veut les entendre que la résolution du Conflit au Congo au Nord-Kivu et au Sud-Kivu n'est pas militaire et qu'il n'est pas nécessaire d'envoyer la MONUC au cœur des troubles avec les armes pour mettre fin à la barbarie inaugurée par Paul Kagamé et Yoweri Museveni en RDC.  Alors, faisant écho à cette vision partiale du problème de la tragédie congolaise, je questionne votre bienveillance en ces sens  : "En quoi la révolte des populations exténuées de la province de l'Équateur, par les souffrances infligées par un garçon inconnu de notre histoire et de notre mémoire que l'un de vos journaux anglophone d'Europe vient de nommer par son propre patronyme de "Hyppolite Kanambe", est qualifié à une escalade d'une armada composée de troupes Belges, de la MONUC, des soldats rwandais, de l'Africom, des FARDC et de la Police Nationale.  Iriez-vous jusqu'à dire que je pérore lorsque les nouvelles en font écho ? :

    "Des policiers de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monuc) vont apporter un soutien à la police congolaise pour sécuriser la région de Dongo, dans le nord-ouest, en proie à des violences depuis fin octobre, a-t-on appris samedi 5 novembre auprès de la Monuc. Quelque 120 policiers de l’ONU vont se déployer "là où il y aura la police nationale congolaise (PNC), et se préparent à y aller", a-t-on précisé de même source. L’ONU devrait également apporter du carburant pour les véhicules et des rations, qui seront aussi fournies aux unités des Forces armées de la RDC (FARDC) qui doivent appuyer la PNC.  Depuis fin octobre, un groupe de quelques centaines de membres de la communauté des Lobala (aussi appelés Enyele), commet des violences contre la communauté des Bomboma, dans le nord-est de la province de l’Equateur, dont le chef-lieu est Mbandaka. Les 29 et 30 octobre, le groupe des Lobala, auquel se sont joints depuis d’anciens militaires, a attaqué la localité de Dongo avant de s’en prendre à d’autres villages de cette région, très isolée et difficile d’accès, où s’étendent la forêt équatoriale et des marécages. Ces violences ont fait au moins une centaine de tués, essentiellement à Dongo, à coups de machettes ou par armes à feu, ou bien sont morts noyés en traversant le fleuve Oubangi, qui marque la frontière avec le Congo-Brazzaville. Elles ont aussi provoqué la fuite de plus de 95.000 personnes, dont 57.000, selon les derniers chiffres du HCR, se sont réfugiées au Congo voisin. Selon une source militaire diplomatique, des unités FARDC se seraient déjà déployées ces derniers jours autour de Dongo, et des accrochages auraient eu lieu avec le groupe des Lobala, au cours desquels un officier aurait été tué. Interrogé à ce sujet par l’AFP, le gouverneur de l’Equateur, Jean-Claude Baende, a assuré que "la police (menait) les opérations de pacification", l’armée n’intervenant selon lui que si la police était "débordée". "Les insurgés se comportent toujours en bandits", a-t-il simplement répondu au sujet d’accrochages." Source : Agence France Presse relayé par © Congoindépendant 2003-2009.

    C'est à n'y rien comprendre.  Il se dégage de cette façon de s'impliquer dans le bourbier congolais, un comportement politique international discriminatoire.  Les Congolais des provinces de l'Est peuvent être massacrés, soumis à toutes les exactions criminelles et mis en condition d'infra-humanité, cela passe pour l'Occident qui protège les zones qu'il a conquises pour son industrie de pointe.  En d'autres mots, le droit international et le droit tout court ont changé d'orientation et de vocation dans l'audit des critères des Procureurs.  La sélectivité, pour raison d'intérêt stratégique, devient le conducteur de la Justice détournée de sa mission originelle.  Seuls lesdits intérêts vitaux des États-Unis, de la Grande Bretagne, de la France et de la Belgique sont les spécifiques considérations qui vaillent, peu importe la mort de plus de six millions de Congolais.  Cette philosophie répond de quoi ?

 

    Il devient clair avec la perpétuation des privations imposées au peuple congolais, le complot de le voir disparaître de la terre est un fait avéré, car la sensibilité de l'Occident n'est pas affecté.  Pourtant, au moindre coup de matraque à Téhéran contre un manifestant, tous les médias de New York, de Paris, de Londres, de Bruxelles, de Rome, comme un seul homme font écho à l'égratignure d'un Iranien frappé par la Police.  Avec l'absence d'une volonté politique de mettre fin aux massacres planifiés des Congolais, les États-Unis, la Grande Bretagne, la Belgique, l'OTAN, l'EUFOR et l'ONU approuvent l'application du CODE NOIR COMME CITOYEN DE LA RDC pour continuer à dominer sur le monde avec les richesses pillées sur l'intégrité physique, territoriale et morale du peuple Congolais.  Le pouvoir blanc, parlons en terme de cloisonnement racial, refuse sciemment d'écouter sa conscience chrétienne, celle qui lui rappelle l'unicité de la race humaine, de l'unité du genre humain et sa foi dans le Dieu "Trois fois Saint" qui est Celui d'Abraham, d'Isaac, de Jacob, de Moïse de David et du Christ lui-même, le Fils de l'homme.

 

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

II.    SUBVENTION PLÉNIPOTENTIAIRE DES MASSACRES D'ÉXTERMINATION EN RDC

 

    Je demande, la main sur le cœur votre bienveillance compréhensive qui résonne en même temps comme excuse à votre dignité que je confronte à aux blessures de ma collectivité nègre.  J'évoque ces tristes souvenirs pour immerger votre âme dans l'océan de la souffrance du Peuple de la République Démocratique du Congo que l'on égorge et à la barbe et au nez de vos Gouvernements devenus aphones et sans opinion sur cette extermination massive des filles et fils de mon pays qui dure depuis plus de 15 années de suite et dont certaines Administrations de votre hémisphère occidental ont provoqué et soutenu.  Je ne me dérobe pas là-dessus, je les dénonce en vous rappelant notre chemin de la Croix pour vous rendre plus sensibles à notre Golgotha.  C’est l'Administration Clinton avec ses prolongements plénipotentiaires, à savoir Madeleine Albright et Bill Richardson qui descendaient à Kinshasa pour proférer des menaces de morts aux dirigeants de l'ancien régime et non pas hésité à allumer la mèche dans la région des Grands-Lacs pour brûler la RDC; j'accuse le Gouvernement français de François Mitterrand avec l'Opération Turquoise qui fut un échec et une opération pour pourvoir en armes l'Armée vaincue de Juvénal Habyarimana; l'Organisation des Nations-Unies, l'ONU, d'avoir obligé les Zaïrois d'ouvrir leurs frontières et de laisser entrer sur l'actuel territoire du Congo, les réfugiés et les soldats en armes dans tout le Kivu, Nord et Sud, je critique l'hypocrisie du Gouvernement britannique de Tony Blair qui a subventionné sans s'essouffler les criminels de Kigali et de Kampala, je relève ici ces noms des chefs d'État coupables de cruauté mentale, sinon d'hystérie, de paranoïa et de schizophrénie que sont Paul Kagamé et Yoweri Museveni.

 

    Depuis lors, la mort a trouvé le terrain de prospérer pour semer le trépas sans épidémie, sans pandémie et sans raison véritable imputable à une explication plausible responsable de la dérive qui provoque les décès au grand plaisir du Démon.  Effectivement, Belzebuth se moque de Dieu, se frotte les mains, se saoule et continue de mettre en place ses avatars pour garder le Congo dans les flammes éternelles allumées par ceux qui s'enrichissent des malheurs à foison inaugurés en RDC par l'Administration Clinton, en 1996.  Vos archives ne se laisseront pas modifier ni manipuler par le tempérament de qui veut falsifier la vérité sur le cours de l'holocauste du Congo, ce que je relate est consigné dans les dossiers de la CIA (USA), de M16 Royaume-Uni), de la SGDE (France), du Vatican, de la MOSSAD (Israël) et des SCRS (Canada).  Tous, vous êtes informés que l'on tue au Congo et on amène les Congolais en prison à La Haye en évitant de faire justice dans la direction de ceux qui sont coupables des crimes contre l'humanité, de crime de guerre, de génocide, de crime contre la paix, du viol des femmes et des filles de tous âges qui vont de la Grand' maman de 90 ans au nourrisson d'un jour. Et aussi de la sodomie sur les hommes.  Tout cela, bien entendu, dans un rituel sacrilège des orgies infernales.  Oui, ces informations-là, ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE, vous les avez, mais vous ne réagissez pas.  Or si cela se passe en Suisse, en Israël, en Oklahoma, en Allemagne, votre réaction sera rapide comme un éclair qui fend le ciel de tempête en imprimant sur la peau des nuages sa lumière agressive de la foudre sur le monde.

 

    Ce qui se passe aujourd'hui en RDC est l'exécution d'un plan machiavélique qui n'a pas de justification aux yeux de toute l'humanité, c'est l'extorsion planifiée et souhaité pour empêcher tout essor des Congolais vers un avenir respirable.  L'Occident, dans ses loges et cercles le plus secrets de ses Confréries, a décidé de la disparition du Congo et de sa filiation représentative de son identité.  Aucune puissance, fut-elle l'Amérique ou la Grande Bretagne, même la Chine qui passe pour ce nouvel arrivant qui prend le flambeau du leadership mondial, ne dit mot.  Une MÉCANIQUE PLÉNIPOTIENTIARE SUBVENTIONNÉE DES MASSACRES D'ÉXTERMINATION EN RDC est en plein exercice de toilettage des Congolais qui ne valent plus un seul sou à la bourse de la vie.  À part quelques actions fortes, mais non suivies d'effets à long terme découlant du bon sens et de l'altruisme des grandes vedettes du cinéma et de la musique de août 2008, les gestes qu'on posé Ben Afflek, le superman américain et Mick Jagger, le Rolling Stones britannique, le Congo continue à voir noyer ses enfants dans l'Achéron.

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

III.    JOSEPH KABILA MASSACRE À L'ORGUE DE STALINE DANS LA PROVINCE DE L'ÉQUATEUR

 

    Les troubles qui sont survenus dans la Province de l'Équateur ne sont un succédané d'un ressentiment du Peuple contre Joseph Kabila, sinon Hippolyte Kanambe, c'est un plan qui s'exécute comme entrevu pour décourager toutes les forces de l'opposition à espérer se faire élire ni à déclarer sa candidature à la Présidence de la République, voilà ce que c'est.  Je voudrais savoir pourquoi Washington, Paris, Bruxelles, Londres et Ottawa probablement ne lèvent pas leur voix pour imposer le même schéma d'un règlement pacifique de la tension qui vient d'éclater dans la Province de l'Équateur en faisant valoir l'argument d'un "conflit dont la solution n'est pas militaire".  Il y a anguille sous roche et tout est fait pour briser les Congolais dans leur résistance spirituelle contre l'injustice l'opprobre et l'humiliation.

 

    Dois-je vous rappeler qu'en Grande Bretagne, aux États-Unis, en France ne peut postuler la Présidence et la Primature que celui qui est né dans ce territoire ou que le peuple connaisse. 

  1. Est-il possible pour "Djamba Yohé" de devenir le Premier Ministre du Royaume-Uni, Président des États-Unis ou de France ou encore de Belgique sans avoir été vu dans les rouages du sytème dirigeant de ces États ?
  2. Est-il possible d'élire quelqu'un dans ces pays dont la nationalité et les origines sont mises en souffrance par l'opinion publique ?  N'a-t-on pas vu les Français s'opposer comme un seul à ce que le fils du Président français Nicolas Sarkozy ne devienne le patron suprême à l'Establishment de la "Défense" de Paris ?
  3. Toute la France, qui parle de l'identité nationale, n'a-t-elle pas conjugué sa voix pour pourfendre cette ascension pistonnée en criant haro au favoritisme et au défaut de la charge d'âge du candidat au patronat de France ?
  4. Moins de vingt cinq ans, n'a-t-on pas entendu l'opinion publique et même qualifiée dire que ce n'était pas assez pour l'héritier de l'occupant de l'Élysée de briguer la Primature de la Place boursière la plus enviée de Paris ?

    Existe-t-il une raison qui oblige les États-Unis, la Grande Bretagne, la France et la Belgique de faire arrêter Paul Kagamé après que celui-ci ait violé la "Convention de Genève en matière de protection de réfugiés et en matière de la destruction d'un peuple, les Congolais, leur pays par les viols, les pillages et la criminalité terroriste sans égale mesure avec tous ceux qui ravagent le monde au temps présent ?  Sur quelle Éthique, la Communauté internationale se fonde-t-elle pour laisser ce crapuleux criminel en liberté et en vertu de qui, Monsieur Luis-Moreno Ocampo, accusé d'agression sexuelle, supposée ou avérée, doit continuer à être le Procureur d'une Instance chargée de punir les mêmes méfaits tels qu’il se serait rendu coupable.  Comment le Peuple congolais va-t-il croire en sa virginité morale et en sa probité de juriste ?  Pourquoi la MONUC s'acharne-t-elle à descendre dans les forêts de Libenge avec des canons, accompagnée des hommes de Joseph Kabila armés jusqu'aux dents qui effraient, tuent et n'épargnent aucune vie qui bouge dans le maquis au sein duquel se cachent les populations traumatisées qui ont fui les coups de feu dans leurs villages et leurs villes de Dongo ? Si ce sont ces pré requis de la solution non-militaire qui tiennent, alors faites-les valoir pour tous de la même façon.

  1. KIVU : LA SOLUTION N'EST PAS MILITAIRE D'APRÈS LA MONUC ;
  2. MAIS L'ÉQUATEUR EST UNE SOLUTION EST MILITAIRE ;
  3. POURQUOI DEUX POIDS DEUX MESURES, LES UNS, ATTAQUONS-LES, LES JEAN-BOSCO NTANGANDA, LAURENT NKUNDABATUARE, SAUVONS-LES ;
  4. POURQUOI LA PRÉSENCE DE L'ARMÉE RWANDAISE, ELLE QUI A FAIT PLUS DE SIX MILLIONS DE MORTS EN RDC ?

    Pour ne pas demeurer sans communication devant les autorités de l'Église catholique, en ce jour du 8 décembre 2009, je prie le Pape Benoit XVI, que l'on informe pas suffisamment, lui qui a su dire, en août 2008, que ce qui se passe au Nord-Kivu n'est qu'un masque qui cache mal la mascarade des puissances qui pillent la RDC et qui se servent derrière les tueurs chargés de la besogne d'exterminer les Congolais, d'emporter les richesses par des astuces dont aucun homme honnête sur la terre n'est plus dupe.  Je voudrais dire au Saint Père que la Province de l'Équateur est un territoire sur lequel ses prêtres ont fait un grand travail pour le soin des pauvres démunis et pestiférés.  C'est à Coquilathville, précisément à "Ionda" qu'a été construite la plus grande léproserie du Congo.  C'est une cité qui a donné un sens à la vie à ces Congolais rejetés par leur milieu.  Eu égard à ce souvenir impérissable du travail que les religieux ont accompli dans les années 30, il est du devoir du Vatican de lever sa voix pour décrier le carnage concerté qui se commet aux orgues de Staline avec le concours de l'ONU.

 

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

IV.    ADRESSE AU SAINT PÈRE, À LEURS MAJESTÉ ET AUX CHEFS D'ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT

 

    Le Congo qui est un pays de foi et de prière ne peut pas recevoir le salaire que l'on réserve aux pays regorgeant de terroristes.  Nous avons, comme pays et comme peuple aidé beaucoup les États-Unis, l'Europe en conflit, l'Afrique en misère et la terre entière par la planification du travail forcé des puissances occidentales, mais nous Congolais au lieu de nous opposer quand l'Europe était meurtrie, l'Amérique sollicitée par les pays vaincus du vieux continent et l'Afrique asséchée par les calamités de toutes sortes, avions accompli toutes les obligations qui nous étaient faites avec bonté et amour du prochain, car nous savions que l'on ne se révolte pas quand son semblable est sous le poids d'un fardeau mortel.  Nous pensons, en contrepartie que nous avons droit aux mêmes égards dans nos souffrances et je ne peux pas m'empêcher de parler au Successeur de Saint Pierre qui habite à Rome.

 

Au Saint Père le Pape Benoït XVI

 

    Sa Sainteté, le pape, je m'exprime sans me dédire à Votre intention et à celle du monde entier pour dire que JOSEPH KABILA MASSACRE À L'ORGUE DE STALINE, AU KALACHNIKOV, À LA GRENADE ET AU COUTEAU DANS LA PROVINCE DE L'ÉQUATEUR.  La Communauté internationale doit se réveiller et prendre conscience contre ce qui se passe au Congo et qu'elle se mette en mode de vigilance en commençant par condamner ceux que l'ONU justifie et protège.  Peu importe que le Rwanda soit devenu membre du Commonwealth, son Président est un criminel impardonnable.  Au-delà de tout ce qui précède, je réaffirme ma foi dans le droit et déclare que tous les Congolais sont égaux devant la Constitution.  Si à l'Est de la République, la MONUC dit qu'il n'y a pas de solution militaire, cela devrait être pareil partout ailleurs sur le territoire de la RDC.  En d'autres mots, il n'y a pas non plus de raison qu'il y en ait à l'Ouest des solutions du canon comme cela avait déjà été le cas avec "Le Bundu Dia Kongo".  Très Saint Père, vos prêtres et vos religieux sont tués tous les jours en RDC, nous ne sommes pas quand même un pays au sein duquel on se sera permis d'assassiner les religieuses et les religieux tous les deux jours ou chaque heure tel que cela se passe maintenant.  En voici de quoi il en tient par ce temps :

 

    L’assassinat de la sœur survient deux jours seulement après le meurtre d’un prêtre de la paroisse de Kabare. L’abbé Daniel Cizimia a été abattu lui aussi par des hommes armés dans la nuit de samedi à dimanche, dans sa chambre du couvent de la paroisse de Kabare. En signe de protestation de cet assassinat, les écoles publiques conventionnées du secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel de Bukavu n’ont pas ouvert leurs portes lundi. Cet arrêt de travail irait jusqu’à l’enterrement ce mardi du prêtre assassiné. Les obsèques initialement prévues lundi ont été reportées à mardi, en attendant l’arrivée à Bukavu de Mgr Maroyi. Le corps de l’abbé Cizimia est exposé à la cathédrale Notre Dame de la paix où plusieurs personnes défilent pour lui rendre leur dernier hommage. Pendant ce temps, la police continue à auditionner trois suspects. Leur évacuation de Kabare à Bukavu a entraîné dimanche la mort d’une autre personne et cinq blessés. Le drame a eu lieu au moment où la foule voulait lyncher ces suspects. Elle a été dispersée par des coups de feu, tirés à balles réelles, par des FARDC en faction à Kabare. D’après le président provincial du Syndicat national des écoles conventionnées protestantes du Sud-Kivu, M. Munganga Muzegekwa cette décision se justifie par le fait que les assassinats se multiplient au jour le jour, sans que cela ne puisse inquiéter les gouvernants. « Nous trouvons que nous sommes en danger. Si on doit tuer un pasteur, un prêtre, de surcroît un enseignant, nous pensons qu’il y a un danger qui nous guette. Nous devons donc nous mobiliser tous, la vie humaine est sacrée, elle doit être protégée par n’importe qui, et même par le pouvoir. », déclare-t-il. Source : Radio Okapi, Sud Kivu , Mardi 08 Décembre 2009.

 

    Avant ces meurtres, vous êtes au courant, Très Saint Père, vous êtes au courant des assassinats des Archevêques de Bukavu que furent Christophe Munzihirwa et Emmanuel Kataliko.  Des religieuses et religieux tués, on n'en compte plus.  Le Président, pourtant censé être juste et équitable dans la résolution des conflits internes s'est montré partial.  Joseph Kabila a massacré les chrétiens en prière et il va encore continuer à le faire pour conserver le pouvoir.  Comme Successeur de l'Apôtre Saint Pierre, je vous prie, Très Saint Père, en ce jour de l'Immaculée Conception de vous objecter aux assassinats des Congolais organisés de connivence avec la MONUC qui applique deux statuts d'intervention pour un même peuple.  Je ne m'empêcherai pas non plus de m'adresser à d'autres illustres personnalités.  Je m'en vais en guise de cet aveu sincère continuer mon plaidoyer auprès de  Sa Majesté, la Reine Élisabeth II, du Royaume-Uni.  Cette inconparable Monarque est le plus grand Chef de l'État du monde par ses compétences multidimentionnelles et sa longévité au pouvoir.

 

À Sa Majesté la Reine Élisabeth II

 

    Sa Majesté, Vous avez prononcé votre serment d'allégeance à la Grande Bretagne et au Commonwealth en Afrique, cela est arrivé parce que votre cœur battait aussi au rythme de notre rythme spirituel.  Puissiez-vous, Sa Majesté vous souvenir comme hier et aujourd'hui de cette promesse qui fut tout un programme de votre vie communiquée au monde entier et à notre peuple du Continent noir ce jour-là.  Vous disiez, le 20 novembre 1947 :

 

    « En ce 21e anniversaire de ma naissance, ce m'est un plaisir de m'adresser à toute la population du Commonwealth et de l'Empire, quels que soient leur pays d'origine, leur race et leur langue. C'est un jour de bonheur pour moi, mais il m'incite aussi à réfléchir à cette vie qui se profile avec ses nombreux défis et toutes ses possibilités. Plusieurs de mes ancêtres ont adopté cette devise, une noble devise : "Je sers" ; elle a, jadis, inspiré de nombreux héritiers du trône lorsqu'ils ont prononcé leur serment d'allégeance en accédant à l'âge adulte. Les progrès de la science me permettent de faire ce qu'aucun d'eux n'a pu faire, je peux prononcer mon serment solennel en m'adressant à l'ensemble de l'Empire. Je désire faire ce serment maintenant, il est très simple. Je déclare devant vous tous que je consacrerai toute ma vie, qu'elle doive être longue ou brève, à votre service et au service de la grande famille impériale dont nous faisons tous partie, mais je n'aurai pas la force de respecter cet engagement sans votre participation que je vous invite à m'offrir. Je sais que votre soutien sera indéfectible. Que Dieu m'aide à respecter mon serment et qu'Il vous bénisse, vous tous qui acceptez de m'y aider. » Source : Archives du Royaume-Uni et Wikipédia

 

    Les femmes, en RDC, nos mères, nos sœurs, notre communauté féminine sont la proie du sexe des prédateurs que le Président rwandais a lâcher dans notre milieu.  Dès le début des offensives du FPR, au Rwanda, Paul Kagamé a ordonné, de ce que l'on a appris des divers témoignages du commencement de son insurrection, qu'il a donné l'ordre de procéder aux viols et  assauts de toutes les cruautés mentales pour briser la résistance de ses face à face.  Je n'invente rien, mais le sort initié par le Front Patriotique Rwandais a broyé la gente féminine de la RDC.  Je viens demander auprès de Vous qui êtes le rempart de la Couronne Britannique par le pouvoir que Vous y assumez, en l'Église Anglicane qui est membre du Corps du Christ et branche de la chrétienté, au sein du Royaume-Uni et au sein du Commonwealth, Votre intervention royale en faveur des femmes de mon pays que l'on a transformés en esclaves jouissives du sexe par nos assaillants venus de Kigali et de Kampala.  Ce ne sont pas les Rwandais et les Ougandais du quotidien à qui j'en veux, mais à leur Dirigeants qui ont profané la Congolaise, le Congolais et l'enfant Congolais.

 

    Devant votre grâce, je vous prie à Votre Majesté de plaider pour que Justice soit rendue et que les assassins de mon peuple soient punis comme les Nazis l'avaient été au Procès de Nüremberg.  Que Votre cœur de mère qui a montré à bien d'occasions la grandeur de sa noblesse juste et la magie lumineuse de sa bienveillante fasse quelque chose pour aider la RDC à relever son front après toute la honte qui a imbibé de boue sa physionomie.  Actuellement, le succès politique est dans le camp anglo-saxon, le Président Sarkozy nous en montre les façades tous les jours.  Au demeurant, tout ce que je Vous dis est authentique et ne souffre d'aucun excès de commentaire.  Car, dois-je l'affirmer, depuis 57 ans, vous êtes le Chef de l'État le plus chargé du monde à la tête de 16 États.  Vous avez réussi cette grande tâche avec humilité et grandeur, c'est visible sans panorama, car le bilan est rayonnant.

 

    De Sir Winston Churchill au roturier Gordon Brown, il n'y a pas un Britannique en politique qui ait Votre Excellence, Votre expérience et Votre sagesse.  C'est pourquoi je prie à votre Majesté de venir en aide à nos mères, nos sœurs et nos filles sans Vous faire prier par le Protocole, souvent sous la coupe, des hypocrites.  Joseph Kabila est en train de verser le sang, il est aidé par la MONUC qui tient un double langage : Au Kivu, dite-elle, la crise n'est pas militaire, mais à l'Équateur, elle l'est et prête ses hélicoptères pour enfoncer l'estocade dans le ventre de ceux qui tentent de faire entendre raison au gouvernement de Kinshasa dirigé par un inconnu que la Nation paie, enrichit et entretient au frais des Congolais marginalisés, lui dont personne ne connaît l'histoire de sa vie et qui ne possède aucune fiche d'identité claire sur son appartenance à la RDC et au service municipal de l'État civil responsable de la biographie du domaine public.

 

Au Président Shimon Perez d'Israël

 

    Monsieur le Président, je fais appel à votre magnanimité et je fais appel à la sensibilité avec laquelle les Organisations juives sont engagées dans le monde pour rappeler à l'humanité qu'il ne doit plus se produire nulle part ailleurs ce qui s'est passé en 1940 et 1945.  Durant quatre semaines depuis le jour du souvenir ou de l'Armistice, le 11 novembre de cette année, à TV 5, la programmation a mis à notre intention l'histoire des souffrances infligées aux Nations par le totalitarisme qui a avait émergé en Allemagne.  L'effort de ce travail a été consenti pour enseigner à l'esprit humain la dignité de la personne, mais aussi le respect de la vie.  La Torah ne dispense que cette pédagogie en nous faisant aimer Dieu et c'est par elle qu'est sortie la Bible.  Le psaume 23 est pour tous les croyants qui ont foi dans l'héritage d'Abraham et de David un sens qui éveille la conscience humaine à l'amour  miséricordieux du Créateur qui ne se lasse pas d'aimer l'homme et de le protéger.  Il est en fait un exemple à suivre par l'humain pour témoigner du même amour pour son prochain.  Au cours de tous les siècles qui traversé le temps après David, les Juifs et les Chrétiens l'ont évoqué :

 

 

 

 

    Or, évoquant ce chant, tant par les Chrétiens que par les Juifs, nous communions à la même racine de Jessé qui a pour ceux qui vénèrent son Dieu toutes ses faveurs dans la joie comme dans le péril.  Car dans la joie, il remplit la coupe en la débordant pour sa créature et dans la vallée de l'ombre il empêche, la mort de s'approcher de son serviteur :

    "L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène des eaux paisibles. 3 Il restaure mon âme ; il me conduit dans des sentiers de justice, à cause de son nom. 4 Même quand je marcherais par la vallée de l'ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal ; car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent. 5 Tu dresses devant moi une table, en la présence de mes ennemis; tu as oint ma tête d'huile, ma coupe est comble. 6 Oui, la bonté et la gratuité me suivront tous les jours de ma vie, et mon habitation sera dans la maison de l'Éternel pour de longs jours". Source psaume 23, 1-6.

    C'était même cet hymne qui a fait la force de Yehudi Menuhin avant chaque concert, mais il prenait soin de rappeler aux siens d'être en communion avec eux et de porter le fardeau de leurs malheurs avec eux.  Je vous fais entendre une voix écrite par cette réflexion du célèbre musicien : "The violin, through the serene clarity of its song, helps to keep our bearings in the storm, as a light in the night, a compass in the tempest, it shows us a way to a haven of sincerity and respect."  Or, depuis que nous, Congolais, avons connu l'épreuve d'une Shoa à l'époque de l'ordinateur et de l'internet, temps qui se refuse à toute cachotterie à la presse, en Israël, les Premiers Ministres n'ont encore rien dit pour compatir à notre malheur, nous Congolais, leurs amis depuis les jours de notre indépendance nationale sans jamais relâcher ce qui nous tient, hormis les actions singulières des Dirigeants politiques qui ont leurs raisons que notre raison de solidarité ne connaît pas.  Par contre, la plupart des Dirigeants d'Israël n'ont eu d'éloge que pour la Commandature de Paul Kagamé, l'homme qui a massacré les siens, les réfugiés au déni de la Convention de Genève et les Congolais qui ont accueilli sa nation.  Pourriez-vous nous dire ce que nous sommes pour la Communauté internationale qui fait la même chose en adoptant l'indifférence pour réponse à notre infortune.  Pensez-vous que si Izthak Rabbin vivait il resterait bouche bée devant les massacres, les viols et la sodomie des Congolaises de la grand' maman au nourrisson et qui s'étend maintenant sur les hommes ?  Un journal de mon pays qui avait espéré une parole d'Israël est resté sur sa soif.  Le journal "Le Potentiel de Kinshasa" disait :

    "Les atrocités du 20è siècle ont nécessité le déroulement du Procès de Nuremberg. Ainsi, des personnalités comme Claude Barbier ont dû répondre des faits de crime qui leur ont été reprochés. Dans le même ordre d’idées, le Général Pinochet est poursuivi par la Justice pour des crimes contre l’humanité. Voilà qui explique la mise en place des tribunaux internationaux de la Haye et d’Arusha en vue de juger les responsables des génocides du Rwanda et de l’ex-Yougoslavie. Depuis la semaine passée, un procès est ouvert pour juger le régime du sanguinaire Pol Pot, du Cambodge. Pour honorer la mémoire collective de plusieurs communautés, le moment est venu de se pencher sur les crimes de guerre en République démocratique du Congo. Un million de tués en ex-Yougoslavie. 800 morts au Rwanda. Des atrocités d’une rare violence ont fait que des millions de personnes aient été tuées. Des crimes contre l’humanité à telle enseigne que des voix se sont élevées afin d’exiger l’institution des tribunaux internationaux dans le but de juger les coupables. Ce qui se fait déjà à la Haye et à Arusha réhabilite la dignité humaine et condamne tout pouvoir de domination qui pousse à tous ces excès, ces actes odieux, lesquels dépassent l’imagination humaine. Aujourd’hui, la même rigueur judiciaire doit s’étendre sur d’autres pays. C’est le cas du Liberia avec Charles Taylor. Et de Hissène Habré du Tchad qui sera bientôt jugé au Sénégal. Au moment où la tendance est de permettre à la République démocratique du Congo de retrouver les équilibres fondamentaux pour restaurer un Etat classique, par surcroît, un Etat de droit, des dispositions tout aussi rigoureuses doivent être prises en vue de combattre l’impunité à tous les niveaux. Voilà qui nécessite la mise en place d’un Tribunal Pénal International pour la République démocratique du Congo." Source : (Le Potentiel 06/07/2006), Après le Cambodge, le Rwanda et l’ex-Yougoslavie… un tribunal international pour la RDC

 

    Nous attendons toujours.  Or, si une voix d'indignation sur ce qui se passe au Kivu et au Congo s'entend d'Israël, le monde entier fait attention, n'en déplaise ceux qui ne m'approuve pas.  Néanmoins, je me demande, en quoi Paul Kagamé jouit de l'impunité lui qui a commis les mêmes atrocités que les Nazis ?  Ne sommes-nous pas aussi défendables par ceux qui ont vécu les mêmes souffrances que nous avec les arguments qui font valoir notre martyr aux yeux du monde ?  Pourquoi Israël se tait-il ?  Je vous ai écrit plusieurs fois, mais c'est le silence qui accueille mon cri comme cela se passe dans les autres espaces publics censés écouter la voix qui gémit à l'égorgement.  Si Israël, de la foi biblique, reste de marbre aux jérémiades congolaises, qui pourra, lorsque notre absence sera constatée de la surface de la terre après notre extermination par toutes les armes que l'on déverse chez nous, vous rappeler l'existence de ce que nous avions été ?  Je ne peux que vous mettre ce chant pour vous dire ce qui adviendra à notre agonie : http://www.youtube.com/watch?v=n_ojGaC99Ls&feature=related

 

 

    Notre souffrance est frappée par une indifférence mondiale généralisée, toute l'attention est portée vers le régime qui a exterminée les Congolais sans état d'âme ni compassion.  Paul Kagamé gagne dans tout, c'est lui la victime sur tout le tableau que regarde les chancelleries universelles et est accueilli comme le plus grand Homme d'État des Grands-Lacs lorsqu'on sait que c'est lui qui a ordonné, ou du moins se le cache-t-on, de bombarder l'avion en vol avec des pilotes français à bord.  En tout cas, ce que je sais de cette indifférence, ce n'est pas Dieu qui interdit aux "Justes d'Israël" d'éviter de regarder derrière comme Il l'avait dit à Loth pour Sodome et Gomorrhe, ici le Tout-Puissant incite ces derniers à regarder ce qui se passe au Congo pour voir les femmes éventrées au sein desquelles on enlève des bébés avant termes.  Les hommes de Paul Kagamé ont fait ça.  Et au surplus, celui-ci nous insulte et nous traite de "Ibikuku".  C'est étonnant que nous, Congolais, aux yeux du monde n'existions plus et ne comptions plus pour aucun peuple.  Dans un même pays, deux solutions de guerre, les uns sont intouchables et les autres tuables dans version de la MONUC.  Que fait Alan Doss en RDC ?

 

    Or la vocation d'un homme d'État comme vous, ce me semble, c'est l'être destiné par la marche de l'actualité qui a l'obligation de prendre position dans l'événement lorsque la vérité est mutilée et le reportage au lieu de rendre justice à la victime va à contre-courant .  Je ne me trompe pas de vous dire cela.  Je ne sais pas si vous étiez à Kinshasa dans la Délégation de 1984 en compagnie du Président Chaim Herzog.  En effet, je fus chargé d'organiser avec la jeunesse de préparer son arrivée au niveau d'une présentation audio-visuelle, celui-ci m'a surpris par sa disposition de saisir l'événement par ses débordements.  Ce ton était dans l'interview qu'il avait accordée à l'Aéroport de Ndjili, mais ce ne fut pas cette appréhension qui allégua de sa vocation à s'impliquer dans un dossier qui écorche sa conscience à la suite des injustices successives dont il aura été témoin.  Le soir, chez le chef de l'État du Zaïre de l'époque, lors de sa réception, alors qu'Israël avait des bonnes relations diplomatiques avec l'Afrique du sud de l'Apartheid, cet homme d'État a dévoilé un propos qui devait naturellement irriter les dirigeants de ce pays raciste. 

 

    Sans se voiler la face, Chaim Herzog a dit qu'Israël avait initié un plan secret pour libérer l'Afrique du sud de l'Apartheid même si c'était par la force.  Vous êtes un homme d'État, vous pouvez consulter vos archives là-dessus.  En effet, il pouvait avoir raison puisque celui qui a assumé la Présidence de l'ANC pendant que Nelson Mandela était en prison, c'était son coreligionnaire, Jo Slovo, un Juif d'origine russe et dont la femme fut assassinée par les services secrets de l'Afrique du sud.  J'ai entendu le même propos à côté d’Izthak Rabbin.  Je me demande pourquoi en Israël on se tait et on ne dénonce pas les crimes gratuits commis au Congo qui sont dans leur nature et leur cruauté semblables à ceux de la Shoa même si le contexte et l'historicité de ces massacres ne sont pas les mêmes.  C'est le silence qui me pousse à vous dire ça, Monsieur le Président, car si je ne le fais pas, je ne sais pas qui d'autre va vous le dire, je sais que cet autre existe, mais comme l'opportunité me donne l'avance sur lui, souffrez que je vous supplie de nous défendre.  Une dénonciation des massacres faits en Israël par ses officiels a un écho très étendu sur toute la surface de la terre.  On assez tué en RDC, c'est le temps de rompre avec le silence.  Vous n'avez pas à protéger les Yoweri Museveni, ils étaient de mèche avec le maréchal Idi Amin Dada lors de l'immobilisation de l'avion de l'UTA à Kampala.

 

ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE

DANS L'ESPACE DU MONDE OCCIDENTAL ET SES PROLONGEMENTS DIPLOMATIQUES,

 

    Je suis arrivé au terme calligraphique de mes jérémiades qui n'ont pas cessé de faire couler mes larmes invisibles.  Ma plainte se résume avec un écho déchirant, celui qui vous dit que l'on applique une justice de deux poids deux mesures en RDC par la MONUC, l'ONU, l'Union Européenne et même les États-Unis en ce qui concerne la résolution des rébellions provoquées par le Rwanda et l'Ouganda sur le sol de mes ancêtres.  Washington, Londres, Bruxelles, paris Refusent de voir les Congolais de se prendre en main.  Si ce n'est pas cela, leur politique étrangère exécuté en RDC donne bien cette impression.  Pourquoi l'AFRICOM, la MONUC, la Belgique doivent-elles se concerter sans engager les forces vives du Congo à dire un mot dans les problèmes que traverse leur pays ?  En quoi devrait-on se baser pour dire que le problème de la guerre au Nord-Kivu n'est une question à solution militaire et dans la province de l'Équateur, qui est aussi partie intégrante de la RDC, ces représentations renforcent les FARDC jusqu'aux dents pour aller tuer sans retenue ?

 

    Si les États-Unis, la France, la Belgique la Grande Bretagne, l'ONU et l'Union Européenne aiment les Congolais et veulent appliquer la Justice et le Droit, ils n'ont qu'à faire condamner d'abord Paul Kagamé qui a massacré plus 300.000 rwandais, ses compatriotes dans les camps de réfugiés au Congo, ces représentations doivent également pleurer sur leur laxisme pour la perte de plus de six millions de Congolais massacrés par Paul Kagamé et Yoweri Museveni entraînés à l'école du génocide du Maréchal Idi Amin Dada.  À Londres, au premier coup de feu dans le metro, tout le pays était en État d'alerte et l'INTERPOL saisie.  Pourquoi à la première détonation au Kivu, Alan Doss et ses patrons jouent au matamore sans vraiment avoir envie de sauver la RDC lorsque leurs salaires peuvent nourrir plus de 500 familles démunies de la région ?

 

    Le cycle de la violence sans fin de mort donnée inaugurée par Bill Clinton et son Administration fait des ravages et continue à enlever la vie sans répit à tout ce qui bouge et existe.  La planète terre a débuté sa phase d'Apocalypse en destruction eschatologique à partir de la RDC que l'on a prise pour cible par d'ignobles entreprises qui découragent tout effort de sauver notre environnement global.  ÉMINENTES FIGURES DE LA DIRECTION POLITIQUE DU MONDE, ouvrez votre cœur au deuil des Congolais que l'on égorge et que l'on renvoie à la crémation naturelle de la consomption par le soleil et le cycle de carbone.  Venez faire échec au massacre d'un peuple que l'on ne défend plus.  Le Congo est un cimetière qui consume ses enfants avec les armes fabriqués dans les pays dits civilisés qui sont pour la plupart les vôtres.  À côté des êtres humains dont l'existence n'est plus que souffle et carapace de la machine de vie biologique sans importance productive, les forêts, les animaux sont en train d'être décimés, la Banque Mondiale s'est mêlée dans l'œuvre qui sèche la nature, la faune et la flore de la RDC.  Il faut commencer par faire démissionner le Président Joseph Kabila qui a liquidé toute la richesse des Congolais aux mercenaires qui l'ont parrainé à tricher avec la Constitution.  Mais avant cela, le plus urgent est de freiner la guerre à l'Équateur sans usage d

'une disproportion des moyens de négociation et surtout des armes.

 

    Il y a des voix qui s'élèvent dans la foison des gratte-ciel de l'Amérique du Nord et qui dénoncent le saccage et la mise en lambeau de la RDC, mais les Establishment des Places Boursières et les chancelleries qui supportent les prédateurs font la sourde oreille.  La déperdition du Congo n'est pas que malheur pour les Noirs qui habitent ce pays, c'est tout le système de la sécurité mondiale qui bascule et le plus vulnérable en conséquence de cette destruction de la RDC ce sont les Occidentaux, car ils permettent au terrorisme dormant de s'implanter dans un mode ni vu ni connu en Afrique avant de frapper.  L'Ambassadeur américain Aubray, en 2002, à Kinshasa avait déjà évoqué cette crainte.  Aujourd'hui, écoutons encore une voix analogue :

    "I want to tell the world this story... because I cannot get it into the mainstream "news" and the photos will not be shown there... I want you to know about the western interests behind this war, about the huge deceptions of it, about the hidden agendas of the National Geographic and the New York Times...about George Bush and Bill Clinton and their connections to mining operations in Congo (...) Bebiche is one of hundreds of internally displaced persons forced to flee warfare in eastern Democratic Republic of Congo. There is no way to return home to the provinces of North and South Kivu and Orientale (Ituri). War and insecurity continue to destabilize the region. Countless women and girls in DRC have been brutalized by unprecedented sexual violence, and they have no options for existence but to pursue survival sex, but the subject of rape and war in Congo remains almost totally off the agenda for the American mass media." Source : Keith Harmon, TEN MILLION DEAD ? SLAVERY, HOLLYWOOD, & GENOCIDE IN CENTRAL AFRICA.

    Il y a plus, lorsque ce conflit imposé au Congolais finira, combien de forêts restera-t-il au Kivu, combien des Congolais seront encore maîtres chez eux puisque la MONUC est en train d'implanter des nouvelles colonies avant que ne reviennent les Congolais chassés  de leurs terres et qui errent encore dans la forêt comme des hommes du Neandertal ?  Pour qui sera la charge des enfants abandonnés par le sexe du déshonneur des Casques bleus ?  Un homme qui a peur de dénoncer les crimes de la Communauté internationale se rend un mauvais service à lui-même.  Le philosophe romain et homme de guerre Thycidide avait dit : «  celui qui cède à la pression est opprimé et celui qui résiste est respecté ».  Toutes les tentatives de résistance en RDC sont l'expression du refus d'être soumis par les tueurs et les malfaiteurs.  Je n'approuve pas la mort des Congolais autant que je ne soutiens pas la passivité de la MONUC.  Or, toute cette histoire de l'agression du Congo se résume par une main tendue pour sauver les Rwandais en quête d'exil lorsque Paul Kagamé a bombardé l'avion de Juvénal Habyarimana.  À part tout ceci, les combattants illégaux rwandais pillent et circulent en toute impunité en semant des massacres en RDC, au Nord-Kivu.

 

    Depuis, cet homme a assassiné directement et indirectement cinq chefs d'État, à savoir son propre compatriote Juvénal Habyarimana que je ne défends pas, Cyprien Ntariyamira, Melchior Ndadaye, Laurent Désiré Kabila et Mobutu Sese Seko par décès collatéral.  Ces malfaisances sont suffisantes pour que l'on mette fin à la guerre en RDC plutôt que de faire de la mascarade avec des petits acteurs comme Thomas Lubanga à la Haye.  Pourtant, d'autres coupables comme lui, à savoir Jean-Bosco Ntanganda ont été récupérés par les FARDC et Laurent Nkundabatware qui a repris sa nationalité rwandaise.  De qui se moque-t-on ?  Ma conclusion est sans contredit : "S'IL NY A PAS DE SOLUTION MILITAIRE AU NORD ET AU SUD-KIVU SELON LA MONUC, IL N'Y A PAS NON PLUS DE SOLUTION MILITAIRE DANS LA PROVINCE DE L'ÉQUATEUR, SINON L'ONU CAUTIONNE UN MASSACRE DES CONGOLAIS À GRANDE ÉCHELLE À DONGO DANS FORÊT ÉQUATORIALE LOIN DES CAMÉRAS. Regardez la photo en exergue, vous vous ferez une idée.  C'est une mère assassiné avec son bébé.

Djamba Yohé,

Gaston-Marie F.

Le Congolais de l'Atlantique Nord,

Ottawa, le 8 décembre 2009,

Canada

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg