Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 22:59

Nous savons depuis l'entrée de la Séléka en Centrafrique, que des Centrafricains se trouvent sur le territoire congolais, notamment des réfugiés par milliers. La crainte était de voir se déporter les rancoeurs entre musulmans et antibalakas dans notre pays, troublant par ce fait la vie de nos paisibles concitoyens.

Depuis quelques jours, une information selon laquelle le chef des antibalakas, monsieur Patrick-Edouard Ngaïssona est arrivé au Congo circule site du griot blanc de Sassou) : on parle de la ville frontalière d'Impfondo. Le pouvoir prétend l'avoir arrêté en compagnie de ses seconds couteaux. Cependant, ailleurs, on lit qu'il est libre.

Nous espérons que nos frères centrafricains sauront respecter les lois du pays où il se sont réfugiés. Nous ne voulons pas de contamination sociopolitique dans notre pays. Les Antibalakas doivent savoir que les rivalités confessionnelles qui ont cours en RCA n'ont pas lieu d'être au Congo. Nos paisibles paysans ont déjà fort à faire pour survivre au quotidien ; il n'est nullement besoin de les mêler à un règlement de comptes qui ne nous regarde pas.

Et tout ceci arrive pendant que notre nzokou pigeon voyageur est en Israël. Certainement pour y acheter des armes et non comme certains le croient pour aller prier sur le mur des Lamentations - même si nous savons qu'il peut bien y faire un tour pour prier afin de demander à Hashem que sa femme se rétablisse très vite...

Patrick-Edouard_Ngaissona.jpg

Cet homme dangereux à la tête d'une milice de coupeurs de têtes semble avoir été libéré puisque nous lisons sur le site de la BBC ce qui suit (source http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2014/02/140227_congo-balaka.shtml) :

Congo: le chef anti-Balaka serait libéré

Dernière mise à jour: 27 février, 2014 - 17:59 GMT

Des miliciens anti Balaka en Centrafrique

Dans le nord du Congo, le responsable autoproclamé des milices anti-balaka de Centrafrique Patrice Edouard Ngaissona qu'on disait interpellé et transféré à Brazzaville serait "libre."


L'homme qui se présentait depuis plusieurs semaines comme le coordinateur politique des milices d'autodéfense de confession chrétienne a confirmé sa liberté au courant de la journée sur des médias centrafricains.

L'information sur son arrestation avait été communiquée par des sources de la police congolaise, qui l’aurait interpellé mardi dernier.

Selon des sources locales, la police congolaise n’avait pas eu du mal à appréhender Patrice Edouard Ngaissona parce qu’effectivement des chefs miliciens centrafricains avaient déjà été signalés au Nord du Congo Brazzaville depuis un certain temps, particulièrement dans le département de Likouala près de la frontière avec la RCA.

Selon l’un des correspondants de la BBC au Congo, les éléments de la police ne l’ont pas gardé à vue à Impfondo, le chef-lieu du département de Likouala en raison du risque de trouble et de règlement de compte dans cette localité frontalière qui accueille déjà plus de 11 mille déplacés centrafricains.

A Bangui, aucune annonce officielle n'a été faite sur ce sujet.

Cet homme s'est exprimé ce Jeudi sur les ondes d'une radio privée centrafricaine pour affirmer qu'il était libre.

Ces événements se sont déroulés au moment où le président français François Hollande est annoncé à Bangui pour sa deuxième visite depuis le début de la crise centrafricaine.

Il pourrait rencontrer la présidente de transition Cathérine Samba Panza pour la première fois ce Vendredi, en provenance d’Abuja où il participe à un sommet sur la sécurité.

Les 400 soldats supplémentaires de l’opération Sangaris annoncés en Centrafrique il y a deux semaines sont également arrivés à Bangui Jeudi dans un convoi en provenance du Tchad.

Ils vont rejoindre 1600 de leurs camarades qui accompagnent la force africaine MISCA surplace en Centrafrique depuis le début des violences.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg