Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 11:33

Nous nous interrogeons sur la présence des miliciens de la Séléka dans la Likouala. Qu'on se rappelle bien que la Séléka a délogé François Bozizé du fauteuil présidentiel. Même dissoute, elle est bel et bien au pouvoir à Bangui et jamais on a vu, dans l'histoire des conquêtes militaires, une coalition au pouvoir quitter son espace conquis - sans qu'une autre force la mette en déroute. Qui peut menacer les miliciens de la Séléka au pouvoir à Bangui ? Devant quelles forces armées peuvent-ils fuir quand on sait que la Séléka a défait l'armée de Bozizé et massacré les soldats sud-Africains entre autres qui voulaient défendre le pouvoir de celui-ci ? Ce genre de supputation semble oublier un peu trop vite que c'est la Séléka qui fait la loi en république centrafricaine.

Que viendrait-elle faire dans la Likouala, dans le pays de l'homme qui est l'un des artisans de leur prise du pouvoir, le grand éléphant qui fait du bouche-à-bouche financier à la Centrafrique et la maintient au goutte-à-goutte de pétrocfas sous perfusion ? Quel intérêt aurait-elle à venir mettre du désordre chez son bienfaiteur ? Si on avait parlé des milices de l'ancien président François Bozizé fuyant les persécutions des miliciens de la Séléka ou des anti-balakas qui combattent la Séléka, cela pourrait être un peu plus crédible. Il serait encore plus crédible d'entendre parler de populations centrafricaines fuyant la famine dans leur pays pour se réfugier chez leurs frères congolais. Rien de tel observé par le HCR.

D'autre part, si la Séléka était entrée dans la Likouala, on aurait constaté des mouvements de populations congolaises fuyant devant l'occupant centrafricain mais jusque-là, rien. A la première vue de soldats, les paysans ont tendance à prendre la fuite et à se réfugier dans la forêt. C'est un fait bien connu.

Le troisième argument est climatique : nous sommes en pleine saison des pluies et la Likouala est plutôt une zone inondable et pas facile d'accès à cause de la mauvaise qualité des routes et du caractère inondable des forêts.

Ce doute cartésien se voit renforcé par le silence du pouvoir de Brazzaville et de Bangui car Sassou et Djotodia n'évoquent pas le problème, pour Djotodia, la seule dissolution de ce mouvement armé suffisant pour ne plus l'évoquer officiellement comme si un simple décret pouvait ôter la kalachnikov de la main du mercenaire tchadien qui la tient fermement (nous savons que la Séléka fait et suit sa propre loi, pas celle de Djotodia) et pour notre nzokou national, il n'est certainement pas question d'avouer la porosité de nos frontières ou une quelconque magouille qu'il tramerait lui-même là-bas.

Si l'on se dit que la Séléka est surtout composée de soldats tchadiens et étrangers qui ont combattu pour chasser François Bozizé du pouvoir, vu le fait que les populations de la Likouala vaquent tranquillement à leurs occupations, pourquoi ne ferait-on pas l'hypothèse que les bruits de bottes que l'on entend dans la Likouala seraient ceux de soldats congolais de Tsambitso ayant prêté main forte à la Séléka qui rentrent au bercail ?

Nous demandons à monsieur Mboulou en sa qualité de ministre de l'intérieur et à monsieur Denis Sassou (Nguesso) en sa qualité de ministre de la défense d'éclairer le peuple sur la question de la présence ou non de troupes étrangères d'occupation sur notre Congo natal. Un Etat qui joue à "cache-information" ne peut être taxé que d'Etat poltron et si la peur se renforce du côté des fossoyeurs du peuple, c'est que le courage grandit au sein du peuple du kimuntu. Qu'on se le dise...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg