Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 16:21

deforestation-sauvage 620x465

Je suis le fils de la grande forêt tropicale qui couvre le Congo et le Gabon en se moquant des frontières artificielles. Boungoto où j'entrai en incarnation, est un petit village perdu dans la sylve. Je suis né sous un arbre, ma mère ayant accouché seule en pleine forêt. Enfant, j'ai ouvert mon esprit aux merveilles de la forêt au point de ressentir une totale fusion avec cet être collectif fait de végétal et d'autres formes de vies. Pour moi, la forêt était mystérieuse et mère de tous les mystères. Enfant, lorsque j'ignorais tout de la biologie, de la taxonomie écologique, de la chaîne du vivant, je considérais l'arbre comme l'être le plus important de la planète.

D'ailleurs, tous les grands mythes ont toujours en phénomène central du mystère un arbre : arbre de  vie, un arbre du paradis, un arbre de l'amadouat, etc. L'arbre a toujours incarné le mystère et d'ailleurs, c'est sous un arbre que Bouddha reçoit l'illumination. Nous avons tous entendu parler de l'arbre de la connaissance du bien et du mal dont le fruit mangé par l'homme et la femme entraîna la chute de l'humanité. En Europe, le chêne a toujours un rôle dans la magie des prêtres druides avec le gui et ses propriétés mystiques.

A l'AFPA, j'ai consacré quelques minutes sur le thème du droit des arbres et de l'espèce végétale pour dire une chose toute simple : le droit de l'homme existe de façon universelle et aussi de façon spécifique à chaque pays selon les Constitutions ; celui des animaux n'est pas du reste par la protection de certaines espèces en voie de disparition, par des lois condamnant la maltraitance animale. Hélas, en ce qui concerne l'arbre, il n'y a rien comme si l'arbre n'avait aucun droit - de sorte que  je plaide ici pour le droit universel des arbres et de l'espèce végétale face à une situation qui confine au génocide de l'espèce végétale. Ce n'est pas par hasard que les Norvégiens ont constitué une banque mondiale du grain pour préserver les espèces végétales de la disparition ; cela suppose la reconnaissance implicite de l'importance de l'espèce végétale. De l'importance au droit, il n'y a qu'un pas...

L'arbre a la reconnaissance de l'être vivant : il naît, se reproduit et meurt. Seulement, il n'exprime en apparence aucune émotion, aucun son et ne dispose pas de la possibilité de se mouvoir que possède en commun certains organismes avancés de l'ordre des mammifères.

Il puise sa nourriture dans le règne minéral qui transforme grâce à l'énergie solaire et ne respire pas à l'aide de poumons mais de feuilles qui rejettent tantôt l'oxygène (le jour) tantôt le dioxyne de carbone (CO2) la nuit. Les arbres recyclent le gaz carbonique en emprisonnant le carbone et en libérant l'oxygène. Des recherches tendent à montrer que les arbres communiquent entre eux de manière chimique. L'excuse avancée par une dame que les arbres se reproduisent donc on peut les couper sans cesse pour se chauffer ne tient pas debout pour la raison suivante : les hommes aussi se reproduisent ; ce n'est pas pour autant qu'on autorise le massacre des hommes pour se nourrir, par exemple.

Nous vivons une époque tourmentée par les changements climatiques : inondations, tsunamis, désertification, fonte des neiges polaires ; la disparition du tissu végétal pourrait être un des facteurs à côté de la détérioration de la couche d'ozone ; ce qui amène la communauté internationale à vouloir protéger le bassin du Congo et de l'Amazone parmi les plus importants du monde.

Cependant, il ne pourrait y avoir une vraie protection que si les arbres sont protégés par le droit international comme les humains ou les animaux. Pourquoi protéger les thons de la Méditerranée et ne pas protéger l'okoumé, le limba, l'érable ou le sequoia ?

Les arbres souffrent, les arbres crient parce qu'ils ressentent la douleur et, en fils de la forêt profonde, je sais qu'il leur arriveà parler aux hommes. Ils sont sujets à du stress environnemental encore plus accentué du fait de leur immobilisme.

A  l'heure du papier recyclé, où l'on peut même se passer tout bonnement de papier grâce à la dématérialisation de l'information grâce à la révolution numérique, où l'on peut faire des meubles, en fer, en matière synthétique ou en bois recyclé, il est temps de penser à protéger les arbres et le respect de leur diversité par le droit international. Pourquoi ? Parce que protéger les arbres et la diversité du végétal, c'est protéger la vie tout entière et la planète. L'arbre soigne, l'arbre nourrit, l'arbre a pratéger l'espèce humaine depuis l'aube des temps les plus préhistoriques de notre engeance. Il me semble que le contexte est le plus approprié désormais à la mise en scène du droit universel de l'arbre et de l'espèce végétal.

Tous les programmes scolaires ou toutes les formations devraient incorporer des séances sur la préservation de l'environnement car il faut éduquer le monde au rôle et à l'importance de l'arbre pour que l'esprit du droit de l'arbre et de l'espèce végétale s'inscrute progressivement dans les mentalités.

Monsieur Denis Sassou Nguesso a décidé de créer une brigade de surveillance des aires protégées du Congo. Encore faille-t-il qu'il leur donne les moyens motorisés de faire leur travail tout en protégeant leurs vies. C'est la pauvreté qui entraîne la destruction des forêts pour se chauffer et pour faire la cuisine ; il ne faut pas que le bois soit la seule énergie du pauvre. Notre pays a du gaz en abondance. Il est temps de penser à équiper les Congolais de cuisinière à gaz voire de cuisinières solaires pour préserver nos forêts et leurs écosystèmes si uniques.

Je comprendrai le sceptisme des uns et des autres car comment parler du droit des arbres et de l'espèce végétale si le droit des êtres humains n'est même pas respecté ? La dictature de l'homme sur l'homme prélude déjà de celle de l'homme sur le végétal.

J'ai rêvé un jour que les arbres avaient acquis la possibilité de courir...


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg