Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 00:50

COMMENTAIRE : VOUS AVEZ CERTAINEMENT LU L'ARTICLE QUE NOUS AVONS ECRIT POUR DENONCER LA SITUATION INADMISSIBLE DE LA PRIVATISATION DE LA MORGUE DE POINTE-NOIRE AU PROFIT DE PAUL NGABABA QUI EXPLOITE LA DOULEUR DES PONTENEGRINS POUR ENGRANGER LES MILLIARDS DE LA MORT QUI DEVIENNENT LES MILLIARDS DE LA PUANTEUR CAR IL Y A TROP DE MORTS A POINTE-NOIRE - CE QUI AVAIT SUGGERE L'IDEE D'UNE COLLUSION MACHIAVELIQUE ENTRE NGABABA ET LES MEDECINS MAL PAYES FACILEMENT CORRUPTIBLES DANS L'ESPRIT DU PEUPLE (cliquez sur ce lien).

NOMBREUX ONT DU LIRE NOTRE ARTICLE CAR LE GRIOT BLANC DE SASSOU NOUS APPREND QUE LE PEUPLE RECLAME UNE MORGUE MUNICIPALE. IL S'ENRICHIT INSOLEMMENT, CE PAUL NGABABA, MAIS NEGLIGE LES CORPS AU POINT OU LA SITUATION DEVIENT INSUPPORTABLE PUISQUE L'HYGIENE EST EXECRABLE A LA MORGUE DE POINTE-NOIRE.

NOUS DEMANDONS AUX PONTENEGRINS DE SE REVOLTER CAR CE N'EST PAS NORMAL QU'UNE MORGUE PUBLIQUE SOIT PRIVATISEE POUR QU'UN INDIVIDU S'ENRICHISSE SUR LA DOULEUR DU PEUPLE EN MELANT UNE ODEUR DE MORT A NOS LARMES. IL FAUT STOPPER LES MILLIARDS DE LA PUANTEUR. NGABABA DOIT ETRE CHASSE DE L'HOPITAL A. CISSE CAR SON COMPORTEMENT EST CRIMINEL. IL Y A TROP DE MORTS A POINTE-NOIRE. CET ARTICLE DU GRIOT DE SASSOU EN EST LA PREUVE.

POURQUOI LES CORPS SONT-ILS ABANDONNES PAR LES FAMILLES ? PARCE QU'ELLES NE PARVIENNENT PAS A ENTERRER LEURS MORTS A CAUSE DES PRIX EXORBITANTS APPLIQUES PAR LE MAFIEUX NGABABA QUI S'ENRICHIT SUR LES CHAIRS EN DECOMPOSITION DANS UN PAYS OU LE MOINDRE CERCUEIL DOIT ETRE PAYE CHEZ CE MONSTRE AU RISQUE D'UNE GROSSE AMENDE. NGABABA SUCE LES FAMILLES DU KOUILOU COMME SASSOU SUCE L'ARGENT DU PETROLE. CETTE PREDATION MACABRE A ASSEZ DURE !  SASSOU VOLE L'ARGENT DES VIVANTS TANDIS QUE NGABABA FRUCTIFIE LES CHAIRS QU'IL LAISSE SE PUTREFIER ! COMMENT EXPLIQUER LE PRIX EXORBITANT D'UN ENTERREMENT - ALORS QUE LE CONGO EST UN PAYS PRODUCTEUR DE BOIS ?

EN S'ENRICHISSANT SUR LES CHAROGNES, NGABABA MERITE LE SURNOM DE "CHAROGNARD" DU KOUILOU.

A BRAZZAVILLE OU LA MORGUE EST PUBLIQUE, IL N'Y A PAS AUTANT DE MORTS. NGABABA EST SUSPECT ET CE TRAFIC MACABRE DOIT S'ARRETER SINON IL Y AURA UN JOUR DES CONSEQUENCES IRREPARABLES. LA PESTILENCE DES CORPS ENTASSES LES UNS SUR LES AUTRES VA PROVOQUER DE GRAVES EPIDEMIES QUI RISQUENT DE CAUSER DE NOMBREUX DECES - C'EST-A-DIRE, ENCORE PLUS D'ARGENT DANS LES POCHES DU RICHE NGABABA. AUSSI, IL LAISSE POURRIR LES CORPS EXPRES EN IMPOSANT QU'ILS RESTENT SEPT JOURS A LA MORGUE - ALORS QU'IL COUPE EXPRES L'ELECTRICITE.

NON, CONSTRUIRE UNE DEUXIEME MORGUE PRIVEE N'EST PAS LA SOLUTION : IL FAUT ARRETER L'HECATOMBE, IL FAUT STOPPER L'ESPRIT DIABOLIQUE DE NGABABA QUI TEL UN NAZI APPLIQUE LA POLITIQUE DE SASSOU DE NIVELLEMENT DEMOGRAPHIQUE POUR QUE LE NORD RATTRAPE LE SUD...

                          LION DE MAKANDA MWAN' MINZUMB'


Pointe-Noire : l'atmosphère devenue irrespirable autour de la morgue de la ville défraie la chronique

À l'issue de la réunion qui s'est tenue le 13 mars à la mairie centrale, pour mettre fin au problème des odeurs de décomposition des corps qui persiste depuis plusieurs semaines à la morgue et aux alentours, Patrice Ngatali, secrétaire général de la mairie de Pointe-Noire, et Paul Ngababa, directeur général de la Société des sépultures (Sosep) en charge de la gestion de la morgue, se sont engagés à trouver rapidement une solution. Ils ont par ailleurs officialisé la construction en cours d'une nouvelle morgue

« J'étais hier à la morgue et je n'ai pas pu rester dans la cour. Il se dégageait une odeur pestilentielle dans l'enceinte de la morgue. Ces émanations nauséabondes sont encore plus insoutenables à chaque ouverture des portes pour l'entrée ou la sortie d'un cercueil. Les proches des familles doivent se protéger à l'aide d'un mouchoir », a confié une Ponténégrine. Stanislas, habitant du quartier Mbota Raffinerie (arrondissement 5 Mongo Mpoukou) déplore de son coté : « J'ai assisté aux funérailles d'un parent il y a deux semaines, la famille a été obligée de mettre de l'encens pour atténuer un peu l'odeur que dégageait le corps, mais peine perdue. »

Cette situation, a expliqué Paul Ngababa, est liée à la conjugaison de trois phénomènes : la réception d'un nombre de corps bien au-delà de la moyenne, un problème d'électricité, et la présence derrière le mur d'enceinte de la morgue des poubelles de l'hôpital général Adolphe Sicé et de l'hôpital régional des armées. Aux dires du directeur général de la Sosep, la morgue de Pointe-Noire a reçu plus de 400 corps ces derniers temps parmi lesquels un nombre important de corps abandonnés par leurs familles. « À raison de deux ou trois corps par casier, les conditions de réfrigération sont respectées mais quand le nombre de corps dépasse cinq, elles ne le sont bien évidemment plus. La semaine dernière nous avons enterré soixante-cinq corps abandonnés par leurs familles. Il nous a fallu publier un communiqué pour demander aux familles de venir chercher les dépouilles de leurs parents abandonnés à la morgue », a-t-il déploré au sortir de la rencontre. Une réunion à laquelle participaient des responsables de la mairie et notamment Pierre Justin Makosso, 2e vice-président, son directeur technique et celui de Patrice Ngatali, concernés tous deux par la situation, Jean-Pierre Michel Nzondo, directeur départemental de la santé, ainsi que des agents des services d'hygiène.

Paul Ngababa a démenti l'information selon laquelle, à la morgue, on exigerait des familles une semaine d'attente avant de venir chercher les corps. Mais il a reconnu et déploré la perte de deux compresseurs en raison du mauvais courant. « Nous avons fait l'acquisition d'un nouveau matériel dont l'utilisation était rendue impossible du fait de ce problème d'électricité. Or le groupe électrogène dont nous disposons ne peut tourner en permanence. C'est un matériel de dépannage. Mais depuis samedi dernier la morgue a été raccordée sur une nouvelle cabine électrique. Aussi allons-nous pouvoir installer le nouveau matériel », a-t-il assuré.

S'agissant de l'épidémie de choléra, celle-ci est considérée à l'origine de nombreux cas de décès et de cette recrudescence de corps à la morgue, mais cette thèse a été niée par Jean-Pierre Michel Nzondo. « Sur les 424 cas de choléra reçus depuis le retour de l'épidémie, il n'y a eu que 12 cas de décès recensés et déjà enterrés, dont un seul est à la morgue », a déclaré le directeur départemental de la Santé. Et à propos des éventuelles épidémies redoutées par la population, qui pourraient être provoquées par les corps en décomposition ainsi que les odeurs, il a rassuré l'auditoire : « La morgue travaille toujours avec les services d'hygiène et depuis qu'il y a cette situation ils ont intensifié les opérations de désinfection. »

Réagissant aux propos de Paul Ngababa, Jean-Claude Mabiala, président de l'Association de défense des droits des consommateurs du Congo (ADDC), comme bon nombre de Ponténégrins, a estimé que le problème de courant évoqué par celui-ci, était une fausse raison. Dans une ville où les coupures d'électricité et les délestages sont fréquents, les populations n'acceptent pas le fait qu'une structure comme la morgue ne dispose pas d'un groupe électrogène puissant, qui puisse aussitôt prendre la relève en cas de coupure.

Selon Patrice Ngatali, il ne reste plus que le problème des poubelles qui trouvera très bientôt une solution. Problème que les populations estiment être un prétexte. Line, une jeune Ponténégrine, s'interroge : « Cela fait longtemps que ces poubelles sont là, elles n'ont jamais dérangé à ce point. Pourquoi cela arrive-t-il juste au moment où il y a des problèmes à la morgue ? »

Une nouvelle morgue à Pointe-Noire

Pour apaiser les inquiétudes de la population, Paul Ngababa a annoncé l'acquisition d'un nouveau matériel et les travaux d'agrandissement en cours, sur le même site, d'une nouvelle morgue qui sera inaugurée au courant de l'année. Un fait qui a étonné Stanislas, du fait que l'on pense seulement maintenant à agrandir la morgue malgré les catastrophes vécues dans les départements du Kouilou et de Pointe-Noire. Il s'est indigné : « Nous avons connu des catastrophes ferroviaires, le crash de Kitoko et mêmes des épidémies de poliomyélite et de choléra, mais cette morgue est restée telle quelle, pas d'innovation, si ce n'est l'augmentation des frais à payer pour les formalités. Il a fallu qu'on arrive à cette situation pour qu'on pense chercher à accélérer les travaux de construction de la nouvelle morgue, entamés depuis longtemps. »

Les populations suggèrent une morgue municipale

Tenant compte de la situation et des autres faits reprochés à la Sosep, nombreux sont ceux qui estiment que la mairie devrait prendre en main la gestion de la morgue de Pointe-Noire comme c'est le cas à Brazzaville. Un souhait appuyé par Jean-Claude Mabiala : « À Brazzaville, la morgue appartient à la mairie. On peut faire la même chose à Pointe-Noire. Cela permettra, dans certaines circonstances, de faire du social, ce qui n'est pas le cas actuellement. »

Pour lutter contre l'abandon des corps à la morgue par les familles, Jean-Claude Mabiala, ainsi que de nombreux Ponténégrins, suggèrent que les frais à payer pour les formalités soient revus à la baisse. « Le cadavre coûte cher à tel point que certaines familles démunies abandonnent les corps des leurs. Plus le corps met du temps à la morgue plus les frais augmentent. Il faut ajouter à cela toutes les autres taxes ainsi que les frais d'achat du cercueil que les familles sont obligées d'acheter à la morgue. Il faut baisser tous ces frais pour permettre aux familles d'enterrer les leurs dans de bonnes conditions sans se ruiner », souhaite Toussaint.

Lucie Prisca Condhet

Photo : La morgue de Pointe-Noire.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

sarah 20/03/2013 10:27


Bonjour,


Suite à votre article, je me permets de poster un commentaire qui est mon avis.


C'est bien beau de parler mais avez vous déja géré une morgue Mme Condhet ? Connaissez - vous les éfforts fournis par la morgue ? Il y a une grande poubelle attenante à la morgue (celle d'A.
Sicé) qui acceuille toute sorte de détritus de l'hopital y compris les morts nés jettés par leur mère.


Vous connaissez bien-sûr le problème d'électricité au congo qui ne date pas d'aujourd'hui. Pour qu'un pays atteigne le niveau que vous voulez qu'il ait et ben il faut d'abord le bea-ba j'entends
par là : eau potable, électricité sans coupures intempestives, taux d'halphabétisation correct et un système de soin à la hauteur) ce que manque notre pays.


Si pointe-noire est pollué par le sida c'est pas non plus la faute de Mr Ngababa!!! Si le système de santé était satisfaisant comme en Europe et ben il y aurai pas beaucoup de morts!!! Pourquoi
nos minitres et autres hommes politiques congolais vont se soigner en Europe?? ça veut tout dire!


Alors avant de critiquer, une évaluation du niveau réel du pays s'impose.


A bon entendeur!!


 

Le Lion de Makanda (LDM) 20/03/2013 12:11



Madame Sarah,


bonjour. Ce n'est pas la faute des morts s'il y a une poubelle à côté de la morgue : Sassou doit rétablir la société de voirie publique avec des grosses bennes publiques pour les ordures et il
faut qu'il y ait des déchetteries publiques et ça, c'est juste une affaire de volonté et de décisions politiques. Or, qui a le pouvoir absolu au Congo, n'est-ce pas Sassou ?


Quant à l'électricité, Sassou n'a jamais voulu que le courant de Moukoukoulou qui alimente pourtant Dolisie parcourt 150 kilomètres de plus pour atteindre Pointe-Noire et je ne vous parle pas du
refus des Mbochis de financer le barrage de Nsounda ; ils ont juste financé le barrage d'Imboulou pour alimenter Oyo et ses environs : il faut bien que les vaches et les chevaux de Sassou aient
la lumière ! Rien n'empêche non plus qu'il y ait un groupe électrogène de substitut à la morgue  : quand on facture la mort de façon si onéreuse, on peut au moins acheter un groupe
électrogène, bon sang ! Dites-le à votre copain Ngababa et à sa patronne Antoinette Sassou Nguesso. Sassou néglige la ville qui fournit la principale source d'argent du pays pour
privilégier Oyo, sa capitale. Ce n'est pas acceptable. La question de la gestion des ordures est une question publique et celle du sida aussi. Il y a assez d'argent pour soigner les malades au
lieu de les laisser mourir. Et ne me dites pas que pour faire ça, il faut avoir un diplôme spécial. Vous dénoncez le système de santé. C'est bien mais à votre avis, qui doit doter le pays d'un
système de santé digne de ce nom ? N'est-ce pas Sassou ? Or, Ngababa mange avec ces gens puisqu'il est leur serviteur. Prend-il la peine de le leur dire ou se contente-t-il
d'amasser les milliards de la puanteur ? Vous qui pourtant constatez ces problèmes, vous gérez une morgue, madame l'avocate ? Il faut arrêter de défendre des monstres qui ne respectent ni
les vivants, ni les morts...



Enigma 16/03/2013 03:00


 


Une amie est allée la semaine dernière enterrer son père décédé à Pointe-Noire. il était prévu que la dépouille passe par l'église puis la maison à la sortie de la morgue mais cela n'a pas été
possible à cause de l'odeur de putréfaction qui émanait du cercueil

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg