Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 13:40

LDM_LYON_yes--50--.jpegCertes, il faut que Denis Sassou Nguesso sorte par la porte  constitutionnelle mais pendant que certains n'ont les yeux rivés que sur le combat qui fera partir l'éléphant d'Edou du sommet de l'Etat, nous, nous voyons plus loin et, dans ce sens, nombreux sont mes aînés en politique qui partagent ce point de vue qui semble autant faire l'unanimité que le consensus autour du refus de changement de constitution.

Juste une parenthèse : pour pouvoir parler ne serait-ce que de modification de la constitution, Denis Sassou Nguesso ne pourra trouver la légitimité de son action que dans ... la constitution elle-même. Et à ce sujet, il n'est pas possible de trouver un seul article qui lui permette d'abroger la constitution actuelle. C'est donc un non-sujet, un artifice qui veut surfer sur un faux débat pour conclure sur le fait suivant : " il n'y a pas d'unanimité sur la question, alors, moi, Sassou, je lance une consultation référendaire sur la base de listes électorales truquées, incomplètes ". LA CONSTITUTION DU 20 JANVIER 2002 EST UNE MURAILLE INFRANCHISSABLE EN MATIERE D'ALTERNANCE. TOUTE TENTATIVE DE DETOURNEMENT OU DE CONTOURNEMENT NE PEUT QU'ETRE DENONCEE COMME UN COUP D'ETAT. Donc, cessons d'en parler et regardons vers l'avant. Il s'agit de réfléchir sur la façon dont nous restaurerons la démocratie - sans qu'il ne soit à nouveau possible d'avoir à subir le carcan d'une dictature - notamment militaire. On ne peut s'autoriser des aller-retours entre la démocratie et la dictature ; c'est une perte de temps qui nuit gravement aux destinées de notre nation en retardant notre développement national qui a vocation à atteindre chaque Congolais là où il se trouve.

Nous devons déjà réfléchir sur l'après-Denis Sassou Nguesso. Regardons un peu notre histoire qui nous donne la leçon suivante : on ne passe pas d'un état politique à un autre sans transition. En 1991-1992, nous avons eu la transition démocratique sous Milongo qui nous a permis d'entériner la fin de Sassou I et de préparer les élections présidentielles (deux tours) de 1992 qui ont vu la victoire du professeur Pascal Lissouba. Quand Denis Sassou Nguesso fait son coup d'Etat en 1997, il lui a fallu une transition dictatoriale de cinq ans pour défaire les institutions mises en place en 1992 avant d'instaurer la dictature pseudo-démocratique du PCT qui contrôle désormais TOUT dans notre pays : politique, économie, culture, médias, commerce, société. Personne ne peut croire qu'on pourra organiser des élections démocratiques dans le contexte congolais si on ne changeait rien à la donne actuelle :

1) - l'Assemblée n'est pas républicaine tout comme le sénat - dans la mesure où ils n'ont pas été élus démocratiquement mais nommés sous le manguier à Oyo ;

2) - les listes électorales et le découpage électoral sont à revoir au travers d'un recensement général de la population et de l'habitat pour cela, nous proposons l'automatisation de l'état civil et de nos morgues ainsi que de nos aéroports pour mieux contrôler les entrées et les sorties dans notre territoire. On peut mettre en place un intranet national en équipant tous les états civils, toutes les morgues, tous les aéroports d'ordinateurs connectés ;

3) - certaines institutions et sociétés publiques comme la SNPC doivent disparaître pour que l'argent du pétrole soit directement géré par le Trésor Public ;

4) - le statut de la DGST doit être réexaminé pour éviter qu"elle ne continue à agir comme une prison politique ;

5) - la distribution de la carte d'identité et de la carte d'électeur doit être démocratisée car pour le moment seules populations favorables à la dictature sont favorisées - bien que le régime pretende que les documents officiels sont gratuits ;

6) - il faudra bien faire un bilan des années de dictatures Denis Sassou Nguesso: sur le plan de la gestion des ressources, de la violation des droits primaires ;

7) - la CONEL doit être réformée pour que l'on soit certain qu'il n'y aura pas de fraudes lors des prochaines élections : nous avons suggéré de filmer le processus électoral jusqu'au décomptage des voix ;

8) - il faudra revoir la loi électorale, le code d'accès à la nationalité congolaise comme la question migrationnelle dans notre pays ;

9) - la question de la force publique doit aussi être revue : toutes les milices doivent être démembrées et désarmées dans notre pays et la force publique rééquilibrée ;

10) - il faudra revoir tous les contrats signés avec les sociétés étrangères de façon à s'assurer que les intérêts du Congo n'ont pas été floués et scruter l'attribution de certains contrats pétroliers entre autres aux membres de la famille Sassou & Nguesso ;

11) - il faudra repenser le système éducatif, le système de santé, l'emploi, la question énergétique, le problème de l'eau potable, le monde bancaire, l'administration du Trésor public, la gestion du domaine public,

12) - les ministres doivent rendre des comptes devant une assemblée plus légitime et cela peut se faire au travers d'une modification de la constitution ;

13) - il faudra durcir la question de la responsabilité pénale du chef de l'Etat pour éviter de se retrouver encore devant des cas d'impunité absolue ;

14) - enfin, il faudra bien rééquilibrer la rédistribution des richesses nationales qui ne semblent profiter en grande partie qu'à Oyo et ses environs - alors que démographiquement, rien ne justifie tant d'investissements colossaux dans cette petite bourgade de pêcheurs.

Bref, la liste des réformes avant d'organiser des vraies élections démocratiques n'est pas exhaustive...

Conclusion : nous ne ferons pas l'économie d'une transition d'au moins trois ans minimum sans dépasser les cinq ans pour remettre les institutions de la nation sur les rails de la démocratie. Cette transition peut très bien se faire sans changement de constitution - quelques modifications étant simplement nécessaires. Ensuite, les ambitions des uns et des autres peuvent se heurter au cours d'élections nationales transparentes, plurielles et complètement démocratiques. Alors, qui pense encore que les Congolais n'ont rien à se dire afin de restaurer l'ordre démocratique dans notre pays ?

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Lungutu 17/12/2014 15:09


Pour Demain:



MCDDI, PCT, UPADS, RDD, CENTRE....


Vues  de la rue, les lignes de différentiation sont si opaques et même inexistentes. Le problème ne se pose plus en termes de groupements  politiques, mais plutôt en termes
d’oligarchies ethnicisées à têtes multiples.  Et comme tel,  rien ne peut être attendu de ces composites;  des individualités peut-être.

Ces formations politiques s'étant illustrées par l'accompagnement du tortionnaire se doivent d’être recomposées et le PCT dissout  pour une existence  de courants politiques lisibles
depuis  la rue, de par  leurs idéaux. 

Une refonte politique globale s'impose  sur le plan du discours  d'une part et d'autre part  une révision de la gouvernance des espaces,  responsabilisant les plus concernés
en premiers ;  ce qui permettra une  gouvernance  apolitique compétitive et émulative entre ces espaces.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg