Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 22:18

COMMENTAIRE : Nous savions que le gouvernement de Brazzaville n'allait pas tarder à réagir dans les médias suite aux différentes prises de position de la diaspora congolaise au travers de sites, blogs et réseaux sociaux. La réponse est tombée le 22 juillet 2013 sur le site de rfi.fr dans un article qui accuse le président de l'Observatoire Anti-Corruption Joseph Mapakou et quatre de ses collaborateurs, entre autres, de ... corruption !

C'est dire que l'accusation n'est pas banale - surtout quand l'on sait qu'elle provient d'une enquête interne (diligentée par qui ? Pourquoi ?) ! L'OAC, le lieu de lutte contre la corruption, corrompu par la tête ! Mais qui va combattre la corruption ? Cela paraît invraisemblable mais Djibril Bopaka est certain de son fait. Lui au moins, notre Hadj, n'est pas corrompu ! Nous pouvons donc compter sur le soldat Bopaka. Si l'on criait du haut des cieux : "Que celui qui n'est pas corrompu jette la première pierre", seule le Hadj Djibril Bopaka en lancerait une... sur Joseph MAPAKOU ! HELAS, IL NE NOUS MANQUE QUE LE CONTENU DE L'ACCUSATION. Qui a corrompu qui ? Comment ? Quand ? Dans quelles circonstances ? Et la litanie d'accusations est longue : abus de pouvoir, concussion, trafic d'influence, etc.

Il ne suffit pas de dire qu'il y a corruption pour qu'elle existe ! En tout cas, nous avons besoin de plus d'éléments dans cette affaire. Djibril Bopaka le dit si bien : on ne peut pas mettre le président de l'Observatoire Anti-Corruption en prison pour des broutilles ! Nul ne sait si Djibril Bopaka, battu lors du vote du président de l'OAC, ne veut pas tout simplement devenir calife à la place du calife.

Nous insistons pour qu'on nous donne plus de détails : il s'agit d'un dossier public et nous avons le droit de savoir quelles sont les preuves consistantes dont dispose la justice congolaise entre les mains du ministre de l'injustice Aimé Emmanuel Yoka afin de déduire par nous-mêmes si l'affaire est fondée...


CONGO-BRAZZAVILLE - 
Article publié le : lundi 22 juillet 2013 à 07:45 - Dernière modification le : lundi 22 juillet 2013 à 14:52

Congo-Brazzaville: le président de l'Observatoire anti-corruption, et quatre de ses collaborateurs en prison pour corruption

Le tribunal de grande instance de Brazzaville.
Le tribunal de grande instance de Brazzaville.

Par RFI

Détournement de deniers publics, trafic d’influence, abus de pouvoir : ces faits sont reprochés au président de l’Observatoire anti-corruption du Congo-Brazzaville et à quatre de ses collaborateurs. Ils croupissent depuis deux jours à la Maison d’arrêt de la capitale congolaise. Selon une source indépendante, l’Observatoire est miné par des dissensions internes et les inculpés seraient victimes de règlement de compte.

Après une semaine passée au commissariat central, après avoir été entendu par le procureur de la République, le président de l’Observatoire anti-corruption (OAC), Joseph Mapakou, et quatre autres membres de cet organe, ont été placés à la Maison d’arrêt de Brazzaville.

Leur arrestation fait suite à une série d’enquêtes interne à l’OAC. Des enquêtes concluantes selon le colonel Jean Eve Alakoua, porte-parole de la police : « Au cours de ces enquêtes, il a été révélé des faits qui sont de nature à motiver leur inculpation, des faits qui sont constitutifs d’infractions, de délits de concussion, de délits de corruption, d’abus de pouvoir, de détournement de deniers publics.»

Chantage et règlements de compte au sein de l'Observatoire ?

Pour El Hadj Djibril Bopaka, responsable d’une commission de l’Observatoire, l’affaire est grave et le dossier consistant, « c’est un dossier embêtant, on ne peut pas mettre en prison un président de l’Observatoire pour des petites choses ; ce sont des fautes graves de détournement et de trafic d’influence et ça nous devons le dénoncer ».

Un autre accusé dans cette affaire est encore en liberté parce que jouissant de l’immunité parlementaire. D’après une source indépendante, l’Observatoire est miné par des dissensions internes : son président et les autres inculpés seraient victimes d’un chantage et d’un règlement de compte.

SOURCE : http://www.rfi.fr/afrique/20130722-congo-brazzaville-observatoire-corruption-mapakou-justice


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

le fils du pays 23/07/2013 13:45


Le Congo,pays du paradoxe les corruptibles,corrompus et mafieux accusent les autres de corruption.Quand le filou d'edou et ses amis iront-ils en tole.

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg