Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 11:57

COMMENTAIRE : Un sms reçu de la part d'un ami vient de m'orienter vers le site du Nouvel Observateur où j'ai pu lire l'article confirmant le rejet des recours formulés par la Guinée Equatoriale auprès des tribunaux français, question de gagner du temps et de créer une brèche dans le dossier qui aurait permis aux Obiang Nguéma d'échapper à la justice française. Il est évident que s'ils étaient passés, les autres prévenus dans l'affaire, Sassou et Bongo, auraient jubilé puisque les trois clans se trouvent dans la même situation, ce qui vaut pour le clan Obiang Nguéma valant certainement pour les autres. La justice doit passer. Amère ou sucrée. Elle qui ne fait pas acception de personne.

Nous apprécions le mandat d'arrêt lancé par la justice française à l'encontre de Teodorin Obiang Nguéma qui est passé depuis de ministre à vice-président de son pays. Il est évident que son père prévoit de lui laisser le pouvoir en héritage mais tout cela, la justice française n'en a cure. Des mandats d'arrêt devraient être lancés aussi à l'endroit des membres du clan Sassou & Nguesso qui ne sont pas moins coupables que Teodorin Obiang Nguéma.

Vous noterez que les biens immobiliers du clan Sassou & Nguesso sont passés de seize à vingt-quatre. Le parc immobilier aurait progressé en dépit du procès des BMA. Nous suggérons à la justice française d'élargir son enquête aux ministres, aux Généraux et à tous les dignitaires du régime de Brazzaville. Demain, nous nous occuperons des Biens Mal Acquis à l'intérieur du pays. Chaque chose en son temps. Nous ferons de vos immenses villas des écoles, des hôpitaux, bref, des lieux publics...

 

PARIS (Reuters) - La justice française a rejeté jeudi des recours de la Guinée équatoriale visant à faire annuler tout un pan de l'enquête sur l'affaire dite des "biens mal acquis" par des chefs d'Etat africains, a-t-on appris de source proche du dossier.

La Guinée Équatoriale demandait devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris la nullité de l'ensemble des poursuites engagées contre son président et ses hauts représentants.

Elle contestait notamment la saisie, en juillet dernier, d'un immeuble luxueux de l'avenue Foch, dans le XVIe arrondissement de Paris, appartenant selon les enquêteurs au vice-président Teodorin Obiang, fils du président équato-guinéen.

À cette date, Teodorin Obiang n'était plus le propriétaire de cet immeuble, affecté par la Guinée Équatoriale à l'exercice de sa mission en France, et jouissait à ce titre de l'immunité diplomatique, faisaient valoir ses avocats.

Mais pour les juges d'instruction, qui le soupçonnent d'avoir financé son patrimoine immobilier en France avec des fonds publics en provenance de son pays, il était bien le seul maître des lieux.

L'hôtel particulier parisien de six étages a fait l'objet d'une perquisition de deux semaines en février 2012.

Les magistrats avaient alors saisi des oeuvres d'art, du mobilier ancien, des vins fins et autres objets précieux d'une valeur globale estimée à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Ils y avaient déjà saisi en 2011 de nombreuses voitures de luxe, une opération validée en novembre dernier par la cour d'appel de Paris.

DEUX AUTRES CHEFS D'ÉTAT VISÉS

Un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de Teodorin Obiang en juillet dernier. Celui-ci contestait ce mandat d'arrêt, mais son recours a également été rejeté jeudi.

Ni l'avocat de la Guinée équatoriale, ni celui des parties civiles n'étaient joignables dans l'immédiat.

Outre ses requêtes devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris, la Guinée Équatoriale a saisi en septembre la Cour internationale de justice pour obtenir l'annulation de l'enquête ouverte en France contre le président Teodoro Obiang et son fils.

Teodorin Obiang a également déposé plusieurs plaintes en diffamation visant notamment William Bourdon, avocat de Transparence Internationale, à l'origine des poursuites.

Ces procédures "me laissent d'une sérénité absolue", disait récemment à Reuters l'avocat.

Fin 2008, l'association Transparence Internationale France a porté plainte avec constitution de partie civile contre trois chefs d'Etats africains et certaines personnes de leur entourage.

Une information judiciaire confiée aux juges Roger Le Loire et René Grouman, a été ouverte par la suite, après validation de la procédure en novembre 2010 par la Cour de cassation.

Au-delà du cas équato-guinéen, l'enquête sur les biens présumés mal acquis vise les familles d'Ali Bongo (Gabon) et de Denis Sassou N'Guesso (Congo-Brazzaville), qui possèdent respectivement à Paris 39 et 24 propriétés immobilières de luxe, et environ 200 comptes bancaires au total, selon une enquête de police.

En visite en France début avril, Denis Sassou N'Guesso a appelé la justice française à ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures des autres pays.

Chine Labbé

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg