Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 23:45

COMMENTAIRE : Certes, il existe un différend que nous avons du mal à cerner entre Denis Sassou Nguesso et le colonel Marcel Ntsourou pour que le premier puisse l'en vouloir au point de lui faire subir l'arbitraire le plus invraisemblable en l'accusant même des choses dont il n'est pas coupable - comme s'il voulait à tout prix le voir souffrir jusqu'à en perdre la vie mais emprisonner sa femme Charlotte Ntsourou et Ruth Nguina, la nièce de celle-ci, relève de la volonté de le briser mentalement car nous avons tous en mémoire les faits et les abus de notre police envers les femmes : viols collectifs, attouchements, violence physique et verbale, tortures, humiliations de toutes sortes. NOUS SOMMES NOMBREUX A ETRE INQUIETS DU SORT DES DEUX FEMMES.

Ces arrestations montrent tout le côté animal de ce régime qui agit sous l'impulsion de l'émotion pour instiller la peur dans l'esprit de nos concitoyens car la peur du peuple est le meilleur allié de Denis Sassou Nguesso. Et celle-ci est l'arme absolue qui permet à une dictature de se maintenir au pouvoir.

Non, monsieur Denis Sassou Nguesso, ce que vous faites à une fille de seize ans et à sa tante relève de l'inacceptable. Nous en appelons à madame Antoinette Sassou Nguesso pour ramener son époux à la raison par compassion à la gent féminine.

Nous demandons à monsieur Oko Ngakala de prendre toutes ses responsabilités devant la communauté internationale qui ne manquera pas de lire cet article. IL NE SUFFIT PAS AU REGIME DE L'ALIMA DE CRIER A L'INJUSTICE SOUS D'AUTRES CIEUX ; ENCORE FAILLE-T-IL MONTRER L'EXEMPLE AU CONGO.

Aussi, nous nous joignons à la Diaspora Congolaise d'Angleterre pour demander la libération pure et simple de Charlotte Ntsourou, épouse du colonel Marcel Ntsourou et de sa nièce Ruth Nguina qui n'ont rien à faire en prison.

Nous demandons aux francs-maçons - notamment de France qui ont initié Denis Sassou Nguesso au Mal Absolu d'intervenir car par cet acte, Denis Sassou Nguesso apparaît au monde entier comme un monstre sans coeur et sans humanité. Comment peut-il après ce cynisme et ce sadisme oser proclamer qu'il veut poursuivre l'oeuvre de Nelson Mandela Madiba ? S'en prendre au colonel Marcel Ntsourou est déjà assez insupportable mais vouloir porter atteinte à deux femmes innocentes relève de la monstruosité et de l'ignoble.

Au pouvoir de Brazzaville, aux crocodiles du PCT, sachez que le peuple, le monde et l'histoire vous regardent dans votre délectation de l'injustice commise à autrui. Hélas, l'histoire a parfois des retournements insoupçonnés et personne ne sait si après les sévices que vous faites subir aux femmes, aux nièces, aux soeurs, aux mères des autres, si demain la même chose ne vous arrivera pas. La furie du peuple est pareille à une éruption volcanique ou à un tsunami ; personne ne sait quand elle va se produire. A MEDITER CAR VOUS N'AUREZ PAS TOUJOURS LE POUVOIR...

                                  **************************

UNE FILLE MINEURE ARBITRAIREMENT INCARCEREE

A LA MAISON D’ARRET

DE BRAZZAVILLE

 

 

FLAGRANTE VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME AU CONGO-BRAZZAVILLE

 

Le 16 décembre 2013 dernier, le domicile familial du colonel Marcel Ntsourou a été attaqué à l’arme lourde de guerre par les forces gouvernementale de la République du Congo. Quelques heures après cette opération, les autorités congolaises faisaient état d'une perquisition de police, chez monsieur Ntsourou, qui aurait mal tourné.

 

Sous cet intense bombardement qui a coûté la vie à des dizaines de civiles non-armés, le colonel Marcel Ntsourou a été arrêté, en compagnie de plusieurs membres de sa famille présents à son domicile lors de cette opération.

 

Parmi les personnes arrêtées, figurent madame Charlotte Ntsourou, l’épouse du colonel, ainsi que mademoiselle Ruth Nguina, nièce de madame Ntsourou, une mineure de 16 ans résidant chez sa tante. Les deux femmes sont actuellement détenues à la maison d’arrêt de Brazzaville, au même titre que les personnes ayant enfreint la loi.

 

Un différend personnel ayant opposé le colonel Marcel Ntsourou au président de la République, monsieur Denis Sassou Nguesso, celui-ci a, non seulement abusé de son pouvoir en faisant usage des forces armées républicaines pour régler une affaire privée, mais également violé les droits des personnes non-impliquées dans les faits reprochés à monsieur Ntsourou.

 

En effet, le 28 décembre 2013, le président de la République et deux de ses ministres ont signé un décret rétrogradant le colonel Ntsourou au rang de soldat de deuxième classe, aux motifs suivants :

  • Manquement à l’obligation de réserve dans l’expression écrite et orale
  • Faute contre l’honneur, la probité ou les devoirs généraux du militaire
  • Faute contre la discipline militaire

 

Madame Ntsourou serait-elle la complice de son époux dans ces accusations ? C’est ce que la justice congolaise devrait prouver, et s’il en était avéré ainsi, il ne sera que juste, que monsieur et madame Ntsourou, tous deux adultes, soient dûment condamnés pour leurs actes.

 

Par contre, l’arrestation et la détention en milieu carcérale d’une mineure de 16 ans est tout aussi étonnante qu’incompréhensible car nous nous demandons comment le colonel Ntsourou aurait pu impliquer une fille mineure dans les faits qui lui sont reprochés. En nous fiant aux explications que le régime a lui-même annoncées pour justifier l’arrestation, puis l’incarcération du colonel Ntsourou, il est très difficile d'imaginer une quelconque part de responsabilité pénale imputable à cette jeune fille de 16 ans.

 

Quand bien même cette fille aurait une certaine responsabilité dans cette affaire, la majorité légale en République du Congo, étant fixée à 18 ans, les mineurs contrevenants sont supposés être détenus dans des centres spécialisés appliquant le respect des droits et la protection de l’enfance. Cette grave situation pousse la Diaspora Congolaise d’Angleterre à interpeller toutes les ONG qui luttent pour le respect des droits humains en particuliers, et la protection des mineurs général, car cette incarcération n’est, ni plus ni moins, qu’un abus des droits humains frappant une mineure, une situation qui montre à quel point le Congo foule aux pieds ses propres textes juridiques et les engagements internationaux auxquels il a souscrit.

 

La nièce de madame Ntsourou, se trouve aujourd’hui dans la maison d’arrêt de Brazzaville, exposée à tous les abus possibles et imaginables en milieu carcéral, ce que la Diaspora Congolaise d’Angleterre dénonce très fortement, tout en exigeant du président de la République, monsieur Denis Sassou Nguesso, sans délai et sans condition, la libération ou le transfert immédiat de mademoiselle Ruth Nguina dans un milieu approprié à son cas.

 

 

Fait à Londres le 6 janvier 2014

  

la diaspora congolaise d’Angleterre

diaspora-congo@hotmail.com

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg