Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 18:02


6730210701_644e266dc5.jpgFrance : François Hollande explique sa politique africaine


Le président français veut écrire « une nouvelle page » des relations entre la France et l'Afrique.

Avant son départ pour sa première et brève tournée officielle en terre africaine, les 12 et 13 octobre, qui le mènera à Dakar (Sénégal) et à Kinshasa (RDC) pour prendre part au XIVe Sommet de la Francophonie, François Hollande a accordé une interview à RFI, France 24 et TV5 Monde. Il s'est exprimé sur sa vision des relations entre la France et l'Afrique, la situation dans le nord du Mali et le terrorisme, les enjeux diplomatique et économique avec le continent

Le président français n'a pas caché son souci de renouer des relations privilégiées avec les pays qui respectent le jeu démocratique et de tourner la page de l'ère de la « Françafrique » : une sorte de nouveau départ des relations franco-africaines. Cette nouvelle politique sera au cœur de son discours de Dakar. Il évoquera surtout l'Afrique comme une terre de croissance et d'opportunités économiques.

« Les temps ont changé... »

Le président français est déterminé : désormais, « il y aura la France et il y aura l'Afrique, plus besoin de mêler les deux mots », a-t-il tranché.

« Je viens en Afrique pour tenir le discours de la franchise, de la transparence et du respect [...], pour écrire avec l'Afrique une nouvelle page », a-t-il souligné.

« Les temps ont changé, la France est maintenant désireuse, à la fois de respecter tous ses interlocuteurs, mais aussi de dire la vérité », une « vérité [qui] n'est pas celle de la France », mais « celle des droits fondamentaux, des libertés essentielles et de la démocratie », a-t-il insisté.

Interrogé sur sa rencontre, en marge du Sommet de la Francophonie, avec Étienne Tshisekedi, le chef de l'opposition en RDC, François Hollande a fait valoir : « Je fais en sorte d'avoir de bonnes relations d'État à État, mais je reconnais aussi les opposants dès lors qu'ils s'inscrivent dans la démocratie. »

La fin « des passe-droits »

« Oui, nous pouvons avoir des intérêts économiques, mais nous ne ferons pas une diplomatie qui serait celle de nos intérêts économiques », a précisé François Hollande.

Si la France veut « avoir une place pour [ses] entreprises », il faut aussi « faire en sorte que, pour toutes les industries extractives, minières, forestières, il y ait une transparence absolue sur leur compte pays par pays », a-t-il souligné.

Sur la Françafrique et les biens dits « mal acquis » de certains chefs d'État africains, il laissera la justice française « aller jusqu'au bout », parce qu'il considère que « c'est un devoir pour les Africains que de savoir exactement ce que sont devenus un certain nombre de fonds ».

Dakar

Cinq ans après le très controversé « discours de Dakar » de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, le président François Hollande compte saluer au Sénégal la « dynamique économique » engagée ces dernières années en Afrique mais aussi la « jeunesse [africaine] qui demande à prendre sa place ».

Reconnaissant ce qu'il appelle les « fautes » du passé, la colonisation ou la traite négrière, le président français voit en l'Afrique un continent d'avenir, où investissent de plus en plus de pays étrangers, notamment la Chine et les États-Unis, et où s'installent de plus en plus d'entreprises, mais surtout, où les entreprises françaises peuvent avoir leur place - leurs investissements avoisinent 20 %.  « Je viens donc dire aux Africains : nous voulons être de votre grande aventure [...], mais nous venons faire une relation qui sera une relation de confiance et de considération. »

Kinshasa

« Je veux dire aux Africains qui parlent le français que nous sommes extrêmement reconnaissants à leur égard. La langue française, c'est une langue africaine. Aujourd'hui, les Africains sont ceux qui sont les plus nombreux à parler français ;  je veux leur exprimer ma gratitude », a déclaré François Hollande pour expliquer sa présence au Sommet de la Francophonie, ajoutant : « C'était mon devoir que d'y être, pour la France, le français, mais aussi pour l'Afrique. »

« Je viens comme président de la République aussi pour dire que [...] je n'accepte pas que les frontières de ce grand pays puissent être mises en cause par des agressions venant de l'extérieur [...], pour parler à toutes les parties prenantes de cette grande République », a-t-il souligné.

Tout en reconnaissant les progrès accomplis par la commission électorale, et matière des droits de l'homme, il a rappelé : « La population aspire à la démocratie, avec des règles qui ne sont pas aujourd'hui encore complètement satisfaisantes. J'en parlerai avec le Président Kabila [...]. Je veux permettre par ma visite que le processus démocratique qui a été engagé puisse aller jusqu'au bout. »

« Je veux donc, à chaque fois que je me déplace, qu'il y ait aussi la marque, lorsque la France est là, qu'il doit y avoir des progrès en matière de démocratie », a souligné François Hollande.

Noël Ndong

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg