Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 09:31

Dans l'affaire du moment, l'affaire des Biens Mal Acquis, un argument revient comme un refrain, une ritournelle : la souveraineté. Question de souveraineté dans telle bouche, remise en cause de la souveraineté dans telle autre. Alors, une interrogation toute simple : la souveraineté du Congo est-elle atteinte par l'affaire des biens mal acquis (affaires des biens acquis avec de l'argent volé pour les uns) ? D'ailleurs, qu'entend-on par souveraineté ? Il faut d'abord clarifier le concept au risque de discuter ou de parler dans le vide.

La souveraineté d'un pays est la capacité qu'elle a, dans un espace national précis, d'exercer l'autorité le pouvoir en lieu et place du peuple et de le représenter à l'extérieur. Cette souveraineté est nécessaire si l'on veut éviter des phénomènes passés comme l'esclavage ou la colonisation mais il faut noter qu'elle ne s'exerce que dans un espace précis. La souveraineté congolaise ne peut s'exprimer dans l'espace français, normalement, la souveraineté française n'a pas à son tour le droit de s'exercer sur le territoire congolais. Nous savons tous que cette vue de l'esprit est plus complexe car la France peut influer par exemple sur notre souveraineté, si elle le veut, au travers de la monnaie ou des multinationales comme TOTAL-ELF-FINA.

Avant d'évoquer la remise d'une quelconque souveraineté congolaise, il faut bien que ceux qui la représentent respectent sa constitution et ses lois. En effet, quand l'on ne respecte pas des lois qui demandent de déclarer ses biens, ou lorsqu'on tombe de telle ou telle façon, dans la haute trahison, tout ceci se présente comme une remise en cause de la souveraineté à l'intérieur même de la sphère qui incarne cette souveraineté par ceux qui sont censés la défendre mais qui n'arrête pas déjà de la violer de l'intérieur.

Maintenant regardons du côté de la souveraineté française. Elle a ses lois dont celles qui luttent contre la corruption DANS SON ESPACE NATIONAL - quel que soit l'individu qui vient y commettre des actes délictuels. Les étrangers qui viennent sur le sol français doivent dans le cas où ils posent des actions individuelles et non des actes d'Etat - respecter le droit et la souveraineté de la France au risque de la subir. Ce n'est pas la même chose si Denis Sassou Nguesso achète en sa qualité de premier sujet d'un Etat un bien pour le Congo avec l'argent du Congo comme une ambassade ou un consulat ou si le citoyen Sassou détourne l'argent de la république du Congo pour acheter un bien à l'individu Denis Sassou Nguesso. Sous l'homme d'Etat Sassou ayant réussi à la force de l'arme à se hisser au sommet du pouvoir, il y a l'individu Denis Sassou Nguesso. Il faut séparer les actes posés par l'un ou l'autre. Poursuivre en justice pour un acte posé par l'individu Sassou ne signifie pas la même chose que poursuivre l'homme d'Etat Sassou. Sassou ne peut acheter un bien au nom du "président" Sassou car PRESIDENT est une fonction. Si Sassou avait acheté avec l'argent du Congo une résidence présidentielle, personne ne l'aurait attaqué en justice. L'avion acheté par Nicolas Sarkozy est un bien public et cela même s'il l'a acheté je ne sais où. Nous savons qu'il servira à tous les présidents de la république française...

La France possède des lois pour éviter que son pays ne soit le terrain de jeu de tous les délinquants de la planète et prévoit que si un bien a été acquis avec de l'argent détourné à un Etat, celui-c doit être rétrocédé au pays en question. Quand les Sassou achetaient des biens en France, il fallait qu'ils prennent d'abord la peine de connaître les lois françaises. Sassou, du reste, n'est pas le souverain de la France pour exiger que sa souveraineté s'y exerce ! C'est tout simplement insultant. S'il avait un peu de cervelle, il aurait simplement laissé la justice agir car pour l'instant il n'est pas condamné mais nous savons qu'au fond de lui il se reproche de quelque chose et a peur. Qu'il sache que cette affaire continuera même quand ils ne seront plus de ce monde car Omar Bongo est mort mais la justice continue à s'appliquer.

Alors, pourquoi voit-on des gens crier à la souveraineté alors qu'elle n'est pas en cause, cette affaire n'empêchant nullement monsieur Sassou d'exercer la souveraineté sur le territoire congolais où elle est définie - sauf représentation à l'étranger en tout respect de la souveraineté de l'hôte ? Même si Denis Sassou et sa famille ont du mal à dormir, Sassou continue à signer des décrets assassins contre le congo - au nom de ladite souveraineté. Ce n'est pas comme si la France avait quitté le champ de sa souveraineté pour venir demander à Sassou où il obtenu l'argent qui lui a permis d'acheter mille vaches, de construire la villa HOUSE, etc. Si les Congolais veulent exercer leur souveraineté, qu'il commence à demander des comptes à Denis Sassou Nguesso sur ses biens et possession intérieurs où la souveraineté congolaise a un sens. Alors, si vous n'avez pas le pouvoir de demander des comptes à  ce monsieur quand il commet comme forfaitures dans votre propre espace de souveraineté puisque la justice se rend au nom du peuple congolais, comment peut-on prétendre que le peuple congolais exerce sa souveraineté dans un espace où il n'a aucun pouvoir puisque les Biens Mal Acquis ou Biens Acquis par le Vol et l'Escroquerie (BAVE) sont en France ? Absurdissime !

Qu'on arrête d'arguer de faux arguments qui sonnent faux et qui ne démontrent qu'une chose : la peur de ceux qui habitués à jouer et à abuser de l'impunité sont tenus une fois de s'expliquer. A chacun  son espace de souveraineté et les ngokis de l'Alima continueront tranquillement à chasser le poisson-chat sans problème...

LDM a encore parlé ! Oups !

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg