Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 13:40

Sur les trente-cinq personnes membres du Mouvement Congolais pour le Respect de l'Ordre Constitutionnel arrêtées au domicile de Clément Mierassa, douze ont été libérées. Nous ne comprenons pas pourquoi tous les membres n'ont pas été libérés - puisque le contexte est le même pour tous ceux qui ont été arrêtés arbitrairement.  Patrick Eric Mampouya est parmi ceux qui sont encore retenus dans un lieu inconnu. Nous venons d'apprendre que Clément Mierassa n'aurait pas été arrêté : il aurait refusé de sortir de son domicile...

Ces arrestations de citoyens jouissant de tous leurs droits - somme toute arbitraires et illégales - ne sauraient être justifiées : il s'agit d'une réunion qui s'est tenue dans une résidence privée et à ce titre, elle n'a nullement d'autorisation à demander à qui que ce soit - même pas à la mairie ou au préfet de police, pas même à monsieur Denis Sassou Nguesso. Tout citoyen est libre de recevoir chez lui toute personne libre de ses mouvements. Les arguties du système ne tiennent pas debout une seconde.

Si l'arrestation avait eu lieu dans un espace public, on aurait pu en débattre mais dans le cas du saccage du domicile de Clément Mierassa, il s'agit d'une provocation et d'une violation du domaine privé par les forces du Général Jean-François Ndenguet. Clément Mierassa doit porter plainte pour l'exemple - même si nous savons que la plainte a peu de chance d'aboutir auprès de notre (in)justice qui ne respecte que les prérogatives des tenants du pouvoir.

Si les Congolais ne sont plus libres de recevoir qui ils veulent, chez eux, c'est que le Congo est devenu le pire Etat policier du monde : le respect du domaine et de la vie privés est un gage du monde moderne que même la pire des dictatures doit respecter. Ce gangstérisme d'Etat doit cesser dans notre pays. La peur de perdre le pouvoir ne justifie pas tout. Comment un homme comme Denis Sassou Nguesso qui affirme ne craindre qu'une révolution peut redouter quelques civils qui se retrouvent chez une personne ?

NOUS EXIGEONS LA LIBERATION IMMEDIATE DES AUTRES MEMBRES DU MOUVEMENT CONGOLAIS POUR LE RESPECT DE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL.

PersonnesLiberees.jpg

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg