Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 20:41

Depuis l'arrestation du colonel Marcel Ntsourou, une paranoïa s'est emparée du pouvoir venu du bord de l'Alima. On ne s'en prend plus seulement qu'aux Tékés qu'on soupçonne d'organiser un coup d'Etat depuis le drame du 4 mars 2012. Désormais, la sécurité d'Etat ratisse large. Des arrestations arbitraires nous ont été signalées depuis les fêtes de noël jusqu'au début de la nouvelle année au Kouilou et dans le Niari. Il faut que tout cela cesse !

Nous sommes censés être dans une république qui obéit à des lois. On n'arrête pas des gens sous des prétextes fallacieux. Il y a très longtemps que l'opération de ramassage des armes est terminée.  Du moins du côté des Ninjas et des Cocoyes. Le Congo est un pays en paix à présent. Si vous souhaitez poursuivre cette opération, désarmez alors les ex-cobras qui n'ont pas tous été recrutés dans l'armée. Et surtout, il y a trop de gens qui détiennent des armes de guerre chez eux du côté du pouvoir !

Vous écoutez les conversations téléphoniques - notamment celles qui proviennent de l'étranger ; nous le savons. cette violation du droit des individus doit être dénoncée. Le Congo ne doit pas vivre sous le régime de la Gestapo. Les écoutes téléphoniques ne doivent se faire que sur autorisation judiciaire et non de façon généralisée.

Il faut libérer les personnes arrêtées sans raison : personne n'inquiète le pouvoir à l'heure actuelle. Il faut éviter d'ajouter de l'arbitraire à l'arbitraire juste pour inspirer de la peur. Si quelqu'un menace le pouvoir, il est haut perché et proche du grand nzokou. Ailleurs, ils n'ont pas les moyens.

Vous croyez peut-être que la communauté internationale n'est pas au courant de ce que vous faites. Vous vous trompez énormément.

Les arrestations arbitraires des policiers qui dépouillent et détroussent les paisibles citoyens de tout ce qui a de la valeur pour les relâcher à vingt kilomètres de chez eux sont déjà assez pénibles et révoltantes. Désormais, vous ajoutez le harcèlement de petites gens - sur de simples bases ethniques. Mais de quoi avez-vous donc peur ? Vous tenez tous les maillons du système : armée, police, gendarmerie, fonction publique, économie que vous partagez avec les étrangers. Et avec ça, tous les marabouts réputés de la république travaille pour le chef de l'Etat.

Le peuple se trouve dans une vaste prison à ciel ouvert dans des conditions inhumaines : dans des taudis, sans eau potable, sans instruction, sans électricité, sans emploi, sans liberté d'expression, d'ailleurs sans liberté du tout. L'espionnage bat son plein à tout coin de rue comme si quelqu'un menaçait le régime au point où personne n'ose plus parler de politique en public dans nos villes.

En fait, si vous voulez vraiment faire de la surveillance efficace, vous avez intérêt à vous surveiller entre vous : Kiki pourrait surveiller Okemba qui pourrait surveiller Claudia qui pourrait surveiller Ndenguet qui surveillerait Mondjo qui espionnerait Antoinette qui elle surveillerait les cuisiniers de son mari, etc. Il faut surtout surveiller ceux qui  foutent la peur à Sassou, toutes ces bouches qui ont son oreille et qui au lieu de raconter n'importe quoi devraient lui lire de la poésie pour le calmer. Sassou a déjà fort à faire avec ses propres démons francs-maçons qui l'empêchent de dormir. Je n'ose pas prescrire de surveiller le grand nzokou parce que ses gardes du corps le font déjà et puis, je ne suis pas médecin. Franchement, vu sous cet angle, il y a du boulot pour tous ! Comme nous l'avons déjà écrit, rien ne sert de blinder les murs de sa baraque quand Brutus est dans la demeure. Conclusion : ce n'est pas la peine d'aller le chercher chez les Tékés ou ailleurs. Nous aussi avons nos marabouts et ils sont formels : BRUTUS EST (je vous laisse à votre faim)...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg