Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:25
Voici une affaire qui montre aux yeux du monde entier la mentalité de menteur, de falsificateur et de tricheur de monsieur Denis Sassou Nguesso. Nelson Mandela, premier président noir de l'Afrique du sud et prix Nobel de la Paix, nie avoir jamais lu le livre de monsieur le reptile royal, " Parler vrai pour l'Afrique", encore moins en avoir écrit la préface. L'affaire a paru dans Reuters, le Telegraph de Londres et le New York Times.
Il nous paraissait déjà étrange que Nelson Mandela, un homme qui connaît dans sa chair la valeur de la démocratie puisse s'associer à un boucher comme monsieur Denis Sassou Nguesso en préfaçant son livre. La riposte de Nelson Mandela est venue par sa Fondation qui examine les possibilités de porter plainte contre l'enfant terrible d'Oyo.
La fondation du leader du mouvement anti-apartheid, qui protège l’héritage que Mandela lègue à l'Afrique a déclaré dans un communiqué que : "Ces affirmations sont erronées".

"Nelson Mandela n'a ni lu le livre, ni écrit une préface pour celui-ci. Nous condamnons cette manière honteuse d'abuser du nom de M. Mandela."
Verne Harris, le responsable de la fondation, a précisé que la fondation a consulté ses avocats pour évaluer les préjudices causés afin de mener une action en justice.

"C'est scandaleux, a t-il dit. «Absolument aucune demande n'a jamais été reçue et rien n'a été signé par Madiba (nom de clan de M. Mandela)."


Dans cette affaire, monsieur Sassou Nguesso a essayé de s'enduire d'un peu d'aura d'un Nelson Mandela  en vue de sa campagne électorale mais sans lui demander son avis. C'est donc une falsification en écriture, un usage de faux et vu que cette affaire a écorné l'image de Nelson Mandela en l'associant sans son avis à un homme qui n'est qu'un vil dictateur, il y aura forcément des retombées juridiques...


Pour lire les articles de la presse internationale sur le sujet en anglais, cliquez sur les liens suivants :

L’affaire Mandela-Sassou Nguesso (Telegraph - Londres)
L’affaire Mandela-Sassou Nguesso (New York Times - USA)
L’affaire Mandela-Sassou Nguesso (Agence Reuters)

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

pierrot rochette 14/01/2013 21:24


vive Nelson Mandela


pierrot


vagabond poète du Québec


 


LA PALETTE DE CHOCOLAT

Quand je doute de la qualité de mon intensité de lumière, je refais l'expérience de la palette de chocolat. Je te raconte. Un jour que je vagabondais avec un camarade existentiel, je lui racontai
mon désarroi. J'avais juste assez d'argent sur moi pour me payer un fantasme, une palette au chocolat caramilk. Et j'avais honte de mon aveuglement créé par la faim. Et j'étais gêné de lui en
offrir la moitié parce que lui aussi sans le sou, il aurait probablement le goût de manger autre chose.

Ce compagnon me dit: t'as jamais essayé d'acheter une palette au chocolat caramilk à l'autre, en remerciant la vie si par pure bienveillance, il t'en redonne la moitié?

Dans l'histoire vraie racontée par ma chanson des allumettes, je réalise quelques années plus tard, qu' il y a eu la pure émotion ''caramilk'' d'avoir donné une allumette à l'autre en recevant
mille fois plus par son feu du matin.

SUFFIT D'UNE ALLUMETTE

ma liberté
une nuit un orage
un jeune pouceux que j’ai connu s’a route

à 25 ans
y a perdu son courage

j’ai 58
c’est pas grave un naufrage

l’un comme l’autre
pas de sac de couchage
rien à manger
une chance ma gourde est pleine

le jeune a mal aux pieds
j’le vois dans son visage

y va pleuvoir
c’est glacé dans ses veines

REFRAIN

que je lui dis
suffit d’une allumette
pour enflammer ta vie

rêve d’une conquête
d’un grand feu sous ta pluie
d’un grand feu sous ta pluie

COUPET 2

ma liberté
une nuit un orage
j’ai dit au jeune
va dormir en d’ssous d’l’arbre

m’a prendre soin d’toé
m’a m’occuper du feu

mets mon manteau
tu vas t’sentir au chaud

une chance qu’on est
en d’ssous d’un sapinage
je casse des branches
chu mouillé d’bord en bord

la run est toffe
pendant que le jeune dort

je pris pour qu’il
retrouve son courage

COUPLET 3

ma liberté
une nuit un orage
au p’tit matin
chu complètement crevé

y mouille encore
mon feu est presque mort

le jeune se lève
y est comme énergisé

y fonce dans l’bois
y casse des gros branchages
y est en pleine forme
son feu m’monte au visage

sèche mon linge
lui son manque de courage

y m’sert la main
et reprend son chemin

REFRAIN FINAL

c’est lui qui m’dit
suffit d’une allumette
pour enflammer ma vie

j’te jure
que j’rêverai de ma conquête
d’un grand feu sous ma pluie

et le vieux
je te remercie

Pierrot
vagabond celeste



pierrot@reveursequitables.com a écrit :


6-UN ETRE DE LUMIERE

CHER SIMON

qu'est-ce qu'un être humain? C'est un être de lumière à intentisé variable. Allumer un rêveur, c'est nourrir de son propre feu un rêve à trop faible intensité de lumière. Etre allumé par un
rêveur, c'est être aspiré par l'intensité de la lumière de l'autre. Chacune de mes chansons non normative fut une histoire vraie, inspirée par l'une ou l'autre des deux situations décrites dans
ce paragraphe.


UN JEUNE HOMME DE BONTÉ

Un jour j’ai demandé
à un jeune africain
réfugié à Sept-îles
comment il voyait demain

ce jeune de 17 ans
m’a dit bien simplement
je rêve de retourner
dans mon pays maltraité

pour être reconnu
nationalement
comme un homme de bonté

REFRAIN

une chance qu’y pleuvait à sciau
sur ma guitare et mon chapeau
parce que mes larmes me lavaient l’corps
entre Sept-Iles et Bécomo
perdu dans l’parc
d’une route de bois
et d’orignaux

COUPLET 2

moi qui ai donné mes biens
qui marche mon pays
adoré des étoiles
et même de la pluie

il a suffi d’une phrase
d’un jeune noir en extase
pour que brille dans la nuit
sa clé du paradis

je me ferai mendiant
nationalement
pour chanter, ce jeune homme de bonté

COUPLET 3

y a très peu d’africains
qui demeurent à Sept-Iles
qui ont les yeux brillants
et bientôt 18 ans

qui marchent dans la rue
qu’on traite en inconnu
qui font l’ménage la nuit
dans une usine perdue

si vous le rencontrez
serrrez-lui la main
en lui chantant mon refrain

Pierrot, vagabond céleste


www.enracontantpierrot.blogspot.com


www.reveursequitables.com


Konda 23/10/2009 17:24


Bonjour LDM,

Je ne peux me retenir en lisant les propos de M. Awassi,

Ou c'est de la provoque, ou ce M. n'est pas congolais et jamais vecu au congo autrement c'est pas possible.

Ils cherche des preuves ??? Mais il vit dans les preuves !! si vraiment il est au Congo, est'il au courant des magouilles de douane à P/N avec les maliens ???  Pourquoi Ntumi existe???? peut -
il donner le lieu de la tombe de massambat debat (président d'un pays, même mobutu en a une et tout dictateur....), peut-il nous dire le lieu des tombes des condamnés à mort du procès marien
ngouabi (10 au total)

Une demande, cher grand frère, de grâce ne donné qucune suite a des provocations des espèces comme ce awassi....

10 condamnés à mort procès marien ngouabi en memoir...


AWASSI 23/10/2009 11:28


Bonjour, mon frère!
Je trouves précoces vos critiques à l'égard de Mme MUNARI,car il a été accordé 100 jours à ce gouvernement et ce n'est qu'à l'issue de ceux ci qu'une évaluation sera faite. Dites moi, vous qui avez
des méthodes savantes expertes y a-t-il un autre moyen de travailler que ce que fait la ministre MUNARI?Je vous demanderai de prendre connaissance du plan d'action de la ministre.
Quid de la préface de Nelson Mandela: selon vous quel est l'intérêt pour M Sassou de mentir?Je pense à mon humble avis que cet ouvrage ait été préfacé ou non par Nelson Mandela cela n'a aucune
importance sur le vécu quotidien du congolais; donc parlons des choses plus importantes au lieu de nous attarder sur les informations à sens unique de reuters et autres journaux à sensation.
 Tu es libre de critiquer comme bon te semble, pourquoi penses-tu qu'on t'en empêchera?Tu as en face de toi un contradicteur et non un dictateur.
Nous ne sommes pas devant un prêtoir,car quand tu traites M Sassou de boucher,de reptile royal et autres as tu les preuves de ces allégations?
Non mon frère je ne suis nullement choqué,et j'ai tout de suite compris dans quelle eau vous nagez.En conclusion j'attire votre attention sur le fait que c'est un débat d'idées et donc loin de moi
l'intention de vous convaincre, car ne dit on pas que les idées c'est comme des clous,à force de taper dessus elles s'enfonçent?
Pour vous rassurer je ne semble pas être le fils de M Awassi, je suis bien Awassi Valarian.


Le Lion de Makanda (LDM) 23/10/2009 12:08



Monsieur Awassi,
bonjour. Je sais que vous le directeur financier et comptable de l'hôtel Mbou- Mvoumvou Novotel et si vous êtes bien le fils de votre père, vous faites du bon travail. En tout cas, je
l'espère...
Si tout le pays acclame ce qui se passe, rien ne peut avancer : il faut, mon cher Bertrand, des critiques, oui, parfois on croit qu'on exagère mais faire une guerre, tuer ses frères pour le
pouvoir, ça me paraît insoutenable. Parlez-moi des 350 disparus du Beach. Il semble que la dernière fois qu'on les aurait vus vivants, c'était à Mpila chez monsieur Denis Sassou Nguesso. Comment
qualifierez-vous le massacre d'innocents que l'ONU a fait rentrer au Congo, des gens totalement désarmés ? ils n'ont pu être assassinés que sous l'ordre de monsieur Sassou... Moi, j'appelle ça
une boucherie. Ceux qui vivent bien par le pouvoir, on les comprend : ils ne peuvent que soutenir le pouvoir mais le pays est à nous tous !
Quant à madame Munari, si nous ne lui demandons pas de se concentrer sur du travail pratique, efficient, pensez-vous qu'elle réussisse ses cent jours ? C'est bien de se promener mais il faut agir
et les 100 jours passant très vite, on risque d'être surpris car moi, je suis de près cette affaire de chemin d'Avenir. Or, à voir ce qui se passe à l'université pour une rentrée non déterminée,
des marchés d'Etat truqués (la preuve sur mon site de la bouche même du directeur Elongo), on se dit que si on ne critique pas ces ministres, ils vont nous reproduire les mêmes tares que les
celles laissées par les ministres précédents.
Nous surnommons monsieur Sassou en tant que créateur de la milice Cobra, le Cobra royal. (royal car il a pris le pouvoir et gère le Congo comme un royaume) Le cobra étant un reptile, on peut y
voir un "reptile royal". Ce sont des effets de style. Mon frère, vous vivez bien en tant que directeur financier mais pensez-vous au peuple qui souffre, aux enfants qui mendient, aux
filles qui se prostituent avant même la majorité, aux élèves qui sont assis à 100 sur des briques dans dans des écoles - alors que nous avons du bois ? Moi non plus je n'ai pas envie de vous
convaincre. J'ai choisi le camp de la critique ; c'est ma façon de faire progresser le Congo. Je m'y prends peut-être mal mais quelqu'un doit le faire car au pays, vous savez qu'il n'existe pas
de véritable opposition...



AWASSI 22/10/2009 13:04


Cher frère, je ne voudrais pas ici en faire un problème personnel,comme toi d'ailleurs je n'ai relaté que les faits; qu'est ce qui vous prouve que Monsieur Sassou est mon leader? En avez vous la
preuve ou est ce une affirmation gratuite?
Qu'à cela ne tienne je suis un républicain et dire que vous avez tenu des propos de haine n'est pas synonyme d'un manque d'argument à moins de me dire que vous êtes un anti Sassou c'est votre droit
le plus absolu,cependant n'oubliez pas que M Sassou est le Président de la république du Congo à ce titre il mérite certains égards.La critique est différente des diatribes tribales que j'ai lu
dans votre page d'accueil.Un autre constat que j'ai fait vous vous en prenez même à une ministre de la république en plein exercice de ses fonctions( MUNARI) est ce la faire preuve d'argumentation?


Le Lion de Makanda (LDM) 23/10/2009 00:57



Monsieur Awassi, je ne fais que demander à madame Munari de se mettre au travail au lieu de passer d'un marché à l'autre : au lieu de parler de kilo, qu'elle fournisse des balances aux
commerçants en leur obligeant par exemple à les payer ne serait-ce qu'en plusieurs mensualités. Et ce n'est pas la seule que je critique - alors pourquoi ne remarquer que cette critique ? Le
fameux Chemin d'Avenir est censé mettre les gens au travail. Alors, qu'elle travaille. Vous devriez même me féliciter pour cela... J'ai pris la résolution de suivre de près ce que ce gouvernement
"éthique" va faire et rien ne m'empêchera de le faire...
Pour le président : comment qualifierez-vous quelqu'un qui prétend que son livre a  été préfacé par Mandela - alors que c'est faux ? Ce n'est pas à moi qu'il faut s'en prendre ; je ne fais
que tirer les leçons des faits. UN MENSONGE EST UN MENSONGE - MÊME S'IL EST D'UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ! Je respecte monsieur Sassou mais se respecte-t-il lui-même quand il ment ? Dans ma
page d'accueil, je parle d'un homme sous influence coupable de haute trahison. Si c'est faux prouvez-le. Vous n'avez pas prouvé la haine car la critique n'est pas la haine. En France, même
Sarkozy est critiqué ! La critique n'est pas synonyme de manque de respect sauf si vous pensez que je n'ai pas le droit de critiquer monsieur Sassou. Pour le texte sur le livre, il y a des liens
: allez dire à Reuters et aux autres journaux de respecter monsieur Sassou quand il porte au jour une affaire qu'il a provoquée lui-même. Un chef d'Etat qui parle d'éthique doit être exemplaire !
Vous dites que vous relatez les faits : JE VOUS DEFIE DE LES CITER ! Je peux prouver chaque élément qui est dans ma page d'accueil. Alors, désolé que ça vous choque...Vous semblez être le
fils de monsieur Awassi que j'ai connu à Dolisie car je sais qu'il a un fils qui se prénomme Valarian...



AWASSI 22/10/2009 12:16


Bjr,je voudrais dire ici que la critique est aisée,cependant qu'est ce que vous nous proposez en dehors de ce discour qui est plus orienté vers la haine que vers des solutions économiques,sociales.


Le Lion de Makanda (LDM) 22/10/2009 12:32



Bonjour, monsieur Awassi.
Je ne fais que révéler ce qui a été écrit ici et là dans la presse internationale. Ne  faisons pas comme certains peuples qui faute d'arguments crient à l'anti.....isme. Dès qu'il y a une
mauvaise nouvelle pour votre leader, vous parlez de haine ! Je vous défie de prouver la haine dans cet article. Quant aux solutions, lisez bien mes articles : je vous conseille ma critique du
chemin d'avenir de monsieur Sassou et vous verrez mes propositions. Il faut vous en prendre à monsieur Sassou qui a fait croire au monde entier que la préface de son livre était de Nelson
Mandela, pas à moi ! C'est pathétique de voir des gens qui crient à la haine faute d'arguments. Je vous défie de prouver dans cet article des propos haineux.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg