Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:33

amadou_toumani_toure.jpgSe justifiant à travers l'incapacité du pouvoir malien à juguler la rébellion touarègue du MNLA (Mouvement National de Libération de l'Azawad) dans le nord du pays, des militaires mutins ont annoncé jeudi à la télévision nationale avoir pris le pouvoir. Amadou Toumani Touré vient de perdre le pouvoir au Mali. Les mutins ont profité d'un contexte français absorbé par l'élection présidentielle et l'affaire Merah (l'assassin au scooter qui vient d'être abattu)     pour agir.

Nous sommes en face d'une armée dont l'agissement peut être critiquée mais qui peut encore réagir lorsqu'elle constate l'incapacité du pouvoir central à résoudre les problèmes du pays - même si nous aurions préféré que le changement de gouvernement se fasse dans les urnes. Au Congo, Denis Sassou Nguesso a mérité mille fois d'être renversé par l'armée pour haute trahison, corruption, abus de pouvoir, biens mal acquis, crimes contre l'humanité,  détournements, etc, mais rien n'y fait.

Il est prévisible que les militaires mutins maliens suspendent la Constitution et dissolvent les institutions car autrement, ils ne peuvent exercer le pouvoir.

Nul ne sait quand ils remettront le pouvoir à un gouvernement démocratiquement élu comme ils le prétendent car il faudra pour cela qu'ils aient réussi à réunifier le pays et à soumettre la rébellion touarègue ; ce qui peut prendre un certain temps. C'est donc la mise entre parenthèses de la démocratie malienne.

Par la bouche de leur porte-parole Amadou Konaré, les mutins ont déclaré avoir agi au travers d'un Comité National pour le Redressement de la démocratie et la Restauration de l'Etat (CNRDR).

Vous savez comme moi qu'au Congo, peut-être même plus qu'au Mali la démocratie a besoin d'être redressée et l'Etat restauré mais là où les choses tranchent avec le Mali, c'est qu'il a une armée mutine certes mais responsable - alors qu'au Congo, nous n'avons qu'une milice totalement aux ordres de Denis Sassou Nguesso. Surtout, l'armée actuelle ou la milice - comme vous voulez - n'a plus d'ambitieux. Autrement, le 4 mars 2012, Denis Sassou Nguesso aurait été renversé avec tout son régime suite à la débandade de tous les membres du système clano-tribal Sassou & Nguesso.

Amadou Toumani Touré, au pouvoir depuis 2002, selon un fonctionnaire du ministère de la défense, serait en lieu sûr - sans en préciser l'endroit. Il avait prévu de se retirer après l'élection présidentielle dont le premier tour aurait dû avoir lieu en fin avril 2012. Les mutins ont donc interrompu le processus démocratique pour se donner certainement les moyens de combattre les rebelles touaregs du MNLA qui revendiquent trois régions septentrionales pour créer une enclave dans le nord du pays, ont engrangé des succès sur le terrain ces dernières semaines, en partie grâce au renfort de combattants de retour de la guerre civile en Libye. Ces combats ont fait des dizaines de morts et 200.000 déplacés.

La colère n'a cessé d'enfler récemment au sein de l'armée contre le manque de moyens mis à sa disposition pour lutter contre le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA).

Signe de l'ampleur de la mutinerie au sein de l'armée, deux sources militaires à Gao, dans le nord du Mali, ont confirmé l'arrestation de plusieurs officiers supérieurs dans cette ville, qui sert de centre opérationnel régional à l'armée.

En février, Bamako avait été brièvement paralysé par des barricades érigées par des centaines de Maliens en colère, qui avaient brûlé des pneus dans les rues en signe de protestation contre l'incapacité des autorités à mater la rébellion.

Selon une source militaire, l'un des déclics des événements de mercredi a été la visite du ministre de la Défense dans une caserne située à Kati, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bamako.

"Le ministre est allé parler aux soldats mais la discussion a mal tourné et les gens se sont plaints de la gestion de la crise dans le Nord", a-t-on ajouté de même source.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg