Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 22:38

Rolland-Bouity-Viaudo2.jpgCOMMENTAIRE : L'éthique selon "Saint" Sassou (SS) ou l'Evangile du vol, du détournement avec versets sur la corruption, la concussion, etc, s'écrit chaque jour à l'envers dans notre pauvre Congo. On a ouvert le chapitre selon "l'apôtre" Viaudo du détournement de deux milliards de francs cfa à la mairie centrale de Pointe-Noire. Amen ! On suit de près le Nouveau Testament  "PPTE" : il faut aller vite, très vite sur le chemin de la pauvreté, notre avenir tracé par le grand moraliste, l'homme de l'éthique des antivaleurs en lieu et place des bonnes valeurs. Ce n'est qu'un détournement de plus ! Vous avez de nombreux articles sur le site qui montrent qu'à Brazzaville, c'est monnaie courante.  Nombreux sont les "saints" qui ont été canonisés de leur vivant en matière de détournement. Seulement quand les disciples du grand Maître Sassou détournent, il leur suffit de dire : "Nous sommes Mbochis, alléluia ! " pour être pardonnés de leurs péchés. Rolland Bouity Viaudo, protégé d'Antoinette Sassou Nguesso, l'épouse de notre "saint" national, n'a rien à craindre  - même s'il n'est pas de la famille sainte... C'est  tout de même un apôtre dont l'initiation n'est pas terminée. Pas la veuve Thystère. Elle va faire connaissance avec le chemin de la souffrance, des piqûres de moustiques et des mauvaises odeurs dans une prison nationale. Si le Chemin d'avenir conduisait droit en prison, il nous faudrait construire de nouvelles prisons à raison d'une par jour.

---------------------------------------------------------------

Écrit par Talassa

Jeudi, 25 Mars 2010 14:09

L’affaire de la disparition récente de plus de deux milliards de francs Cfa à la mairie centrale de Pointe-Noire continue de défrayer la chronique dans la ville océane depuis l’incarcération de Bernadette Thystère Tchicaya qui fait actuellement des crises d’hypertension. Tant tout le monde en parle avec frénésie. Non sans souhaiter vivement l’interpellation du député maire de Pointe-Noire par les tribunaux afin qu’il dise ce qu’il en sait. 

Dans un bus de la ligne 3 (centre ville jusqu’au quartier Mongo Kamba). Un enseignant et un infirmier causent. La conversation est axée sur un seul sujet. « Roland Bouiti Viaudo est-il ou non impliqué dans la disparition de ces deux milliards sept cent cinquante six millions quarante six mille huit cent cinquante quatre (2.756.046.854) francs Cfa (environ 4.240.072 €) ? », s’interroge pétrifié l’enseignant. «Le montant est trop élevé, dit l’infirmier. Mais n’oublions pas que tout est possible au Congo. Notre histoire est très riche en détournements des fonds publics ».

Dans un restaurant de « ngulu mu mako » du quartier Mvoumvou, l’affaire fait partie du menu discursif. Entre deux morceaux de banane et de viande de porc, deux agents de douane parlent eux aussi de ce qu’ils ont appelé « l’un des scandales financiers de l’histoire de Pointe-Noire ». Ces deux fonctionnaires congolais partagent les interrogations de Talassa. «Comment Clément Makoundou, percepteur principal, pouvait-il détourner tout cet argent en un an et demi sans que la municipalité ne s’en soit aperçue ? Comment comprendre qu’on se soit précipité à incarcérer Makoundou alors que sa culpabilité n’est pas encore établie à l’issue d’un procès équitable ? Et bien entendu, dans une telle affaire, le premier responsable de l’institution devrait également être entendu. Mais pourquoi ne le fait-on pas ? ».

D’où ce commentaire : «entendre le maire de la ville, ne veut pas dire qu’on le culpabilise déjà. Cela s’apparente à l’affaire des disparus du beach où la première autorité qui était pointée du doigt était le Chef de l’Etat. Et au finish, puisque la justice avait démontré son innocence ainsi que celle de ses collaborateurs (peu importe la manière déplorable dont le procès a été mené), tous les accusés ont été purement et simplement acquittés alors que les parties civiles ont été indemnisées».

Mais, au moment où se célébrait dans la honte totale à Oyo le premier anniversaire d’Edith Bongo, Bernadette Thystère Tchicaya a été arrêtée puis incarcérée à la maison d’arrêt de Pointe-Noire, au motif qu’elle devrait fuir alors qu’il y avait une information judiciaire ouverte contre sa personne. Et suite à l’incarcération de l’épouse de feu Thystère Tchicaya, les commentaires de tout genre fusent de toutes les lèvres des habitants de la capitale économique.

Pour les uns, cette arrestation est normale, car « il faut mettre en exécution la philosophie du chef de l’Etat, s’agissant du changement des mentalités et de la lutte contre les antivaleurs », selon un membre d’une église de réveil qui souhaite même que « la société civile examine ce problème et se constitue partie civile, car c’est l’argent du peuple congolais ».

Pour les autres, l’arrestation est un arbre qui cache la forêt. « Pourquoi n’avoir pas placé Bernadette en résidence surveillée plutôt de la jeter en prison ? », s’interroge un enseignant avant de souligner « qu’elle n’est pas la première au Congo à être impliquée dans ce genre de problèmes. Il y a bien des gens qui ont fait pire que cela. Qu’a-t-on fait d’eux ? Cette arrestation ne doit-elle pas avoir des motivations politiques et/ou tribalistes ? »

Certains encore vont plus loin. Ils souhaitent que tous les personnages directement ou indirectement impliqués soient entendus par les tribunaux. Or, estiment-ils, Roland Bouiti Viaudo continue de se la couler douce. «Il ne s’agit pas pour nous d’oublier que c’est un élu local qui jouit d’une certaine immunité. Mais qu’il sache que c’est un élu de nos élus et que c’est nous qui l’avons mandaté pour gérer de façon orthodoxe la chose publique. Ainsi, en tant que mandataires, les populations ont-elles tort d’exiger du Maire Viaudo des explications ? Ce serait même la manière la plus noble et démocratique de prouver son innocence ! Au lieu de paniquer en envoyant ses collaborateurs çà et là pour le dédouaner maladroitement, il serait judicieux pour le Maire de se dépouiller de son immunité et se présenter devant le juge avant que la hiérarchie le lui impose ». Semblables à un réquisitoire, ces propos sont ceux d’un jeune de étudiant en transit. Pour cet habitant de Tchimbamba, le Maire doit coûte que coûte répondre devant la justice. Et que la société civile doit regarder minutieusement cette affaire.

Le TPG Ngondo serait entendu sur la disparition des milliards à Pointe-Noire

Au moment où nous bouclons cette édition, nous venons d’apprendre que le directeur général du trésor public venait d’être entendu lui aussi par le juge. Dans nos prochaines éditions, nous donnerons de plus amples informations sur ce détournement et l’entretien que nous aurons avec le juge, s’il nous reçoit. En outre, nous nous efforcerons de décrire tous les mécanismes de gestion des collectivités locales. Ça va saigner. Gardez votre souffle !

Ghys Fortuné Dombé Bemba

 

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg