Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 10:44

COMMENTAIRE : A l'heure où les Américains campent depuis au moins un mois devant Wall Street pour protester contre les méfaits de la Bourse américaine, lieu de spéculation par essence reliée à toutes les économies du monde, Denis Sassou Nguesso s'apprête à autoriser le 21 novembre 2011 l'ouverture d'une Bourse dans notre pays, Bourse qui sera forcément connectée à Wall Street et aux autres Bourses sinon comment expliquez-vous que lorsque Wall Street baisse, ailleurs dans les autres Bourses, ça baisse aussi ?

Il n'y a qu'à voir ce qui se passe dans le monde, tous ces pays qui protestent partout contre la cupidité des financiers qui estiment qu'on ne gagne pas d'argent assez vite par l'économie réelle et qu'il faille passer par la spéculation pour gagner plus vite. Mais là où vous gagnez, il y a forcément quelqu'un qui perd !

Et vous ne savez même pas ce que devient réellement votre argent, votre argent réel ! De nombreux Juifs en affaires n'ont jamais coté leurs entreprises en Bourse car ils savent que c'est une arnaque dangereuse qui fait semblant de marcher un moment mais au final, on finit par perdre son argent...

Les spécialistes de l'économie sont formels : lorsqu'une entreprise est entre les mains de la finance bousière, vous pouvez être sûrs qu'elle court à sa perte. Ceux qui gèrent l'argent de votre entreprise n'ont pas le même souci que vous mais veulent travailler vite et souvent, ils vous conduisent à la catastrophe. Qu'on se souvienne du scandale Madoff avec plus de 50 milliards de dollars volatilisés. Tout cela n'aurait pas été possible sans Wall Street. Combien d'entreprises, de banques, ont déposé le bilan à cause de la Bourse ?

Le Lion de Makanda s'oppose farouchement à l'idée d'une société boursière dans son pays - au regard du mal que la bourse cause aux économies des pays dits développés. Les placements boursiers sont des placements très risqués - avec au final l'augmentation de l'inflation et une augmentation du coût de la vie. Lorsqu'une société qui vend des tomates est cotée à la Bourse, c'est au final la Bourse qui détermine le prix de la tomate !

Comme je vous le dis, vous aurez bien compris qu'une Bourse comme Wall Street est une société privée sur laquelle les Etats n'ont aucun pouvoir - alors qu'elle décide du prix de la vie réelle en estimant que désormais le pain vaut tant  sans se préoccuper du coût réel des choses.

 

Pour un petit milliard de francs cfa, le Congo aurait pu créer une bourse publique car le recours aux investisseurs ne se justifie pas mais cela ne veut pas dire que je suis pour l'existence de la Bourse car dans cinq ans, vous me donnerez raison quand vous constaterez l'appauvrissement général de notre pays et l'augmentation dramatique du coût de la vie. Si Denis Sassou Nguesso voulait vraiment nous impressionner, il aurait pu décider de créer une monnaie purement congolaise. Là, il aurait pris une initiative allant vers l'indépendance monétaire du pays mais avec la Bourse, c'est le Congo qu'on enchaîne et qu'on a décidé de détruire une fois pour toute.

Essayez de créer une société au Congo et vous verrez tous les obstacles que le clan Sassou&Nguesso va mettre sur votre chemin pour vous empêcher de mener à bout votre projet !  Et ce que je vous dis, c'est un membre de la famille Sassou&Nguesso qui me l'a dit pour justifier la création d'une structure...

Une société boursière pourrait s'expliquer dans le cadre d'un tissu économie solide, important. Or, le Congo n'a rien de tout cela puisque notre tissu industriel est embryonnaire. Alors, quelles sont les sociétés qui vont être cotées dans cette bourse ? Si vous la réponse à cette question, vous aurez réellement la réponse à l'identité de ceux qui veulent l'existence de ce "machin". C'est le clan Sassou&Nguesso qui contrôle le faible tissu économique du pays - ils sont certainement les représentants de la partie congolaise dans cette magouille boursière.

Imaginez un système dans lequel, vous déposez trois billets bien physiques de 1000 francs cfa, soit 3000 francs cfa, des billets qui ne peuvent se volatiliser et que demain on vous dise : " Monsieur Zoba, il ne vous reste que 100 francs cfa !". - Où sont passés mes 2900 francs cfa ? - Nous l'ignorons, monsieur. Et le problème avec tout ça, c'est que lorsque ça pète, vous le voyez en Europe, ces banques, ces bourses, demandent l'aide de l'argent public !

 Pour ma part, je n'y vois qu'un intérêt : le blanchiment de l'argent volé par la caste Sassou&Nguesso au pouvoir car une Bourse est le moyen le plus facile de faire voyager des capitaux à l'étranger en toute légalité et hors du contrôle des institutions qui surveillent les marchés financiers. Ils ont trop de milliards sous le matelas et ils craignent que tout cet argent soit récupéré un jour. Comme la Bourse fait voyager l'argent pour l'enrichir plus vite que cela n'est possible grâce à la cupidité humaine, c'est l'instrument idéal pour blanchir de l'argent mal acquis (AMA).

Denis Sassou Nguesso, je vous soupçonne d'être actionnaire de cette mascarade boursière ; autrement, vous n'aurez pas autorisé cette création qui ne se justifie pas au vu du tissu économique local qui va encore moins profiter aux Congolais... Pauvre, Congo !

 Bientôt l’implantation d’une société de bourse en République du Congo


Lundi 24 Octobre 2011 - 08:26

Une société boursière, dénommée La Financière, ouvrira ses portes dans les prochains jours à Brazzaville, a annoncé le 23 octobre dans la capitale congolaise son directeur général Innocent Dimi, au cours d’un échange avec la presse.


Bientôt l’implantation d’une société de bourse en République du Congo

Cette société boursière dont l’ouverture officielle est prévue le 21 novembre prochain, dispose d’un capital d’un milliard de francs CFA. Il s’agit d’une société anonyme à actionnariat multiple (congolais, français et ivoirien). 

«Il est légitime que le Congo ait sa bourse. Le Congo est un petit pays, mais il regorge d'importantes ressources. Le Congo est en passe de devenir une place économique forte», a indiqué Innocent Dimi. 

Selon lui, la Financière bénéficiera de l’expérience en matière de bourse de ses partenaires, notamment Maréchal Associé de France, la société Du Bus SA de Lille (France) et BN Finances de Côte d'Ivoire. 

Elle réalisera les métiers de la bourse tels l’ingénierie financière, la compensation multiple, la négociation et placement, les études et analyse financière, la conservation de titres (dépositaire), la gestion sous mandat de portefeuille, l’animation de certaines valeurs (liquidity provider). La partie technique sera basée à Lille, en France. 

«La création de notre société de bourse s'inscrit dans un contexte de marché naissant qu'il importe de développer. La faiblesse de la culture boursière au sein de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), rend l'approche commerciale spécifique centrée sur l'accompagnement des potentiels acteurs», a souligné M. Dimi 

La Financière fait son entrée sur le marché national ou régional marqué par une situation de surliquidité bancaire. Innocent Dimi se dit optimiste quant à persuader les banques et les entreprises de la place à recouvrir à La Financière. 

Il a rassuré que La Financière a reçu l’agrément de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF) et qu’elle travaillera en accord avec la Bourse de valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). 

Innocent Dimi a en outre signifié que La Financière était une alternative aux côtés des crédits classiques, un autre mode de financement de l’économie nationale en procédant par Appel public à l’épargne (APE), négociation de titres de propriété (actions) et de dettes à long terme (obligation).

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg