Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 00:02
jocelynelissouba.JPGLa télévision congolaise l'a même annoncé, ce qui en fait un événement qui est sur orbite. Jocelyne Lissouba, amie intime de Ngouli ou madame Antoinette Sassou Nguesso, s'apprête à aller baiser la main du diable et à courber l'échine devant le reptile en chef pour entériner la défaite de Lissouba.
Laurentine, nièce du président, s'occuperait de la confection de listes et de la distribution des billets d'avion pour le retour en terre maudite. Un certain Divakou est allé en éclaireur au Congo préparer le retour de madame l'ex-présidente déchue. Il faut bien aplanir les chemins de la trahison qui a un certain avenir. Un avenir certain au Congo. La caste nzébie s'opposerait au retour de Pascal Lissouba  car ça serait la grosse humiliation mais si Jocelyne prépare le chemin avec une cohorte de membres de la famille lissouba, il ne restera qu'à attendre le point d'achèvement de cette "alya" politique  avec le retour de Lissouba lui-même qui consacrerait la réconciliation entre les deux familles qui ont souillé la tunique de leur ambition du sang de Congolais innocents. Les tractations se font pour le voyage de la honte car nombreux veulent bénéficier d'un voyage gratuit au frais de l'Etat royal congolais.
En bon seigneur de guerre et de "paix  sur mesure" qui souffle le feu des kalachnikovs et les pétrocfas détournés des caisses de l'Etat, monsieur Sassou Nguesso a pris la posture "a pessa a tala té" (il donne sans regarder ce qu'il donne). Un membre du commando du retour envisage même d'acheter un véhicule 4x4 pour escorter la féminine trahison. Il semblerait que Jocelyne consacre le retour des membres du clan Lissouba au Congo où des postes leur seraient déjà promis. Après la gifle de défaite, le câlin de la servitude par l'argent facile et par l'emploi. Comme si Jocelyne était pauvre, elle qui ferait des affaires aux Antilles.
Le sang des innocents n'est pas sec que déjà on joue à l'oubli, à la réconciliation, non, à la résignation. Quand on a goûté à la marmite de koka mbala, la langue n'aspire qu'à y goûter à nouveau. Lissouba sait-il qu'il va être trahi ? Courtisane, Jocelyne illuminera de son sourire pur ivoire sa présence  à Brazzaville et le pouvoir pourra exposer au grand jour la reine des Nzabis devenue courtisane. C'est pour ça que des dizaines de milliers  de compatriotes ont donné leur vie ? Tout a un prix pour le clan Sassou & Nguesso et il dispose d'un trésor royal pour. Sassou Nguesso doit déjà caresser une idée perverse : celle de faire défiler un jour le plus grand des trophées de guerre dans les rues de Brazzaville quand Jocelyne lui servira Pascal Lissouba, son époux, comme le plus grand des présents de guerre sur un plateau d'argent.
Qui avait dit que l'argent ne soignait pas les tortures de l'esprit ? Qui avait prétendu que l'argent n'effaçait pas les souvenirs amers ? L'arme parfaite : un billet de banque. Si légère, si anodine en apparence. Elle tue l'essentiel : la volonté et l'âme ; le reste peut continuer à vivre car sans importance. Une arme propre pour des guerres sales. Même Dieu n'aurait pu inventer meilleure arme, une arme totale qui vous transforme en larbin, qui vous achète en vous donnant un semblant de dignité. Si le peuple congolais avait pu voir ce dénouement dans la boule de cristal, je crois qu'il aurait pu faire l'économie d'une guerre. Entre mâles dominants, on sait se distribuer les os. A tour de rôle. A chacun son tour.
Quand on y réfléchit, voir Jocelyne fouler le sol du Congo, c'est comme si l'ombre de Lissouba revenait  déjà au pays natal. Par les liens du mariage, l'homme et la femme sont un et si Lissouba laisse Eve Jocelyne aller brouter la pomme de la soumission, c'est peut-être pour l'imiter plus tard. Il aura au moins l'excuse de ne pas savoir ce qu'il fait. On va fermer la parenthèse de sang par un festin gargantuesque, les haines des uns et des autres seront bues dans du Champagne pour la cuite de l'oubli volontaire, de l'amnésie qui crache dans le sang des "morts pour rien" la pestilence du mépris. Nous devons cette partition sophistiquée à un génie de la musique politique : Sassou Nguesso, le maestro du retourné acrobatique dans la félonie.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg