Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 10:27

accident_cfco_yanga.jpgA madame ou monsieur "La Plume". Peu importe. Celui qui dénonce un voleur n'est pas  un voleur. Le juge qui condamne n'est pas un coupable.  Dénoncer le tribalisme n'est pas faire acte de tribalisme. Je dis ce que tous les Congolais constatent : Denis Sassou Nguesso est un tribal et vous aurez du mal à convaincre les Congolais que ce n'est pas vrai. J'ai tellement écrit là-dessus que je vous renvoie à mes précédents articles. Je parle du tribalisme politique ; je ne dis pas que TOUS les Mbochis sont des tribalistes mais que Sassou est un fieffé tribaliste pour avoir érigé le tribalisme en politique.

A présent, répondez à cette question : si la vitesse est la cause de l'accident, pourquoi la tête de la locomotive et les deux wagons de première classe sont-ils restés debout ? Non, c'est la gravité de la situation qui me pousse à bout. Pouvez-dire que les investissements que Sassou fait au nord équivalent à ceux qu'il fait au sud où vit la plus grande partie de la population ?  Peu m'importe que l'aéroport d'Ollombo ne soit pas terminé mais il m'importe que les frères du nord se plaignent qu'il ne sert à rien ou est sous-utilisé.

Je ne pense pas que nous soyons de la même région car je je suis de la REGION CONGO. Je pense que vous n'êtes même pas de mon pays car tout vrai Congolais entend la voix du peuple qui pleure, saigne chaque jour que Dieu fait. Vous ignorez qui ILS sont et vous n'avez pas idée de ce qu'ils peuvent faire pour garder le pouvoir. Je me demande pourquoi je gaspille mon énergie à vous écrire - alors que vous ne comprenez rien à la douleur du peuple de mon pays dont vous ne faites pas partie. Oui, je vis à l'étranger. Et alors ? C'est à cause du tribalisme politique de monsieur Sassou que j'ai quitté mon pays que j'aime tant.

Il se peut qu'il y avait des Mbochis dans ce train mais je pense qu'ils étaient tous en première classe ; c'est peut-être la raison pour laquelle les deux wagons de première classe sont restés sur les rails. La vitesse n'est pas la raison de l'accident si la tête et les deux wagons de première classe sont restés debout. Quelle est la raison pour laquelle Sassou n'arrange pas les infrastructures du sud ? Je vous défie de me donner une seule raison valable. Je ne publierai votre réponse que si elle est argumentée et non injurieuse.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

NGOLA Richard 28/06/2010 13:20



Bonjour LDM,c'est avec un sentiment mitigé que j'ai lu cet article car en fait je ne me suis pas retrouvé entre les lignes.Je me suis simplement poseé la question:"comment dans la douleur et
les pleurs on peut tenir des propos qui nous éloigne de l'unité et de la paix?".Sassou est un homme comme tout autre, il passera et sera jugé du mal qu'il fait au peuple congolais.Mais, tu
dois retenir une chose, Sassou n'a pas investi dans tout le nord par exemple sur l'ensemble du térritoire il n'ya pas une région enclavée comme la cuvette ouest et la Likouala, voire le Plateau
batéké.Cela représente trois(3) régions sur cinq(5) situées au nord du pays.J'ai eu la chance de parcourir les dix régions du Congo le spéctacle est désolant,je t'apprends qu'il n'ya pas une
ville au nord qui est bitumée et éclairée comme Dolise et Nkayi,même Oyo n'est qu'un grand village.



Le Lion de Makanda (LDM) 28/06/2010 14:19



Mon cher Richard, bonjour. J'écris parfois pour choquer et là nous sommes déjà devant un choc. Il y a eu au moins 173 morts  causés par l'accident ferroviaire de Yanga. Non, le conducteur
n'était pas ivre comme le prétendait le pouvoir ! Non, il n'y avait pas d'excès de vitesse puisque le train roulait à la vitesse autorisée de 80 kilomètres par heure et la vitesse des trains est
bridée de sorte qu'elle ne dépasse pas une certaine vitesse. Il faut souvent bien du courage pour oser dire le "non-dit". Je m'oppose au fait que mes propos soient dans le sens
de la désunion. Au contraire et je vais le prouver. Si je stigmatise la politique tribale de Denis Sassou Nguesso, cela ne veut pas dire que j'oppose Mbochis et Tékés ou Tékés et Kongos.
Dire que Sassou Nguesso favorise le nord, c'est au contraire vouloir le ramener vers un comportement responsable. En matière de trafic, la grande majorité se fait au sud ; on pourrait
penser que la construction des infrastructures suit cette logique mais tel n'est pas le cas et vous ne pourrez pas me dire le contraire. Certes, certaines parties du nord sont peut-être
délaissées mais la logique globale va dans le sens du favoritisme du nord de la république pour que le nord continue à soutenir la dictature de Denis Sassou Nguesso. Je n'ai rien contre
les nordistes, je le repète une fois encore et certaines vérités doivent être dites comme le fait que ceux qui ont l'argent et des relations voyagent en train en première classe et c'est souvent
le cas des nordistes qui ont l'argent et les relations. ; bien sûr qu'il y avait aussi des sudistes en première... C'est certainement une demi-vérité mais il y a un fond réel. Si nous ne disons
pas des choses qui choquent monsieur Denis Sassou Nguesso, alors comment lui montrer que nous sommes choqués par la mort de tant d'innocents ? Il a eu douze ans pour améliorer le chemin de fer
mais rien n'a été fait ! On voit au nord de nombreuses réalisations comme de routes, des aéroports comme celui d'Ollombo qui ne sert à rien, etc. Et on devrait se taire ? Qui désunit les
Congolais : Sassou Nguesso ou moi ? Quand le moindre petit emploi - partout dans notre royaume échoit au nordiste, comment qualifierz-vous une telle politique ? Ce n'est pas dire que tous les
Mbochis approuvent Sassou mais leur position fait qu'ils ne peuvent dénoncer ce qu'ils reconnaissent au fond comme une injustice. Combien de Mbochis critiquent Sassou ? Combien  ?
Sociologiquement, c'est un indicateur qui atteste d'un soutien passif parce qu'il sont conscients de la politique tribale de Sassou Nguesso. L'unité n'est pas un mot creux mais une réalité.
Je ne suis pas dans le registre de l'idéologie mais du pragmatisme politique et j'étudie des données quantitatives avant d'avancer une thèse. Ce n'est pas que je reproche à
Sassou de développer le nord en favorisant les nordistes car son rang lui impose d'être au-dessus de telles considérations mais je lui reproche de ne développer QUE le nord et de
ne favoriser QUE des nordistes. Nous sommes devant une caste qui occupe toute la superstructure et fait en sorte d'occuper aussi toutes les infrastructures. Il y a des
conséquences à ne donner du travail qu'aux nordistes : c'est la faim, la malnutrition et la mort des populations du sud. A Dolisie, la malnutrition des enfants est criarde doublé par un manque de
médicaments. Comment comprendre que la ville qui produit le pétrole manque d'électricité ? Comment accepter les torchères qui polluent et qui gaspillent le gaz qui peut servir ailleurs
pour protéger les forêts (cuisson) ou à créer de l'électricité ? Comment  comprendre que Sassou Nguesso s'apprête à construire un barrage dans la Sangha au lieu de construire le barrage de
Nsounda dans le Koulou ? Mais bon sang, Richard, ouvrez les yeux ! Si vous poussez les conséquences de cette politique, l'algorithme vous conduit à la guerre civile car quand les inégalités et
l'injustice atteignent un certain seuil, il y a explosion ! Les jeunes du Kouilou ont déjà caillassé un convoi présidentiel mais si ça continue, on assistera à pire. Et c'est moi qui
désunis les Congolais parce que je dénonce Sassou qui lui les désunit en silence, dans sa pratique politique ? Non, il faut absolument qu'il y ait quelques individus qui dénoncent ce qui
doit être dénoncé car le développement tient forcément compte d'une composante démographique et au Congo, on voit qu'on délaisse le Pool en particulier et le sud en général. Tu sais que ma tête
est mise à prix donc je suis déjà mort et que rien ne peut plus m'empêcher de dénoncer le favoritisme de Sassou Nguesso qui est un fieffé tribal  politique et le dire, ce n'est pas
être contre les Mbochis qui profitent du système et qui redoutent la démocratie car ils croient qu'ils vont perdre leurs privilèges immérités, je dis immérités. Donc, si nous voulons que ça change, il faut dire les choses crues, les choses cruelles qui sont déjà dans les faits et cela ne fait pas de moi un insensible.
Au contraire. Pour créer une véritable union, ne doit-on pas savoir ce qui nous désunit ? L'expression "Unité nationale" n'est pas magique pour produire l'unité de facto mais prouve au
contraire qu'il n'y a pas d'unité nationale et pourquoi n'y a-t-il pas d'unité nationale ? Parce que les droits de tous sont devenus les privilèges de quelques-uns. Et ça, il
faut le dire pour qu'on puisse le résoudre demain et faire en sorte que l'unité soit possible. Je signale au  passage que Lissouba s'est comporté de la même façon mais en des
proportions moins criardes. Maintenant, tu as matière à lire entre les lignes. Moi, je dénonce un tribalisme politique car socialement les Mbochis se marient aux Vilis, aux Laris et de ces
mariages naissent des alliances, des enfants, etc. Cependant, quand on regarde qui vient d'où comme dans le cas d'Elenga Blaise et d'un autre cadre Mbochi de la COTRADE qui n'était pas d'Oyo, je
me suis dit que cette politique tribale était le plus grand danger du Congo ; je me dois de la dénoncer et de le combattre. C'EST DU TRIBALISME POLITIQUE ET DE SES CONSEQUENCES COMME L'ACCIDENT
dont je m'intéresse. Si le chemin de fer se situait entre Oyo et Brazzaville, tu peux être sûr qu'il aurait été rénové...



sergeo 25/06/2010 17:01



Bonjour,


Je réagis quelquefois à vos articles mais, aujourd'hui je voudrai vous rappeler que des milliers de congolais visite  votre site, merci pour tout.


Mon crie est que depuis cet accident, je cherche quelle initiative nous diaspora avions mis en place pou raider nos soeurs et frères. ce serait-
il possible de porter une réflexion dans ce sens?


Vous en souhaitant bonne comprehension, je reste à votre disposition pour en parler d'avantage.



Le Lion de Makanda (LDM) 25/06/2010 19:04



Mon frère Sergeo, je pense qu'on va ensemble y réfléchir. La diaspora est très hétérogène mais il faut essayer. Hier, un ami m'a appelé pour qu'on prenne rendez-vous avec une clinique pour du
matériel médical à récupérer qu'on pourrait envoyer à une association congolaise. Il faut une coordination entre la diaspora et le pays et envisager une initiative non gouvernementale car quand
nos politiciens s'en mêlent, vous connaissez les résultats...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg