Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 20:33

Sassou-ADO_VOIT2.jpgUn chef d'Etat ne cherche pas à rencontrer un de ses semblables sans raison, sans vouloir d'un service, d'un conseil de gouvernance ou en matière de stratégie de conservation du pouvoir. Surtout, lorsque ce chef d'Etat est le premier de son pays à visiter un autre pays en plus de cinquante ans d'indépendance ! Il n'y a pas d'amitiés en politique mais seulement des intérêts. Ce n'est pas moi qui le dis mais le Général De Gaulle. Ce n'est donc pas pour admirer la belle moustache bien taillée de Denis Sassou Nguesso ou ses vaches bien grasses à Oyo que monsieur Alassane Dramane Ouattara est au Congo pour soixante-douze heures.

Alassane Dramane Ouattara a de quoi admirer son frère de lumière et d'ombre Denis Sassou Nguesso tellement ils ont en commun l'amour du pouvoir au point de vouloir le prendre par les armes si cela s'imposait. En effet, nous savons que la rébellion ivoirienne est l'oeuvre d'Alassane Dramane Ouattara désormais à la tête de la Côte-d'Ivoire. Il fallait bien qu'il parvienne à ses fins, notre Alassane Dramane Ouattara, vu qu'il courait après le pouvoir depuis trop longtemps - et cela ne pouvait qu'arriver lorsque les puissances du monde vous soutiennent à travers l'ONUCI. A soixante-onze ans, notre ancine financier international n'a plus un long règne devant lui : il faut craindre que sa santé ne le lui permette pas, lui que l'on voit souvent venir se faire soigner en France...

L'homme d'Etat ivoirien d'origine burkinabé (Dramane est un nom typiquement burkinabé) se trouve en visite officielle au Congo-Brazzaville en ce moment même pour prendre conseil auprès de son frère de pouvoir Denis Sassou Nguesso et il en a bien besoin puisqu'il n'arrive pas à pacifier la Côte-d'Ivoire depuis son accès tumultueux et sanglant aux affaires louches de la politique noire au sens propre. Il est évident qu'il n'est pas à Brazzaville pour recevoir des leçons ou des conseils en matière foncière comme les Centrafricains ou sur le plan économique car sur ce terrain, la Côte-d'Ivoire - même ravagée par des années de troubles politiques - n'a rien à voir avec le Congo ; ce qui nous amène à déduire que son voyage concerne avant tout le plan stratégique, la recherche du moyen qui permet de parvenir à la "paix" du statu quo lorsque plus personne ne conteste votre autorité.

J'ai suivi son discours sur la télévision congolaise. Que c'est beau, la diplomatie qui embellit tout, qui possède un eraser pour gommer avec les mots tous les maux d'un pays. Non, les choses ne se passent pas bien en Côte-d'Ivoire ; prétendre le contraire tient de la démagogie. J'ai un voisin ivoirien retraité qui revient de vacances à Abidjan  selon lequel rien ne va en Côte-d'Ivoire et là-dessus ceux qui lisent la Lettre du Continent savent qu'Alassane Dramane Ouattara a du mal à pacifier le pays, vu que de nombreux rebelles refusent de rendre les armes et surtout, il n'a pas d'autorité sur de nombreux groupuscules armés qui font la loi en Côte-d'Ivoire dont certaines contrées frontalières sont occupées par des étrangers. Certes, la Côte-d'Ivoire est le poids lourd économique de l'Afrique de l'ouest mais les choses vont mal sur le plan politique dans ce pays à cause des tensions entre les partisans d'Alassane Dramane Ouattara et ceux du président Laurent Gbagbo - sans oublier les nombreuses armes en circulation dans ce pays tant envié dans le passé.

L'homme a besoin des conseils de Sassou Nguesso qui a su tenir ses cobras après son coup d'Etat de 1997 et imposer une paix armée qui donne l'illusion d'un pays en paix. De toute façon, au Congo, on ne l'ouvre pas : on se tait ou on meurt. A moins de fuir le pays si on le peut. A ce propos, nous recherchons des éclaircissements à propos de la présence du ministre Isidore Mvouba à l'étranger. Nous avons du mal à croire certaines thèses qui prétendent qu'il aurait fui le Congo où certains juges à Pointe-Noire ont commencé à demander des comptes à certaines personnalités - notamment dans le domaine pétrolier. C'est une raison un peu mince pour abandonner la vache à lait Congo à Sassou et à tous les autres boukouteurs. Mvouba, grand ami de Denis Sassou Nguesso devant le Seigneur, fuir ? Non, qui peut le croire ? Nous allons fouiller les photos officielles lors de l'arrivée d'Alassane Dramane Ouattara pour vérifier s'il n'était pas présent. Wait and see comme disent les Anglais de l'autre côté de la Manche...

Pour pacifier le pays, Sassou a tué certains de ses propres cobras qui ne voulaient pas obtempérer - parfois, en les empoisonnant lorsqu'il ne les faisait pas fusiller. Nous savons qu'il a fait exécuter un de ses propres neveux, fils d'une de ses soeurs, qui rackettait les voitures à Brazzaville ("Abattez-le !" Aurait-il ordonné à ses mercenaires). Certains des cobras les plus belliqueux ont reçu des passeports diplomatiques pour se retrouver à l'étranger - preuve que l'usage frauduleux des passeports diplomatiques congolais ne date pas d'aujourd'hui ; nous en avons rencontré quelques-uns qui s'étaient rendus compte que si le passeport diplomatique permettait de voyager facilement, il ne permettait pas par contre de travailler à l'étranger.

Alassane Dramane Ouattara a cru qu'en enfermant le président Laurent Gbagbo à la Haye, tout se passerait comme sur des roulettes mais ce n'est pas le cas et vous savez que dans ce dossier, la CPI manque d'éléments et pèche dans son incapacité à juger les criminels du camp Ouattara - ce qui a d'ailleurs entraîné qu'il éloigne son premier ministre et chef de guerre Guillaume Soro pour le placer à la tête de l'Assemblée nationale, question de le rendre moins visible.

Sassou a aussi entrepris son opération Mouébara dans le Pool pour traumatiser les dernières poches de résistance en empoisonnant les sources d'eau et en abattant même les arbres fruitiers pour que les résistants n'aient rien à manger - ce que monsieur Alassane Dramane Ouattara ne peut se permettre car il se retrouverait dans une situation diplomatique trop compromettante au regard du droit international. En outre, Sassou a bénéficié de nombreuses complicités dans le camp du président Pascal Lissouba - ce qui a permis de vite calmer les esprits.

A la différence de Sassou, nous pouvons remarquer que le président Alassane Dramane Ouattara n'est pas un militaire puisque c'est un civil et de ce fait il manque d'un certain charisme auprès des hommes en armes. Ce n'est donc pas un hasard si Alassane Dramane Ouattara est le premier président ivoirien à fouler le sol congolais : il a de bonnes raisons. Il a besoin des conseils de Denis Sassou Nguesso afin d'asseoir son pouvoir. Bien sûr, quelques visites ou rencontres d'hommes d'affaires ivoiriens et congolais pour faire illusion ne sont pas de trop...

Nous savons tous que le Congo va mal - même si quelques réalisations infrastructurelles font diversion, réalisations, somme toute, négligeables au vu des gigantesques moyens financiers de l'Etat. Les infrastructures s'apprécient au regard des moyens dont disposent les Etats : Denis Sassou Nguesso souffrant de la gloriole agit comme si un milliardaire américain se vantait de construire une hutte de Pygmée - alors que toute la planète attend de lui autre chose. Le paysage national est un niveau de lecture de la transformation des moyens financiers et matériels en bonheur social au travers d'infrastructures et d'investissements susceptibles de mouvoir, de booster la population active d'un pays. Au Congo, le chômage est un fléau à tous les niveaux quelle que soit la tranche d'âge considérée. Le chômage représente un indicateur précieux pour apprécier la santé économique d'un pays. Et si on l'apprécie, c'est peu de dire que le Congo est un grand malade ou qu'il souffre d'une mal-gouvernance chronique.

Si Alassane Dramane (je me demande pourquoi on omet Dramane) Ouattara peut se permettre de surfer sur les réalisations économiques de ses prédécesseurs, Sassou qui a presque quarante ans au pouvoir, sur les cinquante-trois de notre fausse indépendance nationale, ne bénéficie pas du même contexte. On manque de tout au Congo et on importe même les tomates du Rwanda, petit pays montagneux - alors que la tomate pousse naturellement au Congo : il suffit de jeter une graine par terre et de laisser faire le soleil et la pluie ! Et cela ne gêne pas madame Antoinette Sassou Nguesso de venir flamber plus d'un million d'euros à Saint-Tropez lors d'un anniversaire - alors que les étudiants attendent leur bourse depuis plus de six mois et que les enseignantsasphyxiés par le coût de la vie demandent une revalorisation indiciaire.

Denis Sassou Nguesso s'emploie d'abord à s'enrichir personnellement - quitte à détruire les forêts du nord du pays en les brûlant au napalm pour les transformer en palmeraies. Cependant, pour s'assurer du soutien des siens, il les laisse s'enrichir eux aussi aux frais et au détriment de l'Etat. Faites des recherches sur le site et vous trouverez de nombreux exemples corroborant ce constat. Nombreux ont construit des villas à plusieurs centaines de millions de francs cfa aux frais de l'Etat congolais. Un certain R.R. a laissé échapper des documents sur le net que vous trouverez sur votre site...

A des échelles différentes, la Côte-d'Ivoire et le Congo vont mal mais cela n'empêche pas Sassou et Ouattara de se congratuler mutuellement. "Gratte-moi le dos avec des compliments, je te gratterai le tien avec des boniments". Le Congo, qui n'a ni eau ni électricité, va mal, la Côte-d'Ivoire va mal mais vive Sassou et Ouattara ! L'Afrique est vraiment le continent de la démesure. Surtout en politique...

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg