Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 23:15
Voici une interview du Lion de Makanda qui va paraître dans le bulletin du cercle "LA RUPTURE"

1) Les Congolais vous connaissent par le nom du "lion de makanda", pourquoi une telle appellation? Que renferme -t-elle par rapport au combat pour la démocratie au Congo ?

Le label "Lion de Makanda" est simplement le fait que je suis du signe astrologique du Lion et que j'appartiens au clan traditionnel Makanda. C'est un pseudo de combat, vu qu'au Congo, tous les hommes politiques sont associés à des animaux : l'éléphant à Sassou, le coq à Okombi Salissa, etc. Vu que personne n'est représenté par cet animal mythique, j'ai donc pris cet espace symbolique pour l'occuper afin que personne d'autre ne s'en approprie. Pour l'Afrique entière et même le monde, il n'y a qu'un Lion de Makanda et c'est moi.  Mon nom est IBOUANGA. Je ne décline pas mon prénom car j'y vois le symbole de l'influence d'une autre culture qui a induit mon père en erreur car dans la culture bantoue originelle des prénoms comme Georges ou François n'existent pas. Mon prénom renvoie à la colonisation et je préfère m'appeler Mouvimat IBOUANGA LOUNDOU. Pour le combat démocratique, le Lion est simplement l'animal qui ne répugne pas à défendre le clan, la famille et moi, en dehors du fait que je suis attaché à mon "micro-clan" Makanda, je considère que le Congo est aussi une sorte de Ma Kanda car dans la plupart de nos langues, le "kanda" (vili, lari, etc.) est la désignation du clan et Ma kanda est simplement l'ensemble des clans car Ma est un article qui désigne le pluriel. Le Lion de " Makanda" peut aussi s'écrire "Lion de Ma Kanda" ; ce qui lui donne un rayonnement national plus fort. Ce pseudo a peut-être été perçu par certains comme une dissimulation de mon identité mais telle n'était pas mon intention. En tant qu'informaticien, je sais que les hébergeurs de sites savent ou ont la possibilité de savoir qui nous sommes et quant au pouvoir de Brazzaville, il y a belle lurette qu'il connaît mon identité et même là où je vis en France. Cet animal propulsé dans le monde politique est le symbole de la force au service de la défense du pays qui est une sorte de "Ma Kanda" au niveau de son essence originelle.

2) Vous aviez été récemment la proie d'une procédure judiciaire engagée contre vous par Maurice Nguesso, comment analysez-vous ce harcèlement judiciaire, quelle leçon en tirez vous aujourd'hui ?

Le harcèlement judiciaire dont j'ai été l'objet, je m'y attendais car j'ai mis à la face du monde de trop grandes vérités contre le système inique qui sévit au Congo-Brazzaville. Tenez, je viens de recevoir un commentaire qui nous apprend que monsieur Denis Sassou Nguesso a offert un marché à une ville du Bénin. En fait, pour le pouvoir, je dérange ; j'en ai plusieurs échos. On enquête même pour savoir où j'habite quand je reviens au pays, etc. Cette hargne est le signe de la haine, de la volonté à faire taire un indidividu qui porte à la face du monde une des critiques les plus constructives pour le Congo. J'en ai tiré deux leçons : 1) quand on est dans le vrai, la partie adverse que l'on combat finit par vouloir vous mordre si elle ne peut vous corrompre. 2) Il existe une justice en France et il s'agit de faire qu'une justice juste soit aussi présente dans notre pays...


3) Au regard de ce procès qui fera date, ne pensez-vous pas que la lutte contre le régime de Sassou passe par la mobilisation des compétences dans tous les domaines où l'action nous interpelle?

Oui, il est évident que la faiblesse des Congolais est dans l'évaluation des forces de l'ennemi et dans le rassemblement de toutes les intelligences qui vont dans le même sens. Nous ne savons pas taire nos egos quand ce ne sont pas nos différences. Je suis convaincu que si tous les Congolais de toutes les compétences se réunissaient pour combattre le pouvoir de monsieur Denis Sassou Nguesso, nous finirons par le vaincre. Or, généralement, on s'arrête à la guerre de positionnement hiérarchique politique et la plupart des structures que l'on met en place n'aboutissent à rien car au lieu de se focaliser sur la vraie cause à combattre, on se contente de se tirer dans les pattes ; ce qui ne fait pas avancer...

4) Enfin, que diriez vous sur l'oeuvre de "RUPTURE" prônée par le cercle dont la sortie officielle s'est faite le 10 octobre 2009?

L'œuvre de rupture est nécessaire et nous en avons tous l'intuition. Mais ici, il faut faire de la "chirurgie politique" pour trouver ce avec quoi on doit rompre car une erreur pourrait conserver la maladie et sectionner une veine utile à l'organisme. J'ai donné ma vision des choses dans un article sur le cercle "LA RUPTURE" contenu sur le site http://www.demainlenouveaucongobrazzaville.org.  Il faut passer d'une Nation Etat-Ethnie + rassemblement d'ethnies à une Nation-Peuple. Il faut passer de la différence qui fait le privilège ethnique à la nation qui définit des droits pour tous sinon on risque de patauger dans une sorte de "démocratie ethnique"... Il s'agit de rompre avec un virus conceptuel qui se cache tellement derrière le concept de nation qu'on ne se rend pas compte que mentalement, nous vivons toujours dans la structure sociale tissée comme une toile d'araignée par le colon français... C'est à ce niveau que je perçois la nécessité d'une rupture et elle n'est possible que si l'on rompt avec le privilège ethno-régional pour passer à la justice sociale. Par justice sociale, j'entends un état où le droit reconnaît des droits identiques à tous et où l'Etat œuvre dans ce but, tout en tenant compte du mérite qui est simplement un atout qui nous vient de la nature elle-même - au lieu de distribuer des privilèges selon une proximité de langue, de sang, de culture, de région avec la personne qui incarne la nation en sa qualité de chef de l'Etat...


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg