Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 12:41

arcenciel2-1.jpgLes dictateurs n'ont qu'un seul rêve : ils rêvent à la royauté, un régime où l'on est au pouvoir à vie, de père en fils, de fils à petit-fils. En effet, la république limite les mandats dans certains pays ; parfois même lorsqu'il n'y a pas de limitation expresse, à un certain moment, on n'a plus les faveurs du peuple pour gagner et la "sélection politique" (pour parodier la sélection naturelle de Darwin) fait le reste. En fait, un dictateur souffre de la maladie de la soif illimitée du pouvoir : il en veut toujours, il en veut tout le temps et toujours plus de pouvoir.

Dans le monde, des pays essaient de sortir des griffes de dictateurs qui sont dans l'espace politique depuis des dizaines d'années et ce n'est pas facile ; le cas de la Syrie nous montre que les dictateurs ne se laissent pas facilement convaincre de laisser leur trône sans chercher à intimider le peuple (Marien Ngouabi a dit : "LE POUVOIR NE SE DONNE PAS") ; la lutte politique se joue entre la volonté collective et la volonté d'un homme porté par la puissance d'un système qui a réussi à acquérir la violence légitime au travers de sa personne.

 L'Afrique ressemble à l'un des derniers bouillons de culture de dictateurs et comme des microbes, ils refusent de disparaître tant qu'il y aura des peuples faibles à infecter, à parasiter. Au Congo, nous avons notre Sassou national qui hante les hautes sphères politiques depuis les années 70 ou même avant, un homme qui approche les 70 ans, lui qui a déclaré qu'il était né pour commander et que même s'il restait deux personnes au Congo, il commanderait.

2016, une année qui est encore éloignée mais nous savons que la machine du temps finit par  relativiser toute attente. Cette année va arriver et elle est décisive car Denis Sassou Nguesso ne pourra plus prétendre à la magistrature suprême selon les termes de sa propre Constitution qui ne peut être modifiée. Denis Sassou Nguesso court un risque énorme à vouloir modifier le non-modifiable, à prolonger ce qui doit s'arrêter, à forcer à contre-courant la marche de l'histoire ; ce qui démontrerait qu'il est malade du pouvoir au point de ne plus vivre sans et personne ne peut prédire les réactions populaires, le comportement de l'armée, de la communauté internationale, etc.

 Nous attendons avec impatience qu'il ose tenter proclamer la modification interdite de sa propre Constitution car il s'exposerait aux pires conséquences de son existence politique. Cet acte risque d'être l'acte déclencheur du réveil des Congolais car il est bon de ne pas abuser du peuple trop longtemps. Sassou n'at-il pas vu la fin horrible de Kadhafi ? Qu'a-t-il ressenti en apprenant la fuite de Ben Ali ? Pouvait-il même imaginer la chute de Moubarak ? Pourtant, Kadhafi a fait 2000 fois plus que Sassou en apportant même de l'eau dans le désert ! Les peuples ne se couchent pas et ne se réveillent pas à la même heure mais ILS SE REVEILLENT !

Sassou a apporté l'électricité à Oyo et à la partie nord au prix d'une dette qui va exposer nos forêts à l'appétit des Chinois, il a construit des routes chez lui, un aéroport inutile à Ollombo, il a des vaches, des chèvres, même des autruches que les Congolais ne consomment pas, son eau Okiéssi des banques, 18 villas en France, bref, TOUT le superflu nécessaire pour être le vieillard le plus riche du Congo et passer une retraite tranquille à l'abri du besoin en s'occupant de ses poissons chats et en contrôlant la fabrication de son foufou et de son huile de palme. IL A TOUT POUR VIVRE EN AUTONOMIE A OYO. Alors, pourquoi chercher à tout prix à humilier ce peuple au-delà du raisonnable ? Ben ali doit se demander à quel moment il aurait pu partir pour éviter l'exil. Kadhafi ne pourra même plus se poser la question : c'est trop tard !

A Sassou qui aime parler de "PAIX" - même s'il ignore ce que ce mot veut dire : IL EST TEMPS D'ANNONCER CLAIREMENT AU PEUPLE CONGOLAIS, QU'AVEC LE PEU D'HONNEUR QUI VOUS RESTE, ET SURTOUT, POUR EVITER L'INIMAGINABLE, QUE VOUS PRENDREZ VOTRE RETRAITE EN 2016 EN RESTITUANT AU PEUPLE CONGOLAIS LA DEMOCRATIE CONFISQUEE.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg