Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 22:38
Hugues Ngouélondélé doit contempler ses dinars dans l'ombre, ses pesos dans le secret froissé des coffres-forts de la mairie, ses 20 milliards généreusement dotés pour farder les rues de Brazzaville pour les 50 ans de la honte nationale. Au jeu associatif, Hugues joue à l'indien. Hugh ! Il a la sienne d'association pour fumer le calumet du détournement. C'est l'art du déguerpissement du budget plus vite qu'il n'est apparu qu'il manie depuis qu'il est la merde des maires, le maire de la crasse joyeuse, en sachets, en feuille de manioc, en moustiques rassasiés du sang du pauvre. Il aime sa poubelle de ville et prêche la respiration du soufre et du caca au bord de Madoukou pour mieux vivre demain tandis qu'aujourd'hui on crève le nez dans les miasmes matutinaux. Inspiré, notre indien téké dans la ville de Mfoa ! Il a tellement déguerpi ses compatriotes qu'il est obligé d'en appeler aux étrangers pour l'aider à brouter à la raclette le foin de la forêt de la patte d'oie à Brazzaville. Chinois, Ouest-Africains, Rdciens, voilà la trouvaille, la piétaille, ceux qui sont appelés en renfort pour un retoilettage urbain - gratis ! Au nom des sous-entendus flous en avantages de marchés sans appel d'offres.
Les Congolais ont vomi ce pouvoir par une indigestion de baratinage mal placé. Monsieur le maire appelle ses "frères du sabotage national par l'appel de l'extérieur" à la rescousse et ils rappliquent ! Un peu d'illusion de proprété, ça compte pour l'oeil camé à la saleté quotidienne. Qu'ils débroussaillent, nous irons à nouveau chier dans une bonne ambiance avant même les fêtes, disent les loubards, la négraille urbaine, les "sans-lendemain".  Avec les chiens errants et les porcs de ta Nkaya aussi pour que toutes les merdes se donnent un rencart là où la proprété n'est qu'une illusion.
Les Congolais regardent ce pouvoir de loin sans s'en approcher car la poubelle est l'image de la politique-saleté, de la politique-sachet, de la politique bouseuse, de la politique blasée. La crasse est du dedans qui ne part pas et du dehors qu'on n'enlève plus. C'est que la saleté est dans la tête, une mélasse qui a bouché l'entendement et son image de crasse des antivaleurs en vogue. Des vices en désordre débordent de l'esprit au monde réel. La politique sale se traduit en ville sale. La paresse politique se traduit en paresse sociale. La démission politique se traduit en démission active car nul ne veut ramasser les ordures qui gisent malodorantes devant sa porte. Eux sont d'Oyo où les villas sont pimpantes et les rues astiquées par des populations heureuses d'une métamorphose si rapide ! On va désormais à la pêche en 4x4 ! On mange du ngoki aux raisins arrosé de Champagne !
Qu'importait à ce maire de la capitale élu sans voix, sans électeurs, de payer les Congolais en leur proposant des CDD afin qu'ils puissent avoir de quoi avaler un petit moungouélé jusqu'au jour de la cinquantaine de la honte ? Il pouvait enlever un petit milliard pour le relooking de la capitale la plus encrassée du monde ! Au jeu de "tu ne vois rien, moi non plus", c'est tout le peuple congolais qui désormais joue à cache-cache, à voir sans voir, à dire en silence dans la négligence. On s'encanaille dans le "maboko flambeau" chez les nobles du royaume et on s'enfout de tout du côté de ceux qui invités au festin national préparé en leur nom, ne mangent hélas qu'un air pestiféré, du vent dans une sauce crade au sachet plastique. Ainsi va le boukoutage réinventé : "Tout au nom du peuple - surtout les dettes, rien pour le peuple et tout pour nous, les membres de sang royal et nos courtisans !"
Brazzaville est une chienne caniche qui se toilette à coups de fêtes et pour les cinquante ans, on fait avec les Congolais de l'étranger mais du dedans quand même, de toutes les races - sauf la Blanche ! Après la patte d'oie enforestée d'immondices et de merde, il faut passer à Koubititi et à Madoukou pour que les mains jaunes plongent dans le caca charrié  d'en amont !  Quand toute une ville est devenue une poubelle, une merde sociale, on ne peut pas s'emmerder, monsieur l'Ambassadeur de Chine, quand on veut soigner son image en nettoyant la merde des capitales ! Qu'elle déguerpisse plus vite qu'elle n'est apparue, cette saleté, pouah !


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg