Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 13:08



Selon une source diplomatique sénégalaise, le capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte au pouvoir en Guinée blessé jeudi par des soldats rebelles, a embarqué vendredi à bord d'un avion à destination du Maroc.
Moussa Dadis a essuyé une attaque des rebelles hier jeudi dans laquelle il a été blessé. A bord d'un avion burkinabé et accompagné d'un médecin sénégalais, ce qui montre qu'il n'est pas si bien portant, le chef de la junte va se faire soigner dans un hôpital marocain. "Il est parti là-bas pour un bilan de santé", a déclaré à Reuters Idrissa Cherif, ministre de la Communication. Cependant, la junte a d'abord estimé que son état ne nécessitait pas d'évacuation avant de l'expédier au Maroc pour un supposé bilan.
Ceci n'est qu'un premier essai des rebelles. Il est presque certain que la junte va devoir se battre pour conserver le pouvoir car du sang innocent a été versé et le sang appelle toujours le sang. Commencée sans effusion de sang, cette affaire, si on n'y prend garde, se terminera dans une affreuse guerre civile...
A chaque fois qu'un espoir voit le jour quelque part sur la terre maudite d'Afrique, il faut qu'il soit vite écourté par un caprice de l'histoire comme si celle-ci se plaît à nous rendre malheureux, nous qui étions si heureux avant l'arrivée d'étrangers sur notre beau continent. La malédiction, c'est toujours l'autre. Cependant, il faut revoir ce jugement et dire : " La malédiction, c'est nous-mêmes et l'autre ne fait que s'y engouffrer"...
Dadis a tué l'espérance d'un peuple meurtri, lui qui avait tout pour réussir un changement décisif dans son pays. A-t-il été piégé ? L'Occident a-t-il eu peur qu'il réussisse et devienne un exemple ? Que reste-t-il quand est assassiné l'espoir ? Que reste-t-il quand Dieu est sourd et silencieux aux doléances des hommes ? Nous vivons dans un monde qui semble plus dominé par des démons qui parlent tous le langage des anges pour tromper les peuples. Non, il n'y a pas d'espoir qui sorte tout cuit du four, l'espoir est à construire comme une maison et sa solidité n'est qu'une question de matériaux. En s'imposant au peuple, Dadis Camara a bâti un espoir avec du sable et s'il n'y prend garde, le vent sirocco aura vite fait de l'emporter. Dans le désert...


Voici ce que l'on peut lire sur Reuters qui nous apprend que l'attaque a été perpétré par un proche, certainement à cause de l'enquête internationale qui va avoir lieu sur les tueries qui ont eu lieu à Conakry :

Des soldats guinéens ont attaqué jeudi le capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte militaire au pouvoir en Guinée, qui a échappé à l'agression, a annoncé le ministre de la Communication de la junte, dénonçant une "insurrection".

 

"Il va bien, il est hors de danger dans son palais présidentiel", a précisé Idrissa Cherif, joint par téléphone.

Le ministre a refusé de dire si Camara avait été blessé. L'attaque, a-t-il ajouté, a été orchestrée par un proche conseiller de Camara, Aboubacar "Toumba" Diakité. "On l'a trouvé", a-t-il ajouté. "Ceux qui ont orchestré cette insurrection seront punis."

Le rôle et l'implication du lieutenant Diakité dans la brutale répression d'une manifestation de l'opposition, le 28 septembre dernier, ont été largement évoqués. D'après des organisations de défense des droits de l'homme, 150 personnes au moins ont trouvé la mort ce jour-là.

"Il y a eu des coups de feu, il y a des soldats partout dans la ville", a dit un diplomate en poste à Conakry. "D'après ce que nous entendons, ils ont soit arrêté Toumba, soit sont sur le point de l'arrêter. Il a ouvert le feu sur Dadis."

Pour ce diplomate, il ne fait aucun doute que l'attaque est liée à l'enquête internationale sur la répression du 28 septembre.

En début de soirée, des habitants ont déclaré que Conakry semblait calme. Un peu plus tôt dans la journée, des soldats fortement armés avaient libéré de force un militaire détenu dans une prison de la ville, avaient rapporté des témoins, dont un policier qui a indiqué qu'il s'agissait d'hommes fidèles au lieutenant Diakité.

Camara a pris le pouvoir en décembre dernier à la faveur d'un coup d'Etat sans effusion de sang, à la suite de la mort de Lansana Conté.

Dans un premier temps, il promettait de rendre le pouvoir aux civils mais a depuis repoussé la tenue d'élections qui devaient organiser cette transition.

Avec Mark John à Dakar, version française Henri-Pierre André

AUTRES ARTICLES SUR MOUSSA DADIS

Article 1

Article 2

Article 3


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg