Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 07:44

NicolasSarkozy.jpgDans une démocratie véritable, la justice doit être indépendante et non sous influence. En France, nous voyons des hommes politiques et pas toujours des moindres avoir maille à partir avec la justice : Alain Juppé, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy. Et ils ne sont pas seulement des personnalités de droite. A gauche, ils ont aussi eu affaire à la justice. Au Congo, non seulement les hommes politiques sont au-dessus des lois mais leur impunité de canaille politique, ils la distribuent à leur entourage et à leurs proches - même à des étrangers comme tous ces Libanais qui se permettent de tazzer ou de faire tabasser nos frères sans jamais répondre de leurs actes. JE VOUS PROMETS QUE TOUT CELA CHANGERA, MES FRERES : LA RADICALE DEMOCRATIE ARRIVE DANS NOTRE PAYS !

Denis Sassou Nguesso, plus grand voleur politique et plus grand assassin d'Etat, n'a jamais eu affaire avec la justice nationale - en dépit des dizaines de milliers de morts à son actif : deux chefs d'Etat, un cardinal, 353 jeunes brûlés vifs à sa résidence CRISTAL de Mpila, plus de 750 000 prétendus disparus dans le sud attestés par un document qu'il aurait signé et je vous épargne tous les crimes passionnels, rituels, voire gratuits.

Je me définis comme un radical démocrate, un nouveau courant qui n'a jamais vu le jour sur la planète. Pour le radical démocrate que je suis, un président de la république ne doit pas bénéficier d'une quelconque immunité mais doit au contraire être un justiciable comme un autre au nom de l'égalité des droits. Certes, dans l'exercice de ses fonctions, on pourrait juste lui garantir de ne pas être arrêté par une justice étrangère sans l'accord de la justice de son pays pour des faits commis à l'intérieur de celui-ci mais pour le reste, il est un justiciable comme un autre. Ce n'est que de cette façon-là qu'il nous est possible d'obtenir un comportement responsable et digne de nos représentants ou "délégués" du peuple. En effet, de grands pouvoirs doivent aller de façon inséparable avec de grandes responsabilités DEVANT LA JUSTICE QUI NE FAIT PAS ACCEPTION DE PERSONNE. Au nom du principe d'égalité, certaines pratiques judiciaires de notre beau monde me paraissent relever tout simplement de la LOI DE LA JUNGLE érigée en JUSTICE !

Si Nicolas Sarkozy, ancien président de la république française mère de la démocratie moderne, est mis en examen pour recel de violation de secret professionnel, trafic d'influence actif, corruption, Denis Sassou Nguesso qui a largement dépassé cette petite délinquance politique devra être jugé en plus pour crimes nombreux contre l'humanité, génocides, assassinats barbares, tortures, massacres des innocents du 4 mars 2014, crimes d'Etat, vol et détournements du denier public, haute trahison et la liste n'est pas exhaustive pour le plus vieux criminel politique africain encore en exercice. Attendez, je retire "politique" dans la phrase précédente car Denis Sassou Nguesso est juste le plus vieux criminel de masses d'Afrique encore en activité. Denis Sassou Nguesso n'est pas pour moi, radical démocrate, un homme politique. C'EST UN CRIMINEL DE DROIT COMMUN. POINT !

Je sais que quelques-uns de ceux qui vont lire cet article qui concerne Denis Sassou Nguesso, un criminel à la hauteur d'un Hitler pour affamer son peuple ou le massacrer en masse afin d'atteindre un objectif de nivellement démographique que j'ai prédit et dénoncé encore une fois avant tout le monde (mes abonnés peuvent en témoigner), vont encore me dire : " Ah, il faut une amnistie, un lavage de mains, un pardon, etc., pour éviter la guerre ou les tensions ethniques". A ceux-là, je dis vous êtes dans l'erreur en soutenant un bourreau qui affame femmes et enfants pour atteindre un objectif démographique : en effet, comment expliquez-vous que le nord soit à présent plus peuplé que le sud  ? Et ne me dites pas que cette information est de mon cru puisque c'est le système des crocodiles de l'Alima qui l'affirmerait sur un document signé par Denis Sassou Nguesso lui-même ! En tant que radical démocrate, je refuse de cautionner l'idée qu'un criminel "holocaustien" comme Denis Sassou Nguesso meurt dans son lit, de sa belle mort, alors qu'il doit moisir en prison.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

MAN 04/07/2014 08:25



AFRIQUE DE L'OUEST / VIRUS EBOLA : QUELLES SONT LES MESURES DE PRECAUTION



PRISES PAR LE GOUVERNEMENT A L'EGARD DE L'IMMIGRATION OUESTAFRICAINE ?


 


Cher LDM merci pour cette alerte. Ce genre de situation peut se transformer en un fond de commerce


pour notre gouvernement. Je me souviens une fois que le gouvernement  lancait une alerte aux pays déve-loppés pour plus d’aide au Congo concernant le VIH. On sait tous que la gestion de cette situation est 


calamiteuse. C’est comme s’il veut demander à ces pays développés d’assumer la responsabilité pour 


avoir contaminé les congolais et aussi la responsabilité d’empecher le gouvernement congolais de statuer 


une loi à propos. Multplier des alertes est une bonne chose devant les politiques qui s’enfoutent même 


en temps normal de la population . 


 


Dès qu’on connait l’état du délabrement des nos services sanitaires, il ne serait pas prudent de se limiter 


à une seule barriere à l’aeroport. Deux faits suffisent pour que le Congo disparaisse: premièrement, les 


voyages concernent les Ouestafricains et les congolais. Ces derniers peuvent se contaminer dans l’avion 


et se faire l’object d’un controle passif à l’aeroport. Deuxièment, la corruption à l’aeroport, peut être un


arme fatale pour décimer les congolais. Dans votre texte ici, la barrière est l’aeroport semble donc être en 


aval.


 


J’aimerai proposer ici de faire une barrière en amont et, ensuite en aval. La technique du barrière en 


amont concernerait les autorités de l’Ambassade (encore il faut savoir s’ils sont crédibles) du Congo dans 


ces pays de l’Afrique de l’Ouest. Ils devraient exiger un certificat médical dont tous les tests concernant 


la fièvre Ebola seraient recommandés. Je ne vais pas trop loin jusqu’à vouloir dans nos Ambassades, des 


services de santé exigeant ces examens obligatoires avant l’octroie du visa. Nos Ambassades peuvent 


s’informer sur les genres des tests, les resultats normaux et anormaux de cette fievre, pour etablir une grille 


d’evaluation. Avec cette grille, ils accorderaient le visa aux sujets normaux et l’interdiraient aux sujets 


malades. L

Le Lion de Makanda (LDM) 04/07/2014 10:32



Man,


bonjour. J'ai apprécié vos propositions d'un contrôle en amont (ambassade) et en aval (aéroport). Espérons qu'ils vous liront. Nous savons tous que pour le clan Sassou & Nguesso, toute
occasion est bonne pour s'enrichir : les forêts qu'on ne protège pas mais qui sont financées par des organismes internationaux afin d'être préservées (changement climatique oblige), l'éducation,
la pauvreté, etc. Ont-ils respecté les préconisations recommandées par le FMI et la Banque Mondiale lors du passage au statut PPTE ? Bien sûr que non ! Néanmoins, il faut lancer les alertes.



mwangou 03/07/2014 07:05


Bjour LDM! cela fait rêver! mais pour le Congo, le premier problème à résoudre c'est le problème que pose en soi la magistrature même: y a-t-il des magistrats? pour comprendre le sens de cette
question, il suffit de voir comment ces magistrats travaillent ici : comme en médecine (au CHU), le tribalisme y est fort présent, après c'est le népotisme, et après la soumission volontaire et
la corruption. déjà, notre magistrature se particularise par son incompétence et donc son incapacité dans la recherche de la vérité et elle frappée du sceau de l'impossibilité de rechercher la
vérité dans les faits politisés... " un magistrat déclare tout simplement: on ne peut pas poursuivre l'Etat; c'est quand même l'Etat". et le chef, c'est le chef, on ne peut pas le poursuivre...
on peut ajouter par ailleurs, qu'il y a un problème avec la définition de l'immunité... un concept flou que les juristes eux-mêmes ont du mal à expliquer... Tout cela fait qu'il ne faut pas
s'attendre à juger un jour, par cette magistrature, même un petit ministre...

Le Lion de Makanda (LDM) 03/07/2014 11:29



C'est justement pour cela Mwangou qu'il faut changer la justice de fond en comble pour mettre en place un vrai système judiciaire digne de ce nom. Nous pouvons y arriver : il suffit de prendre
toous nos juristes, avocats, juges, notaires, magistrats qui travaillent à l'étranger pour mettre en place un vrai système judiciaire.



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg