Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 11:05

Nous suivons ces derniers temps de nombreuses affaires judiciaires en France : affaire Jean Sarkozy à l'EPAD, ou comment le fils a voulu marcher sur les traces du père, affaire Clearstream opposant le président Nicolas Sarkozy à l'ex-premier ministre Dominique de Villepin (une affaire qui sent la volonté d'éliminer De Villepin comme adversaire politique pour la présidentielle de 2012), l'affaire de l'Angolagate qui a condamné monsieur Charles Pasqua qui par ailleurs demande la levée du secret défense, la plainte contre l'ex-président Jacques Chirac pour détournement - protégé avant par l'immunité présidentielle qui relève d'une machination juridique car UN CRIMINEL - MÊME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RESTE UN CRIMINEL ET L'IMMUNITE PRESIDENTIELLE EST SIMPLEMENT UNE ABERRATION JURIDIQUE QUI FINIRA PAR DISPARAÎTRE sinon comment expliquer la condamnation du président El Béchir du Soudan ? Doit-on choisir les chefs d'Etat à inculper ou à ne pas inculper selon la puissance de leur pays ou la richesse de leur sous-sol ? Un chef d'Etat comme monsieur Denis Sassou Nguesso est aujourd'hui assuré que - même s'il massacrait plus de 300 citoyens congolais revenus de la RDC, il n'a rien à craindre tant qu'il reste président de la république. Et comme c'est un dictateur qui veut mourir au pouvoir comme le défunt Omar Bongo Ondimba, c'est dire qu'il quittera cette terre jamais jugé.

La Cour d’appel de Paris a refusé de laisser un juge d’instruction enquêter sur l’affaire dite des "Biens Mal Acquis". Il s’agit du patrimoine immobilier et mobilier acquis en France par trois chefs d’Etat africains et leurs entourages : Omar Bongo, du Gabon, décédé depuis, Denis Sassou Nguesso, du Congo et Théodore Obiang, de Guinée-Equatoriale.

Au début de l’affaire, la plainte de l’ONG Transparency International, spécialisée dans la lutte contre la corruption, déposée en décembre 2008. Elle visait les conditions d’acquisition d’un important patrimoine immobilier et mobilierDenis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang de Guinée équatoriale et le défunt chef d’Etat gabonais Omar Bongo, ainsi que par certains de leurs proches.
C’est cette plainte que la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris a jugé irrecevable, bloquant par là l’enquête voulue par la doyenne des juges du pôle financier de Paris, Françoise Desset. Le parquet de Paris avait fait appel de la décision de la juge, estimant que le plaignant n’avait juridiquement pas d’intérêt à agir.

C'est comme si on disait : " Messieurs vous n'êtes que des  bourgeois de Neuilly  (les paroles mêmes de monsieur Denis Sassou Nguesso dans une interview) ; vous n'avez rien à voir avec cette affaire car les Congolais eux-mêmes n'ont pas le courage de porter plainte. En effet, on estime que le plaignant, une association française n'avait pas intérêt à agir. Il reste les Congolais, c'est-à-dire, nous qui vivons à l'étranger et je me dis que nous devons reprendre cette affaire  et  en main car il faut arrêter que ce soit des organisations étrangères ou des citoyens d'autres pays qui essaient de demander justice à notre place. N'avez-vous pas vu monsieur Maurice Nguesso venir demander justice en France contre un citoyen congolais au nom du clan Sassou & Nguesso ? Nous ne devons éventuellement inciter nos frères du Gabon ou de Guinée Equatoriale à en faire autant mais, de grâce, il nous revient, à nous Congolais, de défendre les intérêts de l'ensemble de Congolais. Je sais que la peur est le lot du faible mais le courage n'est pas l'absence de peur mais le fait d'agir malgré la peur. Je vais donc porter plainte car en tant que citoyen congolais, ma plainte sera forcément recevable...

 

                                                                                               Le Lion de Makanda

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg