Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 19:35
Depuis que monsieur Denis Sassou Nguesso s'est autoproclamé illégitimement "reptile royal" derechef, aucun chef d'Etat européen n'a officiellement reconnu ce pouvoir. C'est qu'il y a de la gêne dans cette affaire. De l'agacement aussi. C'est que les frasques du clan Denis Sassou Nguesso apparaissent au grand jour et il devient de plus en plus difficile de soutenir - même pour des raisons financières un régime criminel et criminogène, un régime corrompu et corrupteur qui fait la honte de la gent humaine. Certes, face aux pesanteurs de l'argent, le droit se fait muet ou aveugle mais l'occident semble être à la croisée des chemins car il y va de la survie du modèle civilisationnel qu'il vante comme être le meilleur  déjà mis à mal par le saccage de la planète dont le climat se dérègle. Ce modèle semble poursuivre une logique suicidaire pour des intérêts pécuniaires ;  d'où son soutien à des énergumènes comme Denis Sassou Nguesso qui n'ont aucune considération pour la vie humaine. Hier, ce sont les Français qui n'avaient aucune considération pour les autochtones des colonies, aujourd'hui, c'est un nègre en chef qui n'a aucune considération pour ses propres compatriotes. Au nom de la grandeur : en effet, le chef des esclaves est un chef tout de même et il a pour lui toutes les miettes de richesses que lui laisse le maître. Ce comportement risque de provoquer un jour la fin de la puissance française car un nouvel esprit africain éclot doucement et il est prévisible que le règne de la France sur ses ex-colonies au travers d'Etats faibles, corrompus et totalement à la solde des puissances de l'argent est sur le point de prendre fin.  D'aucuns diront la françafrique a  des ressources mais l'histoire aussi. Hélas, tout a une fin et la françafrique doit se résoudre à mourir à son tour. Elle ne peut perdurer indéfiniment.
Le problème de Sarkozy est simple : il faut sauver la face d'un système monstrueux qui la sert si bien et la France est prête à tout - d'abord à exiger à Sassou une modification de sa Constitution pour créer un poste de vice-président qui accéderait automatiquement au pouvoir s'il venait à décéder et ensuite mettre en place un gouvernement d'union nationale car Sarkozy sait très bien que Denis Sassou Nguesso salit l'image de la France qui l'a ramené au pouvoir en  gérant le pouvoir comme un bien privé. L'homme de la rupture verbale, Nicolas Sarkozy, chercherait, selon la rumeur qui m'est parvenue lors de mon séjour à Paris, un moyen pour donner un semblant de "légitimité
" à son valet Denis Sassou Nguesso. Et le moyen qu'il aurait trouvé pour divertir les Congolais serait de boutiquer un gouvernement d'union nationale, véritable raison, paraît-il pour laquelle certains membres du "Front" seraient à Paris.
Sassou Nguesso, Sarkozy le sait, eu égard à tous les éléments dont il dispose, n'est plus président de la république car il ne peut fonder une légitimité sur la tricherie, la violation de toutes les lois électorales. La présence de Sarkozy à Brazzaville pour redorer l'image de monsieur Sassou nguesso n'a pas suffi à redorer son image et la France redoute que l'affaire lui échappe car il y a une tension sourde au Congo qui pourrait trouver une fissure un jour et exploser au visage de la puissance qui tire toujours les ficelles au Congo. Il y a trop d'enjeux, trop d'argent à perdre pour la folie d'un seul.  La France, pour les intérêts d'un Bolloré et de Total-Elf-Fina, est prête à tout et nous devons continuer à la pousser dans ses retranchements car Sarkozy, en ce qui concerne ses promesses africaines, a déjà échoué. Il a été forcé de soutenir Denis Sassou Nguesso sous le conseil de Claude Guéant.
Samedi, les Congolais ont organisé une marche et nous n'avons pas vu un seul membre du "Front" dont j'ai du mal à qualifier comme "Front de l'opposition" car ils semblent tous, pour ce qui est de ses membres, rechercher à entrer dans le cercle des positions dominantes qui fait que pour l'instant, notre pays est victime de trahison perpétuelle. La marche était pourtant prévue pour demander un dialogue national inclusif mais on voit très bien que ceux qui se mettent aux avan-postes veulent directement prendre leurs ordres auprès de monsieur Sarkozy en personne. Ils  ont beau dire : "Vous ne savez pas ce que nous endurons au pays ; vous êtes ici, en France, etc" , leur crédibilité est petit à petit entamée. En fait, en jouant le rôle d'une fausse opposition qui ne s'oppose en rien et qui a juste profité de l'opportunité de l'élection présidentielle pour jouer les premiers rôles, cette opposition donne un peu de crédibilité démocratique à monsieur Denis Sassou Nguesso comme pour dire : "Vous voyez ? Au Congo, il y a une opposition !" Il y a ceux qui pensent qu'il vaut mieux une opposition que rien, même une opposition de façade. En se présentant à l'élection présidentielle tous ensemble au lieu de ne présenter qu'un seul candidat pour enfin demander à la population de ne plus aller voter, cette fausse opposition trouble a perturbé le peuple et a  ainsi fait le jeu de monsieur Denis Sassou Nguesso.
 Non, il nous revient de mettre en place une véritable opposition qui saura elle affonter le  pouvoir de Brazzaville et l'obliger à nous restituer la chose la plus précieuse qu'elle ait volée au peuple congolais : LA DEMOCRATIE. Nous devons résister à toutes les tentations et le spectre qui recherche des serviteurs pour avilir notre dignité, nous y sommes dedans, en plein ! Si Christ, fils de Dieu, a été trahi, la divinité crucifiée à Golgotha, c'est que nous ne sommes pas à l'abri de bonimenteurs qui parlent pour tous avec leur bouche à eux, avec leurs mots mais parce qu'ils ont reçu l'ordre de le faire.

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg