Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 14:05

Dans un contexte où la classe politique congolaise pleure la mort en exil de l'ancien ministre des finances Moungounga Nkombo Nguila, on annonce l'arrivée de monsieur Denis Sassou Nguesso à Paris pour le 23 avril 2010.

Quand l'on sait que Moungounga ne sera pas inhumé avant plus de dix jours jours puisque Nsonguissa prévoit d'organiser une veillée le samedi 24 avril 2010, on pourrait se demander si sa présence n'est pas liée au fait de vouloir rapatrier le corps du défunt au Congo.

Aux dernières nouvelles, Moungounga avait manifesté l'envie d'être enterré en France s'il n'était pas amnistié. Or, il n'a pas été amnistié de son vivant. Il ne manquerait plus que monsieur Denis Sassou Nguesso brûle la politesse à la famille Moungounga en imposant un rapatriement de force.

Cependant, il  a plus d'une raison de venir chez le maître Sarkozy comme venir prendre des ordres ou cirer les pompes du Grand Maître François Stifani de la GLNF. C'est une rumeur qui nous est parvenue car il n'y a aucune nouvelle officielle pour l'instant. Reste à savoir si c'est un voyage officiel ou privé.

Nous regrettons que Moungounga soit enterré en terre étrangère. Nul ne sait si sa femme tchadienne ne décidera pas de rentrer dans son pays avec les enfants. En effet, une tombe, il faut s'en occuper et l'entretenir. Au Congo, il voulait être enterré dans son village. Nous savons que son âme y est déjà retournée.

Pour paraître certainement plus humain qu'il ne l'est, monsieur Denis Sassou Nguesso projetait de proclamer certainement lors de son discours des festivités du 15 août 2010, un grand "PARDON NATIONAL" qui serait en quelque sorte une amnistie générale. Moungounga n'a pas attendu ce simulacre de pardon pour partir.

Tout ceci pose la question de condamnations absurdes, de condamnations politiques sans fondement, juste parce que l'on veut écarter un adversaire politique de choix. Ce qui nous ramène à une justice sous influence dans des pays comme le Congo. En effet, la dictature ne va pas sans une justice injuste - totalement aux ordres d'un individu au lieu d'être indépendante. Si la justice avait un sens au Congo, Moungounga Nkombo Nguila n'aurait jamais été condamné. Ce qui signifie que son corps irait reposer dans son village qui l'a vu naître en 1940. Denis Sassou Nguesso ne pourra pas venir à Paris sans évoquer la question de la mise en bière de feu Moungounga en terre française. Un cas de conscience si tenace. Si vivace. Encore faille-t-il qu'il en ait une..

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg