Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 19:00

 

COMMENTAIRE : L'homme qui a envoyé ces informations est très proche du pouvoir ; quand lirez le message, vous vous rendrez compte qu'il décrit bien ce qui se passe. Il nous a été fourni pour que l'on arrête Sassou dans sa logique machiavélique.

Nous sommes désormais au courant des réunions familiales confidentielles qui ont arrêté une certaine logique que vous allez comprendre. CA FAIT FROID AU DOS. Vous allez découvrir la logique machiavélique qui guide les actions du clan Sassou&Nguesso. QUAND JEAN DOMINIQUE OKEMBA LIRA CET ARTICLE, IL COMPRENDRA QUE SON HEURE A CERTAINEMENT DEJA ETE ARRETEE PAR LE GRAND ELEPHANT...

Nous venons aussi d'apprendre l'arrestation du colonel ONANGA - ce qui signifie que les arrestations arbitraires continuent au sein de l'armée. De nombreux officiers sont arrêtés sans raison et vous savez que tout cela est illégal et en pleine violation des libertés fondamentales.  

 

EMMANUEL YOKA A BIEN DIT QU'IL N'Y AVAIT PAS DE PREUVES DIRECTES - CE QUI SIGNIFIE QUE CE A QUOI NOUS ASSISTONS EST DICTE PAR UNE LOGIQUE QUE NOUS SOMMES A MEME DE VOUS DEVOILER : SANS PREUVES DIRECTES, POURQUOI ARRETER TSOUROU, ONANGA ET LES AUTRES ? UNE ENQUETE ADMINISTRATIVE N'A PAS BESOIN DE VIOLER LA LIBERTE DES PERSONNES.


Nous sommes à présent capables de vous livrer la logique qui guide le pouvoir et NOUS VOUS DEMANDONS UNE LARGE DIFFUSION DE CET ARTICLE AU TRAVERS DE VOS RESEAUX. Vous avez ici la confirmation que le pouvoir a bien fait disparaître des corps pour minimiser l'impact du drame du 4 mars 2012.

Denis Sassou Nguesso a mis un plan en place pour calmer les populations. VOUS DEVEZ COMPRENDRE QUE POUR SASSOU, LE PEUPLE CE N'EST PAS LE PLUS IMPORTANT. TOUTE LA LOGIQUE DU CLAN SASSOU EST DEVOILEE !

Voici le message que nous avons reçu avec ce titre et dont nous avons gardé le style  : 



LES VERITABLES RAISONS DE L'ARRESTATION DU COLONEL  MARCEL TSOUROU


Au cours d'une série de réunions familiales et de comités sécuritaires tenues à partir du 6 Mars 2012,   on a abordé les points suivants :

POINT 1

  • GESTION HUMANITAIRE DE  LA CRISE  

Le peuple, "les populations", ce n'est pas le plus important..... pour le Président (SASSOU).

Des éléments devaient faire disparaître des corps pour diminuer l'impact comptable de la crise.

Pour calmer le peuple Il faut lui donner de l'argent.

(1) organiser médiatiquement la solidarité ;

(2) Soins de l'étranger + argent  et ça va se calmer.

POINT2 

Ce qui est grave pour lui, c'est que cette affaire vienne de l'intérieur, des hommes armés dans le régime (bataille pour la sucession).

Donc il faut voir qui a intérêt à foutre le désordre. 

Entre les différents clans pour l'instant c'est le flou......qui est avec qui ; il y a des gens qui font double jeu (notez que Sassou est conscient que certains jouent un double jeu).

(1) On a décidé de faire venir les Angolais et les éléments de Tsambisto pour rétablir un cordon sécuritaire rapide autour du chef de l’Etat. Car  le 4 mars 2012 pendant 1 à 2 heures, le pire aurait pu se passer (pour réussir l’élimination Sassou, même côté services de sécurité et garde présidentielle ça n'allait pas, ça fuyait dans tout les sens...) 

(2) On a décidé qu' il ne faut pas laisser au vrai commanditaire le temps de profiter la situation floue.

    La décision a été prise de  lancer des enquêtes par plusieurs canaux  (Obara, Yoka, Oba officiellement. Officieusement, d'autres personnes... dont on taira le nom.) pour en profiter de nettoyer l’armée. La mise à l’écart sur certains dossiers de l'amiral Okemba.

(3) Tsourou et certains Tékés, ça fait longtemps que on demande leurs têtes au grand chef. Pour garder le pouvoir, il faut garder le plus fort, donc le grand chef a décidé de donner Tsourou aux loups qui l'entourent. "La survie du corps vaut bien le sacrifice d'un doigt". Même le président est prisonnier de forces qu'il a réveillées qu'il ne contrôle pas, des tueurs qui ne vivent que pour les femmes et l'argent et qui ne sont là que pour ça, "tuer les gens, faire comme avec les Bakongos".   

L'objectif de l'arrestation de Tsourou est de garder les plus forts (sic) dans l’armée.

L'objectif des enquêtes, c'est que les militaires se bouffent entre eux, et (que) chacun vienne donner des informations sur l'autre, le temps que le grand chef retrouve une visibilité et fiabilité minimum des services d'espionnage et de sécurité.

L'objectif des opérations d'intimidation en cours menées dans les Plateaux avec en même temps la diffusion à la télé des reportages qui montrent que tout va bien là-bas c'est pour divertir le peuple.  

Seules 2 à 3 personnes sont chargées de mener la vraie enquête sur qui a voulu déstabiliser le pouvoir. Même les membres suspects de la propre famille du président sont sous sur surveillance.

Le président est en train d'appliquer 3 règles :

  • diviser pour règner; 
  • Garder tes ennemis encore plus proches de toi que tes amis (parmi ceux qui sont proches du Général Sassou, leur futur suicide ou  futur décès par maladie a déjà été décidé) ;
  • Quand on vient te dire : " c'est lui ton ennemi", coupe-lui la tête ; même si c'est vrai; attends d'être sûr... 

Si Okemba n'était pas proche comme ça, il serait aux arrêts. Son cas se règlera au sein de la famille, chez nous là-bas (c'est par cette phrase que nous déduisons que c'est un proche du pouvoir qui a envoyé ce message)...

 

Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

mwangou 17/04/2012 08:12


Bjour! mon souci s'inscrit dans la même ligne que votre combat. je me dis que la vérité doit triompher pour que les fils de ce pays en viennent à s'embrasser. trop de flou dans notre histoire
entretient ce climat de méfiance qui fait le lit des idées folles et laisse aux manipulateurs de tirer profit. il faut qu'on sache par ex. comment Anga est mort et pourquoi il s'est retrouvé en
train d'être traqué? qu'on sache le comment et pourquoi de la crise et ses conséquences de 1959, qui est un point de repère pour de nombreux intellectuels du nord, surtout Ndenguet. qu'on sache
pourquoi un président qui a été déclaré coupable de haute trahison comme Yombi Opangaut, a-t-il été blanchi jusqu'à être indemnisé gracieusement; qu'on sache pourquoi les dispositions de la cns
ont été plombées par l'intellectuel et universitaire Lissouba et leurs conséquences. voilà. aussi, je me dis que ceux qui donnent des informations si sûres, doivent s'efforcer de les rendre
complètes et non pas de laisser les choses en demie-teinte. il faut qu'ils aident votre combat. les congolais ont besoin de savoir, et je me dis que avec ce qui vient de se passer, comme toutes
les ethnies sont touchées, le moment est propice pour rendre à l'histoire ce qui est à l'histoire. trop de rumeurs et de supputations ensevélissent l'espoir d'une nation congolaise enfin.
d'autant plus que si l'on pouvait suivre la trace de certaines informations, on risquerait fort d'être surpris par leurs sources: certaines informations sont seulement dictées par la faim. ils
sont nombreux ceux qui avaient sorti toute information sur la personne de sassou nguesso, et qui l'applaudissent aujourd'hui, puisqu'ils sont maintenant à la mangeoire; ce qui signifierait que ce
sassou nguesso n'est pas si méchant et austère que ça. donc l'histoire du congo attend de s'écrire. sinon les gens seront toujours manipulés comme les militants du mcddi qui écoutaient
religieusement leur leader kolélas, leur affirmer" qu'il ne peut mourrir tant qu'il n'a pas vu le bonheur du peuple congolais", et dont on ne sait s'il a dit avant sa mort qu'il mourrait parce
que le bonheur de ce peuple était là; et que ce peuple était incarné par ses enfants. voilà. recherchons la vérité, et notre pays s'émancipera de la médiocrité dans laquelle il est enfermé par
les médiocres qui ont peur de la concurrence. en lisant l'autocritique du M22 qui vient de sortir, mon point de vue sur cette période vient de prendre un sérieux coup, tant le pouvoir de l'époque
l'avait diabolisé. De même, que l'histoire voudrait bien être édifiée sur la foi marxiste qui a sanctionné séverement des congolais taxés de colonialisme, et la foi inverse des mêmes
personnes qui en sont venus à ériger un monument si coûteux en l'honneur du colonialisme?

mwangou 16/04/2012 09:58


bjour! c'est peut-être ceci qui explique le ralentissement du débit internet. parfois c'est carrément preque impossible de se connecter... on savait que le clan concoctait un petit plat à servir
aux congolais. et que pour sassou nguesso, le peuple c'est rien... tenez, à la veillée de la soeur de mvouba à bacongo, comme d'hab, sassou y est venu, d'abord sa femme, on a pour cela, arranger
la rue en y mettant les résidus de l'exploitation de la pierre à Kombé; puis, l'héritier du congo qu'il est, il s'est mis à inonder le quartier de billets de banque.


je relève quand même que cela fait 2 fois que des messages diffusées par ces proches de sassou nguesso, font état des "bakongo". de même que madzimba dans son interview à zenga mambu, parle" de
la guerre du Pool". question: ces gens qui deviennent subitement patriotes, ne peuvent-ils pas avoir le courage de profiter de cette situation qui les a émus, pour dire aux congolais, de quoi
s'agissait-il dans cette approche du pouvoir concernant les bakongo; puisque ils ont pris le risque de réveler des choses qui peuvent leur coûter cher, quitte à faire, ne serait-il pas salutaire
pour leur conscience, de tout dire sur ces tragédies congolaises dont on ne sait jamais rien?

Le Lion de Makanda (LDM) 16/04/2012 10:34



Mwangou, vous aurez tous compris que pour Sassou ce qui est important c'est le pouvoir et non le peuple. Pourquoi ? PARCE QU'IL NE TIENT PAS SON POUVOIR DU PEUPLE MAIS DE LA FORCE ET DE
LA FRANCE... Dès lors, il ne raisonne plus qu'en termes de MENACE, DE COMBAT DE LA MENACE, DE CONSERVATION DU POUVOIR PAR LA FORCE, PAR L'OBEISSANCE A LA
FRANCE et la plus grande menace pour lui en dehors de la DEMOCRATIE elle-même et de LA FRANCE, faiseuse de "GOUVERNEURS NOIRS", ce
sont les BAKONGOS qui dans la logique tribale du nord concerne TOUT LE SUD DU PAYS, TOUS LES RESSORTISSANTS DU SUD NATIFS DES ETHNIES DITES KONGOS qui en cas de
démocratie prendrait forcément le pouvoir puisqu'ils sont les plus nombreux. D'où cette expression de GUERRE CONTRE LES BAKONGOS QUI N'EST PAS SEULEMENT LA GUERRE CONTRE LES
RESSORTISSANTS DU POOL (LARIS, KONGOS) MAIS CONTRE TOUT LE SUD pour réduire la population du sud et cette guerre est multiforme : ne pas donner du travail aux
habitants du sud (discrimination par le travail), ne pas les soigner en construisant des hôpitaux dignes de ce nom (discrimination par la santé), ne pas donner de l'eau et de l'énergie au sud
(discrimination énegétique), casser l'école où les "BAKONGOS" excellent (discrimination éducationnelle) et puis se préparer à un génocide en achètant des armes de destruction massives.


Pour la petite anecdote, lors de mon procès contre son frère aîné, il a demandé me concernant : " A ZA NANI ? MUKONGO ?" Et on lui  a répondu oui - alors que je ne suis ni
Lari ni Kongo de par l'ethnie. C'est bien là l'illustration que dans la logique tribale de Sassou à visée de conservation du pouvoir, le MUKONGO est un terme générique qui désigne TOUT LE
SUD. Tous ceux qui ont travaillé au nord du pays vous le diront : le Mukongo est un natif des ethnies du sud. POINT !


Dans un de ses conseils de ministres, Sassou a déjà prévu de racheter TOUT son arsenal détruit... Pourquoi ? Pour défednre la nation ? NON ! POUR MATER LES BAKONGOS EN CAS DE
REVOLTE...


Nous devons dépasser cette logique tribale par la seule manière par laquelle elle peut être vaincue : LA JUSTICE SOCIALE. IL S'AGIT DE FAIRE EN SORTE QU'IL N'Y AIT PLUS
D'IMPORTANCE D'ETRE NE PAR HASARD AU SUD OU AU NORD. Si qui que l'on soit, on est assuré d'obtenir les mêmes droits et d'être assujetti aux mêmes
devoirs, cette logique sera battue en brèche ; c'est la raison pour laquelle Sassou l'entretient dans sa politique de "DIVISER POUR MIEUX REGNER". Ne le suivons pas dans
cette logique car elle retarde le SALUT du Congo...



Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg