Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 21:04
Face à une promesse démagogique faite  par monsieur Sassou Nguesso, dans l'euphorie d'une victoire mince comme un cheveu, nous avons décidé de montrer que par  les hommes choisis ou par les comportements structurels, le programme de monsieur Denis Sassou Nguesso, le fameux "Chemin" qu'on a du mal à tracer car les pistes de resquilleurs de la république ne s'y prête guère, est un programme qui n'a aucune chance de réussir.  Aucune. Zéro. Que dalle. En disant cela, je dois ajouter que vous avez des articles avec des témoignages de ministres, de personnalités pour corroborer cette funeste prévision. Je ne suis pas Nostradamus mais je puis déjà prophétiser que Sassou a déjà échoué car son oeuf ne contient aucun germe car pourri et ceux qui l'entourent n'ont pas à coeur de réussir quoi que ce soit car le ver est dans le fruit, un fruit pourri au dedans qui exhale la pestilence de l'échec. Rien n'emprunte en effet la direction du "Chemin" qui mène à Oyo. Sauf bien entendu les malles d'or et d'argent du Trésor Public qui s'y accumulent d'année en année.
Dans cet article, nous nous intéressons au comportement d'un homme, un ministre à ce qu'il paraît,  sur le point d'être lâché par le Cobra royal lui-même car l'affaire dans laquelle il trempe est d'une extrême gravité puisqu'au final on va licencier de nombreux Congolais pour les remplacer par des étrangers (Pakistanais, Camerounais, Bengladeshiens, Congolais de la RDC, etc.)
.
Warid-Congo est une société de téléphonie mobile qui est née le 14 mars 2008 qui a atteint plus de 100.000 abonnés en trois mois, une entreprise qui emploie des Congolais et des expatriés avec une politique salariale discriminatoire en défaveur des nationaux. Warid-Congo compte 308 agents dont 237 Congolais et 71 expatriés pour ne pas dire étrangers. Sous l'impulsion du ministère des postes, des télécommunications et des nouvelles technologies dont le ministre n'est autre que Thierry Moungalla, Warid-Congo s'est lancée dans une restructuration qui prévoit la suppression de postes, exactement 147 postes occupés par des Congolais. C'est que les choses semblent aller mal à Warid-Congo et ce sont nos frères qui vont faire les frais - tout ceci machiavéliquement orchestré par le ministre Thierry Moungalla lui-même. Cependant, la société prévoit d'embaucher des expatriés ! Or il semble que monsieur Thierry Moungalla ait des intérêts dans Warid-Congo. Voici ce qu'en dit monsieur Ghys Fortune DOMBE BEMBA du journal  Talassa :


"Cette restructuration au sein de la Warid-Congo est imputée au ministre de tutelle, M. Thierry Lezin Moungalla dont les intérêts visibles, seraient manifestes dans cette société privée dont le personnel d’appui, est constitué des parents du ministre pour ne citer que ceux-là." (source Zenga-mambu).

Avouez qu'un "Chemin d'Avenir" qui s'emploie à limoger des pères de famille par un accord de principe signé par un ministre qui paraît-il a pris des couleurs et de l'embonpoint, est un chemin qui n'est qu'un cul-de-sac grotesque car personne n'en voit le début et tout le monde sait que cette parole de "saint Sassou" n'a sa place que dans  son Evangile du mensonge. La fronde des syndicats s'étale désormais dans toute l'étendue du royaume reptilien et même le reptile en chef semble ne pas apprécier la démarche cavalière de notre ministre qui était l'un des hommes qui soupaient allègrement à sa table. presque tous les jours En effet, la suppression de 147 Congolais en ces temps difficiles va réduire le charme que le Cobra royal trouvait à monsieur Thierry Lezin Moungalla.

En fait, quelle est la raison qui motive cette compression de personnel ?
Ghys Fortune DOMBE BEMBA nous en donne des détails :

"Les raisons de récession économique à l’entreprise, sont à rechercher auprès de la direction générale, dans des postes stratégiques de management et auprès des chefs de services tous expatriés, qui ont brillé par une gabégie financière et la mégestion des avoirs de la société. Cette gestion peu orthodoxe s’est traduite par des mauvais choix stratégiques dans les différentes opérations menées tant au niveau commercial qu’au niveau technique et administratif.

La location des appartements des expatriés communément appelées
guest-house et les autres frais supplémentaires liés à la prise en charge des familles des agents expatriés au Congo, le paiement des salaires excessifs aux expatriés de la société (salaires variant entre deux millions huit cent et dix millions de FCFA) et la surfacturation des marchés de Warid-Congo avec des tierces dans l’achat des équipements informatiques et bureautiques et autres matériels roulants et logistiques, ont été identifiés comme les indices d’une mauvaise gestion de cette société de téléphonie mobile au Congo."

En clair, les expatriés torpillent la société mais ce sont les Congolais qui trinquent le plus dans cette affaire avec des salaires largement inférieurs à ceux qui sont venus d'ailleurs. Il semble que cette situation difficile ait été occasionnée par monsieur Massoud Zaïdi. Warid-Congo semble être une société instaurée par des nantis des Emirats Arabes Unis qui savaient que le Congo est une terre où il est facile d'aller s'enrichir sans grandes contraintes. Le Congo devrait pourtant imposer que des Congolais soient à la tête des toutes les entreprises qui s'installent chez nous pour défendre les intérêts de nos compatriotes - sinon les intérêts du Congo tout court. Le recours à des travailleurs expatriés ne devrait intervenir qu'en dernière instance, la société étrangère n'ayant pas trouvé de Congolais capable  d'occuper un poste à pourvoir. Cela s'appelle ailleurs la "préférence nationale" et il n'y a aucun mal à cela car il s'agit de permettre à des Congolais de trouver du travail dans leur pays mais toujours en tenant compte de leurs compétences réelles et non supposées. A poste égal et à compétences égales, on voit mal pourquoi un travailleur expatrié bénéficierait d'un traitement différent d'un Congolais. Or, toutes ces injustices sont tout bonnement permises par nos propres gouvernants qui s'allient avec les étrangers pour piller notre pays.
Déjà que rien n'empêche l'Etat congolais de créer une société de téléphonie nationale pour en maîtriser les coûts et reverser les bénéfices dans les comptes de l'Etat, je viens constater que l'Etat rentier Sassou Nguesso continue à livrer le pays en pâture à des étrangers sans contrepartie.
S'il est vrai que les salaires des Congolais vairent entre cent mille (100.000) francs cfa et un million tandis que ceux des expatriés entre deux millions et dix millions, une réduction de personnel devrait tenir compte de cette disparité. Hélas près de la moitié des expatriés (29 sur 71)  à la source des problèmes de Warid-Congo vont rester sur place pour continuer le travail de sape.

Cette affaire dans laquelle Thierry Moungalla montre qu'il est plus le ministre des expatriés que des Congolais ne trahit que l'existence d'un comportement plus général : UN ETAT DUR AVEC SES PROPRES CITOYENS ET FAIBLE FACE A DES ETRANGERS...


Partager cet article

Published by Le Lion de Makanda (LDM) - dans demain le congo brazzaville
commenter cet article

commentaires

ndokou ambert 01/11/2009 11:40


si les informations citées par le lion sont exactes (il faut cependant rester prudent) cela signifierai que mr sassou ne compte pas changé sa maniere de gouverner malgré le fait que ce mandat
risque d'etre le dernier pour lui...Au fait, je tiens a felicité mr ibunga pour sa victoire dans l'affaire qui l'opposait a mr maurice nguesso. Comme je l'ai toujours dit, la meilleure facon de
combattre l'ennemi c'est de lui faire face a visage decouvert. Cette victoire est un soulagement pour tous ceux qui meme le combat pour un Congo nouveau.


Le Lion de Makanda (LDM) 01/11/2009 11:59



Cher monsieur Ambert Ndokou,
merci pour vos conseils. Pour l'affaire des licenciements de nos compatriotes prévus par Warid-Congo avec l'aval du ministre Thierry Moungalla, quel est mon objectif ? Amener ce dernier à mieux
défendre les intérêts des citoyens qu'il représente face à des étrangers. Question : les parents de Moungalla qui travaillent à Warid-Congo seront-ils dans le lot des licenciés ? Je parie que
non ! L'homme qui nous donne ces informations est un journaliste; il est donc quelque peu crédible et si l'info est non fondée, pourquoi monsieur Thierry Lezin Moungalla ne la dément pas
?
 Quand les Palestiniens ont commencé leur combat pour la reconnaissance de leurs droits face à Israël, ils avaient tous des pseudos de combattants comme Abou Mazen, etc. Le pouvoir de
Brazzaville que je connais est trop puissant pour ne pas savoir qui je suis. Et désormais, vous connaissez tous le lion de Makanda car non seulement il y a mon identité mais il y aussi des images
et des vidéos. Le pseudo n'est pas un combat masqué : j'ai juste voulu mettre en avant mes idées et non ma petite personne...



Ebaka 31/10/2009 23:28


Monsieur,
Le Lion ne fait que commenter un article écrit sur Zenga-mambu  dont voici le lien :
http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=1470
Il n'y a donc aucune diffamation et de plus, il semble que celui qui a écrit l'article soit un journaliste de Talassa. S'il vous plaît,  arrêtez de crier à la diffamation tout le temps ; c'est
une absence d'arguments.


Le Lion de Makanda (LDM) 31/10/2009 23:34



Merci, monsieur Ebaka. A monsieur Amog, vous voyez bien que je cite l'article en question écrit par un journalise de Talassa.  Vous semblez plus vous préoccuper de la réputation de monsieur
Thierry Moungalla que du sort des 147 Congolais qui vont perdre leur emploi sans que le ministre ne les défende - alors que les problèmes de la société de Warid-Congo semblent provenir des
expatriés. Etrange attitude !



AMOG 31/10/2009 18:20


La diffamation est la marque de fabrique de ceux dont les arguments sont dénués de fondement. Impliquer nommément un ministre de la République sur des prétendus intérêts qu'il aurait dans une
société privée , me rappelle une époque, celle où le parti unique faisait le pluie et le beau temps au Congo. Mr. le Lion, soyons sérieux, je pense que la noblesse du combat politique se mesure
aussi à la qualité scientifique des information qu'on publie.


Présentation

  • : JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • JOURNAL D'ACTUALITES ANIME PAR LE LION DE MAKANDA. SITE WEB DES DEMOCRATES CONGOLAIS COMBATTANT LA DICTATURE SASSOU NGUESSO
  • : Journal d'actualités sur le Congo-Brazzaville administré par le LION DE MAKANDA (LDM) pour les démocrates patriotes du Congo-Brazzaville œuvrant pour le retour de la démocratie perdue en 1997. Nous nous battons par amour avec les mots comme armes et le Web comme fusil.
  • Contact

STATISTIQUES

 

D.N.C.B. : PLUS DE 15.000.000 DE PAGES LUES ***, PLUS DE 10.000.000 VISITEURS DE UNIQUES, *** PLUS DE 3000 ARTICLES, *** 517 ABONNES A LA NEWSLETTER, *** PLUS DE 2500 COMMENTAIRES... 

Recherche

MESSAGE&RADIO&TV DU JOUR

LDM_SWING.gif

                                               

VIDEO DU JOUR

 

 



Articles Récents

IMAGES

SassouKadhafi.jpgBonobo-copie-1.jpgBedieOuattara.jpg4lions-drinking.jpgBernard-Kouchner-Nicolas-Sarkozy-Mouammar-Kadhafi-1.jpgchemindefer-1-.jpgbrazza_la_poubelle.jpgChristel-Sassou.JPGchiracsassou3.jpgedouoyo1.jpglisb1-1.jpgbrazza-la-poubelle-1.jpgplissouba3.jpgdebrazza.jpg